La langue française

Encadrer

Sommaire

Définitions du mot encadrer

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCADRER, verbe trans.

A.− Entourer d'un cadre; mettre dans un cadre. Ma première chose en arrivant à Rouen, après-demain, sera de faire encadrer votre portrait pour le mettre sur ma cheminée (Flaub., Corresp.,1869, p. 17):
1. ... j'aime encore les cimetières italiens : la pierre y est tourmentée, c'est tout un homme baroque, un médaillon s'y incruste, encadrant une photo qui rappelle le défunt dans son premier état. Sartre, Les Mots,1964, p. 77.
P. plaisant. et fam. Être à encadrer (pour souligner la sottise d'un propos, le grotesque d'une attitude, etc.). Mériter d'être retenu ou porté à l'attention d'autrui :
2. Vous savez ce que ses sœurs ont télégraphié? demanda mon grand-père à mon cousin. − Oui, Beethoven, on m'a dit, c'est à encadrer, cela ne m'étonne pas. Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 343.
Populaire
Ne pas pouvoir encadrer qqn. Éprouver de l'antipathie pour quelqu'un. Les deux frangins n'avaient jamais pu s'encadrer (Le Breton1960).
Heurter un obstacle de plein fouet et en son milieu. Encadrer un arbre (Esn.1966) :
3. Seulement, par manque de chance, il y avait un arbre juste en face... Alors, on l'a encadré! − Bobo? − Non, par miracle, insignifiant. Pédale,5 oct. 1927, p. 15, col. 3.
B.− Entourer à la manière d'un cadre (qui isole, souligne, fait ressortir, maintient ou appuie quelque chose) :
4. Les femmes [à Grenade] ont eu le bon goût de ne pas quitter la mantille, la plus délicieuse coiffure qui puisse encadrer un visage d'Espagnole. Gautier, Tra los montes,Voyage en Espagne, 1843, p. 209.
5. Un piano fantasque qui est sans doute celui de Teddy Wilson, encadre avec verve l'improvisation à la clarinette de Benny Goodman. L'Œuvre,6 avr. 1941, p. 9.
1. [En parlant d'une vision artistique] Faire apparaître dans, insérer :
6. Elle [Clotilde] voulut même y passer l'hiver [à Vastville] (...) Lucan fit quelque opposition à ce projet (...) et finit pourtant par l'adopter, trop heureux d'encadrer dans ce lieu romanesque le roman de ses amours. Feuillet, Julia de Trécœur,1872, p. 86, 87.
Rem. Dans ce sens, l'emploi pronom. est fréq. « Les Travailleurs de la mer » (...) s'y encadreraient difficilement, mais ce mode de publication s'adaptera peut-être à merveille au roman « Quatre-vingt-treize », auquel je travaille en ce moment (Hugo, Corresp., 1866, p. 531).
2. Spécialement
a) Domaine milit. et analogues
ARTILL. Régler le tir sur un objectif de façon à répartir les coups tout autour :
7. ... le fort de l'Almada les encadra d'obus de 75, en leur adressant des signaux pour les inviter à se rendre. J. et J. Tharaud, Les Mille et un jours de l'Islam,I, 1937, p. 146.
ARM. Soutenir, couvrir, apporter un appui logistique sur les flancs d'une armée :
8. Derrière l'Yser inondé, l'armée belge, encadrée à droite par la 89edivision territoriale, à gauche par la 81edivision territoriale, ces deux divisions renforcées d'éléments actifs... Foch, Mémoires,t. 1, 1929, p. 231.
P. anal. Se tenir de part et d'autre de quelqu'un pour le garder :
9. « ... où qu'ils sont, les types qui doivent nous garder? Si qu'on était prisonniers pour de vrai, tu verrais comme on serait encadrés. » Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 201.
P. ext., au passif. Être situé entre deux événements, deux positions. En Bretagne, les sédiments primaires sont encadrés entre deux bandes de terrain archéen (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 145).
b) [Dans l'armée, les entreprises, etc.] Assumer le rôle d'un cadre (v. ce mot II A et B) dans le commandement de la troupe, dans la formation ou le travail du personnel. Sans les vétérans qui nous encadraient, nous n'eussions rien valu. Il faut beaucoup de temps pour former un soldat (France, Étui nacre,Mém. vol., 1892, p. 241).
Au fig. C'est elle [la bourgeoisie] qui, en principe, encadrait la France (L'Œuvre,21 janv. 1941).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃kɑdʀe], (j')encadre [ɑ ̃kɑ:dʀ ̥]. Mais Lar. Lang. fr. transcrit [a] ant. Pour Mart. Comment prononce 1913, p. 34, a reste plus ou moins post. dans cadrer, encadrer où il devient prétonique. Étymol. et Hist. 1. 1752 « mettre dans un cadre » (Trév.); 2. 1793 « faire entrer dans le cadre d'un corps d'armée » (Recueil des Actes du Comité de Salut Public, IV, 601 ds Ranft, p. 81); 3. 1812 fig. « insérer comme dans un cadre » (Jouy, Hermite, t. 2, p. 23). Dér. de cadre*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. Encadrer : 555. Encadré : 528. Fréq. rel. littér. Encadrer : xixes. : a) 462, b) 991; xxes. : a) 918, b) 880. Encadré : xixes. : a) 528, b) 1 063; xxes. : a) 841, b) 718.
DÉR. 1.
Encadreur, subst. masc.Personne qui fait ou qui pose des cadres. J'ai dépassé, puis ramassé Hélène Clément, qui s'en allait, sa tête nue lisse comme une pomme d'or, une toile sous le bras, chez le menuisier qui fait métier d'encadreur (Colette, Naiss. jour,1928, p. 28). [ɑ ̃kɑdʀ œ:ʀ]. [ɑ] post. d'apr. cadre. Mais Lar. Lang. fr. transcrit [a] ant. Le mot est admis ds Ac. 1878 et 1932. 1reattest. 1843 (Michelet, Journal, p. 495); de encadrer, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 8.
2.
Encadrure, subst. fém.Synon. de encadrement.Il crut voir dans l'encadrure de la porte, le fantôme de sa femme, une lumière à la main (Flaub., Trois contes,St Julien l'Hospitalier, 1877, p. 120).Les dict. qui donnent encadrure le signale comme vx ou vieilli. Seule transcr. ds DG : an-ká-drūr. Avec [ɑ] post. d'apr. cadre. 1reattest. av. 1732 (Mmede Simiane, Lett. ds Delb. Rec. d'apr. DG); de cadre*, préf. en-*, suff. -ure*, sur le modèle de moulure*. Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Verbe

