Chenapan : définition de chenapan


Chenapan : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHENAPAN, subst. masc.

Fam. Personne que l'absence de scrupules et de sens moral, rend capable de méfaits divers. Un chenapan de fils qui vole et assassine les honnêtes gens (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Un Fils, 1882, p. 316).Un chenapan auquel on avait mis des menottes (R. Martin du Gard, Les Thibault,Le Cahier gris, 1922, p. 652):
1. ... très curieuse race de filles (...) ramassis de chenapans femelles, écloses pour la plupart dans un bouge et qui ont, dès l'âge de quatorze ans, éteint les premiers incendies de leurs chairs, derrière le mur des abattoirs ou dans le fond des ruelles. Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 18.
2. Il y avait parmi eux de francs chenapans. Ils s'entendaient au mieux avec les fraudeurs, fonceurs, voyous, qui venaient parfois aussi chez Édith vendre de la marchandise. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 197.
Par exagération. [En parlant d'enfants] :
3. ... c'était un petit vaurien, vicieux et effronté, qui passait ses journées avec quelques chenapans de sa sorte, et qui, dans leur société, avait pris non seulement des façons déplorables, mais de honteuses habitudes, ... R. Rolland, Jean-Christophe,Le Matin, 1904, p. 143.
P. plaisant., fam. Petit malin. Des petits chenapans d'écoliers qui se cachent de rire et se mouchent (Barrès, Les Déracinés,1897, p. 87):
4. Gaspard rêva une minute. Le bon curé lui vit un tel air de diablerie qu'il s'écria : − Au moins, chenapan, si c'est une farce, qu'elle ne soit pas trop carabinée! Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 181.
Prononc. et Orth. : [ʃ(ə)napɑ ̃]. [ə] muet ds Land. 1834, Littré, DG, Passy 1914; [ə] muet facultatif ds Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob., Warn. 1968 et Lar. Lang. fr.; [ə] muet n'est pas transcrit ds Fél. 1851, Dub. et Pt Lar. 1968. À ce sujet cf. chemin. Attesté ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. I. 1551, 6 juill. liég. snaphaine « voleur de grand chemin » (Ordonnance de Georges d'Autriche ds Studi francesi, 2eannée, 1958, p. 89); 1568 snaphan (Morillon in Corresp. de Granvelle, III, 450, n. 2 ds Barb. Misc. 20, no3 : Il n'est à croire comme il faict dangereux allez hors du pays vers Allemagne, Cleves, Liege, car nous banniz y sont partout pour guecter ceulx qui viendroient d'icy, et se feront à la fin snaphans). II. 1694 schnaphan (Ménage : Schnaphan. On appelle ainsi dans les Armées d'Allemagne, du côté de la Lorraine, des Payïsans retiréz dans les bois, lesquels volent les passans, & qui sans faire de cors, s'at[ta]chent au parti qui est en campagne, duquel ils ont la permission de faire des courses [Addition de S. de Val Hébert : nous prononçons Schenapan]) − 1771, Trév.; 1739 chenapan (Caylus, X, 531, Les Ecosseuses ds Brunot t. 6, p. 1239). I empr. au néerl. snaphaan « voleur de grand chemin » m. néerl. snaphaen (Verdam), lui-même empr. à l'all. Schnapphahn (De Vries Nederl.) II empr. par les soldats fr. pendant les guerres du xviies. à l'all. Schnapphahn « voleur de grand chemin » (dep. 1494 au sens de « voleur de grand chemin monté à cheval » d'apr. Weigand); l'all. est composé d'une forme du verbe schnappen « attraper » (impér. schnapp ou ind. prés. [er] schnappt) et de Hahn qui, au sens propre de « coq » serait complément du verbe (allusion au vagabond faisant main basse sur la volaille du paysan), ou qui, au sens fig. de « gaillard » (début xvies. ds Weigand) serait sujet du verbe. Le sens techn. de « fusil, arquebuse » de l'all., littéralement [Flinte mit] schnappendem Hahn « [fusil] dont le chien [Hahn] s'enclenche » (fin xvies. ds Paul-Betz; sens attesté en fr. dep. Ac. Compl. 1842) ne paraît pouvoir être à l'orig. du sens de « vagabond » [« paysan maraudeur armé d'une arquebuse »] comme le propose Dauzat 1973, v. Kluge20et Paul-Betz. Fréq. abs. littér. : 106. Bbg. Boulan 1934, p. 169. − Maquet (A.). À propos du mot fr. chenapan. St. fr. 1958, no4, pp. 87-92. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 92.

