Astiquer : définition de astiquer


Astiquer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ASTIQUER, verbe trans.

A.− Fam. [Le compl. désigne des objets métalliques, ou en cuir, ou des surfaces polies] Faire briller en frottant :
1. ... elle [la locomotive] était luisante et propre, d'une de ces propretés gaies qui annoncent les bons soins tendres d'un mécanicien. Sans cesse, on le voyait l'essuyer, l'astiquer; à l'arrivée surtout, de même qu'on bouchonne les bêtes fumantes d'une longue course, il la frottait vigoureusement, il profitait de ce qu'elle était chaude pour la mieux nettoyer des taches et des bavures. Zola, La Bête humaine,1890, p. 116.
2. Il n'a pas fini d'attacher ses bretelles que déjà il prépare le café. Il apporte à la toilette du « perco » tous les soins qu'il marchande à la sienne. Et je te frotte, et je t'astique! Dabit, L'Hôtel du Nord,1929, p. 47.
En partic. Faire briller les équipements du soldat :
3. Un ancien, en ce temps, c'était comme la moitié du bon Dieu; initiateur et protecteur à la fois. Le mien s'appelait Pédousseau (...). De lui, j'appris à faire mon lit, ma charge, à fourbir les aciers, à astiquer les boutons, à cirer et à lustrer les cuirs. Pesquidoux, Le Livre de raison,1925, p. 209.
Emploi abs. :
4. Elle portait toujours des gants de fil, ornait sa tête d'un bonnet à rubans multicolores sans cesse chaviré sur une oreille, et répétait, chaque fois qu'on la surprenait cirant, brossant, astiquant ou lessivant : « je ne suis pas riche, chez moi tout est simple, mais la propreté c'est mon luxe, et celui-ci en vaut bien un autre ». Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, En famille, 1881, p. 343.
TECHNOL., vieilli. Chez les cordonniers, polir le cuir des semelles avec un astic*.
P. anal., emploi pronom., pop. Faire une toilette minutieuse, se pomponner :
5. premier cadet, aux autres. − Elle reste! tous, se précipitant, se bousculant, s'astiquant. − Un peigne! − un savon! − ma basane est trouée : une aiguille! − un ruban! − ton miroir! E. Rostand, Cyrano de Bergerac,1898, IV, 6, p. 174.
B.− Au fig., arg.
1. Rosser quelqu'un :
6. ... sinon [,] je t'astique (...) [=] sinon [,] des coups!!! L. Paillet, Voleurs et volés,1855, p. 75.
Emploi pronom. réciproque. Se battre.
2. Regarder (le plus souvent à l'impér.) :
7. Tranquillement, de ses deux mains, il [La Guillaumette] écarta la poche de son pantalon, où la menue monnaie (...) se massait en un petit lingot blanchâtre. − Astique, fit-il avec solennité. Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, p. 66.
3. ,,Jouer avant son tour pour montrer une carte au compère`` (Notes manuscrites ajoutées sur les feuillets de notes de Nouguier, p. 19).
PRONONC. : [astike], j'astique [ʒastik].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1833 milit. « nettoyer, fourbir » (Vidal, J. Delmart, La caserne, mœurs militaires, p. 210); 2. 1833 pronom. arg. milit. s'astiquer « se porter des coups » (Balzac, Le médecin de campagne, p. 168) à rapprocher du terme dial. ang. astiquer « appliquer avec vigueur » (Verr.-On.); 1847 trans. arg. (Dict. de l'argot ou la langue des voleurs dévoilée, p. 117 : Battre. Astiquer); 3. 1847 arg. « être engagé dans le conflit amoureux » (ibid., p. 140). Dér. de astic1*; dés. -er. Terme formé dans la lang. militaire.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 68.
BBG. − Chesn. 1857. − Esn. 1966. − Larch. 1880. − Michel 1856. − Sain. Lang. par. 1920, p. 199. − Wartburg (W. von). Glanures étymol. R. Ling. rom. 1960, t. 24, p. 284.

Astiquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

astiquer \as.ti.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Sens propre) (Cordonnerie) Polir le cuir des semelles avec un astic.
    • La chaussure est alors placée dans l’Automalic Sole Levelling Machine qui rabat et astique les semelles par pressions graduelles; l’embottage est cloué par la New Loose Nailing Machine; les clous sont placés à une rapidité de 350 à la minute; […]. — (Exposition internationale de Saint-Louis, 1904, Délégation ouvrière, Rapports, sous la direction d'Albert Métin, éd. Edouard Cornély, 1907, p. 76)
  2. Rendre brillant par le frottement ; nettoyer ; fourbir.
    • Maître Sedagne ordonna à Gaspard d’astiquer les cuivres, puis sortit et ferma la porte à clé. Gaspard entreprit machinalement son astiquage. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • Elle doit se faire chier à lui toaster les tartines de son petit-déjeuner avant même que le réveil ne sonne, puis à enquiller sur le ménage, bien astiquer les carreaux de la douche, vider toutes les poubelles, passer l'aspirateur […]. — (Olivia Elkaim, Juliette et les Minotaures, Éditions Le Manuscrit, 2005, p. 85)
    • C'était le branle-bas de combat au paradis. Dieu le Père observait d'un œil distrait ses hordes d'anges astiquer les nuages pour la fête de Noël. On avait nettoyé la crèche, mis de la paille fraîche, brossé le bœuf et l'âne. — (Micheline Duff, « Les Semences d'Amour », dans les Contes de Noël : Pour les petits et les grands, Québec Amérique, 2012)
    • (Figuré)Mme Ida était vexée parce que justement elle ravalait sa façade, astiquait sa beauté tous les jours et qu'on lui disait qu'elle avait rajeuni de cinq ans. Et cinq ans, pour une femme, c'est quelque chose. — (Marie-Thérèse Guillaume, Du pain le vendredi, Librairie Fayard, 1981, chap. 17)
  3. (Vulgaire) Masturber par analogie avec le mouvement de va-et-vient.
    • Même délire erratique pour Sophie. Elle léchait et se faisait lécher. Elle doigtait et se faisait doigter. Sans trop savoir qui elle astiquait et qui l’astiquait. D'ailleurs elle s'en foutait. — (Pierre Lucas, Police des mœurs, n° 190 : Hamster dame, éd. Vauvenargues, 2014, chap. 28)
    • […] et je le retrouvais entre les mains besogneuses de la pute qui l’astiquait et le travaillait comme un souvenir oppressant mais indispensable à la jouissance. — (Olivier Sebban, Amapola, éd. du Seuil, 2008, p. 131)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Astiquer : définition du Littré (1872-1877)

