La langue française

Fourbir

Définitions du mot « fourbir »

Trésor de la Langue Française informatisé

FOURBIR, verbe trans.

A.− Vieilli. [Le compl. désigne une arme, l'équipement du soldat] Nettoyer en frottant. Fourbir une baïonnette, une (lame d')épée, un fusil; fourbir des armes à la meule. Synon. astiquer.Les plus pacifiques passaient le jour à fourbir leurs armes, à chasser ou à s'enivrer (Thierry, Récits mérov.,t. 1, 1840, p. 339).Les soldats fourbissaient (...) leur haubert (Grousset, Croisades,1939, p. 275).Cf. astiquer ex. 3.
Au fig.
Fourbir ses armes. ,,S'armer, se préparer à la guerre`` (Rob., Lar. Lang. fr.). P. ext. Se préparer au mieux à affronter un danger, une épreuve (généralement morale). N'ai-je pas eu raison de faire auparavant [avant de me livrer corps et âme au drame en cinq actes] fourbir mes armes par Esculape-Nacquart? (Balzac, Lettres Étr.,t. 2, 1850, p. 220).Elle [la Parisienne] (...) trouvera dans deux magnifiques apparences : Greta Garbo et Marlène Dietrich, l'exemple d'un idéal qui consiste (...) à fourbir contre les hommes les armes du sex-appeal (Cocteau, Portr.-souv.,1935, p. 123).
Préparer avec soin (comme une arme). Fourbir un épigramme. La vie moderne n'exige pas d'autres armes que l'esprit et la bravoure, De Ryons a fourbi son esprit et sa bravoure; mais, à cette défiance continuelle, il a perdu l'habitude de s'abandonner (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 61).Il en est [des hommes] qui préparent leur crime, qui méditent leur trahison, qui fourbissent leur mensonge (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 966).
B.− P. ext. [Le compl. désigne des objets domestiques, des surfaces polies] Nettoyer, faire briller en frottant vigoureusement. Fourbir une casserole, des couverts; fourbir qqc. avec de l'émeri, du grès pilé, du sable. Synon. astiquer, polir.Elle garde, comme reliques, une paire de souliers élégants pour la scène (...) elle les fourbit et les enferme comme des armes précieuses (Colette, Belles saisons,1954, p. 102):
... j'ai vu les servantes en sabots blancs, en bonnets volants, en caracos d'indienne, qui fourbissaient les escaliers et frottaient les carreaux; par l'entrebâillement des portes, on aperçoit des acajous resplendissants (...) des cuivres qui brillent comme de l'or; c'est une monomanie de propreté, un vertige, une folie! Du Camp, Hollande,1859, p. 15.
Emploi abs. Elle [Mélanie] fourbissait, récurait, frottait du matin au soir (Huysmans, En mén.,1881, p. 104).
P. plaisant. [Le compl. désigne une pers.] Nettoyer en frottant vigoureusement, en s'attachant avec minutie à rendre parfaitement propre. On me nettoyait hebdomadairement à la maison (...). On m'avait fourbi le samedi; le dimanche on me passait à la détrempe; ma mère me jetait des seaux d'eau (Vallès, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 127).May enfonce son index (...) dans chaque narine (...) elle fourbit ses cavités avec la virtuosité d'un plongeur qui rince des flûtes de Champagne (Colette, Entrave,1913, p. 56).
P. métaph. ou au fig. Exécuter, façonner de manière brillante et avec un soin minutieux jusque dans les moindres détails; préparer avec soin. Synon. polir.Il faut au peuple un dieu par les prêtres fourbi (Hugo, Châtim.,1853, p. 354).Vous reverrai-je, mademoiselle? − Je l'espère, monsieur, répondit Clotilde, peu capable, en ce moment-là, (...) de fourbir un protocole (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 96).
Rem. Fourbir la marmite, région. (Anjou). La « visite des lieux », promenade à travers les bâtiments et les champs qui appartiennent au père et à la mère de la fiancée (...); parfois cette visite s'étend jusque chez les parents proches ou les parrains et marraines sans enfant et dont les avoirs reviendront plus tard au futur ménage : on dit alors que « l'on fourbit la marmite » (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 2, 1954, p. 24).
Prononc. et Orth. : [fuʀbi:ʀ], (il) fourbit [fuʀbi]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1100 furbir « nettoyer un objet de métal de façon à le rendre brillant » (Roland, éd. J. Bédier, 1925). Du germ. occ. *furbjan; cf. m. h. all. vürben, vurben « nettoyer » (Lexer). Fréq. abs. littér. : 78.
DÉR.
Fourbissage, subst. masc.Action de fourbir; résultat de cette action. Je suis de quart. Personne encore sur le pont; seulement quelques matelots qui font leur fourbissage (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 248).Rem.
Fourbissure, subst. fém,synon. La fourbissure d'une arme (Ac.1798, 1835et 1932).
[fuʀbisa:ʒ]. Ds Ac. 1932. 1reattest. 1402 (Reg. aux publications, 1393-1408, A. Tournai ds Gdf. Compl.); du rad. du part. prés. de fourbir, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Guiraud (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, p. 73. − Walt. 1885, p. 77.

