La langue française

Fagot

Sommaire

  • Définitions du mot fagot
  • Étymologie de « fagot »
  • Phonétique de « fagot »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fagot »
  • Citations contenant le mot « fagot »
  • Traductions du mot « fagot »
  • Synonymes de « fagot »

Définitions du mot « fagot »

Trésor de la Langue Française informatisé

FAGOT, subst. masc.

A.− Ensemble de menues branches liées en faisceau et destinées généralement à faire du feu. Fagot de bois; feu, tas de fagots; un cent de fagots. Elles [les branches] reposent aussi sur des liens de bois tordu, à plat contre le sol, que l'on rabat et que l'on noue sur elles. Et le fagot est fini (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 7):
1. Être assis sans penser, sans désir, sans mémoire; Et, seul, sur mes chenets, m'éclairant aux tisons, Écouter le vent battre, et gémir les cloisons, Et le fagot flamber, et chanter ma bouilloire! Sainte-BeuvePoés.1829, p. 124.
Fagot de sape (Vx). Fagot utilisé dans les travaux de sape pour combler les vides entre les gabions. Synon. fascine.Attesté ds Besch. 1845, Littré, Guérin 1892, DG, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Quillet 1965, Lar. Lang. fr.
1. Expr. et loc. fig.
a) Expr. De derrière* les fagots (loc. à valeur adj.). Au fig. Qui a de la valeur, de la qualité, comme un vin qui a bien vieilli :
2. ... et nous demanderons aux poètes s'ils n'ont pas en réserve quelques poésies de derrière les fagots, pour faire la bonne bouche. Renard, Écorn.,1892, p. 193.
b) Loc. verbales fig.
Être habillé comme un fagot (vx). ,,Être habillé mal, sans soin, sans goût`` (Ac. 1835, 1878).
Être un fagot d'épines*.
Sentir le fagot. [P. réf. aux bûchers de l'Inquisition] Être suspect d'hérésie; p. ext., ne pas inspirer confiance. Malgré l'eau baptismale il sentait le fagot (Maurois, Disraëli,1927, p. 22).
Compter des fagots pour des cotrets. Compter une chose pour une autre. Par jeu de mots : Conter des fagots. ,,Conter des bagatelles, des choses frivoles ou fausses et sans vraisemblance`` (Ac. 1835, 1878).
c) Proverbe. Il y a fagot et fagot. Il y a des différences importantes entre des choses apparemment de même sorte :
3. Les truffes de Bourgogne et du Dauphiné sont de qualité inférieure; elles sont dures et manquent d'avoine; ainsi, il y a truffes et truffes comme il y a fagots et fagots. Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 100.
2. Argot
a) Ancien forçat sous surveillance. Je vois les corps penchés de quinze à vingt fagots Autour du mino blond qui fume les mégots Crachés par les gardiens (Genêt, Poèmes,1948, p. 23).
b) Étudiant de l'école Forestière. Attesté ds Guérin 1892, Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr., Rob., Quillet 1965.
B.− P. anal.
1. Assemblage, paquet de choses liées ensemble. J'ai brûlé ici un fagot de lettres toutes parfaitement inutiles et toutes déchiffrées entre lignes (J. de Maistre, Corresp.,1808-10, p. 432).
Au fig. On fournit donc au novice un fagot de ces idées triées (Estaunié, Empreinte,1896, p. 319).
2. Spéc. Ouvrage en bois (en particulier barque, chaloupe) dont les pièces démontées sont liées en paquet. Attesté ds la plupart des dict. gén. excepté Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. : [fago]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xiies. fagot de buche (Statuts de leproseries, 187, Le Grand ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 695); ca 1200 « faisceau de menus bois de branchages » Espines et fagos (Chevalier cygne, éd. Hippeau, 101); av. 1571 p. anal. « choses assemblées et liées » fagot de paille (Carloix, V, 15 ds Littré); 2. av. 1633 « ensemble de nouvelles de peu d'importance; d'histoires inventées » Tu me conte des fagots (Tabarin, Œuvres compl. t. 2, p. 404 ds IGLF). Orig. peu claire. Une orig. gr. (φ α ́ κ ε λ ο ς « faisceau, botte » refait en *φ α κ ο ς, lat. *facus) ne serait acceptable que si le mot était d'orig. mérid. (FEW T. 3, 364a); or, le prov. fagot est plus tardif (fin xives.-début xveds Rayn., Pansier t. 3), de même que l'ital. fagotto (xives. ds Devoto). Fréq. abs. littér. : 380. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 383, b) 762; xxes. : a) 636, b) 497. Bbg. Bambeck (M.). Galloromanische Lexikalia aus volksprachlichen mittelalterlichen Urkunden. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 62. − Hasselrot 1957, p. 170. − Quem. DDL t. 7, 15. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 67, 315. − Sain. Lang. par. 1920, p. 212, 371. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 136, 330.

