La langue française

Incrédule

Sommaire

  • Définitions du mot incrédule
  • Étymologie de « incrédule »
  • Phonétique de « incrédule »
  • Citations contenant le mot « incrédule »
  • Traductions du mot « incrédule »
  • Synonymes de « incrédule »
  • Antonymes de « incrédule »

Définitions du mot incrédule

Trésor de la Langue Française informatisé

INCRÉDULE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.] Qui n'a pas de foi religieuse, qui doute. Synon. incroyant.Vous auriez plus de peine à devenir incrédule qu'à garder le trésor de la foi (Sand, Lélia,1833, p. 279).Bien que son esprit fût incrédule, son âme, amollie par l'infortune, était pieuse (Lamart., Confid.,1849, p. 354).V. aussi aveugle ex. 17 :
1. Dieu n'a pas rejeté son peuple, qui a été brisé à cause de son incrédulité. Dieu a donc été bon et sévère à la fois, sévère pour les Juifs incrédules, bon envers ceux qui sont devenus Chrétiens. Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1021.
Emploi subst. Seigneur, prenez pitié du Chrétien qui doute, de l'incrédule qui voudrait croire (Huysmans, À rebours,1884, p. 294).
B. −
1. [En parlant d'une pers.] Qui ne croit pas facilement à la réalité ou à la vérité d'une chose. Synon. sceptique; anton. crédule, naïf.Un peu incrédule, j'insistai pour qu'on allât dire à Sa Majesté le désir que j'avais de lui remettre les lettres dont j'étais porteur (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 467). « ... Il y a quelqu'un. » Il demeurait incrédule : « Quelqu'un? Tu crois? Mais non; tu dois te tromper. Qui veux-tu que ce soit, d'ailleurs? » (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Serre, 1883, p. 676):
2. Si quelque pythonisse avait pu prédire à cette épicière − une veuve nommée Amélie Krupp − quelle place sa forge tiendrait plus tard dans la politique mondiale, sans doute fût-elle restée incrédule... P. Rousseau, Hist. techn. et invent.,1967, p. 291.
Emploi subst. Un système de connaissances [la théorie métaphysique de l'École écossaise] qui a rencontré, qui rencontre encore tant d'incrédules et tant d'ennemis (Broussais, Phrénol., Leçon 1, 1836, p. 2).La nouvelle n'avait trouvé que des incrédules. Personne ne croyait à une révolution (France, Île ping.,1908, p. 237).
Incrédule à + subst. (vieilli).Tu me laisses faible, souffrant et découragé de la vie et incrédule au bonheur (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 140).Il y a telles époques dans la vie où, tout incrédule au succès, tout abattu, tout désemparé que l'on soit, on reprend une vigueur secrète (M. de Guérin, Corresp.,1837, p. 314).
2. P. méton. Qui traduit l'incrédulité. « Mais, depuis votre conversion, rien en vous ne semble changé », me disent quelques-uns avec un sourire incrédule (Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 17).D'un seul coup, la précaire dignité de Xavière s'écroula; sa bouche entr'ouverte n'exprimait plus qu'un désarroi incrédule (Beauvoir, Invitée,1943, p. 341):
3. « ... Crois-tu, par exemple, que, sans notre expédition marocaine, l'Italie aurait osé se jeter sur la Tripolitaine, ou l'Autriche sur la Bosnie?... » Antoine fit une grimace incrédule; mais il ne connaissait pas assez la question pour contredire son frère. Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 132.
REM.
Incrédulement, adv.,rare. Avec incrédulité. Sa guérison a commencé trois heures environ après votre visite. Ainsi s'est réalisée « l'exception » peu probable dont vous m'offrîtes l'espoir incrédulement (Bloy, Journal,1896, p. 235).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kʀedyl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xives. subst. « celui qui n'a pas la foi religieuse » (J. Froissart, Chron., éd. S. Luce, t. 1, p. 115); 1538 sens gén. (Est.). Empr. au lat.incredulus « incrédule », en lat. chrét. « qui n'a pas la foi ». Fréq. abs. littér. : 536. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 857, b) 452; xxes. : a) 925, b) 748.

