La langue française

Parpaillot, parpaillote

Définitions du mot « parpaillot, parpaillote »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARPAILLOT, -OTE, subst.

Péj. ou fam. Calviniste, protestant(e). Ce serait drôle qu'il me fût tombé aujourd'hui (...) justement deux huguenots (...) voilà deux gentilshommes qui m'ont bien l'air de deux affreux parpaillots (Dumas père, Reine Margot, 1845, I, 3, p.8).«Il ne fit point de signe» et certains pensèrent que, des Allemagnes, il était revenu parpaillot comme sa grand'mère (La Varende, Coeur pensif, 1957, p.21).
P. méton. Impie, mécréant(e). Emplacement réservé pour la sépulture (...) de tous ceux que, dans le langage d'alors, les bonnes gens appelaient les parpaillots ou les païens (Balzac, OEuvres div., t.1, 1830, p.266).Ma grand-mère (...) appelait son mari «mécréant» et «parpaillot», (...) mais l'indulgence de son sourire achevait de me désabuser; elle ne croyait à rien (Sartre, Mots, 1964, p.81).
Prononc. et Orth.: [paʀpajo], fém. [-ɔt]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist.1. 1621 Parpaillaux plur. «calvinistes, protestants» (Mercure françois, t.7, p.614); 1630 parpaillot «id.» (A. D'aubigné, Aventure du baron de Foeneste, IV, 4, éd. E. Réaume et de Caussade, t.2, p.570); 2. 1803 «impie» (Boiste). Prob. issu, par substitution de suff., de parpaillon «papillon» (1534, Rabelais, Gargantua, X, ligne 12, éd. R. Calder et M. A. Screech, p.79), partic. répandu, sous les formes parpaillo, parpalho(n), dans les parlers occitans, à partir du xiies. (voir Rayn., Lévy et FEW t.7, pp.579a-580b) ainsi qu'en Italie du Nord (cf. p.ex. l'a. it. parpaglione, le lomb. parpaya et le piémontais parpayun, v. FEW t.7, p.581a et DEI, s.v. parpaglione1) et lui-même issu, avec intercalation d'un -r-, de papillon*, peut-être p.compar. de l'infidélité des protestants avec le vol des papillons qui passent de fleur en fleur. Voir Bl.-W5et FEW t.7, pp.581b-582a. Bbg. Richard (W.) 1959, p.7. _Sain Sources t.21 1972 [1925], p.54.

Wiktionnaire

Nom commun

parpaillot \paʁ.pa.jo\ masculin (pour une femme on dit : parpaillote)

  1. (Familier) Protestant. — Note : Terme de raillerie que l’on appliquait autrefois.
    • Ces misérables parpaillots, si on veut les noyer, il faudra les jeter à l’eau comme les chats, avant qu’ils ne voient clair. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IX)
    • Le débat qui se poursuit aujourd’hui n’est donc qu’une nouvelle face du grand débat qui a abouti à la Saint-Barthélémy. Si Lorraine règne, messieurs, malheur aux parpaillots maudits, convertis ou non ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • En écoutant ces récits, ma grand-mère faisait semblant de s’indigner, elle appelait son mari « mécréant » et « parpaillot », elle lui donnait des tapes sur les doigts. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 87.)
  2. (Par extension) Personne qui ne pratique pas sa religion ou qui n’a pas de religion.
    • L’indifférence en matière de foi était devenue de règle, car d’hostilité on n’en sentait point trop encore ; à peine sourdait-elle, peut-être, dans quelques propos sacrilèges que les mauvaises langues : francs-maçons, libres-penseurs, anarchistes, parpaillots, ennemis déclarés de Dieu et de ses ministres, brebis galeuses fort rares heureusement dans son troupeau, s’essayaient malicieusement dans l’ombre à propager. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Nom commun

parpaillote \paʁ.pa.jɔt\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de parpaillot.


