La langue française

Échoir

Sommaire

  • Définitions du mot échoir
  • Étymologie de « échoir »
  • Phonétique de « échoir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « échoir »
  • Citations contenant le mot « échoir »
  • Vidéos relatives au mot « échoir »
  • Traductions du mot « échoir »
  • Synonymes de « échoir »

Définitions du mot échoir

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHOIR, verbe intrans.

A.− [En parlant de biens matériels ou non, d'événements, etc.]
1. Qui advient par l'effet d'une loi ou d'une règle non écrite. Échoir en partage; la succession qui lui est échue. Le marquis abhorre son fils Ascagne, et c'est à ce fils qu'échoiront les 5 ou 6 millions qu'il possède (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 154):
1. Un petit héritage lui échut qui venait de sa sœur. Ces cinq mille francs, arrivés à la fin d'une vie, se révélèrent assez encombrants. Camus, L'Envers et l'endroit,1937, p. 119.
Rem. Le part. passé se conjugue gén. avec être; on rencontre cependant le lot qui lui avait échu.
DR. Si le cas y échet, s'il y échet. Si le cas se présente. Sont passibles de sanctions prévues à l'article L 409 ci-après, sans préjudice des peines résultant de l'application d'autres lois, s'il y échet (Réforme Séc. soc.,1968, p. 46).
2. Qui advient, qui est dévolu par hasard (à quelqu'un). Il souffrit beaucoup des mauvais numéros qui lui échurent souvent, des humiliations qu'il reçut, des bénéfices qu'il manqua (Thibaudet, Réfl. litt.,1936, p. 29).Les enfants! prenez chacun une valise. Celle qui m'échut était beaucoup trop lourde pour mes huit ans (H. Bazin, Vipère,1948, p. 35):
2. ... je trouvais absurde que le pouvoir dépendît de l'hérédité et échût la plupart du temps à des imbéciles. Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 129.
B.− [En parlant d'une dette, d'un règlement] Qui arrive à échéance. Payer des billets à échoir; le terme échu depuis deux mois. Vous savez que le premier billet échoit dans quatre jours (A. Daudet, Pt Chose,1868, p. 301).
Rem. Le verbe échoir ne s'emploie plus qu'aux troisièmes pers. du sing. et du plur., à l'inf. et aux temps composés.
Prononc. et Orth. : [eʃwa:ʀ], (il) échoit [eʃwa]. Ds Ac. 1694, 1718, s.v. escheoir ou eschoir. Ac. 1740 admet encore écheoir (noté comme vieilli ds DG) à côté de échoir. Ac. 1762-1932 enregistre la forme mod. Conjug. N'est usité qu'à l'inf. et aux formes suiv. : ind. prés. il échoit. La forme il échet, encore donnée à titre de var. ds Ac. 1932 est considérée comme vieillie; passé simple il échut; fut. il échoira (vieilli il écherra, cf. cherra de choir ds Le Petit chaperon rouge); cond. il échoirait, ils échoiraient (vieilli il(s) écherrai(en)t); part. prés. échéant; part. passé échu. Grev. 1964, § 701 signale l'imp. néologique il échéait dans un ex. de Châteaubriant, La Brière, p. 56 et de Fr. Ambrière, Les Grandes vacances, p. 181. Se conjugue aux temps composés avec l'auxiliaire être. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1135 « être dévolu, revenir à quelqu'un » (Couronnement Louis, 2443 ds T.-L.); b) 1160-74 impers. « arriver, survenir » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, III, 6653); 1804 loc. adv. le cas échéant (Constant, Journal, p. 159); 2. 1670 « arriver à échéance » (Patru, 3. plaidoié, p. 39 ds Rich.). Du lat. vulg. *excadere, réfection du lat. class. excidere « tomber, sortir de, échoir » d'apr. cadere, v. choir (cf. Vään. § 205). Fréq. abs. littér. : 139 (échu : 151).

