La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ligoter »

Ligoter

Définitions de « ligoter »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIGOTER, LIGOTTER, verbe trans.

A. − Lier étroitement. Puis, quand je vis qu'il allait passer, je le bâillonne, je le ligote, je le déshabille (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Champ d'oliv., 1890, p. 95).Krogold se jette sur le tout, renverse l'homme, le ligote, c'est un soldat, il l'égorge de sa propre courte lame comme un porc (Céline, Mort à crédit,1936, p. 33):
1. ... alors ils attachaient une corde au bras, tiraient dessus de toutes leurs forces, disloquaient l'épaule (...). Et la même scène se reproduisait pour arrêter les pieds. Eux aussi n'atteignaient pas la place que les exécuteurs avaient marquée. Il fallut lier le torse, ligotter les bras pour ne pas arracher les mains du bois... Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 270.
Argot
Lier avec une corde ou une ficelle du nom de ligot. Il est urgent de le ligotter, c'est-à-dire de lui attacher une ou deux mains (Larchey, Dict. hist. arg.,1878, p. 221).Il semble résulter des débats [du procès intenté à La Lanterne] que certains agents ligotent leurs prisonniers (La Petite lune,1878-79, no34, p. 2).
B. − Au fig.
1. Péj. Priver de liberté d'action, enchaîner avec des liens moraux. On ligotte la femme avec des préjugés (Péladan, Vice supr.,1884, p. 71).Cette charité n'humiliait pas le bénéficiaire, ni ne le ligotait par les chaînes de la gratitude (Saint-Exup., Pilote guerre,1942, p. 375):
2. Cet amour était pour lui, et surtout pour sa femme, une chaîne volontaire qui pesait sur leur vie, ligotait leurs mouvements; on eût dit que, du moment qu'on avait des enfants, la vie personnelle fût finie et qu'on dût renoncer pour toujours à son propre développement... Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 1042.
Emploi pronom. Se ligoter par des vœux est horrible (Green, Journal,1937, p. 98).
2. Rare et fam. Captiver. Synon. embobiner.Une si petite fille s'est arrangée pour si bien ligoter un si grand monsieur (Rivière, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1909, p. 86).
REM.
Ligoté, subst. masc.Celui qui est ligoté, moralement enchaîné ou considéré comme tel. Corrompre pour dominer, telle est la devise de l'affreuse Boîte [la Sûreté générale] qui n'accepte au Ministère de l'Intérieur qu'un complice comme Schrameck (...) qu'un ligoté comme Marraud ou Tardieu, ou qu'un crétin comme Maunoury (L. Daudet, Police pol.,1934, p. 96).
Prononc. et Orth. : [ligote], (il) ligote [ligɔt]. Att. ds Ac. 1935. -otter (supra) par infl. de garrotter. Étymol. et Hist. 1. 1605 ligotter la vigne « émonder, nettoyer, tailler la vigne [à l'origine prob. : la lier] » (O. de Serres, Théâtre d'Agric., III, 4 ds Hug.), sens noté par Cotgr. 1611; 2. 1800 part. prés. fém. substantivé ligotandes « cordages » Hist. des brigands chauffeurs ds Sain. (Sources arg. t. 2, p. 91); 1815 « lier, garotter » (Chanson du malfaiteur Winter ds Esn.); 1837 (Vidocq, Mém., Suppl., I, 61 ds Sain., op. cit., t. 2, p. 139). Dér., avec dés. -er, de ligote, attesté dès l'a. fr. au sens de « courroie intérieure du bouclier » 3equart xiiies. [ms] (A. de Paris, Alexandre, éd. Elliott Monographs, Br. II, 10, 172, leçon ms N), puis en arg. mod. au sens de « corde mince pour attacher le poignet de la main droite des détenus » (1837 Vidocq, Voleurs; vocab. ds Sain., op. cit., t. 2, p. 139), prob. d'origine mérid. (cf. ligot et l'utilisation de ligoter par O. de Serres), mais non attesté dans les dict. d'occitan. Fréq. abs. littér. : 123.
DÉR.
Ligotage, subst. masc.Action de ligoter, résultat de cette action. (Dict. xixeet xxes.). Arg. Action de lier avec une ligote (corde, ficelle). Au fig. Action d'enchaîner moralement. L'affaire avait dû se conclure sous Constans, l'épouvantable ministre de l'intérieur qui, gouverneur d'Indochine, fit assassiner le malheureux haut fonctionnaire Richard, lequel apportait en France la preuve de ses concussions et de ses crimes, le ligotage fut repris sous Waldeck-Rousseau, un des hommes, avec Briand, les plus funestes que la démocratie ait enfantés (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p. 41). [ligɔta:ʒ]. 1resattest. 1879 (Procès de la Lanterne, 27 janv., plaidoierie de M. Delattre ds Rigaud, Dict. arg. mod., 1881 : le ligotage enchaîne les mains au moyen d'une ficelle que l'on serre savamment jusqu'à ce que le sang jaillisse), 1883 fig. (Huysmans, Art mod., p. 89 : le ligotage officiel des écoles); de ligoter, suff. -age*.
BBG. Quem. DDL t. 2 (s.v. ligotage).

