La langue française

Féconder

Définitions du mot « féconder »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉCONDER, verbe trans.

A.− Rendre capable de reproduction (un élément vivant femelle) en (lui) apportant l'élément mâle nécessaire.
1. Domaine humain
a) GYNÉCOLOGIE. Transformer un ovule en embryon.
[P. méton. de l'obj.] Cette union de l'homme et de la femme Qui féconde le corps et qui complète l'âme (Lamart., Chute,1838, p. 953).Fécondé par lui, le sein de la jeune femme donnait à l'enfant les traits de l'homme dont il gardait l'empreinte (Zola, M. Férat,1868, p. 180).
Emploi abs. C'est la femme qui engendre, si c'est l'homme qui féconde (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 19).
b) P. ext. Rendre enceinte. Elle s'étonna, observa, et s'aperçut bientôt que toutes ses étreintes [de son mari] s'arrêtaient avant qu'elle pût être fécondée (Maupass., Une Vie,1883, p. 18):
1. − Moi, j'aurais voulu posséder une puissance génitale, épatante, indéfinie. Féconder douze vierges, comme Hercule, ce n'est pas extraordinaire, somme toute. Mais leur donner du plaisir à toutes les douze, ça, c'est autre chose. Duhamel, Nuit St-Jean,1935, p. 158.
2. Domaine animal
a) PHYSIOL. Transformer (un ovule chez les vivipares, un œuf chez les ovipares) en embryon. Les femelles pondent au sein des eaux leur poussière d'œufs, et les mâles fécondent de leur laitance la substance impondérable (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 240).
b) P. ext. Rendre (une femelle) pleine; rendre (un individu hermaphrodite) capable de procréer. Lorsque la femelle est fécondée, elle reproduit de nouvelles âmes (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 274).Les poules n'ont besoin de la coopération du mâle que pour être fécondées (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 246):
2. Dans d'autres [familles], chaque individu a les deux sexes, mais il a besoin d'un individu pareil qu'il féconde et dont il soit fécondé. Tels sont la plupart des mollusques gastéropodes, et plusieurs vers. Cuvier, Anat. comp.,t. 5, 1805, p. 6.
Emploi pronom. réciproque L'on sait que quantité de mollusques, réellement hermaphrodites, se fécondent néanmoins les uns les autres (Lamarck, Philos. zool.,t. 2, 1809, p. 152).
3. Domaine végétal
a) BOT. Transformer (une oosphère) en œuf. Le pollen, dont le nom vient de pollere, « pouvoir », féconde le pistil. Le pistil est l'organe femelle de la fleur qui surmonte l'ovaire (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 57).Quand les ovules d'une plante à feuilles vertes sont fécondés par le pollen d'une plante à feuilles jaunes, les plantes hybrides ont des feuilles vertes; au lieu que si les ovules d'une plante à feuilles jaunes sont fécondés par le pollen d'une plante à feuilles vertes, les plantes hybrides ont des feuilles jaunes (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 25).
b) P. anal. Rendre (une fleur) capable de se transformer en fruit. Le nectar qu'offrent certaines fleurs pour attirer les insectes qui les féconderont (Proust, Sodome,1922, p. 626):
3. Ces élatés s'entr'ouvrent, et il sort de chacun d'eux une grappe, ou régime de fleurs qui se changent en fruits lorsqu'elles ont été fécondées par les fleurs du palmier mâle. Bern. de St.-P., Harm. nat.,1814, p. 66.
Emploi pronom. réfl. :
4. Le maïs croît, mûrit et sèche en six mois. Mâle et femelle ensemble, il se féconde avec une précision qui paraît consciente, par le jeu seul de ses organes, sans demander à un agent quelconque, au vent ou à la pluie, ou à l'oiseau, de l'aider dans son enfantement. Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 189.
Emploi pronom. réciproque. Les fleurs de loin se fécondent entre elles (Ch. Guérin, Cœur solit.,1904, p. 123).
B.− P. ext. [L'obj. désigne la terre]
1. Littér. Ensemencer. Les tièdes bouffées de la brise portaient, semaient partout les graines innombrables qui doivent féconder la terre (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 107).La terre déjà fécondée par les semences d'automne était devenue livide (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Père Amable, 1886, p. 221).
2. Rendre capable de produire en abondance. Synon. fertiliser.
a) [Le suj. désigne une pers.] S. Bernard et ses disciples fécondèrent les vallées stériles que leur abandonna Thibaud, comte de Champagne (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 541).Immigrants en quête d'une terre à féconder par leur travail (Saint-Exup., Lettre otage,1943, p. 390):
5. Ils ne songèrent pas au péril qui les menaçait directement, mais à la destruction de ce sol qui leur avait donné asile, de cette île qu'ils avaient fécondée, de cette île qu'ils aimaient, qu'ils voulaient rendre si florissante un jour! Verne, Île myst.,1874, p. 598.
P. métaph. Elle [la terre] était à lui [Buteau], il voulait la pénétrer, la féconder jusqu'au ventre (Zola, Terre,1887, p. 200).
b) [Le suj. désigne un inanimé concr. du domaine naturel] Tout est riche en dehors et en dedans de la terre péruvienne et mexicaine : les fleuves en fécondent la surface; l'or en fertilise le sein (Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, p. 228).La pluie détruit les moissons, elle féconde les champs stériles (Flaub., Tentation,1849, p. 245).Un fumier vivant qui féconde une plante (Lamart., T. Louverture, 1850, p. 1290):
6. ...l'ancien volcan s'allumait, et sa rapide chaleur réveillait les germes, fécondait la végétation, colorait les fleurs et mûrissait les fruits de ce petit coin de terre ignoré. Balzac, Peau chagr.,1831, p. 279.
C.− Au fig. [L'obj. désigne une manifestation intellectuelle ou spirituelle] Rendre capable de produire, de développer (quelque chose de valeur). Il y a dix-huit siècles, le Verbe répandit la semence divine, et l'Esprit saint la féconda (Lamennais, Paroles croyant,1834, p. 79).C'est Dieu qui féconde notre pensée par son Verbe (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 142).La « fangeuse grandeur », la « sublime ignominie » de Verlaine a fécondé sa poésie (Mauriac, Journal 2,1937, p. 43):
7. Tant qu'un peuple n'est pas mort, il y a en lui, il y a dans sa religion et dans sa nationalité, un principe d'énergie et de résurrection qu'un génie habile et fort peut féconder, remuer, régénérer, et conduire à une glorieuse transformation... Lamart., Voy. Orient,t. 2, 1835, p. 416.
P. métaph., en emploi pronom. réfl. :
8. − Avouez, en tout cas, que cet hermaphrodisme cérébral, qui se féconde sans aucune aide, est au moins un péché distingué, car il est un privilège des artistes, un vice réservé aux élus, inaccessible aux foules! Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 36.
REM.
Fécondance, subst. fém.Aptitude des mâles à féconder. Pour la reproduction des espèces, la nature a donné aux femelles la fécondité, aux mâles la fécondance (F. Cuvierds Littré).Au fig. Dans la pure et monotone vie des jeunes filles, il vient une heure délicieuse où le soleil leur épanche ses rayons dans l'âme, où la fleur leur exprime des pensées, où les palpitations du cœur communiquent au cerveau leur chaude fécondance, et fondent les idées en un vague désir (Balzac,E. Grandet,1834,p. 78.).
Prononc. et Orth. : [fekɔ ̃de], (je) féconde [fekɔ ̃:d]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. Fin xiies. « rendre fécond, productif » (Thomas de Kent, Rom. de toute chevalerie, éd. Br. Foster, 42); 1796 fig. (Dusaulx, Voy. Barège, t. 2, p. 183). Empr. au lat. impérial fecundare « féconder, fertiliser ». Fréq. abs. littér. : 621. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 304, b) 848; xxes. : a) 776, b) 603.

Wiktionnaire

Verbe

féconder \fe.kɔ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre fécond.
    • Féconder un champ.
    • La pluie a fécondé la campagne.
  2. (Reproduction) Initier la reproduction sexuelle, en transformant un ovule en œuf.
    • Tous les ans, M. Millardet féconde des vignes américaines par du pollen des vignes françaises. — (M. A. Bouchard, Une Mission viticole, imprimerie Lachèse & Dolbeau, Angers, 1891, page 78)
    • – Donc, Marcelle est enceinte, se dit le colonel qui vient de se retirer dans sa chambre. Et moi qui hésitais à la regarder trop longtemps comme si j’avais eu peur de la féconder à distance ! — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 130.)
    • À mesure que les ovules quittent le ventre de la femelle, ils sont fécondés par le mâle. La semence s’échappe par l’orifice anal. — (Jean Rostand, La Vie des crapauds, 1933)
    • Les anciens croyaient qu’en Lusitanie il arrivait à des cavales d’être fécondées par le souffle du vent.
  3. (Figuré) Qui engendre beaucoup d’idées.
    • Pour d’autres, le « vrai Freud », celui dont la pensée a fécondé la psychanalyse, n’est évidemment pas ce jeune potache brillant et ambitieux […] — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 414)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉCONDER. v. tr.
Rendre fécond. Féconder un germe. Dès que la femelle a été fécondée. Les anciens croyaient qu'en Lusitanie il arrivait à des cavales d'être fécondées par le souffle du vent. Dans les végétaux, c'est la poussière des étamines qui féconde l'ovaire. Féconder un champ. La pluie a fécondé la campagne.

Littré (1872-1877)

FÉCONDER (fé-kon-dé) v. a.
  • 1Communiquer à un germe la cause immédiate de son développement. Féconder un germe. Cette heureuse idée de féconder artificiellement les œufs de poissons avait été inspirée à M. Jacobi par l'observation de la fécondation artificielle que les insectes ailés opèrent dans les végétaux, en volant d'une plante à une autre, et en transportant ainsi sur une fleur les poussières d'une autre fleur, Bonnet, Consid. corps org. Œuv. t. VI, p. 364, note 2, dans POUGENS. Tandis que les palmiers mâles sont en pleine fleur, ils sont sans cesse environnés d'un nuage de poussière que les zéphyrs transportent sur les fleurs des palmiers femelles, et qui les fécondent, Bonnet, Contempl. nat. VI, 7.
  • 2Rendre abondant en produits. Le Nil féconde l'Égypte. Soleil, sacré flambeau qui fécondes la terre, M. Jos. CHÉN. Timol. II, 7.

    Fig. La méditation féconde l'esprit.

  • 3Se féconder, v. réfl. Devenir fécond. C'est par la méditation que l'esprit se féconde.

REMARQUE

Féconder n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1762.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « féconder »

(Siècle à préciser) Du latin fecundare, de fecundus (« fécond »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. fecundar ; ital. fecondare ; du lat. fecundare, de fecundus, fécond.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « féconder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
féconder fekɔ̃de

Évolution historique de l’usage du mot « féconder »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « féconder »

