La langue française

Entourer

Définitions du mot « entourer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTOURER, verbe trans.

I.− [Le suj. désigne une pers.] Disposer (quelque chose/quelqu'un) autour de (quelque chose/quelqu'un).
A.− [Le compl. d'obj. et le compl. circ. prép. de désignent des choses] Disposer (quelque chose) autour (d'une autre chose). Entourer de murs, de palissades. J'entourerais d'un mur de pierres sèches mon petit champ (Guéhenno, Journal« Révol. », 1937, p. 84).J'attirai Antonia en lui entourant l'épaule de mon bras (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 130).Il versa le liquide brûlant sur le pouce de Mathieu et l'entoura de gaze (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 173).
[Avec ell. du compl. circ.] Je te dis que je vais lui faire un enfant, répondait Lulu entourant la taille de Sylvaine (Druon, Gdes fam.,t. 2, 1948, p. 76).
Au fig. Accompagner. Entourer (qqc.) de garanties. J'ai eu beau tâcher d'entourer mon mal de mystère, ma mère n'a pu l'ignorer (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1893, p. 194).
B.− [Le compl. d'obj. désigne une pers., le compl. circ. prép. de désigne une chose] Disposer (quelque chose) autour de (quelqu'un). Je mis la tête sur son épaule et il m'entoura de son bras (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 318).
Au fig. Combler (quelqu'un) de (quelque chose). Entourer (qqn) de soins, de prévenances, d'égards, d'affection. On entoura jusqu'à sa mort Edmond de Goncourt d'un confortable respect (Thibaudet, Réfl. litt.,1936, p. 117).Aux vacances, nos enfants, nos petits-enfants nous entourent de leur jeunesse (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 289):
1. ... il se sentait, avec plus de pointe que jamais, entouré d'un cercle de mépris, de haine, de regards en dessous. Parce que pauvre, ... Montherlant, Les Célibataires,1934, p. 896.
Emploi pronom. réfl. S'entourer d'objets. Au fig. S'entourer de précautions. Je ne suis pas une cachottière, moi, je ne m'entoure pas de mystère (Beauvoir, Mandarins,1954p. 332).
C.− [Le compl. d'obj. et le compl. second. prép. de désignent des pers.] Disposer (des personnes) autour (d'une autre). Entourer (qqn) d'ennemis. On l'entoure d'espions (Guéhenno, Jean-Jacques,1952, p. 305).
II.− Être, se tenir autour de.
A.− [Le suj. désigne une chose] Être disposé autour de (quelque chose/quelqu'un).
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose] Entouré de buissons, d'arbres. Son visage entouré de ses cheveux épars, comme le cœur d'une fleur entouré de ses pétales (Montherl., J. filles,1936, p. 1066).Je suis peu satisfait des cadres blancs entourant les tableaux (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 138):
2. Partout des échafaudages, des amorces d'escaliers, tout cela entourant les vieilles bâtisses couleur de ruines calcinées. Green, Journal,1936, p. 58.
Au fig. Calfeutrer le logis entouré par l'hiver (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 52).
Rem. Si le compl. circ. est gén. introduit par de − c'est alors un compl. de moyen − il peut l'être aussi par par : compl. d'agent.
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Le décor entoure et presse le spectateur (Camus, Révolte Asturies,p. 401).Ainsi se réalise un de mes rêves les plus anciens : travailler entouré de livres (Green, Journal,1947, p. 129).
B.− [Le suj. désigne un être animé] Se tenir autour de (quelque chose/quelqu'un).
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Pleins de questions, ils entouraient le père dans l'allée pierreuse (Pourrat, Gaspard,1930, p. 290).Simon et Gérard furent entourés par une dizaine d'hommes et de femmes (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 169).
a) [Avec bienveillance] Celui qui s'emportait, le groupe entier l'entourait, l'apaisait, l'obligeait à s'excuser (Sartre, Mots,1964, p. 186).
Spéc. Tenir compagnie (à quelqu'un). Il paraissait, vers la fin de la journée, entouré de sa cour d'admirateurs (Peyré, Matterhorn,1939, p. 40).
Emploi pronom. réfl. Réunir autour de soi. L'important, c'est qu'il sache s'entourer d'hommes qui possèderont les qualités qu'il reconnaîtra qui lui manquent (Gide, Feuillets,1911, p. 353).
En partic. Soutenir, aider (quelqu'un). Depuis que j'existe, j'ai été entouré, préservé, soutenu, vivifié par les femmes (Montherl., Malatesta,1946, IV, 7, p. 524).
[Sans compl. second.] Entourer quelqu'un. L'aider. Dans la solitude il emportait, l'entourant et le soutenant, l'image de la société (Bergson, Deux sources,1932, p. 11).Tu l'as conseillé, dirigé, entouré... et maintenant, tu ne le regardes même plus (Mauriac, Mal Aimés,1945, p. 232).
b) [Avec malveillance, en forme de menace] (Ils se trouvaient surtout à la fin de 1940) isolés en pays ennemi, dépourvus de tout, entourés de toutes parts par un adversaire infiniment supérieur (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 261).
Au fig. Comptez sur le temps et sur cet enfer qui vous entoure (Claudel, Soulier,1929, 2ejourn., 2, p. 759).
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose] Des enfants sales entouraient la voiture (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 34).
Rem. On rencontre ds la docum. entourable, adj. Qui peut être entouré (au sens II B 1 a). Ledru-Rollin est plus conciliant, plus engageant, plus entouré, plus entourable, plus populaire par conséquent (Sand, Corresp., t. 3, 1812-76, p. 153).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tuʀe], (j')entoure [ɑ ̃tu:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1538 (R. Estienne, Dict. Latino-gallicum, 47 a ds Rom. Forsch., t. 32, p. 56 : Ambire. Environner, entourer). Dér. de entour*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 4 576. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 8 062, b) 7 184; xxes. : a) 5 971, b) 5 138. Bbg. Prigniel (M.). Entourlouper, entourloupe, entourloupette. Fr. mod. 1971, t. 39, pp. 345-348.

