La langue française

Non-croyant, non-croyante

Sommaire

  • Définitions du mot non-croyant, non-croyante
  • Étymologie de « non-croyant »
  • Phonétique de « non-croyant »
  • Citations contenant le mot « non-croyant »
  • Images d'illustration du mot « non-croyant »
  • Traductions du mot « non-croyant »
  • Antonymes de « non-croyant »

Définitions du mot « non-croyant, non-croyante »

Wiktionnaire

Adjectif

non-croyant \nɔ̃.kʁwa.jɑ̃\

  1. (Religion) Incroyant.
    • Pour l’Église, il y a une crise de la foi : de plus en plus de gens sont non-croyants.

Nom commun

non-croyant \nɔ̃.kʁwa.jɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : non-croyante)

  1. (Religion) Personne qui n’est pas croyante.
    • En France il y aurait une majorité de non-croyants.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « non-croyant »

 Composé de non et de croyant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « non-croyant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
non-croyant nɔ̃krɔjɑ̃

Citations contenant le mot « non-croyant »

  • Le photographe et reporter Yann Arthus-Bertrand, s’affirmant non-croyant, a qualifié l’encyclique du Pape François Laudato si de « texte révolutionnaire ». Au journaliste qui l’interrogeait pour savoir à quelle révolution il pensait, il répondit ceci : , Face à « l’effrayante consommation de conduites éthiques non renouvelables » (Jacques Julliard).
  • L'amour et la tolérance sont la seule réponse au problème de la vie. Ce précepte, très simple, et infiniment difficile à appliquer, peut être accepté, compris par quiconque, croyant ou non-croyant. C'est la seule voie. De Anthony Burgess / Entretien avec Sophie Lannes - Juin 1977
  • Maître de conférences en théologie pratique à l’Institut protestant de théologie de Montpellier, Christophe Singer explique les raisons de la foi aux non-croyants. Reforme.net, Série (2/8): la foi, est-ce un choix qui se pose aux êtres humains? - Reforme.net
  • Le philosophe Pascal n’a jamais eu à enfourcher une moto ou à se glisser dans une monoplace. Mais son pari, même s’il lui donne une dimension religieuse, traduit à merveille ce qui peut se passer dans le cerveau d’un gaga de superstitions. Son argument : une personne rationnelle a tout intérêt à croire en Dieu, que Dieu existe ou non. Si Dieu n’existe pas, le croyant et le non-croyant ne perdent rien. Si Dieu existe, le croyant va au paradis, le non-croyant en enfer. Autrement dit : puisque ça ne coûte rien d’éviter le box n° 13, sinon une petite entorse mathématique, une personne rationnelle a tout intérêt à l’éviter. www.lejdc.fr, "Avant la course, je parle à ma voiture" : petites manies et grande superstition des pilotes nivernais - Nevers (58000)
  • Chacun pourra avoir sa lecture personnelle de la statue, qui la renverra (ou pas) au sens de sa propre vie, en fonction de ses convictions, qu’il soit croyant ou non-croyant ! "On ne dit jamais assez merci, ce mot de reconnaissance qui se perd", conclut Christian Braley. centrepresseaveyron.fr, Une statue en guise de remerciements - centrepresseaveyron.fr
  • Pour vous, et les autres croyants, en n importe quoi ce n est pas la question, croire est une nécessite psychique. Et vous ne pouvez admettre qu il existe des non-croyants.Pour moi, et quelques autres, croire est une maladie mentale incurable. Le cerveau du croyant n assumant plus sa fonction première : réfléchir logiquement à partir de faits observables et non pas à partir de faits imaginaires.Toutes les religions vous le diront : la meilleure façon de « croire » est de fermer les yeux, de se boucher les oreilles, de ne toucher à rien, et d attendre la « révélation ». AgoraVox, Propos d'un agnostique - AgoraVox le média citoyen
