Effacé : définition de effacé


Effacé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EFFACÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de effacer*.
II.− Emploi adj.
A.− [Correspond à effacer I A]
1. Domaine concr.
a) Dont le tracé ou la marque a totalement disparu. Mot effacé; lettre, ligne, page effacée; contours effacés. Les caractères d'imprimerie étaient effacés (Druon, Gdes fam.,t. 2, 1948, p. 99):
1. On dit qu'un dessin, qu'un crayon est effacé pour indiquer que, par suite du frottement, la netteté de l'ensemble a disparu, que les contours sont devenus flous et parfois même imperceptibles. Adeline, Lex. des termes d'art,1884.
P. anal. Sourire, pli effacé.
b) P. ext. Dont le tracé ou l'aspect est peu reconnaissable (parfois à cause d'une surcharge). Image, couleur effacée; texte effacé. Cette chambre est immense, haute de plafond, avec un papier déteint et propre, d'un jaune effacé (Zola, Conquête Plassans,1874, p. 926):
2. Le piédestal carré portait une inscription à moitié effacée, on pouvait encore lire : Aux martyrs... de... Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 55.
2. Domaine abstr.
a) Qui a disparu. Une (mauvaise) impression, une différence effacée; un mal effacé. Cinq minutes après, plus de Bouvard : effacé de la surface du monde (Giono, Roi sans divertiss.,1947, p. 201).
Expr. Effacé de la terre, du monde. Radicalement exclu :
3. Mais où était sa place? [à Françoise] Sûrement nulle part ailleurs. En cet instant, elle se sentait effacée du monde. Beauvoir, L'Invitée,1943, p. 296.
b) Synon. de oublié.Souvenir effacé. Elle [Sœur Philomène] s'informait (...) de tout ce qu'elle retrouvait à tâtons au fond de ses souvenirs à demi effacés (Goncourt, Sœur Philom.,1861, p. 176).
B.− [Correspond à effacer I B]
1. Dont l'éclat ou le voyant a été affaibli ou supprimé. Elle [Gilberte] paraissait d'autant plus fraîche que sa toilette était plus pâle et plus effacée (Sand, Péché de M. Antoine,1847, p. 204).
[En parlant du corps ou de l'une de ses parties] Qui présente peu de saillies ou occupe peu de place. Épaule, mâchoire, omoplate effacée; genou, menton, ventre effacé. Vous trouvez (...) chez Beato Angelico, des corps atténués (...) des poitrines effacées (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 303).Je les croisais le long des corridors, effacés contre les murs par mon passage (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 626).
P. anal. Physionomie effacée. Sans relief particulier. Elle [Félicite] revit en esprit, dans l'album, ce visage éteint, blême, effacé, terrible de l'enfant perdu (Mauriac, Génitrix,1923, p. 379).
2. Au fig.
a) [En parlant d'un comportement, d'une manière d'être ou de faire] Qui manque de relief, d'originalité. Un rôle (très) effacé; une vie, une existence, une attitude effacée; un caractère (un peu) effacé. La règle des sulpiciens est (...) d'écrire toujours du style le plus effacé, le plus éteint (Renan, Souv. enf.,1883, p. 218).Cet homme comprenait (...) le rôle effacé et presque humiliant que jouait dans cette maison l'enfant unique (Maurois, Climats,1928, p. 155):
4. Albert remarquait l'assurance et le brillant qu'Yvonne avait pris depuis son mariage. Il se rappela son air effacé de jeune fille qui se croyait laide. Chardonne, L'Épithalame,Paris, Albin Michel, 1951 [1921], p. 361.
b) Usuel. [En parlant d'une pers.] Un auteur effacé; une épouse effacée; personnage effacé; (qqn) si effacé; insignifiant et effacé; modeste, humble et effacé; timide et effacé. Ma mère était simple et effacée (Camus, Peste,1947, p. 1418).
Fréq. abs. littér. : 1 434. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 287, b) 1 937; xxes. : a) 1 922, b) 1 952.

Effacé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

effacé \e.fa.se\

  1. Qualifie une personne qui est discrète, voire timide.
    • Ahurissant : on la juge pour la complicité dans des crimes abominables, et Monique Olivier se dépeint en ménagère effacée, régalant son tyran de mari de cacasse à cul nu et de tarte au sucre. — (Stéphane Durand-Souffland, Frissons d'assises: L'instant où le procès bascule, Denoël, 2012)

