La langue française

Enfreindre

Définitions du mot « enfreindre »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENFREINDRE, verbe trans.

Ne pas respecter quelque chose qui oblige; contrevenir à une disposition émanant d'une instance supérieure (loi, traité, convention), qui oblige l'individu à faire ou à éviter de faire. Enfreindre un traité (Ac. 1798-1932). Enfreindre la/une/cette défense. Le Duc répliqua qu'il avait saisi les terres de ses-dits vassaux parce qu'ils avaient enfreint la paix de Pontoise (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1824, p. 43):
1. ... l'ignorance et la cupidité! Voilà la double source de tous les tourmens de la vie de l'homme! C'est par elles que, se faisant de fausses idées de bonheur, il a méconnu ou enfreint les lois de la nature dans les rapports de lui-même aux objets extérieurs, et que, nuisant à son existence, il a violé la morale individuelle... Volney, Les Ruines,1791, p. 48.
2. Le mal moral introduit par une volonté libre, dans un univers créé, met directement en jeu la relation fondamentale de dépendance qui unit la créature à Dieu. L'interdiction si légère, et pour ainsi dire gratuite, dont Dieu avait frappé l'usage parfaitement inutile à l'homme d'un seul des biens mis à sa disposition, n'était que le signe sensible de cette dépendance radicale de la créature. Accepter l'interdiction, c'était reconnaître cette dépendance; enfreindre l'interdiction, c'était nier cette dépendance et proclamer que ce qui est bon pour la créature est meilleur que le bien divin lui-même. Gilson, L'Esprit de la philos. médiév.,1931, p. 122.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃fʀ ε ̃:dʀ ̥], (j')enfreins [ɑ ̃fʀ ε ̃]. Ds Ac. 1694-1740, s.v. enfraindre. À ce sujet, cf. la rem. de Fér. Crit. t. 2 1787 : ,,M. de Dacier écrit enfraindre avec un a : c'est contre l'usage et l'analogie``. Ds Ac. 1762-1932 sous la forme mod. Conjug. cf. craindre et empreindre. Étymol. et Hist. 1erquart xiies. « violer (une loi, un engagement) » (Lois de Guillaume le Conquérant, éd. J. E. Matzke, 2 : E ki enfreint la pais le rei). Enfraindre, forme usuelle en a. fr. (cf. T.-L.; enfreint, supra étant une graphie dial.) est issu du lat. vulg. *infrangere, réfection du lat. class. infringere « briser » d'apr. le simple frangere « id. ». Enfreindre d'apr. infringere. Fréq. abs. littér. : 154.

Wiktionnaire

Verbe

enfreindre \ɑ̃.fʁɛ̃dʁ\ 3e groupe (voir la conjugaison) transitif

  1. Violer, transgresser, ne pas respecter, en parlant d’un traité, d’une loi, d’un privilège, d’une ordonnance, d’une règle, etc.
    • Tout chevalier violant les règles du tournoi, ou enfreignant d’une manière quelconque les règles d’honneur de la chevalerie, s’exposait à être dépouillé de ses armes, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Mais que dit, ou plutôt que fait l'Union européenne ? Elle ergote, ratiocine, tergiverse, louvoie, au point d'accréditer l'idée fâcheuse que, dans cette communauté de 27, il en coûte plus de transgresser les règles de bonne gestion que d’enfreindre celles d'une bonne démocratie. On punit la Grèce mais on ferme les yeux sur la Hongrie. — (Vincent Giret, Salami, dans Libération (journal), n° 9532, p.3, 4 janvier 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENFREINDRE. v. tr.
(Il se conjugue comme ATTEINDRE.) Violer, transgresser, en parlant d'un Traité, d'une loi, d'un privilège, d'une ordonnance, d'une règle, et autres choses semblables. Enfreindre une convention, les conditions d'un traité. Enfreindre un ordre. Enfreindre une prescription. Enfreindre la règle, les règles.

Littré (1872-1877)

ENFREINDRE (an-frin-dr'), j'enfreins, tu enfreins, il enfreint, nous enfreignons, vous enfreignez, ils enfreignent ; j'enfreignais, nous enfreignions, vous enfreigniez ; j'enfreignis ; j'enfreindrai ; enfreins, enfreignons ; que j'enfreigne, que nous enfreignions, que vous enfreigniez ; que j'enfreignisse ; enfreignant ; enfreint v. a.
  • Rompre, en parlant de ce qui engage, lie, oblige. Enfreindre les lois, Régnier, Ode. Il n'est rien de si saint qu'elle ne fasse enfreindre, Corneille, Nicom. I, 1. Quand on craint d'être injuste, on a toujours à craindre, Et qui veut tout pouvoir doit oser tout enfreindre, Corneille, Pompée, I, 1. Suffit que, si mon fils enfreignait ma défense, Mon sang, mon propre sang en laverait l'offense, Rotrou, Antig. IV, 1. Si quelque transgresseur enfreint cette promesse, Qu'il éprouve, grand Dieu, ta fureur vengeresse, Racine, Athal. IV, 3. Il y va de la vie à qui le [l'arrêt] veut enfreindre, Voltaire, Tancr. II, 1. Le roi d'Angleterre, revêtu par les lois d'une si grande puissance pour les protéger, n'en a point pour les enfreindre, Rousseau, Lettres de la montagne, 9.