Wiktionnaire

Adjectif

incrédule \ɛ̃.kʁe.dyl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne croit que difficilement, qu’on a peine à persuader ou à convaincre.
    • Qu’importent à ce siècle incrédule nos merveilleuses légendes : … — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Les raisonneurs les plus incrédules ne voulaient pas admettre une véritable métamorphose, opérée à l’aide ou sans l’aide de la peau enchantée d’un loup, qui, dans certains cas, était supposée coopérer à la transformation, et soutenaient que la lycanthropie n’était qu’une espèce de fatale maladie, une situation d’esprit mélancolique, auxquelles se joignaient des accès de folie, pendant lesquels le malade s’imaginait avoir commis les ravages dont il était accusé. — (Walter Scott, De la démonologie et de la sorcellerie, dans les Œuvres de Walter Scott, traduit par Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret, Paris : Furne, Charles Gosselin, Perrotin, 1836, vol. 25, page 371)
  2. (Religion) Qui ne croit pas et ne veut pas croire aux mystères de la foi.

Nom commun

incrédule masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui ne croit pas aux choses de la foi
    • C’est un incrédule.
    • Convaincre les incrédules.
    • Mais montrez-nous d'abord un louche, un bègue, puis opérez-les, et rendez-nous ensuite témoins des résultats de vos opérations sur ce bègue, sur ce louche ; alors, si vous réussissez, il ne pourra plus rester de doute ; les plus incrédules seront forcés de rendre les armes et de constater vos succès. — (Note du docteur J. A. Henroz au compte-rendu de séance de l'Académie des Sciences du 15 février 1841, L'expérience : journal de médecine et de chirurgie, numéro 190, 18 février 1841)
    • Je sais, vous êtes une incrédule, vous aussi. Cependant vous seriez bien contente, si je vous faisais cadeau, un de ces jours, d’un joli petit million. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCRÉDULE. adj. des deux genres
. Qui ne croit que difficilement, qu'on a peine à persuader ou à convaincre. Vous êtes bien incrédule. C'est un esprit incrédule. En parlant des Choses de la foi, il signifie Qui ne croit point et ne veut point croire aux mystères. Dans cette acception, il s'emploie ordinairement comme nom. C'est un incrédule. Convaincre les incrédules.

Littré (1872-1877)

INCRÉDULE (in-kré-du-l') adj.
  • 1Qui n'est pas crédule. Esprit incrédule.
  • 2Qui ne croit pas. Étant incrédules à la parole du Seigneur notre Dieu, vous murmurâtes dans vos tentes, Sacy, Bible, Deutér. I, 26.
  • 3Qui n'a point la foi théologique. Incrédules, les plus crédules : ils croient les miracles de Vespasien, pour ne pas croire ceux de Moïse, Pascal, Pensées, art. XXIV, 99, édit. HAVET.

    Substantivement. C'est qu'en effet il manque un sens aux incrédules comme à l'aveugle ; et, ce sens, c'est Dieu qui le donne, Bossuet, Anne de Gonz. Il n'y a plus qu'un seul prodige que j'annonce aujourd'hui au monde ; ô ciel, ô terre, étonnez-vous à ce prodige nouveau ! c'est que, parmi tant de témoignages de l'amour divin, il y ait tant d'incrédules et tant d'insensibles, Bossuet, ib. Et ce royaume… devenu… le théâtre d'honneur des philosophes et des incrédules, Massillon, Carême, Mot. de convers.

HISTORIQUE

XVe s. …Et menaçoient encore les incredules grandement sainte Eglise et la chrestienté, Froissart, I, I, 60. Il est incredule, et a erré contre la foy longtemps a, et n'a de foy ne que un vieil chien, Menard, Hist. de B. du Guesclin, p. 198, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « incrédule »

Du latin incredulus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. incredulus, de in… 1, et credulus, crédule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « incrédule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incrédule ɛ̃kredyl

Citations contenant le mot « incrédule »

