La langue française

Édification

Définitions du mot « édification »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉDIFICATION1, subst. fém.

A.− [Correspond à édifier1A] Action de construire un ouvrage d'art. Synon. construction.L'édification de la basilique de Saint-Ignace à Nancy (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 374).L'édification du Grand Hôtel, ancêtre des palaces contemporains, fut pour les Parisiens du XIXesiècle un événement comparable à ce que peuvent être pour nous un voyage dans la stratosphère, le lancement du « Normandie » ou le mystère de la télévision (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 232).
B.− Au fig. [Correspond à édifier1B] Action de mettre sur pied un vaste ensemble, d'élaborer une œuvre importante. Édification du socialisme. Travailler (...) à l'édification de la société future (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 13).Le rôle capital joué par l'église dans l'édification du monde chrétien du moyen âge (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 123).
Prononc. et Orth. : [edifikasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Cf. édification2.

ÉDIFICATION2, subst. fém.

A.− [Correspond à édifier2A] Action de porter à la vertu, à la piété; conduite, sentiments ainsi inspirés. Sujet d'édification. Se confessant et communiant avec édification (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 73):
« Merci surtout à vous, mes chères sœurs, qui êtes venues de si loin, et dont la présence parmi nous, dont la foi visible, dont la piété si vive ont été pour tous un salutaire exemple. Vous êtes l'édification de ma paroisse... » Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Maison Tellier, 1881, p. 1197.
B.− P. ext. [Correspond à édifier2B] Action d'éclairer, de renseigner quelqu'un. Synon. instruction, information.Ces détails, que nous mettons ici à nu pour l'édification du lecteur (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 44).Et j'aurais bien peu l'esprit de famille, si je ne trahissais pas pour votre édification personnelle quelque chose des renseignements que j'ai recueillis (Vogüé, Morts,1899, p. 363).
Prononc. et Orth. : Cf. édification1. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 au sens moral (Dialogue Grégoire, 7, 14 ds T.-L.); 2. ca 1380 « construction » (J. Lefevre, La Vieille, 57 ds T.-L.). Empr. au lat. class.ædificatio « action de bâtir, construction » et « édification, instruction » au sens moral en b. lat. ecclésiastique.
STAT. − Édification1 et 2. Fréq. abs. littér. : 205. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 179, b) 230; xxes. : a) 169, b) 493.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉDIFICATION1, subst. fém.

A.− [Correspond à édifier1A] Action de construire un ouvrage d'art. Synon. construction.L'édification de la basilique de Saint-Ignace à Nancy (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 374).L'édification du Grand Hôtel, ancêtre des palaces contemporains, fut pour les Parisiens du XIXesiècle un événement comparable à ce que peuvent être pour nous un voyage dans la stratosphère, le lancement du « Normandie » ou le mystère de la télévision (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 232).
B.− Au fig. [Correspond à édifier1B] Action de mettre sur pied un vaste ensemble, d'élaborer une œuvre importante. Édification du socialisme. Travailler (...) à l'édification de la société future (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 13).Le rôle capital joué par l'église dans l'édification du monde chrétien du moyen âge (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 123).
Prononc. et Orth. : [edifikasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Cf. édification2.

ÉDIFICATION2, subst. fém.

A.− [Correspond à édifier2A] Action de porter à la vertu, à la piété; conduite, sentiments ainsi inspirés. Sujet d'édification. Se confessant et communiant avec édification (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 73):
« Merci surtout à vous, mes chères sœurs, qui êtes venues de si loin, et dont la présence parmi nous, dont la foi visible, dont la piété si vive ont été pour tous un salutaire exemple. Vous êtes l'édification de ma paroisse... » Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Maison Tellier, 1881, p. 1197.
B.− P. ext. [Correspond à édifier2B] Action d'éclairer, de renseigner quelqu'un. Synon. instruction, information.Ces détails, que nous mettons ici à nu pour l'édification du lecteur (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 44).Et j'aurais bien peu l'esprit de famille, si je ne trahissais pas pour votre édification personnelle quelque chose des renseignements que j'ai recueillis (Vogüé, Morts,1899, p. 363).
Prononc. et Orth. : Cf. édification1. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 au sens moral (Dialogue Grégoire, 7, 14 ds T.-L.); 2. ca 1380 « construction » (J. Lefevre, La Vieille, 57 ds T.-L.). Empr. au lat. class.ædificatio « action de bâtir, construction » et « édification, instruction » au sens moral en b. lat. ecclésiastique.
STAT. − Édification1 et 2. Fréq. abs. littér. : 205. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 179, b) 230; xxes. : a) 169, b) 493.

Wiktionnaire

Nom commun

édification \e.di.fi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de construire. Il ne se dit guère au propre qu’en parlant des temples.
    • L’édification du temple de Jérusalem fut réservée à Salomon.
    • Jésus aurait-il annoncé l’édification prochaine d’un nouveau temple ? — (Chrystian Boyer, Jésus contre le temple ?: Analyse historico-critique des textes, 2005)
  2. (Figuré) Action d’édifier, de porter à la vertu, à la piété.
    • Il mène une vie pleine d’édification.
    • Faire les choses pour la gloire de Dieu et pour l’édification du prochain.
  3. (Par extension) État d’une personne mise en mesure d’apprécier une autre personne, une affaire, une situation.
    • Vous saurez, pour votre édification, que…
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉDIFICATION. n. f.
Action de construire. Il ne se dit guère au propre qu'en parlant des Temples. L'édification du temple de Jérusalem fut réservée à Salomon. Il se dit, au figuré, de l'Action d'édifier, de porter à la vertu, à la piété. Il mène une vie pleine d'édification. Faire les choses pour la gloire de Dieu et pour l'édification du prochain. Il désigne par extension l'État d'une personne mise en mesure d'apprécier une autre personne, une affaire, une situation. Vous saurez, pour votre édification, que...

