La langue française

Garnement

Sommaire

  • Définitions du mot garnement
  • Étymologie de « garnement »
  • Phonétique de « garnement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « garnement »
  • Citations contenant le mot « garnement »
  • Images d'illustration du mot « garnement »
  • Traductions du mot « garnement »
  • Synonymes de « garnement »

Définitions du mot « garnement »

Trésor de la Langue Française informatisé

GARNEMENT, subst. masc.

A. − Vieilli. Mauvais sujet, vaurien, Synon. gredin.Affreux, fieffé, méchant, vilain garnement. C'est un franc garnement (Ac. 1835, 1878). C'est un mauvais garnement (Ac. 1835-1932). Son adversaire était un autre capitaine du même régiment, Italien comme lui, comme lui mauvais garnement, deux vrais diables ensemble, mais bons officiers, excellents militaires (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1832, p. 480).J'allais faire de lui − me disait-il en paroles entrecoupées − un désespéré (...) un garnement (...) j'allais le replonger dans le bourbier (Feuillet, Journal femme,1878, p. 277).
B. − Enfant ou adolescent impertinent, turbulent. Synon. fripon, galopin, polisson.Jeune, petit garnement; charmant garnement. Que voulez-vous que je fasse de mes deux garnements, Achille et Philippe, sournois et indisciplinés, si vous ne les effrayez pas un peu, avec le bon Dieu et son enfer? (Zola, Vérité,1902, p. 257).La mère d'Eva entre soudain. « Garnement, s'écrie-t-elle, petite canaille, voilà que tu rayes le parquet et que tu cabosses ma cruche de cuivre! » (Arnoux, Roy. ombres,1954, p. 102).
Prononc. et Orth. : [gaʀnəmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 guarnement « équipement d'un soldat » (Roland, éd. J. Bédier, 100); 2. a) ca 1100 guarnement « soldat, guerrier » (Roland, éd. cit., 1420); b) 1176-81 garnemant « homme armé, peut-être coquin, vaurien » (Chr. de Troyes, Le Chevalier de la Charrette, éd. M. Roques, 5536); 3. a) ca 1300 faus garnement « vaurien, mauvais sujet » (Appollonius, éd. Ch. B. Lewis, p. 30, 19); b) ca 1334 malvés garnement « id. » (Girart de Roussillon, éd. E. B. Ham, 5898). Dér. de garnir*; suff. -(e)ment1*. Le point de départ du sens de « vaurien » dans faus g., malvés g., etc. c'est peut-être le sens 2 (v. FEW t. 17, p. 533b, note 2), mais plus vraisemblablement le sens 1; cf. les adj. faus (1270 faus dras ds Gdf.), malvais (Gdf. Compl.) très fréquemment utilisés pour désigner des objets usés (v. DEAF G2, col. 307). Fréq. abs. littér. : 110.

Wiktionnaire

Nom commun

garnement \ɡaʁ.nə.mɑ̃\ masculin

  1. Mauvais sujet, vaurien.
    • Mais ce qui fit surtout de lui le pire des garnements, ce fut le beau dédain qu’il contracta pour les pauvres diables qui gagnaient le matin leur pain du soir. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Le garnement alla plus loin, quémandant à chaque table une consommation que tous lui refusaient. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  2. Enfant mal élevé.
    • Vétérans chevronnés de la guerre des boutons, grands maraudeurs de pommes et abatteurs de noix, tous, garnements de dix à douze ans, nous avions ce printemps-là reformé notre association de bandits grimpeurs, pillards aériens et détrousseurs de nids. — (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il avait voué son existence à deux générations de garnements dont la principale distraction consistait à le faire tourner en bourrique. — (Antoine Bello, Mateo, 2013 ; collection Blanche, p. 16)
    • Les gentils cons qui décrétaient le Bien et le Mal comprenaient qu'un garnement tirât les cheveux d'une fillette, pas qu'il lui roulât un patin ! Sœur Marie me le fit bien savoir ! Purification de ma bouche vilaine par la cascade d’ave au pied de saint Joseph. — (Pierre-Robert Leclercq, Les Gabyandre, Librairie Fayard, 1978)