Wiktionnaire

Nom commun

fagot \fa.ɡo\ masculin

  1. Faisceau de menu bois, de branchages.
    • Le frôlement des plumes sur le papier rappelait celui des fagots traînés à charretées pleines, par un chemin forestier, sur une couche de feuilles mortes. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • À l’autre extrémité de la lice était dressé un tas de fagots rangés autour d’un poteau fixé fortement en terre. La victime devait être amenée sur ce fatal bûcher pour être enchaînée au poteau. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les arbres, tiges et branches que l’on convertit en bois de feu sont découpés, partie en bûches de rondin ou de quartier, partie en rames destinées à entrer dans les fagots. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 163)
    • Je sors et vais m’asseoir près de leur feu […]. Nous l’entretenons parcimonieusement, allumant chaque nouveau sarment au sarment qui s’éteint, pour que le fagot suffise jusqu’au matin. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (Vieilli) Ouvrage de charpenterie, de menuiserie, ou de tonnellerie, qu’on a démonté, et dont les pièces sont liées en paquet, en faisceau, pour qu’elles occupent moins d’espace et qu’elles puissent être remontées au besoin.
    • Cette cargaison doit consister en cent cinquante barils de bœuf d’Irlande, […] : quatre cent bariques en bottes, avec les cercles & l’osier pour les monter : & une barque en fagot de huit à dix tonneaux. — (Encyclopédie méthodique ou par ordre de matières : commerce, V. 2, 1783)
  3. (Familier) (Populaire) Utilisé dans différentes expressions et proverbes.
    • C’est un fagot d’épines, on ne sait par où le prendre, se dit de quelqu’un qui est revêche et qu’on ne sait comment aborder.
    • Être habillé comme un fagot, se dit de quelqu’un qui est qui est habillé sans goût.
    • Un vin de derrière les fagots, se dit d’un excellent vin qui s’est bien bonifié en vieillissant.
    • (Militaire) Fagot de sape; fascine utilisée pour combler les vides entre les gabions, durant les travaux de sape.
  4. (Argot) (Désuet) Forçat, bagnard.
    • C’est dans ce séjour maudit que vient se naturaliser le forçat. Si cette terre ne lui est point étrangère, ou, pour me servir du langage consacré des habitants, s’il est vieux fagot, il se voit à l’instant entouré, serré, embrassé, porté en triomphe par ses anciens compagnons. — (Théodore Page, cité par Hippolyte Vivier, Le bagne de Rochefort, 1839)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAGOT. n. m.
Faisceau de menu bois, de branchages. Un cent de fagots. Fig., C'est un fagot d'épines, on ne sait par où le prendre, se dit de Quelqu'un qui est revêche et qu'on ne sait comment aborder. Prov. et fig., Il y a fagots et fagots, Il y a de la différence entre des personnes de même état, entre des choses de même sorte. Fig., Cet homme sent le fagot, Il est soupçonné d'hérésie, d'impiété. On dit, dans un sens analogue, Cet écrit, ces vers sentent le fagot. Il se dit par analogie en parlant d'un Ouvrage de charpenterie, de menuiserie, ou de tonnellerie, qu'on a démonté, et dont les pièces sont liées en paquet, en faisceau, pour qu'elles occupent moins d'espace et qu'elles puissent être remontées au besoin. Les grands vaisseaux étaient pourvus de chaloupes, de barques en fagot. Futailles en fagot.

