La langue française

Extravagance

Définitions du mot « extravagance »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXTRAVAGANCE, subst. fém.

A.−
1. Comportement, état extravagant (d'une personne). (Quasi-)synon. divagation, excentricité, fantaisie, folie.Enfin, quelque grands que soient les bénéfices du vin, on peut dire qu'il frise souvent la folie ou, tout au moins, l'extravagance (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 411).Les barbares se poussaient, criaient. Ils dansaient en délire autour de la grande chute d'eau, et, dans l'extravagance de leur joie, venaient s'y mouiller la tête (Flaub., Salammbô,t. 2, 1863, p. 75):
1. Chez elle le remords, la crainte d'être surprise, les joies cruelles de l'adultère, ne se traduisaient pas comme chez les autres femmes, par des larmes et des accablements, mais par une extravagance plus haute, par un besoin de tapage plus irrésistible. Et, au milieu de son effarement grandissant, on commençait à entendre un râle, le détraquement de cette adorable et étonnante machine qui se cassait. Zola, Curée,1872, p. 514.
2. Caractère extravagant (d'une chose). (Quasi-)synon. bizarrerie, excentricité, mauvais goût.Les rois qui font les oblations aux dieux ont des coiffures d'une extravagance insensée (Du Camp, Nil,1854, p. 157).Rien ne manque à ce texte pour en faire un modèle de platitude, d'extravagance et de débilité mentale (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 224).Ces maîtres de la critique sincère et avertie n'ont pas hésité à mettre le Greco à sa place véritable : au troisième plan dans la peinture, au premier dans l'extravagance et la fausse originalité (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 216).Cf. absurdité ex. 1 :
2. L'habit français, mesquin, écourté, conservait cependant quelque élégance. Bientôt les classes tendirent à se confondre, les mœurs à s'effacer; le bon sens et le bon goût s'éloignèrent de compagnie, et l'extravagance des modes précéda de quelques années la folie plus sérieuse dont la nation devait être atteinte : tandis que les hommes, en attendant mieux, se faisaient égaux par le frac, les femmes se défiguraient à l'envi par la hauteur démesurée de leur coiffure. La révolution arriva... Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 262.
B.− Le plus souvent au plur.
1. Acte, comportement extravagant. Faire des extravagances, mille extravagances. J'ai beaucoup souffert de voir mon Esteban entraîné par sa générosité à une extravagance (Mérimée, Théâtre C. Gazul,1825, p. 237).Je sens que mon amitié pour L... est forte aujourd'hui, après avoir passé par les extravagances de collège et le délire de notre première sortie dans le monde (M. de Guérin, Journal,1832, p. 145):
3. En vain Stephen se livrait à tous les plaisirs, se jetait dans toutes les folies, dans toutes les extravagances; au milieu de ses écarts de gaieté, son cœur n'avait pas cessé un instant d'être cruellement rongé par ses souvenirs et par ses regrets. Karr, Sous tilleuls,1832, p. 253.
2. Idée, opinion, entreprise, qui n'a pas de sens commun, qui échappe à la raison. Les lois générales du monde matériel, sur lesquelles les plus graves des anciens nous ont transmis tant de puérilités et d'extravagances (Bonald, Législ. primit.,t. 2, 1802, p. 48).L'erreur n'est et ne peut jamais être une extravagance complète, un délire total (Cousin, Hist. philos. mod.,t. 1, 1847, p. 141).Le testament n'était qu'un tissu d'extravagances (Colette, Képi,1943, p. 169):
4. Cette expédition de la Russie était une vraie extravagance que toutes les autorités civiles et militaires de l'Empire avaient blâmée... Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 453.
3. Rare. Chose ou personne extravagante. Une fois, j'étais entré commander un fromage chez le crémier, et au milieu des petites employées j'en avais remarqué une, vraie extravagance blonde, haute de taille bien que puérile, et qui, au milieu des autres porteuses, semblait rêver, dans une attitude assez fière (Proust, Prisonn.,1922, p. 139).
Prononc. et Orth. : [εkstʀavagɑ ̃:s]. Cf. extra-. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1560 « digression » (Rom. d'Alector, fol. 136a ds La Curne); 1595 « excès » (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, I, XXXVII, p. 269); 1634 « action, paroles hors du sens commun » (Mairet, Sophonisbe, I, 1 ds Littré). Dér. du rad. de extravagant*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér. : 434. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 672, b) 555; xxes. : a) 494, b) 676.