Wiktionnaire

Verbe

entourer \ɑ̃.tu.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’entourer)

  1. Mettre ou disposer autour ; être ou se tenir autour de.
    • La ville avait la réputation d'être imprenable ; son château s'élevait à l'est et la ceinture de murailles qui entourait la cité venait s'y attacher. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895, éd.1923)
    • Une douzaine de jeunes gens entouraient une sorte de croquant endimanché, coiffé d'un chapeau melon qui roulait des yeux ahuris et s'efforçait d'éviter la bousculade systématique dont il se voyait l'objet. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 94)
    • Au milieu des livres, j'ai découvert ce livre d'images. Il était enveloppé de cellophane et entouré d'une ficelle dorée. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • L’involucre, cette collerette de bractées finement découpées qui entourent l’inflorescence chez certaines espèces, chez les ombellifères en particulier, ne constitue jamais, comme chez la nigelle de Damas, l’attrait principal de la plante. — (Pierre Gascar, Un jardin de curé, Éditions Stock, 2015)
  2. (En particulier) Environner.
    • S’entourer de mystère, agir avec mystère.
    • Passionné de mathématiques dès mon plus jeune âge, j'ai toujours voulu comprendre le pourquoi et le comment du monde qui nous entoure. — (André Berger, Le climat de la terre: un passé pour quel avenir?, p. 10, De Boeck Supérieur 1992)
    • Être entouré de dangers.
    • Entourer quelqu’un de soins.
  3. (En particulier) Former la société, la compagnie habituelle de quelqu’un.
    • Il ne rendait visite qu'à sa mère et encore, cette dernière, entourée de vieilles personnes ridicules et sujette elle-même à des radotages, lui agaçait les nerfs. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Et tous de le flatter, et de l'entourer d'une cour dont il ne peut être dupe, mais dont se gonfle sa vanité. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les gens qui entourent ce prince le trompent. — Il n’est entouré que de flatteurs.
    • Être bien entouré, mal entouré.
  4. (Pronominal) Réunir autour de soi, admettre dans son intimité, dans sa confiance.
    • Il voulut s’entourer des hommes les plus habiles, les plus sages.
  5. (Pronominal) (Par extension) Se pourvoir, dans sa proximité.
    • S’entourer d’objets d’art, de livres précieux.
    • S’entourer de conseils.
    • S’entourer de précautions, prendre beaucoup de précautions.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTOURER. v. tr.
Mettre, disposer autour, ou Être, se tenir autour de. Entourer une ville de murailles. Ils l'entourèrent et le saisirent. Les gardes qui l'entouraient. Fig., Être entouré de dangers. Entourer quelqu'un de soins. Il signifie particulièrement Former la société, la compagnie habituelle de quelqu'un. Il fait le malheur de tous ceux qui l'entourent. Les gens qui entourent ce prince le trompent. Il n'est entouré que de flatteurs. Être bien entouré, mal entouré.