Littré (1872-1877)

FAGOT (fa-go ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des fa-go-z enflammés ; fagots rime avec repos, travaux, maux, etc.) s. m.
  • 1Assemblage de menues branches ; bourrée dans laquelle se trouvent toujours trois ou quatre brins de bois plus gros que les autres. Il fallait tous les fagots de la petite maison pour le dégeler, Hamilton, Gramm. 9. C'est après une déclaration aussi solennelle que Jean Chauvin, dit Calvin, fils d'un tonnelier de Noyon, fit brûler dans Genève, à petit feu avec des fagots verts, Michel Servet de Villa-Nueva ; cela n'est pas bien, Voltaire, Dict. phil. Trinité. Voilà, mes chers amis, en quelle extrémité se trouve réduit le bonhomme Paul que nous avons vu faire tant et de si bons fagots dans son bois de Larçay, Courier, Aux âmes dévotes.

    L'âme d'un fagot, l'intérieur fait du plus menu bois.

    Châtrer un fagot, en ôter quelques bâtons.

    Prendre l'air d'un fagot, se chauffer légèrement.

    Brûler le fagot, aller boire bouteille au cabaret où l'on se fait allumer un fagot pour se chauffer.

    Terme de fortification. Fagots de sape, petites fascines.

    Familièrement. C'est un fagot d'épines, se dit d'une personne revêche et bourrue. Je vous ai mandé comme Mme de Vins m'a écrit joliment sur la jalousie qu'elle a de Mme de Villars ; jamais vous n'avez vu un si joli fagot d'épines, Sévigné, 233. Mme de Vins vient de m'écrire une lettre encore fort jolie et, comme vous dites, bien plus flatteuse qu'elle ; elle me dit que, pour ne point souhaiter mon amitié, il n'y a point d'autre invention que de ne m'avoir jamais vue ; n'est-ce pas un fagot de plumes au lieu d'un fagot d'épines ? Sévigné, 240. C'était un grand homme [Pussort] sec, de dur et difficile accès, un fagot d'épines, Saint-Simon, 43, 259. Il y a des difficultés à tout ; ce monde-ci n'est qu'un fagot d'épines, Voltaire, Lett. d'Argental, 21 juill. 1661.

    Populairement. Être habillé comme un fagot, c'est un fagot habillé, se dit d'une personne habillée fort mal, sans aucun goût.

    Elle est faite comme un fagot, elle est mal faite. Elle se met comme un fagot, elle s'habille mal.

    Être tout en un fagot, se replier pour tenir moins de place.

  • 2Cet homme sent le fagot, il a des sentiments d'hérétique, et court risque d'être brûlé avec des fagots, ainsi que cela se faisait. Un païen qui sentait quelque peu le fagot, Et qui croyait en Dieu, pour user de ce mot, Par bénéfice d'inventaire, Alla consulter Apollon, La Fontaine, Fabl. IV, 19. Tu vis sa muse [de J. B. Rousseau] indifférente Entre l'autel et le fagot, Manier d'une main savante De David la harpe imposante Et le flageolet de Marot, Voltaire, Temple du goût. Ainsi l'ont dit les malins huguenots… Mais ces gens-là sentent bien les fagots, Voltaire, Mule du pape.

    Se dit aussi des choses. Un livre qui sent le fagot, livre qui pourrait faire brûler son auteur. Cela sent bien le fagot, Sévigné, 521.

    Aujourd'hui sentir le fagot ne se dit guère qu'en plaisantant pour faire entendre à quelqu'un qu'on n'a pas grande confiance dans la régularité de sa vie, dans la sincérité de ses croyances. Vous confier cette jeune fille ! oh que non ! vous sentez le fagot.