Wiktionnaire

Nom commun

extravagance \ɛk.stʁa.va.ɡɑ̃s\ féminin

  1. Action extravagante, discours extravagant.
    • Ces écarts d’imagination ne paraissent pas invraisemblables, quand on est témoin des folies, des extravagances que ces belles Liméniennes font faire aux étrangers. — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Puis, nous conférons. Impossible, nous en tombons tout de suite d'accord, de souscrire à l'extravagance dont on veut nous faire prendre la responsabilité. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. Bizarrerie, incohérence, folie.
    • Un petit chat entra, circonspect et naïf, un ordinaire et irrésistible chaton de quatre à cinq mois. Il se jouait à lui-même une comédie majestueuse, mesurait son pas et portait la queue en cierge, à l’imitation des seigneurs matous. Mais un saut périlleux en avant, que rien n’annonçait, le jeta séant par-dessus tête à nos pieds, où il prit peur de sa propre extravagance, se roula en turban, se mit debout sur ses pattes de derrière, dansa de biais, enfla le dos, se changea en toupie… — (Colette, La maison de Claudine, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 115)
    • Nous avons déjà parlé de la mode excentrique des souliers de cette époque ; les pointes de ceux que portait Maurice de Bracy auraient pu concourir pour le prix de l’extravagance avec les plus bizarres, car elles étaient tournées et entortillées comme les cornes d’un bélier. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • À Jules Verne, trop pondéré, je préférais les extravagance de Paul d’Ivoi. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 64)

Nom commun

extravagance

  1. Extravagance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTRAVAGANCE. n. f.
Bizarrerie, incohérence, folie. Il n'y a pas moyen de le guérir de son extravagance. J'ai pitié de son extravagance. Il signifie aussi Action extravagante, discours extravagant. Il a fait mille extravagances. Il nous a débité bien des extravagances.

Littré (1872-1877)

EXTRAVAGANCE (èk-stra-va-gan-s') s. f.
  • 1État de celui qui est extravagant. On fait quelquefois grâce à l'impertinence en faveur de l'extravagance, Retz, Mém. t. II, liv. III, p. 245, dans POUGENS. On dira que nos mystiques savent bien comme nous que la séparation de Dieu d'avec son paradis est impossible, et enfin qu'il faut leur laisser leurs amoureuses extravagances, Bossuet, États d'orais. IX, 1.

    Il se dit aussi des choses. L'extravagance de sa conduite. Je sais ce qu'est un songe et le peu de croyance Qu'un homme doit donner à son extravagance, Corneille, Poly. I, 1. Quelque insolent espoir qu'ait la folle arrogance, Apprends que j'en saurai punir l'extravagance, Corneille, Othon, V, 6.

  • 2Fait, discours extravagant. Il a fait mille extravagances. Jamais oreille N'ouït d'extravagance à la tienne pareille, Mairet, Sophon. I, 1. Elle [l'aigle] menaça Jupiter D'abandonner sa cour, d'aller vivre au désert, Avec mainte autre extravagance, La Fontaine, Fabl. II, 8. Manger son blé en vert est grande extravagance, Regnard, Vendanges, I, 1. Elle me dit cent extravagances qui me charmèrent, Lesage, Turcaret, IV, 2. C'est une petite dissimulée qui serait au désespoir qu'on sût les mauvaises situations où la mettent presque tous les jours ses extravagances, Dancourt, Les bourgeoises à la mode, III, 9.

HISTORIQUE

XVIe s. Vela la description de la renommée ville de Orbe qui a esté icy mise par forme de digression ; après laquelle extravagance [digression] faut retourner à nostre propos, Roman d'Alector, f° 136, dans LACURNE. Le troisiesme [Lucain] plus verd, mais qui s'est abattu par l'extravagance de la force, Montaigne, I, 266.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « extravagance »

(1560) Mot dérivé de extravagant avec le suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Extravagant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « extravagance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extravagance ɛkstravagɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « extravagance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extravagance »

