La langue française

Enduire

Sommaire

  • Définitions du mot enduire
  • Étymologie de « enduire »
  • Phonétique de « enduire »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enduire »
  • Citations contenant le mot « enduire »
  • Images d'illustration du mot « enduire »
  • Traductions du mot « enduire »
  • Synonymes de « enduire »
  • Antonymes de « enduire »

Définitions du mot enduire

Trésor de la Langue Française informatisé

ENDUIRE1, verbe intrans.

FAUCONN., vx. Digérer. Faucon qui enduit bien (DG; cf. Baudr. Chasses 1834).
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Littré, DG, Guérin 1892.
Prononc. : [ɑ ̃dɥi:ʀ]; enduit [ɑ ̃dɥi]. Étymol. et Hist. Ca 1200 (Escoufle, 2690 ds T.-L.). Du lat. class. inducere « introduire, faire entrer ».

ENDUIRE2, verbe trans.

A.− Enduire de qqc.Couvrir une surface d'un enduit, d'une matière molle qui forme enduit. On sait que les maisons étaient enduites de bitume et les rues dallées (Flaubert, Corresp.,1863, p. 77).Il me regardait enduire d'iode le dos du blessé (Bourget, Sens mort,1915, p. 101):
... les bateaux attendaient le moment où ils s'en iraient, le long des chemins de halage (...) Les uns, presque achevés, étaient enduits de goudron, d'autres à peine en train montraient leur quille longue, le squelette de leur membrure. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 48.
Spéc. [En parlant d'une substance alim.] Henri se mit à tailler des tartines; Anne les enduisait de beurre et Paule de rillettes (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 13).
P. métaph. Je n'ai jamais conçu la nécessité que l'esprit, le talent, même le génie fussent revêtus et comme enduits d'une légère couche luisante de sottise (Sainte-Beuve, Pensées,1868, p. 140).Il [Pascal] est tout enduit de piété; il ne sait comment s'en dépêtrer (H. Bazin, Lève-toi et marche,1952, p. 225).
P. anal., iron. Un jour faux, un jour plus triste que de l'ombre tombe de ce vitrage, enduit les objets et les figures d'une lueur crépusculaire (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 289).
Rare, emploi abs. Après avoir pris le pot de colle (...) il enduisit au pinceau l'envers de l'étoffe, ce qui consolidait la broderie (Zola, Rêve,1888, p. 52).
B.− [Le suj. désigne la matière elle-même] Être étendu sur, imprégner, recouvrir. Le poison dans lequel elle a été trempée n'a enduit que la surface (Balzac, Annette, t. 4, 1824, p. 67).Ça n'était pas plus répugnant que la petite colle rousse et odorante qui enduit les bourgeons (Sartre, L'Âge de raison,1945, p. 73).
P. métaph. Ouvrez-vous à mes sages paroles raisonnables et laissez-les enduire votre esprit malade (Claudel, Soulier,1929, 1rejournée, 7, p. 679).
C.− Emploi pronom.
1. à valeur passive. Être imprégné, recouvert de. La surface de la peau s'enduit naturellement de substances qui paroissent destinées à la préserver de l'action des élémens ambians (Cuvier, Anat. comp.,t. 2, 1805, p. 572).
2. à valeur réfl.
a) S'enduire de + compl.Recouvrir son corps de. Les mousses (...) s'enduisaient d'écailles jusqu'aux yeux en barbotant dans la marchandise (Hamp, Marée,1908, p. 16).
P. métaph. Acante s'enduisait peu à peu de mort, comme un navigateur de sel et d'ombre (Cocteau, Potomak,1919, p. 276).
b) S'enduire + compl. (désignant une partie du corps) de + compl.Recouvrir (...) de. Il énumère (...) les onguents dont il lui faut s'enduire le corps (Rolland, Beethoven,t. 1, 1937, p. 86).
Rem. Qq. dict. (notamment Lar. 19e-20e, Rob., Littré, Guérin 1892) enregistrent l'adj. enduisant, ante. Propre à enduire. Matière enduisante (Lar. 19e-20e, Rob.). Masse enduisante (Besch. Suppl. 1845).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃dɥi:ʀ], (j')enduis [ɑ ̃dɥi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1175 trans. anduire « appliquer un enduit sur » (Chr. de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 4866). Du lat. class. inducere « appliquer (un enduit) sur ». Fréq. abs. littér. : 76 (enduit : 169).
DÉR. 1.
Enduisage, subst. masc.,technol. Action d'enduire un textile, du cuir, etc., avec certains produits. L'enduisage des toiles d'avion se fait au pinceau plat dit « queue de morue », (...) ou au pistolet (Guillemin, Constr., calcul et essai avions,1929, p. 34). 1reattest. 1927 (Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 10, p. 144); de enduire2, suff. -age*.
2.
Enduiseur, euse, adj. et subst.,technol. a) Propre à appliquer un enduit. Les feuilles à cuivrer sont empilées sur la plate-forme de la machine à enduire où elles sont prises par un dispositif mécanique qui les engage entre les rouleaux enduiseurs (Gasnier, Dépôts métall.,1927, p. 135).b) Au masc. (Ouvrier) enduiseur ou subst. enduiseur. Ouvrier particulièrement chargé de poser des enduits (de maçonnerie, de peinture, etc.). L'office régional de Travail de Paris recherche également (...) des peintres ravaleurs sur échafaudage volant, des peintres enduiseurs (L'Œuvre,5 avr. 1941).Les « enduiseurs », qui mettent l'enduit sur la paume de la main pour le reprendre avec le couteau-palette (Macaigne, Précis hyg.,1911, p. 314). 1resattest. 1337 subst. (Archives admin. de Reims II, 766 ds Gdf.) − 1660, Oudin Fr.-Esp., à nouv. en 1911 (Macaigne, loc. cit.), 1927 adj. (Gasnier, loc. cit.); de enduire2, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Verbe