  • 3 Fig. Il se dit pour contes fagotés, pour récit de choses peu importantes, et aussi pour bourdes. Cette nouvelle est un fagot. Que pourrions-nous conter si nous ne contions des fagots ? Sévigné, 454. Je n'écrirai point aujourd'hui à mon ami ; je ne l'en aime pas moins : il me conte toujours des fagots fort jolis, Sévigné, 13 déc. 1684. Mais enfin vous avez été contente de mes fagots ; c'est une fort plaisante chose que de trouver dans mes lettres des nouvelles de la cour, Sévigné, 28 juillet 1680. Tant que vous ne cesserez de nous conter des fagots, et de vous servir de fagots allumés, au lieu de raisons, vous n'aurez pour partisans que des hypocrites et des imbéciles, Voltaire, Dial. XXVI, 1.

    Locution née, dit Domergue (Solutions grammaticales, p. 142), de ce qu'un marchand de fagots criait sa marchandise en même temps qu'un vendeur de la gazette de Renaudot criait la sienne. Mais il est probable que cette anecdote est fausse, et que fagot est ici un emploi métaphorique pareil à celui qu'a reçu fagoter ; ou peut-être, fagot signifiant en anglais passe-volant, conter des fagots vient-il de compter des passe-volants.

  • 4Se dit quelquefois pour paquet, faisceau. J'ai reçu un fagot de lettres des Lavardins, Sévigné, 233. Le fameux négociant qui reçut Charles-Quint dans sa maison, et qui alluma un fagot de cannelle avec une obligation de cinquante mille ducats qu'il avait de ce prince, montra plus de grandeur d'âme que l'empereur, Voltaire, Dict. phil. Grand.

    Terme de commerce. Paquet de plumes d'autruche, plumes telles qu'elles arrivent de l'étranger.

    Populairement. Paquet de hardes, de linge, etc.

  • 5Ouvrage de charpenterie, de menuiserie, dont les pièces démontées sont liées en paquet, en faisceau.

    Terme de marine. Barques ou chaloupes en fagot, des barques et des chaloupes démontées, qu'on porte sur un vaisseau pour les monter dans le besoin. Il a bien fait de faire doubler la Belle, puisqu'elle a été estimée assez forte pour aller aux îles d'Amérique ; mais une autre fois il suffira de faire porter en fagot les membres des barques longues qui devront demeurer aux dites îles, afin de les faire border de poirier de l'Amérique, quand elles y seront arrivées, Ordres du roi, 5 avril 1680, dans JAL.

    Terme de musique. Ancien synonyme de basson, ainsi dit parce que, se brisant en deux parties, il ressemble à deux morceaux de bois liés ensemble. Fagotto est en italien le nom du basson, et, dans la musique imprimée soit d'orchestre, soit de chambre, souvent on donne ce titre à la partie du basson.

PROVERBES

Il y a fagots et fagots, c'est-à-dire il y a de la différence entre des personnes de même état, entre des choses de même sorte. Vous en pourrez trouver autre part à moins ; il y a fagots et fagots ; mais pour ceux que je fais…, Molière, Méd. m. lui, I, 6.

Il y a bien de la différence entre une femme et un fagot, se dit quand on parle de deux choses fort dissemblables.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nus feniers ne puet ne ne doit conporter ne faire conporter par la vile de Paris fagoz, se il ne sont vendus, Liv. des mét. 243.

XIVe s. Car par eux les fossez furent bientost emplis De fagos, de tonneaux qui furent desemplis, Guesclin. 21215.