ASTIQUER (a-sti-ké) v. a.
  • Lisser le cuir des souliers avec un astic.

    Étendre la cire sur la giberne au moyen d'un astic ; et par suite dans le langage très familier et au réfléchi, s'astiquer, s'arranger, se parer, en parlant des hommes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « astiquer »

Étymologie de astiquer - Littré

Astic.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de astiquer - Wiktionnaire

(1833) Dénominal de astic.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « astiquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
astiquer astike play_arrow

Conjugaison du verbe « astiquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe astiquer

Évolution historique de l’usage du mot « astiquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « astiquer »

  • Arrêtons-nous un moment : tout au long du confinement, des restaurateurs qui ne faisaient pas de livraisons se rendaient régulièrement dans leurs lieux de travail pour nettoyer, astiquer, balayer, etc. Pareil pour les coiffeurs, les opticiens, les brocanteurs, la liste est longue d’entrepreneurs qui n’ont pas baissé les bras malgré les montagnes de soucis financiers et qui ont préparé l’après-confinement. Les syndicats de la restauration ont pesé de tout leur poids pour ouvrir le plus tôt possible et sans les quatre mètres de distance. C’est finalement eux qui ont donné le ‘la’ : que la vie devait reprendre et en finir avec la paranoïa. Non, ce n’est pas parce que vous avez le coronavirus le vendredi que vous mourrez le lundi. L’attitude d’un Jérôme Salomon n’a pas arrangé les choses : dire d’un côté que la plupart des gens guérissent et donner le nombre de morts chaque jour était faire preuve d’inconscience, soyons francs. UP' Magazine, Déconfinement de la culture : entre flou, omerta, injonction et manque de courage - UP' Magazine
  • Mauvaise nouvelle pour B. Griveaux qui devra continuer à s'astiquer la nouille devant son téléphone portable... midilibre.fr, Train libertin à Perpignan : les soirées insolites et coquines prévues cet été sont... annulées - midilibre.fr
  • « Nettoyer, balayer, astiquer ». 32 ans après sa sortie sur les ondes, les paroles endiablées de Zouk Machine invitent toujours à se déhancher et se déplacer. Tout le contraire de My Little Pressing, la start-up lyonnaise qui, à défaut de balayer et astiquer, se propose depuis huit mois, de nettoyer tous nos costumes et autres manteaux habituellement destinés à côtoyer les machines du pressing. Lyonpeople.com, My Little Pressing. Le pressing qui ne presse plus ses clients -
  • C’est désormais une habitude pour les dirigeants et les joueurs du Stade guémenois. Une fois par an, ils organisent une opération « nettoyage de printemps ». Samedi, ils étaient une douzaine au stade Antoine Morice pour une matinée de rangement, d’aménagement et d’entretien de leurs locaux. Les bénévoles ont retroussé leurs manches pour astiquer, mais aussi pour trier le matériel et en faire l’inventaire. Cette bonne équipe mobilisée pour le club attend maintenant avec impatience la rentrée pour se retrouver au grand complet. Le Telegramme, Opération nettoyage pour le Stade guémenois - Guémené-sur-Scorff - Le Télégramme
  • Ben ils faisaient Quoi dans le poste de garde? Se tripoter la nouille ? S astiquer le fusil? Il s est pris un bon coup Aie aie midilibre.fr, Un jeune militaire de 20 ans tué à Metz d'une balle en pleine tête - midilibre.fr
  • Un peu comme un dépoussiérage de printemps. Les agents du musée des Charmettes à quatre pattes en train en train d’astiquer les parquets, de passer l’aspirateur ou de redonner un peu de vigueur aux tapisseries, c’est l’image d’un établissement culturel municipal qui redémarre bientôt. , Insolite | Nettoyer, astiquer : dans les coulisses de la réouverture des Charmettes à Chambéry le 1er juillet
  • Un journaliste, c’est quelqu’un qui relate les évènements au jour le jour. Payé pour astiquer l’information plutôt que pour interroger les faits. De Simonetta Greggio / Les nouveaux monstres - 2014

Images d'illustration du mot « astiquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « astiquer »

Langue Traduction
Corse pulaccu
Basque polish
Japonais 研磨
Russe полировать
Portugais polonês
Arabe تلميع
Chinois 抛光
Allemand polieren
Italien polacco
Espagnol lustrar
Anglais polish
Source : Google Translate API

Synonymes de « astiquer »

Source : synonymes de astiquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « astiquer »


Mots similaires