Transmettre : définition de transmettre


Transmettre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSMETTRE, verbe trans.

I. − [Le suj. désigne une pers.]
A. − [L'obj. désigne une chose concr. ou abstr.]
1. Faire passer d'une personne à une autre. Gavarni nous parle de Lorentz, véritable cœur d'artiste, qui est venu le voir et ayant trouvé Jean malade d'hémorragie, lui a écrit qu'il avait lu dans un journal qu'on avait transmis du sang à un malade et qu'il lui offre du sien (Goncourt, Journal, 1857, p. 364).
2. DR. Faire passer d'une personne à une autre, par mutation, la possession ou la jouissance de quelque chose. Synon. céder, donner, laisser, léguer, transférer.Transmettre un droit, une propriété, un privilège; transmettre un héritage, une succession; transmettre en héritage, par voie d'héritage; transmettre un titre par endos; transmettre à un tiers un effet de commerce. Le donateur transmet au donataire la propriété des choses données (Ac.1935).J'appris de lui que la fortune de M. Honoré de Gabry (...) n'était transmise aux héritiers de l'ancien pair de France que sous la forme d'immeubles hypothéqués et de créances irrécouvrables (A. France, Bonnard, 1881, p. 363).
Empl. abs. Il faut que l'homme puisse transmettre à ses enfants, car autrement il ne serait animé que d'une demi-ardeur pour le travail (Thiers dsGuérin1892).
Empl. pronom. passif. Bijoux de mauvais argent qui se transmettent de la mère à la fille, et qui n'ont de valeur que par le souvenir qu'ils consacrent à la grâce étrange qu'ils ajoutent à la beauté (About, Grèce, 1854, p. 187).
P. anal. Transmettre son autorité, son pouvoir à qqn. À supposer (...) que Pierre ait mis à la tête de la communauté romaine un évêque qui ait transmis ses pouvoirs à son successeur, s'ensuivrait-il que la succession apostolique, interrompue à diverses reprises pendant plusieurs années, par la vacance du siège romain nous donnât la garantie d'une tradition continue? (Boegnerds Foi et vie, 1936, p. 115).
B. − [L'obj. désigne une chose abstr.]
1. Faire passer à quelqu'un une qualité, un caractère, des connaissances. Transmettre le savoir, des traditions. La reine de Navarre transmit ses goût littéraires à Jeanne d'Albret, sa fille, dont il reste des sonnets adressés à Joachim du Bellay (Sainte-Beuve, Tabl. poés. fr., 1828, p. 34).[De Chirico] transporte soigneusement la réalité de son esprit sur la toile comme les primitifs copiaient les miracles. Faute d'avoir à transmettre sa foi, il transmet sa bonne foi (Cocteau, Crit. indir., 1932, p. 53).
Empl. pronom. passif. La persévérance vers un même but se transmettait jadis de génération en génération (Staël, Corinne, t. 3, 1807, p. 370).
P. métaph. Transmettre sa gloire, son nom à la postérité. Un élément nouveau va prendre la place de la décoration forgée: la décoration en fonte, alors que, peu à peu, le déclin de l'habileté professionnelle s'accentue. Cependant, l'artisanat résiste de son mieux à cette mode nouvelle et le flambeau continue de se transmettre de mains en mains (Fillon, Serrurier, 1942, p. 27).
2. [Le suj. désigne une pers. ou un animal] Faire passer une infection, une maladie, des gènes par contagion ou par hérédité. Transmettre une affection, une tare; insecte qui transmet une maladie contagieuse. Deux ans plus tard, le commandant lui-même avait succombé à une maladie lente, mal déterminée, et qu'on pensa lui avoir été transmise par sa femme (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 751).Une explication parfaitement rationnelle et plausible, basée sur ce petit fait précis que nous savons: que la peste peut être transmise par les rats (Gide, Journal, 1928, p. 873).
Empl. pronom. passif. Maladies qui se transmettent héréditairement; la lèpre se transmet par contact. La plupart des tumeurs ne peuvent se transmettre d'un animal à l'autre que par la greffe de cellules malignes, vivantes et intactes (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét., 1936, p. 116).