Nom commun

parpaillote \paʁ.pa.jɔt\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de parpaillot.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARPAILLOT, OTE. n.
T. de raillerie que l'on appliquait autrefois aux Protestants. Par extension, il s'applique aujourd'hui à une Personne qui ne pratique pas sa religion ou qui n'a pas de religion. Il est familier.

Littré (1872-1877)

PARPAILLOT (par-pa-llo, llo-t', ll mouillées) s. m.
  • Nom donné par injure aux calvinistes. Elle aimerait mieux que son enfant mourût sans baptême que d'être parpaillot, Boursault, Lett. nouv. t. III, p. 498, dans POUGENS. Le bruit a couru que vous alliez troquer votre gouvernement de Guyenne contre celui de Languedoc ; c'était une joie chez toutes les parpaillotes, Voltaire, Lett. Richelieu, 29 juin 1763. Est-il vrai que nous pourrons posséder notre frère au mois de septembre dans le pays des parpaillots ? Voltaire, Lett. Damilaville, 31 juil. 1762.

    Familièrement. Celui qui ne croit pas à la religion révélée. C'est un parpaillot.

    Balzac et Ménage écrivent parpaillaud. Parpaillaud, mot usité en France, et gueux, mot usité dans les Pays-Bas, ont été de courte durée, Guez de Balzac, Socrate chrétien, X.

HISTORIQUE

En son eage viril [Grangousier] espousa Gargamelle, fille du roi des parpaillots, Rabelais, I, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « parpaillot »

De l’occitan parpalhòu, (parpalhòl), (lombard parpaya, piémontais parpayun, italien parpaglione), « papillon », peut-être par allusion à l’infidélité des protestants, butinant d’église en église[1]. Peut-être du fait qu’ils subissaient le bûcher, comme un papillon de nuit vient se brûler aux flammes d’un feu Référence nécessaire ou qu’ils se réunissaient la nuit autour du feu Référence nécessaire. Attesté chez Rabelais en 1535 au sens de papillon. Une hypothèse s’appuie sur la décapitation en 1562 de Jean-Perrin Parpaille, chef protestant. Une autre hypothèse, sur les vêtements blancs qu’ils portaient notamment au siège de Clairac en 1621.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

On a tiré ce mot de parpaillot, qui a signifié papillon (provenç. parpaillo, ital. parpaglione, qui semble une corruption du latin papilio) ; d'autres l'ont tiré de parpillole, nom d'une petite monnaie, disant que les religionnaires du XVIe siècle l'ayant mise en usage furent appelés de là parpaillauds ou parpaillots ; d'autres font venir ce sobriquet d'un sieur Parpaille, natif d'Orange, et qui, propageant le protestantisme dans le Comtat, fut mis à mort en 1562. Dans Rabelais parpaillot doit signifier papillon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « parpaillot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parpaillot parpajo

Citations contenant le mot « parpaillot »