Wiktionnaire

Verbe

échoir \e.ʃwaʁ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Être dévolu par le sort ou survenir par cas fortuit.
    • Autre exemple de l’inhabilité du démocrate à se défendre et du dommage qui lui en échoit. — (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.25)
    • La lecture de son message ainsi que la présidence de séance échoient à un élu du groupe Le Pen, Édouard Frédéric-Dupont, le vieux comploteur du 6 février 1934. C'est l'occasion d'un coup médiatique qui n'a rien d'improvisé. — (Jean Chatain, Les Affaires de M. Le Pen, Éditions Messidor, 2015)
    • Dans le tohu-bohu de la sacristie m’échoyait l’honneur d’aider le prêtre à se vêtir des ornements. Je présentais l’amict, l’aube, l’étole. Je veillais à la pose de la chasuble. — (Yanny Hureaux, Bille de chêne : Une enfance forestière, Jean-Claude Lattès, 1996)
    • Qu’une alternative pareille
      Un de ces quatre jours m’échoie,
      C’est, j’en suis convaincu, la vieille
      Qui sera l’objet de mon choix !
      — (Georges Brassens, Le Gorille, 1952)
  2. (Droit) Si le cas y échoit, y échet, le cas échéant, ou simplement s’il y échet : si l’occasion arrive, si l’occasion s’en présente, s’il y a lieu. Ces locutions ne s’emploient pas dans le langage courant, sauf : le cas échéant.
  3. En parlant de ce qui est dû, signifie être payable à une époque fixée d’avance.
    • Le premier terme échoit à la Saint-Jean.
    • Le premier paiement doit échoir le dix du mois prochain.
    • Cette lettre de change est échue.
    • Payer à terme échu.
    • La patronne de l’hôtel, avec un sourire enchanteur, m’annonça que, devant le non-paiement du mois échu, elle se voyait dans la cruelle nécessité de me retirer ma clef. — (Alphonse Allais, Pas pressé, in Œuvres posthumes, novembre 1887, Éditions Robert Laffont, coll. Bouquins, 1990, page 151)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHOIR. (Il n'est plus guère usité qu'à l'infinitif présent, au participe présent Échéant, au participe passé Échu, aux troisièmes personnes du présent et du futur de l'indicatif. Il échoit ou il échet; il écherra.) v. intr.
Être dévolu par le sort ou Survenir par cas fortuit. Il espère que le gros lot lui écherra. Cela lui est échu en partage. Il lui est échu une succession du chef de sa femme. En termes de Procédure, Si le cas y échoit, y échet, le cas échéant, ou simplement S'il y échet, Si l'occasion arrive, si l'occasion s'en présente, s'il y a lieu. Ces locutions ne s'emploient pas dans le langage courant, sauf : le cas échéant. Il signifie aussi, en parlant de Ce qui est dû, Être payable à une époque fixée d'avance. Le premier terme échoit à la Saint-Jean. Le premier paiement doit échoir le dix du mois prochain. Cette lettre de change est échue. Payer le terme échu.

Littré (1872-1877)

ÉCHOIR (é-choir) v. n.

Il n'a que les temps et personnes qui suivent : il échoit ou il échet, ils échoient, ils échéent ; il échoyait ; il échut, ils échurent ; il écherra ou échoira ; il écherrait ou échoirait ; qu'il échoie, qu'il échût ; échéant ; échu, échue. L'Académie dit que il échoit se prononce comme il échet ; cela ne paraît pas conforme à l'usage ; la prononciation échoit est même plus fréquente que la prononciation échet.

  • 1Être dévolu par le sort. Les immeubles que les époux possèdent au jour de la célébration du mariage ou qui leur échoient pendant son cours, Code civil, art. 1404. La longue [paille] échet sans faute au défendeur, La Fontaine, Juge. Japhet, connu sous ce nom dans les poëtes, fut aussi adoré sous celui de Neptune, parce que les pays maritimes lui échurent, Rollin, Traité des Ét. 4e part. ch. 1. Andromaque à Pyrrhus est échue en partage, Chateaubrun, Troyennes, I, 6.
  • 2 Terme de pratique. Si le cas y échoit, y échet, ou, simplement, s'il y échet, c'est-à-dire si l'occasion se présente, s'il y a lieu.

    Le cas échéant, c'est-à-dire à l'occasion, en telle circonstance.

    Se faire, avoir lieu, à un certain temps préfixe. Le terme échoit à la Saint-Jean. La première année de la rente écherra en 1615, Patru, Plaidoyer 3, dans RICHELET.

  • 3 En termes de palais, il s'est dit autrefois des peines imposées aux délits ou crimes. À cela, il y échoit amende.
  • 4En parlant des personnes, échoir bien, échoir mal, avoir bonne ou mauvaise chance. Je suis mal échu. Vous ne sauriez que bien échoir. Pour un enfant qui sort du monastère, C'était échoir en dignes compagnons ! Gresset, Vert-Vert, III.

    Cet emploi d'échoir a vieilli.

    Échoir se conjugue avec l'auxiliaire être.

HISTORIQUE

XIIe s. Cui escheoit l'honor [le fief] et l'heritage, Ronc. p. 159. Mais se pitiez me pooit escheoir, Couci, XVIII.

XIIIe s. Se li heritages est esqueüs à plusors persones d'un meisme degré de lignage, Beaumanoir, 47.

XIVe s. Ce est si come il eschiet, Oresme, Eth. 157.

XVe s. Or escheï que le sire de Faguoelles estoit monté sur un coursier trop melancolieux et mal enfrené, Froissart, I, I, 91. Nous ne pouvons emouvoir guerre au roi de France… sans escheoir en sentence d'excommunication, Froissart, I, I, 95. En ce temps eschurent Pasques si haut, que environ Pasques closes on eut l'entrée du mois de mai, Froissart, I, I, 194.

