La langue française

Garrotter

Sommaire

  • Définitions du mot garrotter
  • Étymologie de « garrotter »
  • Phonétique de « garrotter »
  • Évolution historique de l’usage du mot « garrotter »
  • Citations contenant le mot « garrotter »
  • Images d'illustration du mot « garrotter »
  • Traductions du mot « garrotter »
  • Synonymes de « garrotter »
  • Antonymes de « garrotter »

Définitions du mot garrotter

Trésor de la Langue Française informatisé

GARROTTER, verbe trans.

A. − Lier, attacher solidement, étroitement comme avec un garrot. Une seconde plus tard, j'étais délivré de l'étreinte du guépard. Les six touareg blancs m'entouraient et cherchaient à me garrotter (Benoit, Atlant.,1919, p. 276) :
1. ... j'ajuste, j'agglutine, je garrotte, je sangle, j'entrave, j'accumule, jusqu'à ce que tu te sentes, de la pointe des pieds à la racine des cheveux, vêtu de toutes les boucles d'un seul reptile dont la moindre respiration coupe la tienne et te rende pareil au bras inerte sur lequel un dormeur s'est endormi. Cocteau, Machine infern.,1934, II, p. 83.
Emploi pronom. réfl., au fig. S'entourer étroitement de. Farau haussa les épaules en se garrottant d'une écharpe de laine (Colette, Seconde,1929, p. 215).
B. − Au fig. Mettre dans l'impossibilité d'agir librement, priver de toute liberté d'action. Je suis lié et garrotté par le contrat qui m'a été imposé (Ac.1932).Je me trouverais pris par une famille qui me garrotterait de tous les côtés (Constant, Journaux,1804, p. 126).[L'abbé Capdepont à ses confrères] (...) Pie IX (...) sait trop bien à quelles contraintes nous obligent les lois civiles dont on a garrotté l'Église (Fabre, Abbé Tigrane,1873, p. 192) :
2. ... qu'arrivera-t-il donc quand mon existence se trouvera liée à des hommes tout hérissés de préjugés, fiers et absolus dans leurs opinions serviles, gourmés, ampoulés, et les mains toujours prêtes à garroter les faibles? M. de Guérin, Journal,1834, p. 213.
Emploi pronom. réfl. Celui qui ment en gardant sa pensée fait donc une œuvre ingrate et se garrotte lui-même (Alain, Propos,1922, p. 426).
Prononc. et Orth. : [gaʀ ɔte], (il) garrotte [gaʀ ɔt]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xiiies. [date du ms.] garocier « immobiliser, bloquer (quelqu'un) ou peut-être attacher, ligoter » (Wace, Rou, éd. A.J. Holden, III, 11180 [var.]), attest. isolée; de nouv. 1470 waroquier « attacher très solidement (un objet) » (Wavrin, Anc. Cron. d'Engl., II, 132 ds Gdf.); 2. a) xves. garrotter « serrer fortement (un objet) » (Banquet du boys ds Anc. Poés. fr., X, 218); b) 1535 garrotter « attacher très solidement (un objet, une personne) » (Olivetan, éd. H. Kunze, p. 106); 3. a) 1601 fig. « priver de liberté » (Charron, Sagesse, I, 15 ds Littré); b) 1718 « user de tous les moyens pour empêcher quelqu'un de manquer à ses engagements » (Ac.); 4. 1757 « placer un garrot à un arbre, à une branche pour en corriger la direction » (Encyclop.). Dér. de garrot2*; dés. -er. Dans le fr. général, c'est le sens « serrer un lien » (v. garrot2sens 1 b) qui s'est imposé, mais dans les parlers région. on trouve aussi les sens « lancer, jeter, rouer de coups » (v. garrot2sens 2, 3) cf. nant. ang. garrocher « lancer des pierres contre quelqu'un » (FEW t. 17, p. 624b), ang. garotter « frapper à coups de bâton ou de pierres » (ibid., p. 625a); cf. garrocher. Fréq. abs. littér. : 167. Bbg. Gohin 1903, p. 344.