P. compar. La vie semble ne plus être en nous; elle en sort et jaillit, elle se communique comme une contagion, se transmet par le regard, par l'accent de la voix, par le geste, en imposant notre vouloir aux autres (Balzac, Chabert, 1832, p. 110).
II.
A. − [Le suj. désigne une pers.] Faire passer, faire parvenir quelque chose à quelqu'un; faire passer quelque chose d'un lieu à un autre. Synon. adresser, communiquer, donner, envoyer, fournir, remettre.
1. [L'obj. désigne une chose concr.] Transmettre des documents, un dossier, une lettre. Dès qu'il y a eu vote sur l'ensemble de l'avis, le président du Conseil en communique la nature au président de l'Assemblée et lui transmet le texte des articles amendés (Lidderdale, Parlement fr., 1954, p. 277).
P. anal. De temps en temps (...) nous voyions passer, au milieu d'un remue-ménage d'agents et d'argousins [à la Conciergerie], quelque pauvre diable que les huissiers se transmettaient en disant ce mot: Disponible (Hugo, Choses vues, 1885, p. 115).
SPORTS. Transmettre le ballon à un joueur. Le lui faire passer, lui faire une passe. (Dict. xxes.).
2. [L'obj. désigne une chose abstr.] Transmettre une commande, une demande, une information, une invitation, une réponse. L'affaire fut enfin transmise au parquet(Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 464):
... c'était enfin, à « l'Agnus Dei » l'Abbé donnant à l'autel le baiser de paix au diacre qui descendait les marches et l'imposait à son tour au sous-diacre, lequel, conduit par un cérémoniaire, dans les stalles des moines, embrassait le plus élevé en grade et celui-ci transmettait le baiser aux autres qui s'accolaient et se saluaient ensuite, en joignant les mains. Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 262.
[P. méton. de l'obj.] Le chef s'attendait à recevoir sa démission pour la transmettre au directeur (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Hérit., 1884, p. 494).
[Dans une tournure factitive] C'est cette divine prudence qui l'a fait résister aux appels que je lui ai fait transmettre de revenir me voir (Proust, Temps retr., 1922, p. 805).
Empl. abs. Ils (...) se mettent à danser autour de nous une danse échevelée, extravagante, aux cris de « Merci Gouvernement! » Je transmets (Gide, Retour Tchad, 1928, p. 963).
Empl. pronom. passif. L'angoisse de savoir torture et excite toute l'armée. Elle se transmet à distance. Comme les signaux, elle va jusqu'au bout de la nation, elle va jusqu'au bout du monde (Bordeaux, Fort de Vaux, 1916, p. 267).La suggestion mentale d'un hypnotiseur peut se transmettre à distance à son sujet (Warcollier, Télépathie, 1921, p. 292).
[Dans une formule de politesse] Transmettez-lui mes compliments. Veuillez bien transmettre mon amical souvenir à Monsieur votre père (Villiers de L'I.-A., Corresp., 1887, p. 186).
− Domaine des télécomm.Faire parvenir d'un lieu à un autre. Transmettre un message télégraphique. Transmettre télégraphiquement une nouvelle (Quillet 1965).
B. − [Le suj. désigne une chose]
1. Communiquer, faire connaître. La part des poèmes qu'aucune traduction ne peut transmettre, et qui est la poésie (Malraux, Voix sil., 1951, p. 555).Le mot ne transmet pas la chose, mais l'image de la chose (Cullmann, Denis-Papin, Kaufmann, Calcul informationnel, 1960, p. 102).
− Domaine de l'informat.Les résultats sont enregistrés sous forme de cartes perforées qui transmettent leur information à un calculateur électronique (Hist. gén. sc., t. 3, vol 2, 1964, p. 379).
− Domaine de la physiol.Le nerf optique transmet au cerveau le message de chacun des récepteurs (Piéron, Sensation, 1945, p. 389).
2. PHYSIQUE
a)