Nom commun

garnement \Prononciation ?\ masculin

  1. Défense, protection.
    • Franceis i perdent lor meillurs guarnemenz (défenseurs) — (Chanson de Roland, XIe s.)
  2. Équipement du soldat, habillement.
    • Bele robe et biau garnement
      Amendent les gens durement
      — (Roman de la Rose, XIIe s.)
    • Il vous renvoiera, ce dist, l'equipollent,
      Se vous à lui donnez respit tant seulement,
      Qu'il puist entrer en Rennes bien et paisiblement,
      Ou vous gardez de lui et toute vostre gent.
      Dist li ducs de Lencloistre : par le mien serrement,
      Ja trieves ne donrai à itel garniment.
      — (Guesclin, XIVe s.)
  3. Garnement, vaurien.
    • un mauvais garnement qui s'appeloit Listier. — (XVe s.)
    • tu es lais garnemens — (XVe s.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GARNEMENT. n. m.
Mauvais sujet, vaurien. C'est un mauvais garnement.

Littré (1872-1877)

GARNEMENT (gar-ne-man. Ménage recommande de ne pas prononcer garniment, prononciation qui est la prononciation ancienne et qui était encore en usage chez quelques personnes) s. m.
  • Mauvais sujet, libertin, vaurien. Mais hélas ! toute mon offense Est d'avoir avec violence Aimé ce mauvais garnement, Scarron, Virg. IV. Le peuple des souris croît que c'est châtiment… Enfin qu'on a pendu le mauvais garnement, La Fontaine, Fabl. III, 18. Et j'ai prédit cent fois à mon fils votre père, Que vous preniez tout l'air d'un méchant garnement, Molière, Tart. I, 1. On ne savait ce qu'était devenu le chevalier de la Ferté, qui était un étrange garnement, Saint-Simon, 119, 57. Que cet objet charmant Soit préservé d'un pareil garnement ! Voltaire, l'Enf. pr. I, 1. M. de Louvois avait reçu une lettre de l'interrogant bailli, qui dépeignait l'ingénu comme un garnement qui voulait brûler les couvents et enlever les filles, Voltaire, Ingénu, 9. Cette femme et Birton et les garnements de son cortége, Voltaire, Jenni, 6. Oh, le petit garnement ! aussi leste que joli, Beaumarchais, Mar. de Figaro, II, 15.

HISTORIQUE

XIe s. Franceis i perdent lor meillurs guarnemenz [défenses, défenseurs], Ch. de Rol. CIX.

XIIe s. Bien le conuit Rolant li niés [neveu] Charlon As garnimens qu'il ot et au dragon, Ronc. p. 47. Bele robe et biau garnement Amendent les gens durement, la Rose, 2153.

XIVe s. Il vous renvoiera, ce dist, l'equipollent, Se vous à lui donnez respit tant seulement, Qu'il puist entrer en Rennes bien et paisiblement, Ou vous gardez de lui et toute vostre gent. Dist li ducs de Lencloistre : par le mien serrement, Ja trieves ne donrai à itel garniment, Guesclin. 1174. [Saint Paul] à tuer saint Estienne gardoit les vestemens ; Lors avoit à nom Saules li malvais garnemens, Girart de Ross. v. 5897.

XVe s. Et estoit leur capitaine [aux paysans anglais revoltés] un mauvais garnement qui s'appeloit Listier, Froissart, II, II, 114. Alors tu es bons garnemens, la Nativ. de N. S. J. C. f° 261. Chascun me dit : tu es lais garnemens ; Gros visage as, tu es noirs et hallez, Deschamps, Poésies mss. f° 209.

XVIe s. … Dont plusieurs faulx garnemens, Ignorans tels ferremens, Furent renversez par terre, Marot, J. V, 299. …Pour depescher le pays de ce mechant garnement de renard, Despériers, Contes, XXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « garnement »

De l’ancien français garnement (« équipement »). À partir du XIVe siècle, il s'emploie principalement pour désigner le soldat d'une garnison. Il est presque toujours précédé de mauvais ou de méchant pour désigner un individu qui ne vaut pas mieux que son habillement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De garnir (« défendre, équiper ») avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. garnimen ; catal. guarniment : anc. espagn. guarnimiento ; ital. garnimento. On suit sans peine la transformation des sens : d'abord ce qui garnit, ornement, armure, vêtement ; puis ce qui défend, défenseur ; de là, appliqué à une personne, bon garnement, mauvais garnement, et enfin, le mot se spécialisant tout à fait et perdant son sens favorable, mauvais sujet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « garnement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
garnement garnœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « garnement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « garnement »

