La langue française

Fascine

Sommaire

  • Définitions du mot fascine
  • Étymologie de « fascine »
  • Phonétique de « fascine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fascine »
  • Citations contenant le mot « fascine »
  • Traductions du mot « fascine »
  • Synonymes de « fascine »
  • Antonymes de « fascine »

Définitions du mot fascine

Trésor de la Langue Française informatisé

FASCINE, subst. fém.

A.− Assemblage de menu bois, de branchages. Fascine de joncs, de bruyères. Synon. fagot.La petite serre était encombrée des cadavres séchés des grands buis; ils s'empilaient, en fascines, au milieu de tronçons d'arbres fruitiers (Zola, Conquête Plassans,1874, p. 1192).Maurras passe en traînant des fascines d'oliviers (Giono, Colline,1929, p. 21).J'aperçus alors, au bord du sentier, un abri constitué par un toit de fascines posant sur quatre piquets (Aymé, Passe-mur.,1943, p. 103).
B.− TECHNOLOGIE
1. Fagot de menus branchages maintenus étroitement serrés par des liens, qui est employé dans les travaux de terrassement, d'hydraulique, de fortification, etc. Digues en fascines, réfrigérant à fascines. Les divers étages [du réfrigérant] (...) sont tous (...) garnis d'un lit de fascines ou fagots de même bois (Ser, Phys. industr.,1890, p. 592).On maintient les parements de la mine avec des garnissages formés (...) de fascines (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 653).Dès le seuil de ce village on marchait sur les fascines qui bouchaient un trou de la route (Giono, Gd troupeau,1931, p. 133).La tranchée était plutôt bâtie que creusée, composée de sacs, de fascines et de claies (Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 193).
2. Spéc., vx, domaine milit.Fagot recouvert d'une matière très inflammable employé comme artifice incendiaire. Fascines résineuses. Deux mille bœufs, portant aux cornes des fascines enflammées (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 21).
Rem. Les dict. (dont Rob.) enregistrent a) Fascinage, subst. masc. α) ,,Ouvrage fait de fascines pour défendre une berge ou soutenir un terrain`` (Forest. 1946). β) ,,Opération qui consiste à garnir de fascines`` (Bél. 1957). b) Fasciner, verbe trans. ,,Garnir, couvrir de fascines`` (Forest. 1946).
Prononc. et Orth. : [fasin]. Pour [-ss-] cf. fasciner. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. 1erquart xiiies. faissine « fardeau, fagot » (Reclus de Molliens, Carité, 89, 11 ds T.-L.); 2. a) 1562 fascine « id. » (Calvin, Sermon sur l'Harmonie evangel., 55 ds Hug.); spéc. b) 1577 fortif. faschine (Monluc, Commentaires, L. IV, 2, 249, ibid.). 1 du lat. class. fascina « fagot », dér. de fascis (faix*); 2a est prob. empr. au lat. tandis que b semble dû à l'infl. de l'ital. fascina « id. », attesté dep. début xves. au sens « fagot » (R. degli Albizzi ds Batt.), dep. fin xves. comme terme de fortif. (L. de Medicis, ibid.). Fréq. abs. littér. : 34. Bbg. Archit. 1972, p. 173. − Hope 1971, p. 149, 194, 195.

Wiktionnaire

Nom commun

fascine \fa.sin\ féminin

  1. Fagot de petit bois.
    • Le travail à exécuter était difficultueux, car les castors devaient, après les avoir rognées à la dimension convenable, traîner à travers la vase bûches et fascines. — (James-Oliver Curwood, Kazan, 1914, traduit de l’anglais américain par P. Gruyer et L. Postif, Hachette, 1937, page 208)
  2. Fagot de branchages dont on se sert pour combler des fossés, réparer de mauvais chemins et faire des ouvrages de défense.
    • On fait alors des puits d’un mètre de diamètre environ, cerclés par des fascines destinées à retenir les terres qui pourraient s’ébouler, […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 81)
    • La circulation dans des rigoles ouvertes, l’écoulement sur des fascines sont très efficace à cet égard. — (Odette Bussard, Cultures légumières, 1943)
    • Comme dans les Rhunes, les parois de la tranchée étaient retenues par des fascines. — (Robert Merle, Malevil, 1972)
  3. Construction de fagots disposés à l'horizontal entre deux rangs de pieux, qui sert comme barrière ou pour empêcher l'erosion des berges d'un cours d'eau ou de ruissellement de surface.