  • La croyance en Dieu ne peut se décréter par la Constitution, comme c’est le cas dans son article 2 « L’Islam est la religion de l’état ». Être Algérien, présuppose donc que l’on soit croyant musulman. Or, beaucoup d’Algériens ne sont pas croyants. Il est évident que cette prescription n’a aucun effet sur la croyance ou non d’un individu. La croyance ou non étant une affaire personnelle, qui ne relève que de l’intime. C’est plutôt dans l’affirmation de sa non-croyance explicite dans l’espace public que cette contrainte est discriminatoire contre le non croyant. Particulièrement pendant le mois de ramadhan, où le non croyant se voit obligé de se cacher pour se nourrir et les restaurants de fermer pendant le jour. L’espace public ne doit pas être le monopole des croyants. Les non croyants ont eux aussi un droit sur cet espace public. Ils devraient normalement déjeuner sans avoir de compte à rendre à quiconque et les restaurants d’ouvrir et de servir librement tout citoyen qui voudrait déjeuner. C’est aussi valable pour les cafés et pour toute autre manifestation publique qui tombe sous cette contrainte.  On à pas à se soumettre au diktat des croyants. Tout Algérien et toute Algérienne ont le droit d’affirmer publiquement leur non-croyance dans un esprit de tolérance réciproque. Les croyants qui s’opposent à ce que les non-croyants puissent affirmer librement leur non-croyance dans l’espace public sont intolérants et irrespectueux de la liberté de conscience des croyants. Ils sont amenés à s’émanciper de leur intolérance et de leur intégrisme religieux. Car ce sont tous les croyants qui s’opposent à la liberté d’expression et de conscience des non croyants qui sont intolérants et intégristes. La lutte du Hirak contre la dictature militaire n’aura de sens que lorsqu’il intègre dans son combat la lutte contre l’intégrisme religieux. Lutter contre la dictature militaire, c'est lutter contre toutes les dictatures, celle de l'argent, du néocolonialisme, de la religion, sans oublier celle de l'identité qui voudrait imposer un particularisme ethnique à toute la société, multiethnique, métissée et transculturelle. Club de Mediapart, Les non-croyants n’ont pas à se soumettre au diktat des croyants | Le Club de Mediapart
  • Face au Covid, les grandes religions (christianisme, islam, judaïsme) ont réagi, en Europe du moins, de la même manière : les clergés et les institutions dominantes ont appelé les fidèles à suivre la normativité sanitaire imposée par les Etats séculiers, ce qui implique une quasi-interdiction de la pratique collective religieuse (messes, cultes, prières, pèlerinages, grandes fêtes religieuses comme Pâques, Pessah et Ramadan). L’argument avancé pour convaincre les fidèles est un principe d’éthique religieuse proclamé par les trois religions : il ne faut pas mettre en danger la vie d’autrui. C’est un argument qui n’est pas spécifiquement religieux, puisqu’il est évidemment partagé par les non-croyants. C’est donc un argument plus éthique que théologique. L'Obs, Le croyant est-il un consommateur comme un autre ?, par Olivier Roy
  • Par ailleurs, les fiancés doivent entendre qui est Jésus-Christ, car parfois le non-croyant refuse une idée d’un Dieu qui n’est pas le mien non plus ! La préparation au mariage est une occasion extraordinaire de catéchèse. Quand on a la chance de pouvoir conduire l’un des deux dans le catéchuménat en plus de la préparation au mariage, c’est fabuleux. , Couples mixtes : « L'essentiel est de s'aimer »
  • Les mariages entre croyant et non-croyant se multiplient. Comment les parents chrétiens peuvent-ils accueillir cette union ? Enquête auprès des familles concernées. , Mariage : « Le fiancé de ma fille n’a pas la foi » - Relations familiales - Famille - éducation - famillechretienne.fr
  • Lorsque nous avons créé l’Association humaniste du Québec, en 2005, pour avoir une association francophone, nous avions trois objectifs majeurs soutenus par tous nos membres, au-delà de notre mission officielle qui demeure toujours le développement de la pensée critique dans la population du Québec. Il y avait le droit de mourir dans la dignité, la sécularisation de l’État et l’égalité de traitement des non-croyants avec les croyants. Nous avons aidé à la création de l’AQDMD, et le droit de mourir dans la dignité est maintenant une réalité, même si incomplète. Une étape importante de la sécularisation de l’État s’est faite finalement le 16 juin 2019, quoique l’on puisse considérer que le jugement Gascon du 15 avril 2015 soit, en fait, la première vraie description de ce que la neutralité de l’État impose. C’était le jugement qui mettait un terme à la saga du maire de Saguenay, Jean Tremblay, qui était convaincu que « sa liberté de religion » lui permettait d’imposer une prière théiste à tous ceux présents aux sessions du Conseil municipal. Le Devoir, L’égalité de traitement des non-croyants avec les croyants reste à achever | Le Devoir