S'ENTOURER signifie Réunir autour de soi, admettre dans son intimité, dans sa confiance. Il voulut s'entourer des hommes les plus habiles, les plus sages. Il se dit aussi en parlant des Choses. S'entourer d'objets d'art, de livres précieux. On dit encore S'entourer de conseils. Fig., S'entourer de précautions, de mystère, Prendre beaucoup de précautions, agir avec mystère.

Littré (1872-1877)

ENTOURER (an-tou-ré) v. a.
  • 1Mettre autour. Entourer une ville de murailles. Entourer un champ de haies.

    Fig. Nos rois ont mis le titre de chrétiens à la tête de tous les titres qui entourent et ennoblissent leurs couronnes, Massillon, Petit car. Grandeur de J.-C. En vain font-ils la guerre la plus cruelle à la science ; en vain, dans la vue d'assurer leur empire, entourent-ils les têtes humaines, dès l'enfance, des bandelettes sacrées de l'opinion, D'Holbach, Essai préjug. ch. 5, dans DUMARSAIS, Œuvres. Oui, de soins paternels j'entourai votre enfance, Delavigne, Vêpres sic. I, 3.

  • 2Il se dit aussi des personnes qui se mettent autour d'une autre. Les gendarmes entourent les rebelles. Quand j'entrai dans le salon, tout le monde m'entoura pour me demander des nouvelles de M. d'Aimeri, Genlis, Ad. et Théod. t. III, lett. 67, p. 496.

    Il se dit aussi des personnes que l'on met autour de quelqu'un. La police l'a entouré d'espions.

  • 3Former la société, la compagnie habituelle de quelqu'un. Il fait le malheur de ceux qui l'entourent. Veille sur lui, sur son gouverneur, sur tout ce qui l'entoure, Genlis, ib. p. 363.
  • 4S'entourer, v. réfl. Réunir autour de soi, établir dans sa familiarité. S'entourer de savants, d'artistes.

    Mettre autour de soi, en parlant de choses. S'entourer d'objets d'art, de livres de prix.

    Fig. S'entourer de précautions, de mystère, se conduire avec de grandes précautions, avec beaucoup de mystère.

SYNONYME

ENTOURER, ENVIRONNER. Les environs s'étendent plus loin que les entours ; donc entre ce qui environne et ce qui est environné, l'éloignement est plus grand qu'entre ce qui entoure et ce qui est entouré. Une ville environnée de riches campagnes, signifie qu'elle a, même au loin, autour d'elle de riches campagnes. Une ville entourée de coteaux, signifie que les coteaux lui font une sorte d'enceinte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENTOURER, v. act. en terme de Metteur en œuvre ; c’est l’action d’environner une pierre de plusieurs autres qui sont plus petites qu’elle. On dit entouré double, lorsque ce rang de petites pierres est doublé. D’entourer, on a fait le substantif entourage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « entourer »

Dénominal de entour[1]. La forme régulière était entourner, qui a duré jusque dans le XVIe siècle[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Entour ; bourguign. entorné. Entourer est un mot récemment fait d'entour, mot dans lequel l'n étymologique des dérivés de tour, comme tourner par exemple, a disparu. La forme régulière était entourner, qui a duré jusque dans le XVIe siècle : Les appareils effroyables, de quoy nous entournons la mort, Montaigne, 1, 90.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « entourer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entourer ɑ̃ture