Forme de verbe

fascine \fa.sin\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de fasciner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de fasciner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fasciner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fasciner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de fasciner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FASCINE. n. m.
Fagot de branchages dont on se sert pour combler des fossés, réparer de mauvais chemins et faire des ouvrages de défense.

Littré (1872-1877)

FASCINE (fa-si-n') s. f.
  • Sorte de fagots dont on se sert pour combler les fossés d'une place, pour épauler des batteries, ou pour accommoder de mauvais chemins. Les chevaux de frise arrachés, la terre éboulée, les troncs et les branches d'arbre qu'on put trouver, les soldats tués par les coups de mousquet tirés au hasard, servirent de fascines, Voltaire, Charles XII, 8.

    Fagot qu'on goudronne quelquefois pour brûler les travaux de l'ennemi. Ils enflamment les airs de fascines brûlantes, Tristan, Panthée, V, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Il ne perdit heure ni jour à faire lever à la haste le ravelin de la porte Droize avec faissines et fumier, D'Aubigné, Hist. I, 230.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FASCINE. Ajoutez :

Fascine à revêtir, pour soutenir les talus d'un épaulement, d'une batterie ; fascine à farcir, dont on remplit les gabions farcis ; fascine à tracer, qui sert à faire le tracé des tranchées ; fascine de couronnement ; fascine de blindage ; fascine goudronnée, fagot de bois sec enduit d'une composition incendiaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fascine »

(Date à préciser) Du bas latin fascenina (« faisseau, botte ») ou bas latin fascennia (« même sens »)[1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, fahène, fagot ; Hainaut, fachène ; génev. fascine, gros fagot destiné au foyer ; lorrain, faichin ; Berry, faiscine ; du lat. fascina, dérivé de fascis, faisceau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fascine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fascine fasin

Évolution historique de l’usage du mot « fascine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fascine »

  • La vertu fascine mais il y a toujours en nous l’espoir de la corrompre. De L. Langanesi
  • J'aime le travail : il me fascine. Je peux rester des heures à le regarder. De Jerome K. Jerome / Trois hommes dans un bateau
  • L'oeuvre de Jean d'Ormesson pleine de vie ne s’adresse pas aux lecteurs passéistes, mais à ceux que fascine la problématique présente De Mario Vargas Llosa / Le Figaro littéraire, 16 avril 2015
  • Nommer est le plus manifeste et le plus futile des pouvoirs, celui qui fascine le plus, qui attise le plus de convoitises, qui occupe le plus les conversations et mobilise le plus les esprits de tous ceux qui sont associés aux affaires publiques. De Jacques Attali / Verbatim III (1988-1991)
  • L’hypnose fascine par son côté ésotérique, presque magique. On pense à l’hypnotiseur qui endort les foules. Mais il existe un tout autre domaine dans lequel l’hypnose fait des émules, celui de la santé. N’écoutez que notre voix… Canal Détox coupe court aux fausses infos. Salle de presse | Inserm, Se faire opérer sous hypnose, vraiment ? | Salle de presse | Inserm
  • Car Nicole est medium, elle dit être en contact avec les esprits, avec l’au-delà… Que l’on y croit ou pas, le sujet fascine autant qu’il fait peur. Avec l’aide de sa biographe Dominique Barbier, elle raconte son histoire dans un livre « le don ! Nicole, médium » (en autoédition). , Religion - Croyance | Nicole est médium: «pour mériter ce don, j'ai dû verser des larmes de sang»

Traductions du mot « fascine »

Langue Traduction
Anglais fascinates
Espagnol fascina
Italien affascina
Allemand fasziniert
Chinois 着迷
Arabe يسحر
Portugais fascina
Russe очаровывает
Japonais 魅了する
Basque fascinates
Corse affascinanti
Source : Google Translate API

Synonymes de « fascine »

Source : synonymes de fascine sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fascine »

Partager