α) Communiquer. Transmettre une impulsion, un mouvement, des oscillations. L'audition se fait par l'intermède d'un fluide lymphatique contenu dans l'oreille interne, lequel transmet les vibrations de l'air aux extrémités nerveuses (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 191).
β) Permettre le passage de. Les métaux transmettent le courant électrique. Le verre refuse de transmettre l'action électrique (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 430).
γ) Propager. Dans les théories ordinaires des phénomènes lumineux, le milieu qui transmet la lumière renferme de l'énergie sous forme d'énergie potentielle et sous forme d'énergie kinétique (H. Poincaré, Électr. et opt., 1901, p. 182).
b) Empl. pronom. réfl. Parvenir d'un lieu à un autre, se propager. Le son se transmet par ondulation. C'est en vertu de la différence des potentiels de deux points que l'électricité se transmet de l'un à l'autre (H. Fontaine, Électrolyse, 1885, p. 3).
3. Domaine de la télécomm., de la radiodiffusion, de la télév.Faire parvenir (un signal, une image...) d'un lieu à un autre. L'appareil Morse, l'appareil Hugues, l'appareil Baudot marquent les étapes de progrès incessants: on peut, aujourd'hui, transmettre l'écriture de l'expéditeur (Albitreccia, Gds moyens transp., 1931, p. 151).Hier soir, ravissement d'entendre l'Orfeo de Monteverdi transmis de Berlin (Green, Journal, 1950, p. 352).
Absol. Cette station transmet en direct, en différé. Un alternateur [à haute fréquence] doublé d'un multiplicateur permet, dans de bonnes conditions de rendement, de transmettre sur des ondes de quelques kilomètres (J. Mercier, Radio-électr., t. 1, 1937, p. 91).
Empl. pronom. passif. La parole se transmet mieux encore que le son musical car elle utilise une échelle de fréquence moins étendue (Annuaire radio, 1933, p. 87).
REM. 1.
Transmettable, adj.,synon. rare de transmissible.Il m'ennuie de rassembler, de condenser, de composer toutes mes idées qui, au fond, ne sont que des sensations, et sont par suite difficilement transmettables (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1905, p. 179).
2.
Transmissif, adj. masc.,physiol. [Corresp. à supra I B 2] Qui peut transmettre. La cellule masculine quasiment dénuée de cytoplasme équivaut en pouvoir transmissif à la cellule féminine au cytoplasme abondant (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét., 1936, p. 24).
3.
Transmissivité, subst. fém.,hydrol. ,,Propriété d'un aquifère à assurer le transit de l'eau, qui s'exprime par le produit du coefficient de perméabilité par l'épaisseur de la nappe souterraine`` (Roche Hydrol. 1986).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃smεtʀ ̭], (il) transmet [-smε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 2emoit. xes. tramettre « envoyer » (St Leger, éd. J. Linskill, 36); 2. ca 1050 id. « faire parvenir à quelqu'un » (Alexis, éd. C. Storey, 98); 3. a) 1167 id. « confier, faire passer dans la possession de quelqu'un » (Marie de France, Le Freisne, 17, éd. J. Rychner); b) 1549 transmettre une heredité a son frere (Est.); c) 1615 transmettre un vice à (A. de Montchrestien, Traicté Œconomie Politique, p. 278); d) 1623 transmettre à la postérité (Coeffeteau, Histoire Romaine, p. 507); 4. a) 1684 (suj.: nom de chose) « faire parvenir (un phénomène physique) d'un endroit à un autre » (F. Bernier, Philosophie de Gassendi, p. 104); b) 1848 (Balzac, Splend. et mis., p. 389: ordre a été transmis par le télégraphe à Bibi-Lupin). Empr. au lat.transmittere (francisé d'apr. mettre) « envoyer par-delà, transporter, faire passer », comp. de trans- « au-delà » et mittere « envoyer ». Fréq. abs. littér.: 2 210. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 651, b) 3 118; xxes.: a) 2 430, b) 3 147. Bbg. Clédat (L.). Contribution à un nouv. dict. hist. et « de l'usage ». R. Philol. fr. 1915/16, t. 39, pp. 181-182. − Lavis (G.). Contribution à l'hist. du vocab. fr.: transmettre un savoir... Z. fr. Spr. Lit. 1985, t. 95, pp. 239-278.

