Irriguer : définition de irriguer


Irriguer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

IRRIGUER, verbe trans.

A. − AGRICULTURE
1. [Le compl. désigne un sol, une région] Amener l'eau nécessaire à la mise en valeur, à la fertilisation. Irriguer un champ, un désert, une prairie; irriguer une contrée, une région, une vallée. D'autres Océaniens construisent des terrasses sur les flancs de leurs collines et les irriguent au moyen de digues et de canaux (Lowie, Anthropol. cult.,1936, trad. par G. Métraux, p. 45).La Grande-Bretagne (...) a achevé de vastes aménagements pour irriguer de nouvelles surfaces dans le Soudan égyptien (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 159).
Emploi pronom. passif, rare. Prendre l'eau nécessaire à sa mise en valeur. Le soleil couchant faisait roses les petits canaux stagnants où s'irriguent les pauvres cultures des sédentaires noirs (Benoit, Atlant.,1919, p. 19).
P. métaph. :
1. Chaque artiste garde ainsi, au fond de lui, une source unique qui alimente pendant sa vie ce qu'il est et ce qu'il dit. Quand la source est tarie, on voit peu à peu l'œuvre se racornir, se fendiller. Ce sont les terres ingrates de l'art que le courant invisible n'irrigue plus. Camus, Env. et endr.,1937, p. 13.
2. [Le compl. désigne une plante] Rare. Amener l'eau nécessaire à la croissance, au développement. L'eau qui descendait du canal irriguait les arbres fruitiers disposés dans des creux ou sur de petites terrasses (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 308).
B. − P. anal.
1. MÉDECINE
a) [Le compl. désigne une plaie, une cavité naturelle] Faire couler, introduire un liquide à des fins thérapeutiques. On peut drainer la fistule et l'irriguer avec des solutions légèrement caustiques, au sulfate de cuivre ou à l'alun (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 33).
b) [Le compl. désigne un organe]
α) [Le suj. désigne l'appareil circulatoire] Amener le sang nécessaire au fonctionnement, à la vie. Irriguer un muscle, une muqueuse, un tissu. La coronaire antérieure irrigue avant tout les parois du cœur gauche (G. Gérard, Anat. hum.,1912, p. 246).Les vaisseaux qui irriguent le foie (QuilletMéd.1965, p. 127).
β) [Le suj. désigne le sang circulant] Amener les principes nutritifs véhiculés. J'étais heureux de cette marche, un peu engourdi, le corps calmé, irrigué par un sang doux comme la pluie qui tombait (Camus, Chute,1956, p. 1509).
[P. méton.] :
2. ... car si l'autre pensait plus facilement dans l'inertie corporelle, lui, Dubourg, réclamait le mouvement, qui irriguait son cerveau. Arnoux, Roi,1956, p. 142.
2. GÉOGR., ÉCON. Provoquer une arrivée massive de personnes (main-d'œuvre, visiteurs) dans une région (d'apr. Thinès-Lemp. 1975). Les routes d'intérêt purement touristique, qui conduisent à des monuments isolés ou traversent les sites célèbres (...) retiennent le touriste et irriguent les zones encore peu visitées (Jocard, Tour. et action État,1966, p. 201).
REM.
Irrigué, -ée, part. passé adj.Qui bénéficie de l'irrigation. Culture, jardin, plaine, rizière, terrasse irrigué(e). La multitude de hameaux ou villages qui se pressent dans les vallées irriguées (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 192).Des terres irriguées de l'Arizona sont consacrées à la culture du blé (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 133).Dès 1853, un Français, du Bordelais, Michel-Aimé Pouget, (...) créa ce magnifique vignoble irrigué qui a fait de l'Argentine le premier producteur de l'hémisphère sud (Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1966, p. 315).
Prononc. et Orth. : [iʀ(ʀ)ige], (il) irrigue [iʀ(ʀ)ig]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1505 (Didier Christol, Platine en francoys, 672oa d'apr. Arveiller ds Mél. Séguy (J.), p. 59 : terre grasse femee et irriguee), attesté également avec la graphie erger dans le parler vaudois en 1527 d'apr. FEW t. 4, p. 816a; à nouv. au début du xixes. (1835, Maison rustique 19et. 1, p. 244). Empr. au lat.irrigare « amener l'eau dans; inonder, arroser ». Fréq. abs. littér. : 41.
DÉR.
Irrigable, adj.Qui peut être irrigué. Terres irrigables (Wolkowitsch, Élev.,1966, p. 119).[iʀ(ʀ)igabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1839 (M.-P. Genty de Bussy, De l'établissement des Français dans la régence d'Alger, Paris, p. 358); de irriguer, suff. -able*.