  • Il y a désormais plus d'athées, d'agnostiques et de non-croyants que de catholiques pratiquants, révèle le dernier rapport du Centre de recherche en sociologie espagnol (CIS), publié mardi 30 juillet. Une première dans l'histoire du pays.  ladepeche.fr, L'Espagne compte désormais plus d'athées et de non-croyants que de catholiques pratiquants, une première - ladepeche.fr
  • Comme des milliers d’autres Québécois, Guy est athée. Je le suis aussi. Mine de rien, l’athéisme est très répandu, notamment dans la communauté scientifique, mais rares sont celles et ceux qui en parlent ouvertement. Cela est d’autant plus déplorable que l’athéisme est souvent présenté à tort comme une « croyance comme les autres ». Or, l’athéisme n’est pas une croyance, mais constitue, au contraire, une forme élémentaire de scepticisme qui consiste à refuser de croire lorsqu’il n’y a pas de preuves. L’athée n’est donc pas un croyant, mais un non-croyant. L’athée ne veut pas croire, il veut savoir. Et s’il ne sait pas, il suspend son jugement. Le Soleil, Dieu est mort | Sébastien Lévesque | Chroniques | Le Soleil - Québec
  • Ces questions revêtent une importance cruciale pour les non-croyants des États-Unis, un des pays les plus religieux du monde. Des dizaines de millions d’Américains croient en effet que la religion constitue la trame du sens moral. Ils sont persuadés que, sans la peur de Dieu qui l’oblige à respecter ses 10 commandements, l’homme passerait sa vie à jalouser et à voler son prochain. Que la morale vient de la religion. Ce qui est faux, disent les non-croyants. L’actualité, Grandir sans Dieu | L’actualité
  • Même s’il arrive que son époux comme d’autres conjoints non-croyants franchissent la porte de l’église à l’occasion de Noël, de Pâques, ou encore de baptêmes. Leurs motivations dépassent parfois celle de faire plaisir à leur époux comme en témoigne Pierre, agnostique de 58 ans, qui a reçu une solide éducation chrétienne dans son enfance. Si cet ingénieur ne reçoit plus la communion, il apprécie toujours « la chaleur humaine des croyants », qu’il considère comme « vraie, sincère ». La Croix, L’un croit, l’autre non
  • Qui sont les non-croyants, athées, agnostiques ou simples indifférents ? Difficile d'en estimer le nombre et de les connaître, même si pour ce sociologue américain, ils représentent une force réelle. Le Point, Phil Zuckerman : «  Les non-croyants ? La quatrième force au monde  » - Le Point
  • Pour le pape François, « Rosario Livatino est un exemple », non seulement pour les magistrats « mais pour tous ceux qui œuvrent dans le domaine du droit : pour la cohérence entre sa foi et son engagement dans le travail, et pour l’actualité de ses réflexions ». Faisant référence aux propos du jeune magistrat assassiné concernant le « présumé droit à l’euthanasie », (auquel l’opposition du croyant « se fonde sur la conviction que la vie humaine est un don divin » et celle du non-croyant « sur la conviction que la vie est protégée par le droit naturel »), il a souligné qu’aujourd’hui ces considérations « semblent bien loin des sentences qui, en matière de droit à la vie, sont parfois prononcées par les tribunaux ». Des sentences, a poursuivi le pape François, selon lesquelles « l’intérêt principal d’une personne porteuse de handicap ou âgée serait de mourir et non d’être soignée ; ou qui - selon une jurisprudence qui s’auto-définit de « créative » -, inventent un « droit à mourir » privé de tout fondement juridique, et affaiblissent ainsi les efforts pour atténuer la douleur et ne pas abandonner à elle-même la personne qui s’apprête à conclure son existence ». La Croix, Pour le pape François, le “droit à mourir” est privé de tout fondement juridique
  • Le protestantisme et le catholicisme connaissent tous deux des pertes de fidèles, pratiquants ou non : 43% des adultes américains s’identifient au protestantisme, en baisse de 51% par rapport à 2009, et environ un adulte sur cinq se dit catholique, en baisse de 23% par rapport à 2009. Les athées représentent maintenant 4% des adultes américains : une augmentation modeste mais significative, de l’ordre de 2% par rapport à 2009; les agnostiques représentent 5% des adultes américains, contre 3% il y a dix ans. Enfin, 17% des Américains se déclarent « non-croyant », contre 12% en 2009. Enfin, le nombre de membres des religions non-chrétiennes a augmenté modestement par rapport à la population adulte. , Le déclin du christianisme se poursuit aux États-Unis - Dossiers thématiques - Aller plus loin - Liberté Politique