encadrer \ɑ̃.ka.dʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’encadrer)

  1. Mettre dans un cadre.
    • Faire encadrer un tableau, une gravure.
    • Une estampe encadrée.
  2. (Figuré) Entourer avec le dessein d’embellir ou de fortifier.
    • Le Sultan n'a emmené en campagne qu'une trentaine de femmes de son harem. […]. Une garde d’eunuques à cheval et armés jusqu’aux dents les encadre, annonçant leur arrivée à grands cris : […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 117)
    • Encadrer une maison de verdure, une fenêtre de fleurs.
    • Encadrer les recrues de vieux soldats, de vétérans, de rengagés.
    • Encadrer ces débutants de vieux acteurs.
  3. (Figuré) Insérer dans un écrit ou dans un discours.
    • Cette anecdote est fort intéressante, mais l’auteur l’a mal encadrée.
    • Il a fort habilement encadré l’éloge du prince dans son discours.
  4. Surveiller et animer un groupe dont on a la responsabilité.
    • Encadrer un groupe d’enfants.
  5. (Politique) (Administration) Réglementer, souvent dans le but de limiter.
    • Pour elle, droits et devoirs collectifs sont à encadrer, voire à dissoudre. — (Simon-Pierre Savard-Tremblay, « Le Canada, “pays” d'avant-garde », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, p. 28)
  6. (Militaire) Placer dans les cadres, c’est-à-dire entourer des gradés d’un corps.
  7. (Figuré) Être situé de part et d'autre.
    • Le couple Lemaire de Bourgueil encadre les deux vainqueurs qui ont remporté ce challenge de haute lutte. (La Nouvelle République, 13 février 2013)
  8. (Figuré) (Populaire) Supporter (quelqu’un).
    • Celui-là, je peux pas l’encadrer !
  9. (Pronominal) (Familier) Apparaître dans un cadre.
    • Le gardien fit jouer le judas. Une tête s’encadra dans l’ouverture. C’était celle de Camille-Eugène-Marie Dieudonné. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, Les Éditions de France, 1928, p. 15)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCADRER. v. tr.
Mettre dans un cadre. Faire encadrer un tableau, une gravure. Une estampe encadrée. Il se dit figurément pour Entourer avec le dessein d'embellir ou de fortifier. Encadrer une maison de verdure, une fenêtre de fleurs. Encadrer les recrues de vieux soldats, de vétérans, de rengagés. Encadrer ces débutants de vieux acteurs. Il signifie aussi figurément Insérer dans un écrit ou dans un discours. Cette anecdote est fort intéressante, mais l'auteur l'a mal encadrée. Il a fort habilement encadré l'éloge du prince dans son discours. En termes militaires, il signifie Placer dans les cadres, c'est-à-dire Entourer des gradés d'un corps.