Wiktionnaire

Verbe

fourbir \fuʁ.biʁ\ transitif direct 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre clair un objet de métal en le frottant.
    • Il faut rendre cette justice aux Hollandais : toutes les fois qu’une pellicule de terre végétale recouvre cette poudre bonne à remplir des sabliers et à fourbir des chaudrons qui forme le fond de la lande, ils essayent d’y faire mordre une végétation quelconque. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 140)
    • Et moi, dit l’hôte, […], moi, je vais fourbir ma salade, emmêcher mon arquebuse et affiler ma pertuisane. On ne sait pas ce qui peut arriver. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Une étrange terreur pèse sur Paris. Des bruits sinistres se répandent. Parfois, des bandes hurlantes passent, avec des physionomies d’émeute. Le bourgeois fourbit sa vieille pertuisane. — (Michel Zévaco, Le Capitan, ch. I, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Faute de mieux, j’ai ciré toutes les chaussures pour demain et j’ai fourbi les casseroles : je suis éreintée ! — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 84)
    • ... ; le petit bureau Louis XVI dont sa mère fourbissait la galerie de cuivre deux fois l’an, et ce grand meuble qui est très, très vieux, et qui était venu par étapes successives de trente à cinquante ans des grands-parents de son père qui, lui, était du canton de Neuchâtel. — (Joseph Zobel, Rue Blomet ou Paris by night, dans le recueil Le Soleil partagé, 1964, page 53)
  2. (Par extension) Assurer le nettoyage des pièces d’une maison.
    • Vous voilà ! Voleur ! Vaurien ! Propre à rien ! Et mes cuivres sont-ils fourbis ? Et les tapis battus ? Les mites devront-elles manger mon pauvre avoir ? glapit le vieux juif en menaçant du poing l'escogriffe qui lui fait une large grimace. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Bande de l'araignée, 1932)
    • Une jeune fille de dix-sept ans se marie et dès le lendemain elle règne sur une grande maison de douze pièces avec une seule petite bonne à sa remorque pour fourbir. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 326)
  3. (Vulgaire) Coïter, par analogie avec le mouvement de va-et-vient de celui qui fourbit une arme.
    • Cornabœux, dit Mony, encule-moi pendant que je fourbirai cette jolie fille. — (Guillaume Apollinaire, Les Onze Mille Verges)

Verbe

fourbir \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de forbir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FOURBIR. v. tr.
Rendre clair un objet de métal en le frottant. Fourbir des armes. Fourbir une lame d'épée, un canon de fusil. Fourbir un casque, une cuirasse. Fourbir des chenets, une casserole, un poêlon. Fourbir avec du sable, avec du grès pilé.

Littré (1872-1877)

FOURBIR (four-bir) v. a.
  • 1Polir par le frottement, en parlant d'ustensiles de fer, de cuivre, et des armes. Fourbir un poêlon avec du grès.

    Fig. Le christianisme fourbit les épées qui couvrirent nos campagnes de cadavres, Voltaire, Phil. Déf. de milord Bolingbroke, 43.

  • 2Se fourbir, v. réfl. Être fourbi. Ce cuivre se fourbit aisément.

    Se fourbir se dit des soldats de cavalerie, cuirassiers, par exemple, qui nettoient leur armure. Le cuirassier a tant par jour pour se nourrir, se fourbir.

HISTORIQUE

XIe s. Ferez [frappez], segnor, des espées furbies, Ch. de Rol. CXLI.

XIIe s. Il a ma terre à grant tort envaïe ; Se nel deffen à m'espée forbie, Je ne me prise une poume pourie, Raoul de C. 75. Forbir la purreture de la chaitive pense [pensée], Job, p. 449.

XIIIe s. Nettement tient son cuer qui ainsi le forbit, J. de Meung, Test. 1364. Eve rose [eau de rose] dont se fourbissent, Dit du mercier, dans RAYNOUARD, Gloss.

XVe s. Vous avez tuit bouche à court ; Mais l'on vous fait d'avoir gaiges le sourt [on fait la sourde oreille pour vos gages] ; Et si n'avez rien pour fourbir vos dens, Fors bouche à court, sans rien mettre dedans, Deschamps, Poésies mss. f° 218, dans LACURNE.