Évolution historique de l’usage du mot « entourer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entourer »

  • L'art de la réussite consiste à savoir s'entourer des meilleurs. De John Fitzgerald Kennedy
  • Dieu a les deux bras étendus. L'un est assez fort pour entourer de justice, l'autre assez doux pour nous entourer de grâce. De Martin Luther King / La Force d'aimer
  • Définir, c'est entourer d'un mur de mots un terrain vague d'idées. De Samuel Butler
  • Si tous les cocus et leurs femmes qui les font se tenaient par la main qu'il s'en pût faire une ronde, je crois qu'elle serait assez battante pour entourer la moitié de la terre. De Pierre de Brantôme / Danses galantes
  • Si on a pris le soin de bien s’entourer, le collaborateur responsable prend 99 fois sur 100 la décision que vous auriez souhaitée, voire, de temps à autre, une décision meilleure. De Jacques Chirac / Les mille Sources
  • Si l'on veut qu'une chose soit vite connue, il faut l'entourer de mystère et prier ceux qui la connaissent de n'en jamais parler. De Pamphile Lemay / Picounoc le maudit
  • Si tu as été aimé, si tu as donné du bonheur ou de l'espérance, il se trouvera forcément quelqu'un, au jour de ta mort, pour te fermer les yeux, quelqu'un pour rassembler tes amis, organiser une veillée et t'entourer de tes souvenirs les plus chers. De Jacques Attali / Le Premier Jour après moi
  • Le Brésil est un pays trop chaud où la nature mangera un jour les fragiles décors surélevés dont l’homme essaie de s’entourer. Les termites vont dévorer les gratte-ciel, tôt ou tard, les lianes vierges bloqueront les autres et la vérité du Brésil éclatera enfin. De Albert Camus / une correspondance à René Char, août 1949
  • D'ailleurs, le principal conseil que donnerait le dirigeant à un entrepreneur qui se lance est de « ne pas rester seul et de bien s'entourer », tant en termes d'équipe de direction que de comité stratégique avec des personnalités extérieures à l'entreprise. , Paroles d'experts | Parole d’entrepreneur: "Il faut bien s’entourer"
  • Interrogé sur le discours de Fakhfakh à l’ARP, Habib Essid a déclaré: « Si j’étais à sa place, c’est la voix de la sagesse qui aurait dû primer. Or, lorsque ce que la présidente du PDL Abir Moussi a exigé des chiffres ou une présentation sur Power-point du bilan du gouvernement, elle avait raison de le faire. A mon avis, je pense qu’il y a eu un plan d’action, mais qu’il n’a pas été concrétisé. En revanche, si j’ai un conseil à lui donner, c’este qu’il faut s’entourer de compétences. Et ne pas avoir peur de mettre les bons conseillers aux bons postes ». L'Economiste Maghrébin, Habib Essid : "Il faut s'entourer de compétences"
  • La confusion entre l’associatif et le politique, elle sort de la bouche même de proches, d’amis d’enfance, d’affidés dont il sait s’entourer. www.lamarseillaise.fr, Karim Zéribi : « C’est le dossier qui fait de la confusion, pas moi »
  • Alors qu'Anne Hidalgo vient d'être réélue et qu'elle a choisi de s'entourer de 37 adjoints, la rédaction du Canard Enchaîné dévoile dans son édition du mercredi 8 juillet que l'une de ses adjointes Pénélope Komitès, chargée de l’innovation et de l’attractivité, a omis de déclarer quelques-unes de ses rémunérations auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Atlantico.fr, HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur" | Atlantico.fr

Traductions du mot « entourer »

Langue Traduction
Anglais surround
Espagnol rodear
Italien circondare
Allemand umgeben
Chinois 环绕
Arabe تحيط
Portugais cercar
Russe окружать
Japonais 囲む
Basque ingurugiro
Corse circundà
Source : Google Translate API

Synonymes de « entourer »

Source : synonymes de entourer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « entourer »

Entourer

Retour au sommaire ➦

Partager