  • Le contexte est religieux mais fêter les 400 ans d’une découverte dépasse ce cadre. Ainsi, en 2020, l’anniversaire de la statue de la Vierge à l’enfant de Buglose, à Saint-Vincent-de-Paul, sera l’occasion de raconter l’histoire des lieux et de les faire (re)découvrir aux non-croyants autant qu’à la communauté catholique. SudOuest.fr, Landes : trois choses à savoir sur les 400 ans de Notre-Dame de Buglose
  • L’Europe de l’Ouest est la région du monde la plus athée, avec 43% de croyants, à peu près au même niveau que l’Océanie (44%). La France est dans la moyenne de sa région, avec 40% de croyants, 35% de non-croyants, 18% d’athées convaincus et 7% d’indécis. L’Espagne, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, ou encore les Pays-Bas sont moins croyants que la France. Slate.fr, Quels sont les pays les plus athées et les pays les plus religieux du monde? | Slate.fr
  • Tareq Oubrou.C’est un besoin anthropologique. Nous avons besoin de croire à une force, à une idée qui structure notre vie. La religion donne sens à la vie, structure le spirituel, à condition d’en avoir une bonne interprétation et une bonne pratique. La religion est une quête de Dieu à travers les hommes car la transcendance suppose l’altérité horizontale. On ne conçoit pas une spiritualité qui n’a pas d’impact social, relationnel. Elle est faite pour l’être humain, pas contre lui. Elle est au service du croyant et du non-croyant car le Dieu de l’islam est monde. La religion ne doit pas diviser… SudOuest.fr, Tareq Oubrou et Claude Dagens : dialogue entre un imam et un évêque
  • En écoutant cette interprétation, un internaute, qui se dit non-croyant, finit par en appeler à Dieu. Info Chrétienne, Pour célébrer Pâques, Andrea Bocelli fait résonner les chants chrétiens dans la cathédrale vide de Milan
  • Terrorisme, impérialisme, crimes d’honneur, mariages de mineurs, ségrégation sexuelle, mépris des non-croyants, condamnation du plaisir, etc. Le Journal de Montréal, Naviguer sur une mer agitée | Le Journal de Montréal
  • Le nombre de personnes se déclarant non-croyant est passé de 8% en 2013 à 13% en 2019. Cette tendance serait plus importante parmi les jeunes atteignant 18% chez les moins de 30 ans, révèlent des chercheurs de BBC Arabic and Arab Barometer – un réseau de recherche américain – suite à un sondage effectué auprès de plus de 25.000 personnes dans 11 pays et territoires dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord. Challenge.ma, Pratique religieuse : 18% des jeunes arabes seraient non-croyants | Challenge.ma
  • Les mots ne peuvent décrire ce moment hors du temps, l’un des plus forts de ma vie. Tout était surréaliste, inédit. Muni d’une autorisation exceptionnelle pour sortir de chez moi, j’ai d’abord traversé un Paris vide, silencieux – nous étions en plein confinement. Au pied de la cathédrale, où j’ai retrouvé les comédiens Judith Chemla et Philippe Torreton, on nous a expliqué pendant 30 minutes le protocole de sécurité à respecter. Et il est extrêmement sévère. D’où la combinaison blanche et les lourdes bottes un peu ridicules que nous avons dû enfiler pour nous protéger du plomb ! Puis je suis entré dans cette Notre-Dame éventrée, à moitié effondrée, ouverte sur le ciel… Nous n’étions que cinq ou six dans l’immense édifice. Chacun s’est mis au service de la musique et de la parole, dont la seule force pouvait toucher même un non-croyant. En cela, j’ai aimé la sobriété du prêtre qui n’a dit que peu de choses. Son message était universel. Mais pour moi qui suis chrétien, l’expérience fut aussi profondément spirituelle. La Vie.fr, Renaud Capuçon : “La musique est mon offrande”

Images d'illustration du mot « non-croyant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « non-croyant »

Langue Traduction
Anglais non believer
Espagnol no creyente
Italien non credente
Allemand ungläubiger
Chinois 非信徒
Arabe غير مؤمن
Portugais incrédulo
Russe неверующий
Japonais 非信者
Basque sinestuna ez
Corse non credente
Source : Google Translate API

Antonymes de « non-croyant »

Partager