  • @parpaillotserais-tu victime du syndrome de la « peur covid19 » , qui nous est martelée 24h/24, 7j/7 sur tous les merdias pour nous asservir ?écoute les savants tels que perronne et raoult au lieu des menteurs patentés, stipendiés et rémunérés qui inondent les informations (gouvernants, experts en poubelles...)et si tu oses un peu plus, va écouter les dernières analyses d’A.S. ; tu pourras ainsi te débarrasser des miasmes de conneries qu’on te fait ingurgiter chaque seconde sur les « ondes règlementées » AgoraVox, Mais qu'est-ce que vous avez contre les masques ? - AgoraVox le média citoyen
  • @parpaillot "Ce qui est vraiment a hurler de rire , c’ est quand je donne a IRIS la liste des lug dans son coin :) ... et que tu est vert de plus faire le gourou«  AgoraVox, Dieudonné et Soral chassés de Youtube : vers la fin de la liberté d'expression sur le web ? - AgoraVox le média citoyen
  • Parpaillot, je ne pense pas vous l’apprendre mais je vais tout de même dire (pour les copains) d’où vient le terme « parpaillot » pour désigner les protestants. AgoraVox, L'oiseau nous parle de délicatesse, de musique, de poésie... - AgoraVox le média citoyen
  • (parpaillot aka cyrus , mais je pense que tu as suivit )  AgoraVox, Les Iraniens aspirent au changement de régime et la démocratie dans leur pays - AgoraVox le média citoyen
  • À la tête d'une enclave parpaillote de quelque 1.100 âmes, Cotte n'est pas peu fier du mot "Résister" - témoignage des persécutions huguenotes du XVIIIe siècle - gravé dans la pierre de lauze au centre de son village. Si Wauquiez a abandonné sa mairie du Puy-en-Velay et son siège de député, il veille jalousement sur sa circonscription, la première de Haute-Loire. Sa mère, Éliane, règne sur la commune du Chambon-sur-Lignon depuis 2008. "Wauquiez distribue les subventions à ses copains, ou plutôt à ses obligés, poursuit Cotte, j'ai reçu son concurrent Jean-Jack Queyranne dans ma mairie pendant la campagne de 2015. Il me le fait payer." lejdd.fr, Dans sa région, Wauquiez brutal et sans complexe
  • À 66 ans, il faut souligner que son contexte familial prédisposait sans doute Daniel Thévenet à s’engager au service de la rencontre entre chrétiens. Ce Haut-savoyard à l’allure robuste est ainsi né d’un père issu d’une famille « très catholique » – avec des prêtres et religieux à presque toutes les générations – et d’une « parpaillote du Genevois ». La Croix, Le pasteur Daniel Thévenet, l’œcuménisme dans le sang
  • Un peu plus d'un an auparavant, le 24 août 1572, une autre chasse s'était déroulée au Louvre, puis dans tout Paris. Pas de gibier à débusquer cette fois, mais des protestants. En ce jeudi noir de la Saint-Barthélemy, trois mille huguenots sont tués à Paris, leurs cadavres jetés à la Seine. Et plus de dix mille dans tout le royaume les semaines suivantes. Ainsi en ont décidé le roi, très influencé par Catherine de Médicis â?? Teulé fait de son « Charly » un pantin terrifié dans les mains maternelles â??, et quelques nobles catholiques bien décidés à faire cesser l'hérésie parpaillote. leparisien.fr, Charles IX : le roi des coupables - Le Parisien
  • Dans un coin de l’imposant bureau, une petite valise attend. Une vie de pasteur(e) protestant(e) ressemble parfois à une vie de nomade. Ce vendredi, avant de retrouver Besançon et sa famille nombreuse, Emmanuelle Seyboldt boucle sa semaine en répondant aux félicitations du Premier ministre, Edouard Philippe, et à celles du ministre de l’Intérieur, chargé des cultes, Gérard Collomb. Son élection à la tête de l’Eglise protestante unie de France (EPUDF) a fait son effet. Numériquement la plus importante, l’EPUDF est surtout la plus ancienne. C’est celle de Jean Calvin, du siège de La Rochelle et des camisards des Cévennes. La pasteure de 46 ans est la première femme à occuper cette fonction.Elle affiche une modestie toute parpaillote. «L’impact a été plus important à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’Eglise», commente-t-elle. Libération.fr, Emmanuelle Seyboldt, et la femme créa Dieu - Libération

Traductions du mot « parpaillot »

Langue Traduction
Anglais parpaillot
Espagnol parpaillot
Italien parpaillot
Allemand parpaillot
Chinois 帕帕洛
Arabe باربايلوت
Portugais parpaillot
Russe parpaillot
Japonais パルパイヨ
Basque parpaillot
Corse parpaillot
Source : Google Translate API

Synonymes de « parpaillot »

Source : synonymes de parpaillot sur lebonsynonyme.fr

Parpaillot

Retour au sommaire ➦

Partager