Transmettre : définition du Wiktionnaire

Verbe

transmettre \tʁɑ̃s.mɛtʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Céder ou mettre ce qu’on possède en la possession d’un autre.
    • Le donateur transmet au donataire la propriété des choses données.
    • Transmettre un droit.
  2. Faire passer ; faire parvenir.
    • Le mouvement de rotation imprimé par le vent à l’arbre est transmis aux meules par l’intermédiaire d’engrenages, qui sont ordinairement en bois. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 116)
    • De nombreuses légendes égyptiennes nous ont été transmises par les Grecs.
    • J'en appelle à la responsabilisation des familles de culture musulmane : que transmettez-vous à vos enfants en matière morale et religieuse ? — (Abdennour Bidar, Pour une réforme de l'islam, Télérama n°3393, janvier 2015)
    • Les parents transmettent souvent à leurs enfants leurs goûts, leurs aptitudes.
    • À l’instant où von Greim transmet l’ordre de Hitler d’ouvrir une brèche dans les lignes russes avec l’aviation, le pavillon rouge des Soviets flotte sur les trois-quarts de Berlin. — (Georges Blond, L’Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.326)
    • La fièvre aphteuse (cocotte), grave chez les bovidés, peut être transmise à l'espèce humaine. Elle donne lieu alors à une stomatite caractérisée par la fièvre et une éruption de grosses vésicules qui ont pour siège d'élection la face dorsale de la langue. — (Docteur Gaston Variot, Traité d'hygiène infantile, Doin, 1910, p.300)
    • Transmettre son nom, sa gloire à la postérité, Faire passer son nom, sa gloire jusqu’à la postérité.
    • Dès qu'on le regarde mieux, on retrouve vite chez lui la tare habsbourgeoise qui, comme la lèvre proéminente de la famille se transmet de génération en génération : l'orgueil impérial, la volonté implacable de domination et le fanatisme de l'Allemagne. — (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.60)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Transmettre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRANSMETTRE. (Il se conjugue comme METTRE.) v. tr.
Céder, mettre ce qu'on possède en la possession d'un autre. Le donateur transmet au donataire la propriété des choses données. Transmettre un droit. Il signifie aussi Faire passer, faire parvenir. Transmettre des ordres, une nouvelle. J'ai transmis à un tel la lettre que vous m'aviez envoyée pour lui. Ces pièces ont été transmises au préfet. Le télégraphe a transmis cette dépêche. Les nerfs transmettent les sensations. Il s'emploie figurément dans ce sens. Les parents transmettent souvent à leurs enfants leurs goûts, leurs aptitudes. De nombreuses légendes égyptiennes nous ont été transmises par les Grecs. Transmettre son nom, sa gloire à la postérité, Faire passer son nom, sa gloire jusqu'à la postérité.

Transmettre : définition du Littré (1872-1877)

TRANSMETTRE (tran-smè-tr') v. a.

Il se conjugue comme mettre.

  • 1Faire passer. On a transmis toutes les pièces au préfet. Transmettre des ordres. Les nerfs transmettent les sensations. Dans cette machine le mouvement est transmis par une roue. Exposer ce que je concevais de la lumière ; puis, à son occasion, ajouter quelque chose du soleil et des étoiles fixes, à cause qu'elle en procède presque toute ; des cieux, à cause qu'ils la transmettent, Descartes, Méth. v, 2. Les impressions que ce sens [la vue] transmet au sens intérieur sont plus fortes que les impressions transmises par l'oreille, Buffon, Disc. nat. anim. t. v, p. 273. Commencer par les idées les plus simples que les sens transmettent, Condillac, Conn. hum. II, II, 3. Mon fils m'en a transmis la nouvelle certaine, Briffaut, Ninus II, I, 2.
  • 2Faire passer ce qu'on possède en la possession d'un autre. Transmettre un privilége. La donation transmet la propriété des choses données. Quand il [Napoléon] aurait perdu toute force et abdiqué tout droit, avant d'exercer le plus grand de tous, celui de transmettre à un fils l'empire en héritage, Villemain, Souv. contemp. les Cent-Jours, XI.
  • 3 Fig. Faire parvenir comme par une transmission. Pour moi qu'un sang moins noble a transmis à la vie, Corneille, Sert. II, 2. C'est là [dans la passion] que Jésus-Christ a supprimé les cérémonies de la loi, qu'il a transmis l'Ancien Testament au Nouveau, changé le sacerdoce lévitique…, Fléchier, Sermons, Messe. Par ces grands Ottomans dont je suis descendue, Et qui tous avec moi vous parlent à genoux Pour le plus pur du sang qu'ils ont transmis en nous, Racine, Bajaz. v, 6. Socrate ne tint point école, et n'écrivit point ; nous ne savons de sa doctrine que ce que ses disciples nous en ont transmis, Diderot, Opin. des anc. philos. (socratique philos.) À mon retour, j'appris que les Athéniens avaient fait mourir le plus juste des hommes [Socrate] ; je [Xénophon] n'eus d'autre consolation que de transmettre par mes écrits les preuves de son innocence aux nations de la Grèce, et peut-être même à la postérité, Bar Jél. Anach. ch. 39.

    Transmettre son nom, sa gloire à la postérité, faire passer son nom, sa gloire jusqu'à la postérité.