enduire \ɑ̃.dɥiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’enduire)

  1. (Absolument) (Maçonnerie) Appliquer un enduit.
  2. (Par extension) Couvrir d’une matière qui forme un enduit.
    • Aidé des conseils d’Atala, je bâtis un canot, que j’enduisis de gomme de prunier, après en avoir recousu les écorces avec des racines de sapin. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Les colleurs d’affiches après avoir enduit de colle très liquide le panneau d’affichage appliquent leur papier en le noyant littéralement de colle pour que l'allongement soit rapide et le glissement facile. — (Papyrus: Revue de toutes les industries du papier, de l'imprimerie, & du livre, 1920, vol. 1-2, p. 94)
    • […]: il était travesti en Charlot et tenait à la main une petite moustache noire qu'il enduisait de colle. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Le premier auteur-acteur tragique, Thespis, s’enduisit le visage de blanc de céruse, puis il inventa le masque de toile, d'abord assez neutre, sans expression, […]. — (Patricia Vasseur-Legangneux, Les tragédies grecques sur la scène moderne: Une utopie théâtrale, Presses Univ. Septentrion, 2004, p. 164)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENDUIRE. v. tr.
Couvrir d'un enduit, d'une matière qui forme enduit. Enduire une barque de goudron.

Littré (1872-1877)

ENDUIRE (an-dui-r'), j'enduis, tu enduis, il enduit, nous enduisons, vous enduisez, ils enduisent ; j'enduisais ; j'enduisis ; j'enduirai ; j'enduirais ; enduis, enduisons ; que j'enduise, que nous enduisions ; que j'enduisisse ; enduisant ; enduit.
  • 1 V. n. Terme de fauconnerie. Introduire en soi, digérer bien la chair, en parlant d'un oiseau de proie.
  • 2 V. a. Couvrir d'un enduit. Enduire une muraille de plâtre. Regarde d'où provient L'achoppement qui te retient ; Ôte d'autour de chaque roue Ce malheureux mortier, cette maudite boue Qui jusqu'à l'essieu les enduit, La Fontaine, Fabl. VI, 18.
  • 3S'enduire, v. réfl. Être enduit. Cette pierre s'enduit facilement des couleurs.
  • 4S'enduire soi-même. Les lutteurs, dans les jeux de l'antiquité, s'enduisaient d'huile.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li faucon qui ont tout enduit [tout digéré] Se debatent par la riviere, l'Escoufle.

XVe s. Jusqu'à midi estes ou [au] lit bouté, Lors vous levez et avez mal enduit Vostre manger ; s'en est enfermeté, Deschamps, Vie dissipée.

XVIe s. L'Espagnol, tournant la teste à ses gens, dit (l'oyant le comte) : voici un grand heretique ; mais cela fut enduit à la sauce d'un riz et embrassade, D'Aubigné, Hist. I, 256. Ils receurent capitulation entierement violée par les soldats, qui ne pouvoient enduire [digérer] la perte de leur Brissac, D'Aubigné, ib. I, 283. …à laquelle aiant donné esperance d'estre sa femme, il fit enduire à regret la qualité de concubine, D'Aubigné, ib. I, 351. Le roi de Pologne dit qu'il n'estoit point coulpable de ce qui s'estoit fait, et couppa court, enduisant cette remonstrance par un affront, D'Aubigné, ib. II, 110. Une ceinture de pippes enduites de poix, D'Aubigné, ib. III, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENDUIRE, v. act. (Gramm.) c’est étendre sur la surface d’un corps une épaisseur plus ou moins considérable d’une substance molle.