Chenapan : définition du Wiktionnaire

Nom commun

chenapan \ʃə.na.pɑ̃\ masculin

  1. (Populaire) Fripouille, homme dépourvu de moralité, vaurien.
    • On eut beau lui dire qu’Antoine était le pire des chenapans. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Pourtant la chose en soi était grave ; ce n’est pas tout que de dire  : vos filles sont des dévergondées et vos garçons des chenapans  ; mais… il n’y aurait pas que des vieillards et des adultes à l’église, il y aurait aussi des enfants. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Colère ou ton amusé) Garnement, coquin.
    • Que je ne t’y reprenne pas/plus, petit chenapan.
    • Le loup eut beau frapper à la porte, présenter la belle boîte de pralines. Rien n’y fit. Il dut s’en aller très en colère et bien décidé à manger ces petits chenapans d’une manière ou d’une autre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Chenapan : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHENAPAN. n. m.
Vaurien. C'est un vrai chenapan. Il est populaire.

Chenapan : définition du Littré (1872-1877)

CHENAPAN (che-na-pan) s. m.
  • Vaurien, bandit. C'est un vrai chenapan.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chenapan »

Étymologie de chenapan - Littré

Allem. Schnapphahn, de schnappen, attraper, et Hahn, coq.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de chenapan - Wiktionnaire

(1739)[1][2][3] Réfection du mot schnaphan (1694)[2][4][3], d’après sa prononciation[3]. De l’allemand Schnapphahn (« maraudeur, bandit de grand chemin monté à cheval »)[2][4][3] attesté dès (1494)[2][3].
Le mot a été précédemment emprunté au XVIe siècle par une autre voie sous les forme snaphaine (1551)[4][3] et snaphane / snaphan (1568)[2][3], en moyen français, puis snapane (1653)[2][4] d’après le néerlandais snaphaan[2][3]. Mais le mot actuel n’en est pas le descendant. C’est un réemprunt par l’allemand durant les guerres du XVIIe siècle[3], vraisemblablement la Guerre de Trente Ans[2][4], où le mot désignait les paysans réfugiés qui attaquaient les passants et servaient parfois dans les armées[2].
L’allemand est composé de schapp[3], impératif de schnappen (« attraper »)[4][3], lui-même du moyen haut-allemand snappen[3], et Hahn (« coq »)[4][3], issu du vieux haut allemand hano[3]. Il signifiait littéralement « attrape le coq » ou « attrape, coq »[2], où coq aurait le sens de gaillard[2][3] en devenant avec le temps le sujet du verbe[3].
Le sémantisme du mot suit celui de l’ancien vocabulaire de la marginalité qui s’atténue en sens plaisant de « mauvais garçon » avec le temps[3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chenapan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chenapan ʃœnapɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « chenapan »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chenapan »