  • 4Se transmettre, v. réfl. Être transmis, transporté d'un lieu à un autre. M. Huyghens, dans son traité de la lumière, conclut par les éclipses des satellites de Jupiter, que la lumière se transmet environ six cent mille fois plus vite que le son, Malebranche, Rech. vér. Éclairc. sur la lum. t. IV, p. 341, dans POUGENS.

    Fig. Ma bonne, je comprends tous vos sentiments mieux que personne : vraiment oui, on se transmet dans ses enfants, Sévigné, 25 févr. 1685. La raison et la vérité se transmettent, l'industrie peut s'imiter ; mais le génie ne s'imite point, Marmontel, Œuv. t. v, p. 220.

HISTORIQUE

XIIe s. Quant li planteiz [la plénitude] del tens fut venue, si transmit Deus son fil, Saint Bernard, p. 527.

XIIIe s. À sun bon veisin il manda Que sa femme ad deus fiz eüz ; De tanz enfanz esteit creüz ; L'un li transmettra à lever [être parrain], De sun nunle face nomer, Marie de France, Frêne.

XVIe s. Ce mesme jour transmis fut seigneur d'Alvian Loger à la Roquette, au chasteau de Millan, Marot, J. v, 141. Fleuron de lys tant digne et precieux Jadis transmis au roy Clovis des cieulx, Marot, J. v, 261. Après ce noble ouvrage, appelé des anciens microcosme, ainsi parfaitement basti, Dieu lui infonde et transmet l'ame, Paré, XVIII, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Transmettre : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRANSMETTRE, v. act. (Gram.) c’est faire passer. Il se dit des choses, des tems, & des lieux : on transmet un fait à la postérité ; on transmet un privilege qui est à quelqu’un ; on transmet une chose d’un lieu dans un autre ; on transmet ses sentimens à son ami, ses vices & quelquefois ses infirmités à ses enfans ; l’action de la lumiere se transmet à-travers le verre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « transmettre »

Étymologie de transmettre - Littré

Provenç. trametre ; espagn. transmitir, trasmitir ; ital. tramettere ; du lat. transmittere, de trans, au delà, et mittere, envoyer (voy. METTRE). à côté de transmettre, l'ancienne langue avait une forme beaucoup plus usitée : trametre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de transmettre - Wiktionnaire

Du préfixe trans- et de mettre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « transmettre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transmettre trɑ̃smɛtr play_arrow

Conjugaison du verbe « transmettre »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe transmettre

Citations contenant le mot « transmettre »