Enduire un Bassin, (Hydraul.) On enduit un bassin neuf de ciment d’un bon pouce de mortier fin, que l’on frote avec de l’huile. Si ce bassin a été gâté par la gelée, ou long-tems sans eau, on peut le repiquer au vif, & l’enduire de trois à quatre pouces de cailloutage, & d’un enduit général de ciment. (K)

Enduire, v. neut. (Fauconn.) se dit de l’oiseau quand il digere bien sa chair. Cet oiseau enduit bien, c’est-à-dire qu’il digere bien.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « enduire »

Du latin inducere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin inducere (« introduire, appliquer »), formé de la racine « duco » (tirer, amener) et du préfixe « in- » (dans). La même construction a aussi donné le mot français « induire ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. enduire, endurre ; catal. induir ; espagn. inducir ; portug. induzir ; ital. indurre ; du latin inducere, de in, et ducere, conduire (voy. DUIRE). De conduire dedans, sens propre d'enduire, est venu le sens de conduire dessus, couvrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enduire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enduire ɑ̃dµir

Évolution historique de l’usage du mot « enduire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enduire »

  • Le Louvre se souviendra de ce 6 juillet 2020. Après des semaines de salles vides et de visites annulées, le musée a finalement rouvert ses portes. À 9 heures, les premiers visiteurs ont franchi l'entrée de la Pyramide sous une salve d'applaudissements. Derrière leurs masques, les employés du musée ne pouvaient cacher leur émotion et leurs sourires. Covid-19 oblige, les masques sont obligatoires et il faut s'enduire les mains de gel hydroalcoolique avant de pénétrer dans l'enceinte du musée. Et Mona Lisa a eu droit à la mise en place d'un sens de circulation dans sa fameuse salle. Pour être au premier rang de cette réouverture, il fallait aussi avoir réservé sa place. Le Louvre a demandé à ses visiteurs de choisir un créneau pour fluidifier leur circulation et garder les distances. A priori, le succès était plutôt au rendez-vous puisque tous les créneaux de la journée étaient complets depuis plusieurs jours. Un total de 7 400 personnes pour la journée, contrairement aux 30 000 habituelles à l'ère pré-coronavirus, selon le directeur Jean-Luc Martinez. Le Point, Le Louvre se déconfine… en douceur - Le Point
  • La fresque à l’appui des manifestations en cours contre la brutalité policière a été rapidement approuvée par la ville. Cependant, il n’avait besoin d’une solution urgente que quelques heures après son existence après qu’une femme, armée de pots de peinture et d’un rouleau, ait commencé à enduire de peinture noire sur l’œuvre en plein jour. News 24, `` Gardez cette merde dans le roi de New York '': une femme californienne fait face à des accusations de vandalisme après que VIDEO montre sa peinture sur une fresque BLM - News 24
  • Plutôt que de demander aux services techniques, déjà débordés à l’approche de l’été, ils ont décidé de s’y atteler et ainsi font économiser à la Ville les frais de main d’œuvre d’un professionnel. Les trois techniciens de spectacle ont ainsi troqué câbles, micros et lumières contre couteau à enduire, pinceau, rouleaux et tournevis. midilibre.fr, La Cigalière s’offre un coup de jeune pour célébrer ses 18 ans - midilibre.fr
  • Rassurez-vous : avoir les cuisses qui frottent n’est pas une fatalité. Il est d’ailleurs tout à fait possible de prévenir l’échauffement douloureux qui en découle. La première astuce étant de les enduire de crème anti-frottement. Ces dernières sont très utilisées par les sportifs, que ce soit pour limiter le frottement des pieds dans les baskets, des tétons contre le maillot ou encore des fesses contre la selle du vélo. Medisite, Frottement des cuisses : les solutions pour éviter l'irritation

Images d'illustration du mot « enduire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « enduire »

Langue Traduction
Anglais smear
Espagnol frotis
Italien sbavatura
Allemand abstrich
Chinois 涂抹
Arabe مسحة
Portugais esfregar
Russe мазок
Japonais 汚れ
Basque lohitu
Corse frottu
Source : Google Translate API

Synonymes de « enduire »

Source : synonymes de enduire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enduire »

Partager