    S'enfreindre, v. réfl. Être enfreint. Les lois de la nature ne s'enfreignent pas impunément.

HISTORIQUE

XIe s. E qui enfraint la pais le rei…, Lois de Guill. 1.

XIIe s. S'ele son vo [vœu] nen enfraigneit, Que ele enfraindre ne devreit, Wace, Vierge Marie, p. 35. Pur ce volt or aveir [il veut maintenant avoir, obtenir] que rien n'en seit enfreit, Th. le mart. 27.

XIIIe s. Thadres li Acres… avoit trives à l'empereour Henri, et ne li avoit mie bien tenues, ains les avoit enfraintes, Villehardouin, CLXVI. Et chascuns barons, et autre qui ont justices en lor terres, ont les amendes de lor sougès [sujets] qui enfraignent les establissements, selonc le [la] tauxation du roi, Beaumanoir, XLIX, 4.

XVIe s. Aux estats de Bourgogne on avoit ordonné d'enfreindre l'edict, D'Aubigné, Hist. I, 204. L'authorité de la loy n'est en rien enfreinte [abrogée], que nous ne la devions tousjours recevoir en mesme honneur et reverence, Calvin, Instit. 268.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enfreindre »

Lat. infringere, de in, en, et frangere, briser (voy. FRACTURE). Il aurait mieux valu écrire, comme jadis, par un a, enfraindre, à cause de frangere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin infringere, de frangere (« briser »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enfreindre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enfreindre ɑ̃frɛ̃dr

Évolution historique de l’usage du mot « enfreindre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enfreindre »

  • Ce n’est pas grave d’enfreindre quelques lois de temps en temps, l’important est de ne pas les enfreindre toutes. De Mae West
  • Il est des coutumes qu'il est plus honorable d'enfreindre que de suivre. De William Shakespeare
  • La loi morale est collective comme les ordonnances policières ou civiles. Et comme pour toutes les lois collectives, l'interpréter c'est déjà l'enfreindre. De Eugène Cloutier / Les Témoins
  • Si le chef de l’Etat n’est pas un expert dans l’art de prendre des résolutions, comment peut-il espérer enfreindre avec élégance les promesses de sa campagne électorale ? De W.C. Fields / Votez pour moi !
  • Aussi, le Portugais compte bien saluer l'Italien avec chaleur lundi soir. "J'ai le privilège de le connaître depuis quelques années, nous avons eu l'occasion de passer un peu de temps ensemble lors de réunions à l'UEFA ou d'autres événements. J'aime Carlo, tout simplement, c'est un mec fantastique. Alors je pense que je vais enfreindre la règle sanitaire du mètre de distance et que je vais aller le prendre dans mes bras." RMC SPORT, Tottenham: Mourinho veut enfreindre les règles de distanciation avec Ancelotti
  • L’homme politique ne peut avoir et ne doit avoir une indépendance à l‘égard de la morale. Le philosophe Kant disait « Non seulement la politique ne doit jamais enfreindre les prescriptions morales mais en outre elle doit être au service de la morale en s’efforçant d’instaurer la justice et la paix entre les hommes et donc de préparer cette fameuse cité cosmopolitique que l’histoire elle-même vise en tant que tel. » La morale réfère à un ensemble de valeurs et de principes qui permettent de différencier le bien du mal, le juste de l’injuste, l’acceptable de l’inacceptable, et auxquels il faudrait se conformer. C’est le respect de cette morale qui distingue l’homme de l’animal, qui formalise la vie des individus en société pour la réalisation d’une société humaine émancipée. Xibaaru, Les politiques ne doivent jamais enfreindre les...
  • Il ne peut s’empêcher de penser qu’il y aura des joueurs qui vont enfreindre les règles dans la bulle à Walt Disney. RDS.ca, NBA : Damian Lillard est convaincu que des joueurs vont enfreindre les règles | RDS.ca

Traductions du mot « enfreindre »

Langue Traduction
Anglais infringe
Espagnol infringir
Italien violare
Allemand verletzen
Chinois 侵权
Arabe تنتهك
Portugais infringir
Russe ущемлять
Japonais 侵害する
Basque urratzen
Corse viola
Source : Google Translate API

Synonymes de « enfreindre »

Source : synonymes de enfreindre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enfreindre »

Enfreindre

Retour au sommaire ➦

Partager