Frotte : définition de frotte


Frotte : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FROTTE, subst. fém.

A.− Fam. Action de frotter. Usant le pont, déjà très blanc, avec du sable, des frottes, des grattes, pour le blanchir encore (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 374).Car mes douches ne sont rien moins que des frottes. Une caresse de mains mouillées simultanée avec une caresse d'eau (Verlaine, Corresp.,t. 3, 1889, p. 57).
B.− Spéc., MÉD. Traitement de la gale consistant à frotter le corps avec une pommade soufrée. Ils allaient en chœur à Saint-Louis chercher la pommade... Ils partaient ensemble à la « frotte »... (Céline, Mort à crédit,1936, p. 360).
P. méton., arg. La gale. T'as donc la frotte que tu t'grattes comme ça? (Bruant1901, p. 237).
Prononc. : [fʀ ɔt]. Étymol. et Hist. 1. 1861 « nettoyage » (cité ds Esn.); 2. 1867 « la gale » (Delvau, p. 212); 3. 1878 « traitement contre la gale » (Rigaud, Dict. jargon paris., p. 163). Déverbal de frotter*; 2 est un emploi méton. de 3 malgré la chronologie. Bbg. Chautard (É). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 607.

Frotte : définition du Wiktionnaire

Nom commun

frotte \fʁɔt\ féminin

  1. (Ouest de la France) Crouton de pain frotté avec de l'ail.
    • Arnal était tellement pauvre qu'on disait de lui : quand il veut se faire une frotte à l'ail, il emprunte le pain au boulanger, l'huile à l'épicier, il vole l'ail à sa voisine, mais son couteau est bien à lui, il l'a trouvé il y a trente ans à la décharge des ordures.— (Jean-Pierre Escande, Roi étranger visitant l'Exposition universelle, Éd. Arléa, Paris 1996)
    • Chez ses parents, Jo préférait parfois goûter d'une frotte que de souples tartines trempées dans un bol de lait. — (Hervé Brunaux, , Éd. du Rouergue, 2013)

Forme de verbe

frotte \fʁɔt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de frotter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de frotter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de frotter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de frotter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de frotter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Frotte : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FROTTER. v. tr.
Passer une chose sur une autre à plusieurs reprises, en appuyant, en pressant. Frotter fort, doucement. Se frotter les yeux. Frotter deux pierres l'une contre l'autre. Se frotter avec la main. Se frotter en quelque partie du corps. Se frotter contre quelque chose. Se frotter l'un contre l'autre. Se frotter les mains, Faire ce geste familier exprimant la satisfaction. Fig. et fam., Se frotter à quelqu'un, Avoir commerce, communication avec quelqu'un. Se frotter à la bonne société. Se frotter aux savants, aux artistes. Ne vous frottez pas à ces gens-là : vous n'aurez qu'à y perdre. On dit dans un sens analogue et adjectivement Il est frotté de grec et de latin, Il n'en a qu'une connaissance superficielle. Se frotter à quelqu'un signifie aussi S'attaquer à quelqu'un, le provoquer, le défier. Je ne vous conseille pas de vous frotter à lui. C'est un homme auquel il est dangereux de se frotter. Ne vous frottez pas à un tel : il pourrait vous en cuire. On dit de même Ne vous y frottez pas, je ne vous conseille pas de vous y frotter, etc., lorsqu'on veut dissuader quelqu'un de faire une chose que l'on croit dangereuse pour lui. Prov. et fig., Qui s'y frotte, s'y pique, se dit en parlant de Quelqu'un qui ne se laisse pas attaquer impunément. Il signifie aussi Oindre, enduire, en frottant. On lui frotta le bras avec du baume, avec de l'huile. Les athlètes se frottaient d'huile avant de lutter. Se frotter à l'eau de Cologne. Frotter des chaises. Frotter le parquet d'un appartement ou Par extension Frotter un appartement. Absolument, Ce domestique ne sait pas frotter. En termes de Peinture, il signifie Appliquer une légère couche de couleur sur celle qui fait le fond d'un tableau. Il signifie aussi, figurément et familièrement, Battre, frapper, maltraiter. On l'a frotté comme il faut, frotté d'importance. On dit de même Frotter les oreilles à quelqu'un. Il me charge de lui frotter les oreilles. Il s'emploie quelquefois comme verbe intransitif et se dit d'une Chose qui passe, qui glisse sur une autre ou contre une autre, en exerçant quelque pression. Une des roues frottait contre la caisse de la voiture.

Étymologie de « frotte »

Étymologie de frotte - Wiktionnaire

De frotter
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « frotte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frotte frɔt play_arrow

Citations contenant le mot « frotte »

  • Le Stade français se frotte au Stade toulousain pour un vrai test et Clermont se rend à Pau pour stopper une spirale négative ce week-end lors de la 14e journée de Top 14, marquée aussi par un duel au sommet Racing 92 - La Rochelle en suspens. Sud Radio, Top 14: test pour Paris à Toulouse, mobilisation générale à Clermont - Sud Radio
  • Le Stade Malherbe se frotte, ce lundi 11 décembre, à une grosse cylindrée du championnat, le Toulouse FC. Les entraîneurs des deux équipes, Pascal Dupraz et Patrice Garande, retrouvent leur ancien club, dans une affiche à enjeu. France Bleu, Retrouvailles, enjeux et immobilier... Petites histoires d'un Caen - TFC très attendu
  • Violon. Instrument qui titille les oreilles humaines par le frottement d’une queue d'un cheval sur les boyaux d'un chat. De Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du diable
  • Si ton voisin se salit, tu ne peux pas te frotter à lui sans nécessairement te salir, quelque propre que tu sois toi-même. De Epictète / Manuel
  • Ne frottez pas une allumette contre l'irascible. C'est lui qui prendrait feu. De Ernest Jaubert
  • Bien des gens seraient capables de tuer un hommes pour prendre la graisse du mort et en frotter leurs bottes. De Arthur Schopenhauer
  • La chair contre la chair produit un parfum, mais le frottement des mots n'engendre que souffrance et division. De Anaïs Nin
  • Il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d'autrui. De Michel de Montaigne / Les Essais
  • Qui accepte de se frotter aux renards pouilleux consent déjà à se gratter. De Antonine Maillet / Crache à pic
  • Plus une femme est piquante, plus d’hommes désirent s’y frotter. De Anonyme / Dictionnaire de l’amour
  • Qu'est ce qu'un amant ? C'est un instrument auquel on se frotte pour avoir du plaisir. De Stendhal / Lucien Leuwen
  • Le pouvoir est le collant à mouches. Qui s'y frotte s'y englue. De Jean-Paul Lebourhis / L'exil intérieur
  • La pierre précieuse redouble d'éclat quand on la frotte. De Joost Van Den Vondel / Joseph à Dotan
  • Le langage est une peau : je frotte mon langage contre l’autre. De Roland Barthes / Fragments d’un discours amoureux
  • A femme sotte nul ne s'y frotte. De Proverbe français
  • Qui s'y frotte s'y pique. De Louis XI

Traductions du mot « frotte »

Langue Traduction
Corse strofina
Basque igurtzi
Japonais こする
Russe трется
Portugais esfrega
Arabe فرك
Chinois
Allemand reibt
Italien strofina
Espagnol frota
Anglais rubs
Source : Google Translate API

Synonymes de « frotte »

Source : synonymes de frotte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « frotte »



mots du mois

Mots similaires