Littré (1872-1877)

ÉDIFICATION (é-di-fi-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • 1Action de bâtir quelque grand édifice. L'édification du Temple fut réservée à Salomon.
  • 2 Fig. Sentiments de vertu et de piété qu'on inspire par de bons exemples ou de sages discours. Cette manière d'écrire ne laisse pas toujours beaucoup d'édification aux pieux lecteurs, Bossuet, Réfut. La merveilleuse édification qu'ils nous laissent, Bossuet, Lett. 7. Je recevrai bonne édification de votre vertu, Bossuet, Perf. rel. Vous devez cette édification à l'Église, Massillon, Car. Parole. …Et que vos vertus [des grands] ont des suites plus étendues pour l'utilité de l'Église et pour l'édification des fidèles, Massillon, Petit car. Vices.
  • 3Il se dit souvent, ironiquement ou non, dans le sens de instruction. J'ai dit tout ce que je savais de lui, pour l'édification de ses électeurs. Pour votre édification, vous saurez…

HISTORIQUE

XIIIe s. Por l'ame de moi miex valoir, Ai mis mon cors en nonchaloir, Por plus d'edificacion, Vieng en une religion [je vins en une maison religieuse], Rutebeuf, II, 127.

XIVe s. Et tel bien en medecine ce est santé, en chevalerie vittoire, en edification la maison estre faite, Oresme, Eth. VII. Magnificence est en grandeur de despens faiz en choses tres honorables… et en operations ou edifications pour les temples, Oresme, ib. 114.

XVe s. À ma dame [je] faiz supplication, Que lui plaise moy tant faire d'amours, Qu'en sa nouvelle edification Soye logiez…, Deschamps, Poésies mss. f° 214, dans LACURNE.

XVIe s. C'est qu'en lisant l'Escriture nous cerchions continuellement et meditions ce qui appartient à l'edification, Calvin, Instit. 104. Grandes noises s'en esmeuvent, et peu d'edification en vient, Calvin, ib. 526. Aussi lui feirent-ils beaucoup de destourbier et d'empeschement en l'edification du palais qu'il feit bastir, Amyot, Caton, 38.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « édification »

Du latin aedificatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. edificatio ; espagn. edificacion ; ital. edificazione ; du latin aedificationem, de aedificare, édifier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « édification »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
édification edifikasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « édification »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « édification »

  • Le théâtre est un des instruments les plus expressifs, les plus utiles à l'édification d'un pays, le baromètre qui enregistre sa grandeur ou son déclin. De Federico Garcia Lorca
  • M et Mme DB ont déposé sur chacun des terrains acquis une demande de permis de construire portant sur l’édification d’une maison d’habitation LégiFiscal, La qualification de l’activité de marchand de biens selon les critères de la juridiction administrative LégiFiscal
  • Que la salle de classe permette donc à nos élèves d'accueillir leur histoire toute entière, sans angélisme ni mise au ban partisane. Qu'elle leur offre le recul du regard historique, et qu'elle les garde des récupérations d'une société qui ne sait trop quoi voir d’elle-même. En décontextualisant les faits passés, elle les travestit et leur fait dire ce qu'elle veut entendre. Car si les hérauts contemporains de l'horizontalité absolue prônent la transparence comme vertu suprême, celle-ci ne laisse entrevoir aucune intelligence. Elle est au contraire le prisme altéré et déformant de l'idéologie, de la haine, de la pulsion et du "ressenti". Et de cela, l'école doit se garder si elle veut conserver sa légitimité, celle de garantir à la société un socle solide et stable d'édification commune et d'apaiser les passions individuelles. Marianne, Déboulonnages : édifier l'école contre l'ignorance | Marianne
  • Son édification par les Hospitaliers s’est effectuée entre 1142 et 1271. Elle se résume en trois étapes : la fondation de la forteresse, le renforcement, la construction de l’enceinte extérieure. A la fin du XIIIe siècle, le krak s’étendait sur 300 mètres de long et 140 mètres de large. Geo.fr, Le krak syrien des Chevaliers : comment cette place forte chrétienne résista à tous les assauts - Geo.fr
  • Actuellement trop à l’étroit au sein de ses deux sites de Sainte-Consorce, THX Medical va se doter d’un troisième local au sein de la zone des Marronniers. Au programme : l’édification d’un bâtiment de 1.400 m² qui lui permettra dans un premier temps d’accroître ses moyens logistiques et de transférer une petite ligne de production de... , THX Medical se diversifie et monte en puissance à Sainte-Consorce | Bref Eco

Traductions du mot « édification »

Langue Traduction
Anglais edification
Espagnol edificación
Italien edificazione
Allemand erbauung
Chinois 教化
Arabe التنوير
Portugais edificação
Russe назидание
Japonais 啓発
Basque eraikinak
Corse edificazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « édification »

Source : synonymes de édification sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « édification »

Édification

Retour au sommaire ➦

Partager