Garrotter, verbe trans.Faire subir le supplice du garrot. Ils [les petits Hugo] arrivèrent à une place et virent (...) un tréteau de bois surmonté d'un poteau (...) on leur dit qu'on allait garrotter un homme (MmeV. Hugo, Hugo,1863, p. 128).[gaʀ ɔte], (il) garrotte [gaʀ ɔt]. Ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1863 id.; de garrotte, dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

garrotter \ɡa.ʁɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Lier, attacher avec de forts liens.
    • […] et après avoir lui-même, malgré les pleurs et les prières de sa femme, solidement garrotté son fils, il avait emmené don Inigo d’Albaceyte dans une salle retirée de la ferme, […]. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Pendant mille ans nous avons garrotté l’humanité sur les chevalets ensanglantés ; de nouveau nous lui tenaillerons les chairs avec des fers rougis pour que la foi pénètre en son cœur. — (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)
    • Ils auraient saisi et fusillé comme traître quiconque leur aurait dit, à cette heure, que seuls ils avaient le courage du devoir, tandis que les reste du pays, écrasé de terreur, se laissait lâchement garrotter. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, chap. V)
  2. Faire subir le supplice du garrot ; exécuter un condamné à mort par le moyen du garrot.
    • Le dernier supplice en Espagne est ou d'être décapité , ( c'est le supplice des nobles ) ou d’être garrotté ( c'est celui dès personnes qui ont quelque distinction ) ou enfin d'être pendu ( c’est celui qu'on inflige au peuple). — (Nicolas-Toussaint Des Essarts, Essai sur l'histoire générale des tribunaux des peuples tant anciens que modernes, ou Dictionnaire historique et judiciaire, Paris : chez l'Auteur, chez Durand neveu, chez Nyon aîné & chez Mérigot jeune, 1878, vol.2, p. 387)
  3. (Figuré) (Familier) Prendre toutes les précautions, tous les moyens imaginables pour empêcher quelqu’un de manquer aux engagements qu’il contracte, aux obligations qui lui sont imposées.
    • Je suis lié et garrotté par le contrat qui m’a été imposé.
    • Libre, on était apôtre, esclave, on est prophète ;
      Nous sommes garrottés ! Plus de nations sœurs !
      Et je prédis l’abîme à nos envahisseurs.
      — (Victor Hugo, À ceux qui reparlent de fraternité, Michel Lévy, frères, 1872, page 142.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GARROTTER. v. tr.
Lier, attacher avec de forts liens. Il fallut garrotter le prisonnier. Fig. et fam., Garrotter quelqu'un, Prendre toutes les précautions, tous les moyens imaginables pour l'empêcher de manquer aux engagements qu'il contracte, aux obligations qui lui sont imposées. Je suis lié et garrotté par le contrat qui m'a été imposé.

Littré (1872-1877)

GARROTTER (ga-ro-té) v. a.
  • Attacher comme avec un garrot, c'est-à-dire fortement. Je crois que nous avons emprunté ce mot des Espagnols, qui disent garrotar au même sens que nous ; il y a même quelque apparence que les muletiers qui vont et reviennent d'Espagne à cause du commerce, nous en ont apporté ces termes ; car ils appellent garrot ce que les Espagnols nomment garrote, qui signifie un bâton ou une bille à garrotter ou biller, c'est-à-dire serrer la charge d'un mulet, d'où ensuite on a pris occasion de dire garrotter, Vaugelas, Nouv. rem. observ. de M***, p. 278, dans POUGENS. Quand tout fut garrotté, les vainqueurs partagèrent Le butin qu'en trois lots les émirs arrangèrent, Voltaire, Éduc. d'un prince.

    Fig. Trop de préjugés garrottent encore les mortels, trop de passions les égarent, Mirabeau, Collection, t. IV, p. 29.

    Fig. et familièrement. Garrotter quelqu'un, prendre dans un acte toutes les précautions possibles pour qu'il ne manque pas aux engagements contractés.

REMARQUE

La plupart des verbes provenant d'un radical en ot ne prennent qu'un t, excepté garrotter, gigotter, grelotter, trotter, etc. exceptions que rien ne justifie.