Wiktionnaire

Verbe - français

ligoter \li.ɡɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Lier étroitement.
    • Hier, vous ligotiez sur sa couche une camérière du Roi pour la livrer aux atteintes de douze polissons coup sur coup! — (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Et tout d’un coup, comme une masse, je m’abattis sur le colporteur que je bâillonnai et ligotai en un clin d’œil... — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Là, les soldats les placèrent à côté d'une maison et les ligotèrent de telle façon qu'ils ne purent plus bouger. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
  2. (Argot) Lire.
    • J’ai déjà vécu des moments pas ordinaires, vous le savez ; et si vous ne le savez pas il vous suffit de ligoter les tomes (de Savoie) sortis de mes presses pour vous en convaincre [...]. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, pages 37)
    • En argot, lire se dit ligoter. En langage figuré un gros livre est un pavé. Relâchez ces liens-là, le pavé devient un nuage. — (Paniel Pennec, Comme un roman, Gallimard, 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIGOTER. v. tr.
Lier étroitement. Autrefois, les nourrissons étaient ligotés dans leur maillot. Fig., Les fonctionnaires sont souvent ligotés par trop de prescriptions administratives.

Étymologie de « ligoter »

→ voir ligature.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ligoter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ligoter ligɔte
ligotter ligɔte

Citations contenant le mot « ligoter »

  • En argot, lire se dit ligoter. En langage figuré un gros livre est un pavé. Relâchez ces liens-là, le pavé devient un nuage.
  • Le parquet de Mons a précisé que le laboratoire de la police fédérale était descendu sur les lieux pour procéder à plusieurs analyses, notamment au niveau de la corde qui a servi à ligoter la victime. Metro, Une femme retrouvée ligotée en pleine nuit dans un terrain vague à Flénu
  • Des enseignants pris en otage ? C’est ce que des mamans d’élèves ont voulu faire passer comme message, lundi 29 juin, à l’école élémentaire de Saint-Restitut. La directrice Emmanuelle Chuzel a joué le jeu, se faisant ligoter pour dénoncer des classes bondées qui seront, selon les parents et la responsable, en septembre, ingérables. L’établissement rural accueille déjà 97 élèves dans quatre classes, avec jusqu’à trois niveaux par classes. À la rentrée, ils seront 107. « Nous serions jusqu’à 27 par classe. C’est très difficile à gérer », insiste la directrice. Elle souhaite pouvoir ouvrir une cinquième classe à la rentrée. « Le président de la République a pris l’engagement de maintenir un effectif de 24 élèves maximum par classe pour les grandes sections, CP et CE1. Mais si nous n’avons pas un poste supplémentaire en septembre, nous ne pourrons pas tenir cet engagement ! » Les mamans ont ouvert une page Facebook, envoyé des courriers et lancé une pétition. , Education | Saint-Restitut : une fausse prise d’otage pour réclamer une classe
  • Ici, comme partout sur la toile, t'as pas le surin sous l'avaloir et si ça te barbe de ligoter mes débilités (que t'en bites même pas deux mots), tu peux aller te palucher sur les posts des ceusses qui vont pas chiffonner ta sensiblerie de pucelle endurcie. Club de Mediapart, Baver est un sport national!!! | Le Club de Mediapart

Images d'illustration du mot « ligoter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ligoter »

Langue Traduction
Anglais tie up
Espagnol atar
Italien legare
Allemand fesseln
Chinois 捆绑
Arabe يربط
Portugais atar
Russe связать
Japonais 縛る
Basque lotu
Corse vintu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ligoter »

Source : synonymes de ligoter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ligoter »

Ligoter

Retour au sommaire ➦

Partager