  • L'incrédulité ne fait pas les voluptueux, mais la volupté fait presque toujours les incrédules. De Jean-Baptiste Massillon
  • Je suis trop sceptique pour être incrédule. De Benjamin Constant
  • Seul l’incrédule a droit au miracle. De Elias Canetti
  • L'incrédule se trompe sur l'autre vie, le croyant se trompe souvent sur celle-ci. De Antoine de Rivarol
  • Douter de tout, c'est aussi douter du doute. Voilà ce qui guette les incrédules. De Jean Cocteau
  • Le prophète voit les anges, mais l'incrédule les fait voir au public. De Honoré de Balzac / Monographie De la presse parisienne
  • L'homme est incrédule par nature, pusillanime par habitude et ignorant par paresse invétérée. De Yvette Naubert / Les Pierrefendre
  • Les incrédules sont souvent des paresseux qui ont pris tout de suite leur retraite. De Berthelot Brunet / Les Hypocrites
  • Les médiocres n'hésitent pas une seconde à faire payer cher aux incrédules leurs propres incertitudes. De Georges Bernanos / Lettre aux Anglais
  • Les églises ont besoin de fidèles qui se sentent coupables pour ne pas se trouver aux prises avec des rebelles qui se découvrent incrédules. De Claude Roy / Les chercheurs de Dieu
  • Un sybarite du mensonge ne trouve de jouissance dans son art qu'autant qu'il exerce sur des incrédules endurcis. De Louis Landry / Mémoires de Louis L'Ecrevisse
  • Un véritable réaliste, s'il est incrédule, trouve toujours en lui la force et la faculté de ne pas croire, même au miracle, et si ce dernier se présente comme un fait incontestable, il doutera de ses sens plutôt que d'admettre le fait. De Fiodor Dostoïevski / Les Frères Karamazov
  • Il n'a pas eu les grands mots de ses prédécesseurs, mais pour ce qui est des grandes ambitions et des grands moyens, il les a surclassés. Fidèle, au centimètre près, au chemin tracé par le chef de l'Etat, le nouveau Premier ministre, Jean Castex, a livré mercredi à la représentation nationale une feuille de route herculéenne pour les six cents derniers jours du mandat d'Emmanuel Macron. Quand, en 2005, un Dominique de Villepin que l'on attendait flamboyant pour deux ans s'était concentré sur l'emploi, Jean Castex, faux modeste, y ajoute rien moins que la transformation de notre modèle économique et la réconciliation des Français. Il serait permis d'être incrédule si le nouveau duo exécutif ne semblait enfin aborder cette montagne par le bon côté. Les Echos, Architecture d'un espoir | Les Echos
  • Il y a quelque chose qui rend triste, inquiet, et met en colère dans la volonté d’Erdogan de convertir en mosquée la fameuse basilique Sainte-Sophie. Triste parce qu’on voit là un monument international, un beau triomphe de la pierre, tomber entre les mains d’un homme qui veut en faire le butin de sa guerre et l’instrument de sa politique de folie calculée. On assiste, incrédule, à la disparition d’un symbole de la Turquie laïque, et c’est un califat turc qui désormais s’affiche dans son ambition impériale rejouée pour renflouer les fantasmes de recrutement dans le monde dit musulman. C&rsq... Le Point, Kamel Daoud – Conversion forcée - Le Point
  • Charlotte Jimenez est professeur de français à New York. D’abord incrédule devant la pandémie, elle a vu son quotidien soudainement bouleversé. Récit d’une vie masquée entre télétravail et école à domicile. Courrier international, Les galères d’une mère française à New York
  • J’ai connu la guerre, l’incertitude des lendemains, les sous-sols et les caves exiguës dont on émergeait le matin, fourbu, fatigué, incrédule d’être encore en vie… L'Orient-Le Jour, Réflexions un soir de pleine lune - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « incrédule »

Langue Traduction
Anglais incredulous
Espagnol incrédulo
Italien incredulo
Allemand ungläubig
Chinois 难以置信的
Arabe أمر لا يصدق
Portugais incrédulo
Russe недоверчивый
Japonais 信じられない
Basque sinesgaitz
Corse incredulosa
Source : Google Translate API

Synonymes de « incrédule »

Source : synonymes de incrédule sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incrédule »

Partager