XVIe s. …Et se jecte tout vestu sur un fagot de paille, Carloix, V, 15. Les fagots marchands doivent estre espincez de trois pieds et demy de long, et neuf paulmes de cloyere au rond, Nouv. coustum. gén. t. II, p. 149.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FAGOT. Ajoutez : - REM. M. Eman Martin, Courrier de Vaugelas, 1er juillet 1875, p. 34, a très vraisemblablement trouvé l'origine de la locution conter des fagots. Dans la Querelle de Gaultier Garguille et de Perrine sa femme, on lit : « Le premier jour de nos nopces, quand je te demanday conseil comment je me devois gouverner, tu me dis : à ma volonté ; et maintenant tu me renvoyes de Cayphe à Pilate, tu me contes des fagots pour des cotrets. » Compter des fagots pour des cotrets, c'est compter des choses grandes pour des petites, et figurément c'est avoir des exigences. Gaultier Garguille mourut en 1623. La locution qu'il n'avait peut-être pas créée et qui en tout cas reçut la consécration d'une de ses farces populaires, se raccourcit et prit le sens particulier que Mme de Sévigné lui donnait déjà.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAGOT, s. m. (Commerce de bois.) est un assemblage de menus morceaux de bois liés avec une hare, au-dedans desquels on enferme quelques broutilles appellées l’ame du fagot. On dit chatrer un fagot, quand on en ôte quelques bâtons. On les mesure avec une petite chaînette, afin de leur donner une grosseur égale & conforme à l’usage des lieux.

La falourde est plus grosse que le fagot, & est faite de perches coupées ou de menu bois flotté.

La bourrée est plus petite ; c’est le plus menu & le plus mauvais bois, qui prend feu promptement, mais qui dure peu : on s’en sert pour chauffer le four. (K)

* Fagot, (Hist. mod.) L’usage du fagot a subsisté en Angleterre autant de tems que la religion romaine. S’il arrivoit à quelque hérétique d’abjurer son erreur & de rentrer dans le sein du catholicisme, il lui étoit imposé de notifier à tout le monde sa conversion par une marque qu’il portoit attachée à la manche de son habit, jusqu’à ce qu’il eût satisfait à une espece de pénitence publique assez singuliere ; c’étoit de promener un fagot sur son épaule, dans quelques-unes des grandes solennités de l’Église. Celui qui avoit pris le fagot sur sa manche, & qui le quittoit, étoit regardé comme un relaps & comme un apostat.

Fagot, terme de Fortification. Voyez Fascine.

Menage dérive ce mot du latin facottus, qui est tiré du grec φακὸς ; Nicod le fait venir de fasciculus, un faisceau, & Ducange du latin fagatum & fagotum.

Fagot ou Passe-volant, parmi les gens de Guerre, sont ceux qui ne sont pas réellement soldats, qui ne reçoivent point de paye, & ne font aucun service, mais qui ne sont engagés que pour paroître aux revues, rendre les compagnies completes, & empêcher qu’on n’en voye les vuides, & pour frustrer le roi de la paye d’autant de soldats. Voyez Passe-volant. Chambers.

Fagot de sape, est dans la Guerre des siéges, un fagot de deux piés & demi ou trois piés de hauteur, & d’un pié & demi de diametre, dont on se sert au défaut de sacs-à-terre pour couvrir les jointures des galions dans la sappe. Voyez Sappe. Voyez aussi la Planche XIII. de Fortification.

Fagot, (Marine.) barque en fagot, chaloupe en fagot ; c’est une barque que l’on assemble sur le chantier, ensuite on la démonte pour l’embarquer & la transporter dans les lieux où l’on en a besoin. On embarque aussi des futailles en fagot. Voyez Fagot, Tonnelier. (Z)

Fagot de plumes, chez les Plumassiers, ce sont des plumes d’autruches qui sont encore en paquets, telles qu’elles viennent des pays étrangers.