Littré (1872-1877)

ENCADRER (an-ka-dré) v. a.
  • 1Garnir d'un cadre. Je fais encadrer nos dessins, Rousseau, Ém. II.

    Ironiquement. C'est une tête à encadrer, c'est-à-dire grotesque, laide.

  • 2 Par extension, entourer. Des haies d'aubépine encadraient cette prairie.
  • 3 Fig. Insérer dans un ouvrage d'esprit. Cet auteur a encadré dans son livre un charmant épisode. Des systèmes humains il [l'homme] élargit la base, Il encadre au hasard dans cette immensité Système, opinion, mensonge, vérité, Lamartine, Harm. I, 11.
  • 4 Terme militaire. Mettre dans le cadre d'un régiment, d'un corps. Encadrer les nouveaux soldats.
  • 5S'encadrer, v. réfl. Être placé comme dans un cadre. Ce bosquet s'encadre bien entre les deux coteaux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENCADRER, v. act. c’est mettre dans un cadre ; on encadre un tableau, une estampe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « encadrer »

En 1, et cadre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De cadre avec le préfixe en- (« dans »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « encadrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encadrer ɑ̃kadre

Évolution historique de l’usage du mot « encadrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encadrer »

  • ✅ Jeudi 25 juin 2020, le Sénat a adopté, avec modifications, la proposition de loi visant à encadrer l'exploitation… https://t.co/D9UJ26vQ81 Le Monde.fr, Le Sénat adopte la loi pour encadrer le travail des enfants influenceurs
  • Le matin, c'est la plus belle image du monde... On devrait l'encadrer ! De Gilles Vigneault / Contes sur la pointe des pieds
  • La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence. De Miles Davis
  • Pour bien jouir de l'été en Angleterre, il faut le faire encadrer et le mettre sous verre dans un salon confortable. De Horace Walpole
  • Une proposition qui risque une nouvelle fois d’être recalée ? Renaud Fossard note toutefois du changement ces derniers mois. « Jusque-là, les amendements proposés pour encadrer la pub étaient rejetés par le gouvernement au motif qu’on ne pouvait pas porter atteinte, d’un point de vue juridique, à la liberté d’entreprendre des entreprises, commence-t-il. Mais le 31 janvier dernier, le Conseil constitutionnel a opéré un revirement de jurisprudence en expliquant qu’on pouvait porter atteinte à cette liberté d’entreprendre pour des raisons environnementales. » , Surconsommation, supports envahissants, produits polluants… Mieux encadrer la pub, l’un des champs de bataille de la transition écologique ?

Images d'illustration du mot « encadrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « encadrer »

Langue Traduction
Anglais frame
Espagnol cuadro
Italien telaio
Allemand rahmen
Chinois
Arabe الإطار
Portugais quadro, armação
Russe рамка
Japonais フレーム
Basque markoa
Corse quadru
Source : Google Translate API

Synonymes de « encadrer »

Source : synonymes de encadrer sur lebonsynonyme.fr
Partager