Irriguer : définition du Wiktionnaire

Verbe

irriguer \i.ʁi.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Arroser par des irrigations.
    • Ces plantations sont irriguées au moyen de canaux dérivés des sources ou des cours d'eau, ou de norias, de machines mises en mouvement par un chameau ou une mule et servant à élever les eaux de la nappe souterraine. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 221)
    • Dans la seconde moitié du XXe siècle, les Américains avaient détourné le cours du fleuve Colorado ; ce dernier ne se déversait plus dans la mer de Cortez, mais servait à irriguer les États du Nouveau-Mexique et du Texas. Côté États-Unis, on voyait des champs verdoyants ; côté Mexique, tout était aride. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 320)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Irriguer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRIGUER. v. tr.
Arroser par des irrigations. Irriguer une prairie. Terrains à irriguer.

Irriguer : définition du Littré (1872-1877)

IRRIGUER (i-rri-ghé), j'irriguais, nous irriguions, vous irriguiez ; que j'irrigue, que nous irriguions, que vous irriguiez v. a.
  • Néologisme. Opérer l'irrigation. Sur ces côtes de l'Océan [Arcachon] où sont situés les terrains à irriguer, il est très rare que nous ayons une très longue sécheresse, Chambrelent, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LVI, p. 687. Trouvait-on [dans la Nouvelle-Hollande] aux limites des terrains déjà occupés un canton stérile, il fallait parcourir le pays, soit à droite, soit à gauche, ou en avant, jusqu'à ce que l'on rencontrât une région mieux irriguée et couverte de cette bonne herbe longue et fine qui convenait si bien aux troupeaux, Blerzy, Rev. des Deux-Mondes, 1864, t. LII, p. 48.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « irriguer »

Étymologie de irriguer - Littré

Lat. irrigare (voy. IRRIGATION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de irriguer - Wiktionnaire

Du latin irrigare composé de in et de rigare (« arroser »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irriguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irriguer irige play_arrow

Conjugaison du verbe « irriguer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe irriguer

Citations contenant le mot « irriguer »

  • En mars, les élus du Lot-et-Garonne et l'État ont proposé aux agriculteurs un compromis leur permettant d'utiliser la retenue pour irriguer cet été avant une vidange complète à l'automne, prélude au dépôt d'une nouvelle demande d'autorisation. Terre-net, Deux dirigeants agricoles condamnés pour une retenue d'eau illégale
  • Situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Villeneuve-sur-Lot, le lac de Caussade a été construit sur 20 hectares par des agriculteurs désireux d'irriguer leurs exploitations en saison sèche, malgré 4 arrêtés préfectoraux et 5 procédures devant le tribunal administratif initiées par des associations de défense de l'environnement dont France Nature Environnement (FNE). leparisien.fr, Lot-et-Garonne : prison requise contre des dirigeants agricoles pour une retenue d’eau illégale - Le Parisien
  • (AFP) - "Ici, l'eau est de l'or, c'est comme dans les livres de Pagnol" : entre ses rangées d'arbres fruitiers, un arboriculteur de la plaine désertique de la Crau, au cœur de la Provence, innove pour irriguer ses terres de "façon raisonnée". ladepeche.fr, "Ici, l'eau est de l'or": en Provence, produire des fruits en irriguant "de façon raisonnée" - ladepeche.fr
  • « Il faut fonctionner autrement que par le tout voiture. Que ce soit à Rives ou sur la place des Arts, nous allons faire reculer la place de la voiture. Ce sera l’un des enjeux majeurs de ce mandat. Nous voulons irriguer la ville d’espaces verts à des points stratégiques avec une trame verte. Pour bien imager cela, nous sommes partis sur un espace vert tous les 500 mètres. Un espace vert, ce n’est pas forcément un parc. Cela peut être un square, un espace pour les chiens, une contre-allée lorsque la rue est suffisamment large. Une fois notre trame fixée, nous bloquerons le foncier dès que cela sera possible pour travailler sur les liaisons piétonnes et vélo. Cela permettra de réduire l’importance de la voiture, mais toujours en proposant une alternative, et pas de manière punitive. Nous avons une fenêtre de tir exceptionnelle car l’Agglo veut investir massivement dans les mobilités. À nous d’accompagner cette montée en puissance des transports avec des espaces de détente, de loisirs. Cette ville s’est reconstruite en dépit du bon sens, c’est l’un des échecs majeurs de la municipalité précédente, qui a poussé mon prédécesseur à ne pas se représenter. » Le Messager, «Faire reculer la voiture et irriguer la ville d’espaces verts» - Le Messager

Traductions du mot « irriguer »

Langue Traduction
Corse irrigà
Basque ureztatzeko
Japonais 灌漑
Russe орошать
Portugais irrigar
Arabe الري
Chinois 灌溉
Allemand bewässern
Italien irrigare
Espagnol irrigar
Anglais irrigate
Source : Google Translate API

Synonymes de « irriguer »

Source : synonymes de irriguer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « irriguer »


Mots similaires