Fagot, futailles en fagot, terme de Tonnelier, qui signifie des futailles dont toutes les pieces sont taillées et préparées, mais qui ne sont ni assemblées, ni montées, ni barrées, ni réliées de cerceaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fagot »

Bourguig. faigô ; provenç. fagot ; ital. fagotto, fangotto ; angl. fagot ; kymri, fagod ; bas-breton, fagod ; irland. fagoid. Diez, qui remarque que le latin fagus, hêtre, dont quelques-uns ont tiré fagot, aurait donné fayot, le tire de fax, torche, faisceau de bois inflammable ; le c ayant été changé en g comme dans l'italien sorgo, du latin soricem, souris, et le provençal lugor, du latin lux, lumière ; le wallon a hac, fagot, qu'il rattache aussi à fax.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIe siècle) De l’ancien français fagot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Origine obscure. Le faire remonter au grec ancien φάκελος, phákelos (« fagot, faisceau, botte ») qui donnerait fagel (« sac, besace ») puis fagot par substitution de suffixes diminutifs ne serait acceptable que si le mot était d’origine méridionale, or le ancien occitan fagot et l’italien fagotto sont des emprunts à l’ancien français[1].
Le latin fagus (« hêtre ») aurait donné *fayot → voir fayard et ne convient pas[2]. De plus, les sens de fagot sont indépendants de celui de « bois de hêtre ».
Diez[2] le rattache au latin fax (« torche »), apparenté à facetus (« brillant, spirituel »). Le premier expliquant le sens de « chose qu’on enflamme », le second celui de « hypocrite, personne trop intelligente » qui est dans fagoteur (« hypocrite »), fagotise (« hypocrisie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fagot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fagot fago

Évolution historique de l’usage du mot « fagot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fagot »

  • Toute vertu a des privilèges, par exemple celui d'apporter au bûcher d'un condamné son petit fagot à soi. De Friedrich Nietzsche
  • Il y a fagots et fagots. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Le Médecin malgré lui, I, 5, Sganarelle
  • Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. De Birago Diop / Les mamelles
  • La Communauté de l’Ouest Rhodanien organise comme chaque année une collecte des plastiques agricoles : initialement prévue en avril, elle se déroulera mardi 7 juillet à Saint-Marcel-l’Éclairé et mercredi 8 juillet à Saint-Nizier-d’Azergues. Les exploitants agricoles du territoire sont invités à déposer les déchets suivants : les films d’enrubannage, propres et secs en saches impérativement ; les films d’ensilage, propres et ficelés ; les sacs en papier bien vidés, pliés et attachés en fagot ; les big-bags et sacs plastiques d’engrais bien vidés, pliés et attachés en fagot ; les ficelles plastiques et les filets, propres en saches impérativement. , Environnement | Saint-Marcel-l’Éclairé/Saint-Nizier-d’Azergues : une collecte des plastiques agricoles les 7 et 8 juillet
  • Toute la journée durant, la hache retentit d’un bout à l’autre de la forêt, de son tranchant sûr, vigoureux, et le lendemain, chaque habitant de Saint-Maurice découvrit avec ravissement, devant sa porte ou devant le muret de son jardinet, un magnifique fagot de bois ; on était à quelques heures de la Nativité et Noël s’annonçait sous des auspices bien chaleureux. , Culture - Loisirs | « Grâce au fagot des bois, je fais chanter ma voix ! »
  • En 2020, à partir de juin, la collecte des déchets verts en porte-à-porte se fait chaque 3° lundi et chaque 3° mardi de chaque mois. Les équipes compétentes sont donc mobilisées sur deux jours entiers. Il est essentiel que, dès le dimanche soir à partir de 19h, chacun dépose, devant la porte de sa maison, ses déchets verts de jardin (tontes, fleurs, feuilles) mis dans des sacs en papier ou dans des contenants et les branchages, eux, doivent être liés en fagot. Pour plus de renseignements, contacter les animateurs de tri 05 53 41 01 77 ladepeche.fr, Collecte des déchets verts en porte -à- porte - ladepeche.fr

Traductions du mot « fagot »

Langue Traduction
Anglais fagot
Espagnol maricón
Italien fascina
Allemand schwuchtel
Chinois 柴草
Arabe شاذ
Portugais bicha
Russe педик
Japonais たわわ
Basque fagot
Corse fagot
Source : Google Translate API

Synonymes de « fagot »

Source : synonymes de fagot sur lebonsynonyme.fr
Partager