Forme de verbe

effacé \e.fa.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe effacer.
    • Moi, et malgré ce qu’il m’en coûte, si le beau Chris venait me proposer un tel marché (cela m’amuse de l’écrire et qu’il n'y puisse rien : voilà ma revanche), s’il venait (allez, je le redis !), là devant moi, dans le dénuement de cette proposition (quel pied ! L’imaginer ne me coûte pas cher et me fait tant de plaisir tant que dure le suspens), s’il venait me dire « viens baiser avec moi, mais ce sera la dernière fois qu’on se voit », avec un effort surhumain j’en conviens (il faut bien que je me trouve des qualités), je puiserais au fond de moi toutes les forces que je puisse rassembler jusqu’à m’épuiser dans un effort ultime pour lui répondre « non pas mon prince, je préfère vous revoir lanlaire aussi souvent que je le veux, je préfère garder par-devers moi, de tous les biens le plus précieux, votre amitié, au gué vive la rose, la choyer sans jamais la “déchoyer”, la caresser mais jamais harasser, plutôt que l’exposer au souvenir d’un instant trop vite effacé. — (Jacques Chuilon, Le Golfeur du Temple, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Effacé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFACER. v. tr.
Faire disparaître plus ou moins, en parlant de la Forme, des couleurs de quelque chose. Le temps a effacé les traits et les couleurs de ce tableau. Effacer l'empreinte d'une médaille, ou, simplement, Effacer une médaille. Une empreinte qui s'efface par le frottement. Effacer une ligne, deux lignes d'écriture. Il faut effacer ces mots-là. Des couleurs qui s'effacent. Fig., Effacer le souvenir d'un événement. Ses dernières actions ont effacé les taches de sa vie passée. Vos bienfaits ne s'effaceront jamais de ma mémoire. Elle avait des couleurs, mais la maladie les a effacées. Il se dit encore figurément pour Surpasser, éclipser. Cet homme a effacé la gloire de ses ancêtres, il a effacé tous ceux qui l'ont précédé. Toute autre gloire s'efface devant la sienne. Dans ce bal, elle effaçait par sa beauté toutes les autres femmes. Effacer le corps, effacer une épaule, etc., ou simplement S'effacer dans certains exercices, comme l'escrime, la danse, le manège. Tenir le corps, une épaule dans la position qui donne le moins de prise, le plus de grâce. Effacer l'épaule gauche. Effacez-vous un peu plus. Il s'effaça pour éviter le coup. Fig., Il s'effaçait pour faire briller son ami, Il faisait en sorte de ne pas attirer l'attention sur lui. On dit aussi, dans le même sens, Caractère effacé. Personne effacée. Il a joué dans cette affaire un rôle très effacé.

Effacé : définition du Littré (1872-1877)

EFFACÉ (è-fa-sé, sée) part. passé.
  • 1Qu'on a fait disparaître par le frottement ou en biffant. Une écriture effacée. Un tableau effacé.

    Médaille effacée, médaille dont l'empreinte a disparu.

    Par extension. Couleur effacée, couleur qui a perdu de sa vivacité. Je serais bien fâché de voir cette grande voûte ornée de moins d'étoiles, et de ne voir celles qui me resteraient que plus petites et d'une couleur plus effacée, Fontenelle, Mondes, 4e soir.

  • 2 Fig. L'image de sa grandeur n'était pas encore effacée de leurs cœurs, Vaugelas, Q. C. liv. III, dans RICHELET. Je vois de votre cœur Octavie effacée, Racine, Brit. IV, 2. Je vous rappelle un songe effacé de votre âme, Racine, Mithr. I, 2. Elle [l'âme de J. C.] y voit les plus monstrueuses superstitions établies parmi les hommes, la connaissance de son Père effacée, Massillon, Car. Passion. Vous ne serez jamais effacée de son souvenir, Massillon, Or. fun. Madame. Quand cette crainte sera effacée dans les sujets comme dans le prince, où sera la fidélité et l'obéissance ? Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 476, dans POUGENS. En vain Milton, dont vous suivez les traces, Peint l'âge d'or comme un songe effacé, Voltaire, Poésies mêlées, CXLVI.
  • 3Oublié. Vous rappellerez-vous des traits presque effacés ? La Chaussée, Mélanide, V, sc. dern.

    Pardonné. Ah ! quand vous m'auriez trahie, vous m'aimez toujours, tout est effacé, Genlis, Th. d'éduc. Ennem. gén. II, 8.

  • 4Éclipsé. Effacé par ses rivaux. Les exploits de son père effacés par les siens, Racine, Andr. II, 1. Toutes les bonnes mines de la cour en furent effacées, Hamilton, Gramm. 11.
  • 5Qui n'a pas conservé suffisamment sa propre empreinte. Un caractère effacé.

    Il se dit aussi, en un sens analogue, des mots, des expressions. Quand un mérite semblable [la justesse] cessa d'appartenir à la langue latine, quand les mots effacés et comme usés par le long usage y perdirent leur sens propre, Villemain, Dict. de l'Acad. Préface, p. XXII.

  • 6Présentant le moins de surface possible, en parlant du corps ou de parties du corps. Il n'était pas assez effacé, et le coup l'atteignit dans le ventre. Ce soldat a les épaules bien effacées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « effacé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effacé ɛfase play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « effacé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « effacé »

  • La rapidité du rebond de la Bourse américaine a surpris les professionnels des marchés. Le S&P 500 a effacé ses pertes annuelles et le Nasdaq est le premier des trois grands indices de Wall Street à renouer avec les sommets. Il a dépassé pour la première fois en cours de séance le seuil symbolique des 10.000 points. Les Echos, Bourse : Déjouant tous les pronostics, Wall Street efface ses pertes de l'année | Les Echos
  • Face aux très nombreuses réponses, Eric Trump a finalement effacé son tweet. Mais son frère aîné Donald Jr, un habitué des provocations, a lui laissé sa publication sur Instagram, un montage peignant Hillary Clinton en garde de prison pour Ghislaine Maxwell, «Hiluigi Clintonelli», engagée par le FBI. , Eric Trump tweete, puis efface, une photo de Ghislaine Maxwell au mariage de Chelsea Clinton
  • Parfois, le travail des pirates est vraiment trop facile. Selon Zdnet, quelqu’un a effacé environ 23 000 bases de données MongoDB qui étaient en libre accès sur Internet. Les données ont été remplacées par un message de rançon plutôt original, dans lequel le pirate réclame 0,015 bitcoin (soit environ 121 euros) pour leur restitution. 01net, Il a effacé 23 000 bases de données en libre accès et demande une rançon

Traductions du mot « effacé »

Langue Traduction
Corse eliminati
Basque ezabatu
Japonais 消した
Russe стертый
Portugais apagado
Arabe تمحى
Chinois 已擦除
Allemand gelöscht
Italien cancellati
Espagnol borrado
Anglais erased
Source : Google Translate API

Synonymes de « effacé »

Source : synonymes de effacé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « effacé »



mots du mois

Mots similaires