HISTORIQUE

XVIe s. Ainsi disoit le chant de la serene, Pour arrester Ulysse sur l'arene, Qui, garrotté au mât, ne voulut pas Se laisser prendre à si friands appas, Ronsard, Amours, liv. II. Que nous sommes le seul animal abandonné nud sur la terre nue, lié, garrotté…, Montaigne, I, 161. On le [l'esprit] bride et le garotte de religions, loix, coustumes, sciences, preceptes, menaces, promesses mortelles et immortelles, Charron, Sagesse, I, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « garrotter »

Garrot 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) → voir garrot
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « garrotter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
garrotter garɔte

Évolution historique de l’usage du mot « garrotter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « garrotter »

  • Dorénavant, le gouvernement exigera des entreprises publiques qu’elles transmettent mensuellement l’état de leur trésorerie et celui de leur endettement. Seul un départ à la retraite sur quatre sera remplacé, et les salaires seront gelés en 2019 et en 2020. Il s’agit de garrotter l’hémorragie des salaires publics, qui représentaient 15,2 % du PIB en 2018, contre 10,7 % en 2010. Les autorités tunisiennes ont promis au FMI d’être particulièrement attentives à la compagnie aérienne Tunisair et à la Steg, la compagnie d’électricité et de gaz. JeuneAfrique.com, Tunisie : une révolution économique avortée – Jeune Afrique
  • Suisse: Covid-19 et hôpitaux: encore un effort… pour garrotter les hôpitaux et épuiser les soignant·e·s , Iran. Le virus interne et les effets externes | A l'encontre
  • Fadaises ! Il n'y a pas plus de chromosomes femelles dans l'intuition que dans l'aptitude aux taches ménagères. Et c'est un homme qui le dit : le docteur en comportement organisationnel Christophe Haag. Si dans son dernier livre "La poulpe attitude" (éditions Michel Lafon), il affirme qu'ici-bas tout est affaire d'intuition, il réfute l'idée que seules les femmes en ont le monopole. Cela suffira-t-il pour autant à garrotter cette idée reçue ? O, L'intuition a-t-elle un sexe ?
  • Un simple objet du quotidien peut se transformer en arme, c'est le cas de la corde de piano dans la série Hitman. Dans la vie de tous les jours, cette corde en acier produit une note de musique lorsqu'elle est frappée par un marteau. Placée entre les mains de ce brave 47, en revanche, elle devient mortelle. Le bougre s'en sert pour garrotter ses victimes, qui meurent d'asphyxie en quelques secondes. La popularité de l'arme auprès des joueurs tient à plusieurs facteurs. Sa furtivité tout d'abord : en contradiction avec son usage premier, la corde de piano permet de tuer en silence, ce qui est primordial dans Hitman. Le contact avec la cible ensuite : c'est l'arme qui offre le plus d'intimité avec la victime, ce qui donne un caractère beaucoup plus viscéral au meurtre (on peut faire un parallèle avec le sac plastique de Manhunt). Abattre un homme avec un fusil à lunette ou une bombe induit une certaine distance, physique bien sûr, mais aussi émotionnelle. Tandis qu'étrangler quelqu'un à la seule force des mains, c'est autre chose... Gageons que la corde de piano ne manquera pas à l'appel d'Absolution, le prochain épisode de la saga. Jeuxvideo.com, 15ème - La corde de piano (série Hitman) - Les 20 armes les plus marquantes du jeu vidéo - jeuxvideo.com
  • Claire Michel est une boulimique de l’effort. Et maintenant que l’horizon olympique, là-bas, à cinq mois, est en train de s’éclaircir, elle ne lâche plus l’étreinte. Cherche, au contraire, à garrotter ses espoirs pour les transformer en réalités. « Il y a trois ans, les Jeux, pour moi, ce n’était toujours qu’un rêve ; aujourd’hui, c’est un objectif solide et précis. » Y a pas que le foot dans la vie, Claire Michel, la triple peine | Y a pas que le foot dans la vie

Images d'illustration du mot « garrotter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « garrotter »

Langue Traduction
Anglais to tie up
Espagnol para atar
Italien legare
Allemand zu binden
Chinois
Arabe لربط
Portugais amarrar
Russe связать
Japonais 縛る
Basque lotzeko
Corse per ligà
Source : Google Translate API

Synonymes de « garrotter »

Source : synonymes de garrotter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « garrotter »

Partager