  • Majoritairement dans le département, les expositions de l’association sont un moyen de transmettre une mémoire qui se fait de plus en plus rare. Un sujet important qui pose un certain nombre de questions sur la longévité de la mémoire historique. « Pour faire perdurer l’histoire il faut passer par des expositions, rencontrer le public scolaire mais aussi adapter le mode de transmission avec les outils numériques. On se demande tout de même ce que vont devenir toutes ces collections et ces matériels dans quelques générations » confie-t-il. , Francheville. Transmettre la mémoire depuis la Grande Guerre | Le Réveil Normand
  • "Cette visite (à Dimane, siège estival du patriarcat, ndlr) entre dans le cadre de mes visites régulières au patriarche et ne vise à transmettre aucun message", a déclaré Abbas Ibrahim, à l'issue de son entretien avec Mgr Raï. Il a en outre estimé que ce dernier "n'a pas besoin d'envoyer des messages au Hezbollah ou à d'autres formations car il est en contact constant avec toutes les composantes" de la vie politique libanaise. Commentant la question de la neutralité proposée par le patriarche, le chef de la SG a indiqué "ne pas avoir de point de vue spécifique" à ce sujet. "C'est le patriarche qui gère cette initiative", a-t-il ajouté, estimant toutefois que la neutralité "nécessite un consensus entre tous les Libanais".  L'Orient-Le Jour, Ibrahim reçu par Raï : Je ne suis pas venu transmettre de message - L'Orient-Le Jour
  • Un couple peut transmettre 400 000 euros à ses deux enfants sans impôts sur la succession. Et même plus d’un million d’euros s’il recourt aux généreuses niches fiscales. L’impôt sur l’héritage n’entrave en rien la transmission des grandes fortunes. Une analyse d’Anne Brunner et Louis Maurin. Observatoire des inégalités, Héritage : comment transmettre un million d’euros sans payer d’impôts
  • L’être humain peut transmettre le coronavirus aux chiens et aux chats selon les résultats d’une étude menée par des scientifiques italiens et dont les résultats ont été publiés lundi. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Résultats d’une étude: l’homme pourrait transmettre le coronavirus aux chiens et aux chats
  • Depuis mes études américaines à la fin des années soixante nous avons baigné dans la nécessité de préserver la nature et l’écologie politique a fini par envahir notre quotidien avec ses combats anti-nucléaires et sa promotion de solutions , d’abord pour préserver notre environnement, puis de « sauver la planète », mais ils se sont trompés et, en conséquence, ils nous ont trompés, leur combat était sans doute généreux mais ils ne sont pas allés à l’essentiel, il fallait savoir contempler la nature et préparer nos enfants et les enfants de nos enfants … à vivre sur , dans, et avec une planète aux ressources de vivants de qualité exceptionnelle. C’est la biodiversité du « beau » qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul , du chiffre, du nombre. Peu m’importe qu’une espèce spécifique disparaisse, que les diplodocus se soient éteints, cela semble une évolution naturelle dont il serait difficile de nous rendre coupables, mais une nature sans oiseaux et sans papillons c’est d’une tristesse dont nous ne pouvons pas nous remettre, c’est la beauté qui disparait : regardez un enfant devant un moineau, une mésange ou un rouge-gorge, observez le à la rencontre d’une libellule bleue ou d’un papillon doré. C’est le monde qui s’ouvre à lui, avant la musique et la littérature qu’il découvrira plus tard, c’est la poésie, l’art, qui s’invite devant ses yeux, il n’oubliera jamais, encore faut-il que cela existe toujours ! Atlantico.fr, C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre | Atlantico.fr
  • Le but d’une encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la terre ; d’en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de les transmettre aux hommes qui viendront après nous. De Denis Diderot / L’Encyclopédie
  • Les journalistes payent un très lourd tribut à la liberté d'informer, à la volonté de transmettre, à l'audace de déplaire, au courage de comprendre. De Claude Bartolone / Le Point, 7 janvier 2015
  • En résumé, j'aimerais avoir un message un peu positif à vous transmettre. Je n'en ai pas... Est-ce que deux messages négatifs, ça vous irait ? De Woody Allen
  • Tout ce qu'on peut faire d'un bon conseil, c'est de le transmettre. A celui qui le reçoit, il ne sert jamais à rien. De Oscar Wilde
  • L’apprentissage, c’est transmettre des valeurs d’homme à homme, dans un monde où l’on croit que l’outil numérique peut tout remplacer. De Thierry Marx / Extrait de l'interview du Figaro du 23 janvier 2016
  • C’est la destruction des institutions chargées de transmettre les valeurs communes qui a fait le lit d’un multiculturalisme tout sauf libéral. De Natacha Polony / Le Figaro, 26 janvier 2015
  • Je tente de transmettre les sentiments non par des signes stéréotypés ou des expressions forcées, mais plutôt par des positions du corps. De Jirô Taniguchi / Madame Figaro, 30 janvier 2015
  • L’enfant reste un être fait de soi et de celui qu’on a aimé, il a pour mission de transmettre ce qu’il a reçu. De Catherine Bergeret-Amselek / Le mystère des mères
  • Le paradoxe est le moyen le plus tranchant et le plus efficace de transmettre la vérité aux endormis et aux distraits. De Miguel de Unamuno / Essais
  • Il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement. De Saint Thomas d’Aquin / Somme théologique
  • Ne pas transmettre ses expériences, c'est castrer l'avenir. De Marin Karmitz / L’Express - 30 Avril 2003
  • Mieux vaut transmettre un art à son fils que de lui léguer mille pièces d’or. De Proverbe chinois
  • Dire qu’il faut transmettre les valeurs de la République, c’est trop faible : il faut transmettre l’amour de la France. De Jean-Pierre Chevènement / Le Figaro, 31 janvier 2015

Images d'illustration du mot « transmettre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transmettre »

Langue Traduction
Corse trasmette
Basque transmititzeko
Japonais 送信する
Russe передачи
Portugais transmite
Arabe يحيل
Chinois 发送
Allemand übertragen
Italien trasmettere
Espagnol transmitir
Anglais transmit
Source : Google Translate API

Synonymes de « transmettre »

Source : synonymes de transmettre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « transmettre »



mots du mois

Mots similaires