  • Durant les questions en anglais, le coloré médecin a dit qu’il ne voulait pas fermer tout le secteur, mais que «si les gens ne font pas ce qui doit être fait, je serai un très vilain garnement (I will be a very bad boy). Je suis capable d’être un vilain garnement, un très vilain garnement, mais je ne veux pas être un vilain garnementL’actualité, COVID-19: Christian Dubé tire un sérieux coup de semonce | L’actualité
  • Macron dort 4 heures par nuit. A quoi pense-t-il ? A 2022 pardi ! Car le garnement de l’Elysée y croît dur comme fer. Mais qui dit présidentielle, dit campagne et donc affiches. Macron devra se faire passer pour un homme politique qu’il n’est pas. Le coup du « ni de gauche ni de droite » a très bien fonctionné, mais le mouton français n’est pas assez con pour se faire avoir une deuxième fois avec ce slogan issu des jeunesses du FN remontant à 1995 (véridique). Alors Photoshop va l’aider… AgoraVox, Les affiches d'Emmanuel Macron pour la campagne présidentielle de 2022 - AgoraVox le média citoyen
  • Disponible dans les bonnes librairies, le dictionnaire contient plus de 63 500 mots et en ajoute 150 nouveaux. Du Québec, les lecteurs francophones pourront découvrir, s’ils ne le connaissent pas déjà, le terme « nanane » (ou « nananne »), mot masculin synonyme de bonbon et souvent utiliser dans un contexte de jeunesse. Les expressions « rose nanane » (creux, vide) et « enfant de nanane » (petit chenapan, mauvais garnement) s’ajoute à la richesse de la langue. RCI | Français, Les nouveaux mots québécois du Petit Larousse illustré – RCI | Français
  • La garnement prétentieux n'a pas tellement le choix pour désigner un Premier Ministre: soit un traître, soit un médiocre. Là, il a fait "coup double". Le Figaro.fr, Êtes-vous satisfait de la démission d’Edouard Philippe ?
  • Juste après la seconde guerre mondiale, un petit village de Sicile touché par la misère mais riche de vie et d’espoir. Toto, un incorrigible petit garnement au destin de voleur de bicyclettes, décide de devenir coûte que coûte l’assistant du projectionniste de la paroisse, le solitaire et taciturne Alfredo. Époque dorée des salles de cinéma, lieux de magie, de découvertes, de fantasmes, de partage et de querelles entre toutes les générations et les classes sociales. Au Cinéma Paradiso, le spectacle se joue autant du côté des spectateurs, chaque spécimen haut en couleur venant tour à tour faire son petit numéro, que sur l’écran de la salle où prendra vie ce que le seul le septième art sait nous offrir : les frissons, le rire, la passion et même l’ennuie. Il était une fois le cinéma, Giuseppe Tornartore multiplie les extraits de films pour ne laisser personne dans l’obscurité. Le Néoréalisme italien, Hollywood et ses stars, le cinéma français, le panorama se veut des plus exhaustif. La dialectique écran-salle tourne à la démonstration tant Tornatore use du procédé. L’humilité du réalisateur ne saurait le dispenser de trouver sa propre voix. Une mise en scène sans inspiration qui lorgne plus du côté de la RAI que de Cinececittà. Il était une fois le cinéma, Cinema Paradiso (Director's cut) - Il était une fois le cinéma
  • Toto est un petit garçon mis en scène dans de nombreuses histoires amusantes. C’est un mauvais garnement, un cancre impertinent. Ses histoires se déroulent souvent à l’école ou à la maison mettant donc en scène ses amis, sa famille et sa maîtresse. Le Tribunal Du Net, Qui est Toto, ce personnage qui fait des blagues pas toujours très drôles ?
  • Bah c'est ça, à cause du confinement il n a pas pu passer son BSR... Petit garnement... Lyonmag.com, Lyon : un jeune de 15 ans percute un policier à moto et prend la fuite

Images d'illustration du mot « garnement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « garnement »

Langue Traduction
Anglais boyish
Espagnol infantil
Italien fanciullesco
Allemand knabenhaft
Chinois 幼稚的
Arabe صبياني
Portugais infantil
Russe мальчишеский
Japonais ボーイッシュ
Basque boyish
Corse picciottu
Source : Google Translate API

Synonymes de « garnement »

Source : synonymes de garnement sur lebonsynonyme.fr
Partager