XVIe s. Ilz portoient devant eulx des escus de fer bien fourby et luisant, Amyot, P. Aem. 30.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FOURBIR, v. act. nettoyer, rendre poli & luisant ; ce mot se dit plus particulierement des armes : fourbir une cuirasse, un casque, & encore plûtôt des épées.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fourbir »

(Siècle à préciser) Du vieux-francique *furbjan « nettoyer » (→ voir l’ancien haut allemand furban (« nettoyer »), et le moyen haut allemand vürben, vurben (« nettoyer »)), cf. anglais : furbish.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, horbi ; namur. foûrbi ; provenç. forbir ; ital. forbire ; angl. furbish ; de l'anc. h. allem. furban, nettoyer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fourbir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fourbir furbir

Évolution historique de l’usage du mot « fourbir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fourbir »

  • François Asselin estime que "rajouter dans le courant de l'été cette réforme en accéléré va braquer beaucoup de syndicats de salariés et certainement fourbir leurs armes pour la rentrée". Franceinfo, Retraites : "La réforme il faudra la faire, mais arrêtons de mélanger tout et son contraire", prévient le président de la CPME
  • Vingt ans pile. C’est la moyenne d’âge des sept arrivées déjà enregistrées dans les rangs visétois, avec en tête de liste bien sûr le retour de Loïc Reciputi. Un signe indicateur de l’orientation choisie par le club bassi-mosan au moment de fourbir ses armes pour affronter une seconde saison en Nationale 1 (ex D1 amateurs). , Du vécu sur la carte de visite à Visé - DH Les Sports+
  • En plus de trois mois d’entre deux tours de ces élections municipales totalement hors normes, les instituts de sondage ont eu le temps de fourbir des explications à l’abstention record (55 %, +20 % par rapport à 2014) du 15 mars dernier. Et sans surprise, la peur du coronavirus au tout début du confinement, arrive en tête des motivations des abstentionnistes. Les mêmes instituts prédisent pour ce dimanche une participation encore plus faible, vers un nouveau record de désaffection pour des élections locales qui furent longtemps les préférées des Français. CharenteLibre.fr, Municipales: le baromètre inquiétant de l’abstention [Le point de vue de CL] - Charente Libre.fr
  • On restera à l'écart des colosses aux pieds d'argiles, des valeurs pétrolières, des valeurs bancaires et des valeurs spéculatives c'est à dire celles dont la viabilité était déjà remise en question avant crise (faible rentabilité, fort endettement). On ne cherchera donc pas les valeurs qui ont le plus baissé pour maximiser un éventuel rebond. On ne s'attendra pas non plus à toucher les dividendes qui étaient encore prévus fin février. Nous sommes en guerre mais on commencera par fourbir ses armes en identifiant les sociétés de croissance que l'on a toujours voulu avoir mais que l'on considérait comme trop chères. Ce sont elles qui repartiront durablement. C'est probablement quand ces valeurs seront bon marché que le marché sera prêt. On surveillera donc des sociétés comme Apple ou LVMH. , Il est temps de fourbir ses armes | Zone bourse
  • C’est donc un quatrième mandat que les Tarbais ont donné à Gérard Trémège. Une élection qui n’a pas été un long fleuve tranquille, malgré l’apparente clarté des scores. En effet, au premier tour, malgré la présence de 8 listes, malgré une participation faible, attribuée à l’épidémie naissante de Covid-19, il avait réuni 41,4 % des suffrages. Loin devant tous ses autres adversaires, la victoire au second tour, s’il avait eu lieu le 22 mars, semblait acquise. Mais le report, pour cause de confinement, a permis à ses adversaires de fourbir leurs armes. Si Hervé Charles, le leader de la liste de gauche arrivé en 2e position le 15 mars (15,22 %) a décidé de repartir sans changer quoi que ce soit dans son équipe, la fusion des listes de Myriam Mendez et Pierre Lagonelle (13,8 et 13,4 %) pouvait être de nature à rebattre les cartes. D’autant que la campagne a souvent flirté avec le "politiquement incorrect", on a par exemple parlé, sur la fin, de référendum pour ou contre Trémège… nrpyrenees.fr, Trémège s’adjuge la passe de quatre - nrpyrenees.fr

Traductions du mot « fourbir »

Langue Traduction
Anglais furbish
Espagnol renovarse
Italien forbire
Allemand möblieren
Chinois 垃圾
Arabe فوربيش
Portugais peludo
Russe полировать
Japonais ファービッシュ
Basque furbish
Corse furbiscia
Source : Google Translate API

Synonymes de « fourbir »

Source : synonymes de fourbir sur lebonsynonyme.fr

Fourbir

Retour au sommaire ➦

Partager