XVIe s. L'eternel est ma portion, mon sort m'est très bien escheu, Calvin, Inst. 806. La principale partie est escheute aux evesques et aux prestres des villes, Calvin, ib. 879. Il n'escheoit pas de recompense à une vertu qui est passée en coustume, Montaigne, II, 65. Des dieux il ne peult venir aucun mal à l'homme, sinon pour son plus grand bien, quand il y escheoit, et pour un medecinal effet, Montaigne, II, 146. Le jour de son retour, par cas d'adventure, escheut au propre jour que…, Amyot, Alc. 69. Il n'en peult advenir que peu d'avantage, s'il luy succede bien, et au contraire perte universelle du total, s'il luy eschet mal, Amyot, Pélop. 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échoir »

(Date à préciser) Du préfixe é- (« retirer ») et choir, du latin cadere (« tomber »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, ékerre, échoir, ékeu, échu ; wallon, heûre ; provenç. eschazer ; ital. scadere ; du latin fictif ex-cadere, de ex et cadere (voy. CHOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « échoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échoir eʃwar

Évolution historique de l’usage du mot « échoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échoir »

  • L’épouse s’était portée caution de l’emprunt et l’entreprise avait été liquidée l’année suivante. La banque réclamait le remboursement et l’épouse se trouvait dans l’incapacité d’honorer son engagement. Elle ne pouvait pas « faire face à l’ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles et à échoir », selon la définition légale du surendettement. Journal L'Union, VOS DROITS. La procédure de surendettement est ouverte à l’époux caution
  • Après qu’il a obtenu une majorité des sièges – huit avec la liste « Agir ensemble pour Montenescourt » –, Freddy Balavoine devrait a priori se voir échoir l’écharpe majorale, avant de procéder à la désignation du nombre d’adjoints et à... La Voix du Nord, Montenescourt : Freddy Balavoine devrait être intronisé maire ce samedi
  • On aurait bien vu ce rôle échoir à l’élégante e-tron GT, futur alter ego de la Porsche Taycan à Ingolstadt, mais Audi n’a pas eu cette patience. C’est donc ce gros SUV, dévoilé dans ses carrosseries standard et Sportback, qui étrennera un attelage de trois moteurs. L’e-tron 55 qui coiffait la gamme jusqu’alors en possède deux, un sur chaque essieu, pour 408 ch et 664 Nm cumulés. Cet e-tron S en ajoute un sur l’essieu arrière pour atteindre un total de 503 ch et… 973 Nm, avec jusqu’à 90 % du couple sur l’arrière si nécessaire. TopGear, L'Audi e-Tron S est un SUV électrique de sport - TopGear
  • Lundi, le psychodrame a concerné l’attribution du portefeuille du Travail. Étant acquis que Muriel Pénicaud quittait le gouvernement, il devait échoir à Gérald Darmanin. Mais l’ex-ministre du Budget a exigé que les Affaires sociales lui soient aussi rattachées, s’occasionnant un refus ferme d’Olivier Véran. Celui-ci a fait savoir à l’Élysée que, n’ayant pas démérité dans la gestion de la crise sanitaire, il comptait bien conserver toutes ses attributions. Résultat : Élisabeth Borne, à laquelle fut reproché de ne pas assez incarner la priorité écologique du gouvernement, conserve un maroquin, mais avec un ministère du Travail stricto sensu. Et Gérald Darmanin obtiendra sa promotion en étant nommé ministre de l’Intérieur. Le Telegramme, Une politique de relance… avec les mêmes têtes - Castex à Matignon et remaniement - Le Télégramme
  • Troisième événement inattendu : la présidence d’Arte qui, après le départ de Véronique Cayla, semblait devoir échoir à un candidat en interne, est finalement ouverte à tous. A condition de faire vite : treize jours pour boucler un dossier et l’envoyer à Bernard-Henri Lévy, président du conseil de surveillance, qui décidera avec les autres membres. Calibré pour le holding, Jean-Paul Philippot, président de la RTBF belge, tenterait-il sa chance à France Télévisions ou à Arte ? Que décidera Christopher Baldelli, ex-France 2 et RTL, qui semblait se réserver pour cette échéance ? Des ambitions sur le gril. Challenges, La course à la présidence de France Télévisions est relancée - Challenges

Vidéos relatives au mot « échoir »

Traductions du mot « échoir »

Langue Traduction
Anglais fall
Espagnol otoño
Italien autunno
Allemand fallen
Chinois 秋季
Arabe خريف
Portugais cair
Russe падение
Japonais
Basque erori
Corse cascà
Source : Google Translate API

Synonymes de « échoir »

Source : synonymes de échoir sur lebonsynonyme.fr
Partager