  • Le pauvre.... J espère que la justice ne sera pas trop méchante avec ce petit chenapan... Lyonmag.com, Terrible collision à Lyon : la garde à vue de l’adolescent de 16 ans prolongée
  • On connait le raidissement des Etats Unis quand il s’agit de narcotrafic. Mais très souvent, c’est en Amérique latine, en Amérique du nord et en Amérique centrale, leurs arrière-cours naturelles qu’ils sont intraitables. On a encore en mémoire les contingences survenues en 1987 quand Manuel Noriega, ex homme fort et président de la République du Panama (Amérique du Nord) a été lâché par Washington en 1987 qui l’accuse de trafic de drogue et de racket. Conséquence il a été cueilli par les Américains comme un chenapan. Bénin 24 TV, Trafic de drogue en Afrique de l’ouest : la pression de Trump sur la Côte d’Ivoire
  • Le renforcement entrepris par une politique de dynamisation des forces armées Marine et Aviation signe un rattrapage du lourd retard dont ces corps sont victimes. Pourtant ces retards se justifient difficilement. Le pays n’a pas d’ennemi guerrier déclaré mais possède nombre d’ennemis qui convoitent et pillent les richesses naturelles. Île, le territoire possède des milliers de kilomètres de côtes au large desquelles des milliers et milliers de kilomètres carrés de domaine maritime riche de réserves minérales autant que de produits halieutiques, sous mauvaise garde. Les forbans s’en donnent à cœur joie, plus qu’à braconner ou à marauder les fruits de nos mers ils procèdent à des pillages à l’échelle industrielle. Bricoleur-artisan le braconnier chasse sans permis les forbans aussi, maraudeur est le chenapan voleur de fruits, itou des forbans, mais ceux-ci puissants pirates s’organisent pour des expéditions en mer afin d’ y mener des razzias. Ils utilisent de gros bateaux et parfois opèrent pour des navires-usines en panne en haute mer. Une flotte de garde-côtes et une patrouille d’appareils aériens promettent d’apporter un grand changement dans le domaine de sécurisation : réduisant les possibilités d’entrée clandestine sur le territoire, permettant d’anticiper sur d’hypothétique invasion ennemie, dissuadant les forbans de pénétrer dans les eaux territoriales et de piller allègrement les richesses halieutiques ainsi qu’ils se l’autorisent jusqu’ici sans courir grand risque. On estime à plusieurs centaines de millions de dollars les redevances annuelles pour les captures réalisées au black. L’état ne les ayant pas encaissées on inclinerait à estimer la valeur marchande des richesses volées et le coût des dommages subis par la nature de nos mers et des fonds sous-marins. Sans être imaginaires cette valeur et ce coût dépassent l’imagination à en faire l’évaluation. , Mercredi ! École buissonnière | NewsMada
  • Connu pour être un sacré petit chenapan, le prince George a trouvé en sa cousine éloignée Savannah Phillips, la fille de Peter Phillips et Autumn Kelly et petite-fille de la princesse Anne, une super complice. Les deux enfants, âgé de 6 ans et 9 ans, ne manquent jamais une occasion de se faire remarquer. Au mariage de la princesse Eugénie d'York en octobre 2018, les deux cousins ont été pris en flagrant délit de bêtise. Le prince George, main sur la bouche tente de réprimer un fou rire, alors que Savannah se fait passer pour une trompettiste ! Gala.fr, PHOTOS – Le prince George inséparable de Savannah Phillips : ils font les 400 coups - Gala
  • Si l’ombre du petit chenapan se fond dans la nuit des temps, il est impropre de parler de délinquance juvénile avant l’époque contemporaine. Dans le monde rural traditionnel, tenu par l’autorité et réglé par les mécanismes d’interconnaissance, la surveillance des plus jeunes se passait généralement de l’intervention de l’État. À partir du XIXe siècle, l’extraordinaire processus d’industrialisation et d’urbanisation des sociétés occidentales, allié à la puissance croissante des appareils étatiques, entraîne un contrôle toujours plus poussé et rationalisé des existences humaines. Dans les villes, les jeunes des milieux populaires, souvent issus de l’immigration rurale et/ou étrangère, sont parmi les premiers visés. Leur dangerosité apparaît liée à leurs origines, milieu et style de vie, sinon à leur tendance « innée » à la déviance. En somme, les premières incarnations de la délinquance juvénile prennent vie à travers des gamins comme Oliver Twist et Gavroche, errant dans les rues de Londres ou de Paris. Politis.fr, Jeunesse populaire, jeunesse irrégulière ? par Guillaume Périssol | Politis

Traductions du mot « chenapan »

Langue Traduction
Portugais canalha
Allemand halunke
Italien mascalzone
Espagnol canalla
Anglais rascal
Source : Google Translate API

Synonymes de « chenapan »

Source : synonymes de chenapan sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires