La langue française

Germer

Définitions du mot « germer »

Trésor de la Langue Française informatisé

GERMER, verbe intrans.

A. −
1. [Le suj. désigne une graine, un bulbe, un tubercule] Faire apparaître son germe. La nature elle-même prépare toujours le plus pour obtenir le moins. De mille graines, une seule germera (Senancour, Obermann, t. 1, 1840, p. 209).S'il lui montrait une fleur, elle lui demandait pourquoi cette fleur ferait une graine, pourquoi cette graine germerait (Zola, Dr Pascal,1893, p. 83) :
1. Des graines de luzerne, de blé ou de moutarde sont desséchées, après décortication (...). Quand, après tout cela, on leur fournit des conditions favorables, elles germent régulièrement pour donner des plantes normales. J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 103.
2. P. ext. [Le suj. désigne une plante] Avoir un germe qui commence à se développer. La rive occidentale était un amoncellement de rochers de toutes formes, où de maigres végétations ont germé parmi les cailloux (Du Camp, Nil,1854, p. 180).
P. anal. et p. métaph. :
2. Elle dit encore au bout d'un moment : − Je serai bonne nourrice, je sens mes seins qui germent. Puis : − Ça me laisse parfois là, desséchée comme une écorce. Giono, Regain,1930, p. 238.
Emploi trans., vx, littér. Faire germer, produire. Vite! dépouillez-moi de ces haillons tout entier! que je me montre comme au jour où l'habitation maternelle a germé son mâle! (Claudel, Tête d'Or,1890, p. 144).Je ne suis jamais si belle que sous mes rosées; ni si douce qu'au printemps en germant mes feuilles et mes fleurs (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 121).
3. Faire germer. [Correspond à A 1 et 2] Le maltage est le premier traitement industriel que subit l'orge. Il a pour but de faire germer le grain en lui fournissant l'humidité nécessaire (Industr. fr. brasserie,1955, p. 4) :
3. ... le sol est constamment labouré, même lorsqu'il n'est pas semé; l'évaporation est ainsi réduite, et l'humidité conservée dans la terre suffit à faire germer et mûrir une bonne récolte de blé... Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 133.
B. − Au fig. et p. métaph. Commencer à exister, à se développer, à s'implanter. Une foule de petites villes marchandes germèrent, à l'imitation de Coblentz sur la Moselle (Hugo, Rhin,1842, p. 119).
[Le suj. désigne une notion abstr. ou un affect] Rien n'est plus curieux que de voir avec quelle force les idées du nord ont germé dans ces têtes méridionales (Delécluze, Journal,1825, p. 119).Elle ne riait plus; elle souriait seulement en me regardant de ses grands yeux fixes, où germaient de nouveaux désirs (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Marroca, 1882, p. 793).Dès 1812, l'idée de la neuvième commençait à germer... (Rolland, Beethoven, t. 1, 1937, p. 94).
P. métaph. La semence de gaîté que j'avais apportée dans la maison germait maintenant toute seule (Duhamel, Confess. min.,1920, p. 67).
Faire germer. Ces yeux, ces yeux créés par quelques coups de pinceau, cachaient en eux le mystère de ce qui semble être et qui n'existe pas, de ce qui peut apparaître en un regard de femme, de ce qui fait germer l'amour en nous (Maupass., Contes et nouv., Portrait, 1888, p. 630) :
4. − Peut-être que je vous aime encore. Quelques semaines plus tôt, je me serais emparée avidement de cette phrase, j'aurais tenté d'en faire germer un espoir; mais elle n'eut pas d'écho en moi. Beauvoir, Mandarins,1954, p. 537.
REM. 1.
Germant, -ante, part. prés. et adj.Qui germe, qui est en état de germination. G. Bonnier a montré par exemple qu'un kilogramme d'orge germant produit par heure 3,5 calories (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 292).Au fig. Qui se développe. Bien des fois, les ambitions de Gianni s'étaient persuadées toucher à leur but, bien des fois il avait cru entrevoir la réalisation de l'idée soudainement germante (E. de Goncourt, Zemganno,1879, p. 165).
2.
Germé, -ée, part. passé et adj.Dont la radicule commence à pousser. Je le reconnus encore à ce qu'il ne chantait pas la chanson vraiment inchantable de l'assemblée qui formait le cercle autour d'un tas de pommes de terre germées (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 192).On peut (...) consommer le blé germé cru, assaisonné avec sel, citron, ou bien miel, confiture (R. Lalanne, L'Alim. hum.,1942, p. 103).Extraits de malt préparés à partir du malt ou orge germé (Brunerie, Industr. alim., 1949, p. 23).
Prononc. et Orth. : [ʒ ε ʀme], (il) germe [ʒ ε ʀm̥]. Ds Ac. 1694-1932 Étymol. et Hist. 1. 1120 intrans. « commencer à faire apparaître son germe [en parlant d'une plante, d'une graine] » (Psautier d'Oxford, éd. F. Michel, 64, 11 : en ses gutieres esledecerat germant); 1165 fig. (Benoit de Ste-Maure, Troie, 24 ds T.-L.); 2. 1174-76 trans. (Guernes de Pont-Ste-Maxence, La vie de Saint Thomas Becket, éd. E. Walberg, 1319). Empr. au lat.germinare « germer ». Fréq. abs. littér. : 681. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 145, b) 975, xxes. : a) 995, b) 794. Bbg. Gohin 1903, p. 366.

Wiktionnaire

Verbe

germer \ʒɛʁ.me\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pousser son germe au dehors, en parlant d’une semence ou d’une spore.
    • Quand l'orge est bien germée, on la porte dans une étuve à courant d'air chaud, appelée touraille ; la chaleur arrête immédiatement la germination. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 139)
    • Le déchaumage est donc une façon culturale légère, destinée, en remuant la couche superficielle du sol, à enterrer les mauvaises graines, pour qu'elles germent au plus vite. — (Les mauvaises herbes et leur destruction, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, p. 86, éditions La Terre nationale)
    • Nous avons donc fait germer aseptiquement des spores de Funaires sur des milieux additionnés d’acide naphtyl-acétique à des concentrations de 10-9, 10-7, 10-5. — (Colloques internationaux du Centre national de la recherche scientifique, N°28, Morphogenèse; CNRS, 1951, p.272)
  2. (Par extension) Se montrer en germe en parlant de plantes.
    • L’humidité de l’air a fait germer ces oignons.
    • Ces pommes de terre germent.
  3. (Figuré) Se développer, s’accroître, produire ses effets.
    • L’esprit de révolte germait en secret.
    • Ces idées commencent à germer dans les esprits.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GERMER. v. intr.
Pousser son germe au dehors, en parlant d'une Semence. Ces graines commencent à germer. Par extension, il signifie Se montrer en germe en parlant de Plantes. Le blé a germé dans la grange. L'humidité de l'air a fait germer ces oignons. Ces pommes de terre germent. Il signifie, au figuré, Se développer, s'accroître, produire ses effets. L'esprit de révolte germait en secret. Ces idées commencent à germer dans les esprits. La parole de Dieu a germé dans son cœur.

Littré (1872-1877)

GERMER (jèr-mé) v. n.
  • 1Il se dit des grains, des tubercules, des bulbes qui commencent à faire apparaître leur germe. M. Linné, le plus célèbre botaniste de l'Europe, reçut enfin cet arbrisseau germant [le thé] et il parvint à le conserver hors des serres, en Suède même, Raynal, Hist. phil. v, 26. On lit dans l'Encyclopédie au mot végétation, que des haricots d'Amérique, tirés du cabinet de l'empereur, avaient germé par les soins d'un jardinier, quoique les haricots eussent deux cents ans, Bonnet, Paling. philos. III, 4.

    Par extension. Voyez germer à l'œil les semences du monde, Régnier, Sat. IX.

    Fig. Qui pourrait exprimer la joie qu'elle ressentait, lorsqu'elle voyait paraître ses bonnes inclinations [du jeune fils de Louis XIV], croître ses bonnes habitudes, et germer ces précieuses semences de gloire et de vertu qu'elle avait jetées avec tant de soin dans son cœur ? Fléchier, Mme de Montausier. Il n'en résulterait aucun des mauvais effets qui en germent à milliers, Montesquieu, Lett. pers. 85. La terre sous leurs pas fait germer tous les maux, Ducis, Abufar, III, 2.

  • 2S'implanter dans les esprits ou dans les cœurs. Ces idées commencent à germer dans les esprits. …Si quelques vertus germent dans votre cœur…, Voltaire, Triumv. III, 6. L'écrit du citoyen obscur fut une semence qui germa peu à peu dans la tête des grands hommes, Voltaire, Polit. et lég. Ce qu'on ne fait pas.
  • 3 V. a. Faire germer ; se dit dans le style biblique et poétique. Ton sang, en quelques lieux que sa fougue t'emporte, Laisse empreinte à longs traits la gloire de ton nom ; Et c'est une semence illustre, vive et forte Qui de nouveaux martyrs germe une ample moisson, Corneille, Vers des hymnes de St Victor. Que la terre s'ouvre et qu'elle germe le Sauveur, et que la justice naisse en même temps, Sacy, Bible, Isaïe, XLV, 8. Que la terre germe l'herbe verte qui renferme une semence, Fénelon, t. III, p. 76. L'homme, enfant et fruit de la terre, Ouvre les flancs de cette mère Qui germe les fruits et les fleurs, Lamartine, Joc. IX. Il interdira aux coteaux du Midi de germer l'olive et la vigne pour les hommes du Nord, Lamartine, Disc. pron. à Marseille, 14 août 1847.

    Germer, v. n. se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut exprimer l'action de germer : la graine a germé hier ; avec l'auxiliaire être, quand on veut exprimer l'état : la graine est germée depuis hier.

HISTORIQUE

XIIe s. Deus le vesti de peals, lui et nus [nous] mortals fist ; Es ovraignes Adam nostre terre maudist, Qui nus [nous] germe pechiez et dunt poi de bien ist [sort], Th. le mart. 32. Il tolent tot ce que les bones pensées ont germeit, Job, p. 444. Li racine d'amariteit germerat, Saint Bernard, 561.

XIIIe s. La terre s'esleecera [réjouira] germanz, Psautier, f° 75.

XVIe s. Ce sont les vrayes semences de la cruauté : elles se germent là, Montaigne, I, 107. Le froment, s'acheminant à germer et produire, Montaigne, II, 186.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « germer »

(XIIe siècle) Du latin germinare ; voir germe et germiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, germi, namur. jaurner ; Hainaut, gerner, jarner ; provenç. germenar ; espagn. germinar ; ital. germinare ; du lat. germinare, de germen, germe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « germer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
germer ʒɛrme

Évolution historique de l’usage du mot « germer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « germer »

  • La patience peut faire germer des pierres à condition de savoir attendre. De Driss Chraïbi / Une enquête au pays
  • Dans la nuit noire Tôt ou tard Va briller un espoir Et germer ta victoire. De Françoise Hardy / Contre Vents et marées
  • L'amour le plus sincère ne fait pas germer les intuitions miraculeuses, lorsque rien n'a été dit. De Pierre Grandpré / La patience des justes
  • À peine idéalismes, rêves, belles espérances ont-ils le temps de germer en nous, qu’ils sont aussitôt atteints et totalement dévastés par l’épouvante de la réalité. De Anne Frank / Journal
  • Attendre patiemment qu’une graine se mette peu à peu à germer, jusqu’au jour ou s’épanouira la fleur de la solution. De Yukio Mishima / La musique
  • Qu'on m'arrache le coeur, il germerait encore. De Henri Pichette / Odes à chacun
  • •Les semoirs à disques « droits ». Le disque droit crée un sillon dans lequel la graine va être déposée. Avantages : bouleverse moins le sol, permet de passer dans une végétation importante. Inconvénients : plus cher car plus complexe, difficile à travailler en condition humide. Cela est le cas pour tous les semoirs, mais le phénomène est accentué pour les semoirs à disques. Les graines peuvent pourrir avant de germer. Le Paysan Tarnais, L’agriculture de conservation est-elle synonyme d’équipement spécifique?
  • Cette opération de l'association visait donc à planter la graine dans le terreau manceau. Il faudra ensuite faire germer l'idée. Celle de créer un comité de pilotage pour évaluer la faisabilité du projet de Garage Ecole, puis de désigner un porteur de projet et de se constituer en association pour financer le programme. "Il faut des représentants locaux qui, à terme, peuvent se positionner en tant qu'employeur des jeunes qui sortent de la formation, détaille David Tuchbant, le président d'Identicar. Mais aussi des institutions du territoire pour porter le message auprès des jeunes et les orienter vers les Garages Ecoles". , Les Garages Ecoles en opération séduction au Mans

Images d'illustration du mot « germer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « germer »

Langue Traduction
Anglais germinate
Espagnol germinar
Italien germinare
Allemand keimen
Chinois 发芽
Arabe تنبت
Portugais germinar
Russe прорастают
Japonais 発芽する
Basque germinate
Corse germinate
Source : Google Translate API

Synonymes de « germer »

Source : synonymes de germer sur lebonsynonyme.fr

Germer

Retour au sommaire ➦

Partager