  • Et pour cause, les spermatozoïdes n'ont qu'un but : nager jusqu'à l'ovule pour le féconder. Il n'a donc aucun intérêt à faire le difficile, selon le professeur Fitzpatrick. En revanche, l'ovule a toutes les raisons de choisir avec soin le spermatozoïde qui le fécondera pour ses caractéristiques génétiques ou pour son affinité pour les chimioattractants qu'il sécrète. Futura, Les ovules choisissent les spermatozoïdes qui les féconderont
  • Alors qu’est-ce qui prouve que c’est l’ovule et non pas le spermatozoïde qui choisit ? Pour les auteurs de l’étude, cette question n’est pas pertinente parce qu’ils partent du principe que le spermatozoïde ne se pose pas trop de questions. Il considère que sa seule mission est de féconder l’ovule, qu’il n’a qu’à foncer tête baissée et à croire en lui. Peu importe l’ovule, pour lui, seule importe la fécondation. En d’autres termes, il n’est pas regardant, c’est son côté un peu bourrin. RTL.fr, Michel Cymes vous explique comment les ovules choisissent leurs spermatozoïdes
  • Y a-t-il mieux que l’abeille pour symboliser la protection de l’environnement ? Mieux que cet insecte familier qui transporte, à longueur de journée, en cette saison, ce pollen qui permettra de féconder plantes et arbres fruitiers, et en fait, de donner la vie ? SudOuest.fr, Gironde : Pourquoi les vignerons sont devenus les amis des abeilles…
  • L'huître émet ses gamètes dans l'eau de mer où a lieu la fécondation. Les gamètes, une fois émis, doivent se retrouver – challenge terriblement difficile – pour féconder et donner naissance à des petits qui vont devoir affronter les aléas de leur environnement, dont les pollutions d'origine humaine. Science-et-vie.com, Que se passe-t-il quand les huîtres avalent des microplastiques ? - Science & Vie
  • Un dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet est une contraception supposée empêcher les spermatozoïdes de féconder l’ovule. Malgré tout, aucune contraception n’est efficace à 100 % et cette histoire qui s’est déroulée au nord du Vietnam en est la preuve. Il y a quelques semaines, une femme de 34 ans, déjà maman de deux enfants a donné naissance à son troisième bébé. À la grande surprise de l’obstétricien Tran Viet Phuong, le nouveau-né a attrapé le stérilet de sa maman quelques instants après sa naissance comme l’a rapporté le Daily Mail. Gossip Room, Un bébé est né avec le stérilet de sa mère à la main
  • Et cela peut aller très vite. « Les faux-bourdons peuvent parcourir jusqu’à 10 ou 15 km pour aller féconder une reine et avec les essaimages, en cinq ans, l’abeille noire aura disparu du département », alerte Lionel Garnery. , Nord-Mayenne : ils se mobilisent contre le projet de rucher géant | Le Courrier de la Mayenne
  • Elle a été la première personne à réussir à féconder un ovule humain in vitro, ce qui a changé à jamais la médecine de la reproduction - mais peu de gens connaissent son nom aujourd'hui. BBC News Afrique, Fécondation in vitro : Miriam Menkin, la scientifique qui a changé l'histoire de la fertilité humaine - BBC News Afrique
  • 8°. Elle émet le souhait d’un Congo où le peuple y puise l’inspiration nécessaire pour féconder sa vie et son organisation. , mediacongo.net - Actualités - Manifeste pour un Congo nouveau, le credo de la société civile !
  • De précédentes études avaient montré qu'un séjour prolongé dans l'espace pouvait affecter les fonctions reproductrices de mammifères mâles. Du sperme de souris congelé pendant 9 mois à bord de l'ISS avait notamment été altéré par des radiations, et la production et la quantité de sperme avaient été affectés chez des rats après 13 jours passés en orbite. Une nouvelle étude japonaise a examiné 12 souris mâles ayant séjourné dans des cages individuelles spécialement conçues à bord de l'ISS pendant 35 jours. Certaines de ces cages étaient dans des conditions d'apesanteur, tandis que d'autres étaient maintenues dans un environnement de gravité artificielle. Les chercheurs dirigés par Masahito Ikawa, un professeur de l'université d'Osaka (Japon), ont utilisé le sperme de ces souris à leur retour sur Terre pour féconder des ovules de souris femelles, lesquelles n'avaient pas voyagé dans l'espace. Sciences et Avenir, Des souris mâles capables de féconder après un séjour dans l'espace selon une étude - Sciences et Avenir

Traductions du mot « féconder »

Langue Traduction
Anglais fertilize
Espagnol abonar
Italien fertilizzare
Allemand düngen
Chinois 施肥
Arabe تسميد
Portugais fertilizar
Russe удобрять
Japonais 肥やす
Basque ongarria
Corse fertilizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « féconder »

Source : synonymes de féconder sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « féconder »

Féconder

Retour au sommaire ➦

Partager