  • Par une extravagance une autre est abolie : D’âge en âge on ne fait que changer de folie. De Pierre Claude Nivelle de La Chaussée
  • Beaucoup de chrétiens ne mesurent pas l'extravagance de ce en quoi ils croient. De Emmanuel Carrère / Journal Le Figaro - 18 septembre 2014
  • Les plus belles vies sont celles qui se rangent au modèle commun et humain, avec ordre, mais sans miracle et sans extravagance. De Michel de Montaigne / Essais
  • L'entêtement pour l'astrologie est une orgueilleuse extravagance. Il n'y a pas jusqu'au plus misérable artisan qui ne croie que les corps immenses qui roulent sur sa tête ne sont faits que pour annoncer à l'Univers l'heure où il sortira de sa boutique. De Montesquieu / Mes Pensées
  • Le ridicule est une puissante barrière contre les extravagances de tous les sectaires. De Voltaire / Traité sur la Tolérance, 1763
  • Des sottises faites par des gens habiles ; des extravagances dites par des gens d'esprit ; des crimes commis par d'honnêtes gens... voilà les révolutions. De Louis de Bonald / Considération sur la Révolution Française
  • Le rêve est la forme sous laquelle toute créature vivante possède le droit au génie, à ses imaginations bizarres, à ses magnifiques extravagances. De Jean Cocteau / Discours de réception à l'Académie française
  • La Bible est un livre si diversifié que les enthousiastes et les fourbes peuvent y puiser tous les matériaux nécessaires pour appuyer leurs extravagances ou leurs projets dangereux... De Baron d’Holbach / L'Esprit du clergé
  • Il n'y a point d'endroit sur la terre où l'observateur ne trouve des extravagances, s'il est étranger. De Giacomo Casanova / Histoire de ma vie
  • Les créateurs sont souvent des savants fous à l’excentricité certaine. Sur Instagram, un compte parodique a décidé d’amplifier -au sens propre- l’extravagance des sacs de grandes marques en version XXL. , Ces sacs à la taille extravagante repérés sur Instagram - Elle
  • Les parcs vides des nouveaux quartiers de Nur-Sultan tranchent avec l’extravagance de leur architecture. La ville prend alors des airs de parc d’attraction fantôme. Novastan, Folies architecturales à Nur-Sultan
  • Françoise n'est d'ailleurs pas la seule à parler de l'extravagance de Pierre-Jean Chalençon. Sa sœur elle aussi a accepté  de témoigner pour l'émission et l'image qu'elle peint de son frère est un peu plus dure et bien moins tendre que celle décrite par sa mère. amomama.fr, Pierre-Jean Chalençon apparaît avec sa mère chic, une ancienne mannequin
  • Au micro de Sud Radio ce jeudi 9 juillet, la productrice de Fort Boyard, Alexia Laroche-Joubert, ne s'est pas montrée surprise par la réaction de Francis Lalanne. "C'est tout le charme et la difficulté de Francis. Je pense que le personnage de Narcisse lui allait assez bien, parce que je pense qu'il était assez narcissique et que donc il ne comprend pas qu'il interprétait un personnage du Fort et que ce n'est pas Francis Lalanne", a assuré la productrice connaissant l’extravagance du chanteur. Avant de conclure : "Ça se réglera ou ça ne se réglera pas, peu importe ; mais en l'occurrence, son contrat, il l'a. Pour le moment, il devrait le relire avec un avocat, il est assez clair...". Des propos moins rassurants pour le chanteur qui avait pourtant assuré sur son avenir dans le programme : "Elle m'a rassurée en me disant que c'était un des personnages cultes du jeu, une des valeurs ajoutées du programme, que c'était bête d'arrêter comme ça, et qu'il reviendrait en grande pompe l'année prochaine".  Non Stop People, Fort Boyard - Francis Lalanne : Alexia Laroche-Joubert réagit à son éviction | Non Stop People
  • En voyant Cupcakes (« Bananot » bananes en hébreu), on pense à des films plein de paillettes et d'extravagance comme Victoria Victoria (Blake Edwards, 1982) ou bien sûr l'incontournable Rocky Horror Picture Show (Jim Sharman, 1975) qui est d'ailleurs le prototype du film qui dépasse le cadre du cinéma pour devenir un spectacle vivant – et ça, vivant, il l'est, ce n'est pas sa projection animée au Studio Galande depuis plus de quarante ans qui nous contredira. Cupcakes renvoie encore au côté aussi bien musical que flamboyant de Bohemian Rhapsody (Bryan Singer, 2018) ; à ce propos, on peut aussi voir le film comme le biopic d'un groupe imaginaire, celui du film.  myCANAL, Cupcakes, une comédie musicale savoureuse pour célébrer les Fiertés Partagées

Images d'illustration du mot « extravagance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « extravagance »

Langue Traduction
Anglais extravagance
Espagnol extravagancia
Italien la stravaganza
Allemand extravaganz
Chinois 铺张浪费
Arabe الإسراف
Portugais extravagância
Russe расточительность
Japonais 浪費
Basque extravagance
Corse stravaganza
Source : Google Translate API

Synonymes de « extravagance »

Source : synonymes de extravagance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « extravagance »

Extravagance

Retour au sommaire ➦

Partager