La langue française

Instruction

Définitions du mot « instruction »

Trésor de la Langue Française informatisé

INSTRUCTION, subst. fém.

A. − Action d'instruire quelqu'un; résultat de cette action.
1. Littér. Action de former l'esprit, la personnalité de quelqu'un par une somme de connaissances liées à l'expérience, à la vie, aux événements; résultat de cette action. Synon. expérience, leçon.Le point de vue de presque chacun de mes amis change extraordinairement avec l'âge (...). Il leur apparaît, naturellement, que je n'ai pas su tirer instruction de la vie, et, parce qu'ils ont cru prudent de vieillir, ils tiennent pour folie mon imprudence (Gide, Journal,1919, p. 678):
1. ... la seule réflexion qu'elle fit naître chez eux [les parents], c'est qu'en demandant à accompagner leurs enfans, lorsque je les faisais monter à bord, ils auraient une occasion de nous voler; et pour mon instruction, je me suis procuré plusieurs fois le plaisir de voir le père profiter du moment où nous paraissions le plus occupés de son enfant, pour enlever et cacher, sous sa couverture de peau, tout ce qui lui tombait sous la main. Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 195.
2.
a) Action de communiquer un ensemble de connaissances théoriques ou pratiques liées à l'enseignement, à l'étude; résultat de cette action. Synon. enseignement.Développer, généraliser, répandre l'instruction. Pascal resta désarmé, envahi d'une tristesse croissante. Son remords augmentait de s'être montré tolérant, de n'avoir pas dirigé en maître absolu l'éducation et l'instruction de Clotilde (Zola, Dr Pascal,1893, p. 82).En assurant l'instruction à tout son peuple, en favorisant et en occupant ses loisirs, elle [l'U.R.S.S.] montre bien que ses visées ne s'arrêtent pas aussi vite (Gide, Journal,1933, p. 1153):
2. − Vous habitez Souing depuis dix ans? dit Albert. − Oui... dix ans. J'y suis venu pour l'instruction de mes enfants. Ils suivent leurs cours à Paris et rentrent le soir. Chardonne, Épithal.,1921, p. 284.
Loc. vieillie. Par instruction. Dans le but de s'instruire :
3. Chacun peut, par instruction, aller voir à Venise, à Madrid, à Amsterdam, à Stockholm et à Rome les places où brillèrent d'immenses pouvoirs, aujourd'hui détruits par la petitesse qui s'y est infiltrée en gagnant les sommités. Balzac, Employés,1837, p. 21.
b) P. méton. Ensemble des connaissances acquises par l'étude, le travail intellectuel. Synon. bagage (fam.), culture, savoir.Acquérir, avoir de l'instruction; posséder une certaine instruction; personne sans instruction; une instruction étendue, remarquable, solide, superficielle, vaste. Pendant que nous serons là-bas, tu viendras ici souvent chercher des livres, Michel, et tu t'instruiras; sans instruction on n'est rien (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 204).Vous qui avez de l'instruction, mademoiselle, qu'en pensez-vous? (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 20):
4. ... il pensa à lui-même, caché dans sa petite chambre et passant la soirée aux devoirs que lui apportait le courrier; il pensa à lui-même avec une sorte de délectation. Aucun obstacle ne pouvait le rebuter. Son instruction étant insuffisante, il y suppléait. D'ailleurs, qui donc a appris quoi que ce soit des professeurs? Roy, Bonheur occas.,1945, p. 30.
c) [Expr. rel. à l'organ. de l'instruction]
Synon. vieilli de enseignement.
Instruction publique. Synon. de enseignement public; anton. enseignement privé.Il sera créé et organisé une instruction publique commune à tous les citoyens, gratuite à l'égard des parties d'enseignements indispensables pour tous les hommes (Décret,3-14 sept. 1791in Duvergier, Collection complète des lois, décrets, III, 37 in Frey, 89 ds Quem. DDL t. 11):
5. La réduction du chômage, la protection de la santé et des loisirs, la diffusion de l'instruction publique et des droits politiques (...), toutes les acquisitions de l'économie progressive ont été revendiquées... Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 464.
Instruction laïque; instruction gratuite et obligatoire; instruction primaire, secondaire, supérieure. L'instruction supérieure dans les facultés est donnée par 360 professeurs (Vivien, Ét. admin.,1859, p. 173).L'égalité a un organe : l'instruction gratuite et obligatoire. Le droit à l'alphabet, c'est par là qu'il faut commencer (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 432).Bonaparte ne donna pas un centime pour l'instruction primaire (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 529).Sarrien, grand prêcheur d'instruction laïque qui donne son fils aux jésuites et reçoit peut-être d'eux des conseils (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 265).La seconde partie du projet, qui laissait l'instruction secondaire à l'initiative privée, ne fut jamais votée (Encyclop. éduc.,1960, p. 65).
Instruction professionnelle. Synon. de enseignement technique.L'État a bien multiplié ses écoles d'agriculture. On y dispense une instruction professionnelle qui devrait peupler d'adeptes le monde rural (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 184).
Synon. vieilli de Éducation nationale.Ministère de l'Instruction publique. Ancienne appellation jusqu'en 1932 du Ministère de l'Éducation nationale. Inspecteur général de l'Instruction publique. Au moment où Guizot prenait le Ministère de l'Instruction publique, le nombre des illettrés était considérable (Cacérès, Hist. éduc. pop.,1964, p. 19).
d) En partic.
Instruction musicale, religieuse, sexuelle. Ma mère (...) avait (...) confié mon instruction musicale à un maître des plus remarquables, Marc de La Nux (Gide, Si le grain,1924, p. 514).Ma mère me conduisait le jeudi à l'Institution de l'abbé Dibildos : j'y suivais un cours d'instruction religieuse au milieu d'enfants inconnus (Sartre, Mots,1964, p. 82):
6. ... il ressort que l'âge moyen où les enfants reçoivent leurs premières impressions précises concernant le sexe est de 9,6 ans, l'âge moyen de la première instruction sexuelle convenable : 15,6 ans. Pendant six ans le plus turbulent et le plus sournois des instincts reste à l'abandon! Mounier, Traité caract.,1946, p. 147.
Instruction civique. Discipline ayant pour but de préparer un élève à son devoir de citoyen par l'étude de l'organisation administrative et politique du pays et celle des principaux problèmes économiques et des grands services publics. La loi de 1882 amorce, en outre, la laïcisation des écoles. L'enseignement religieux est supprimé des programmes et remplacé par des leçons de morale et d'instruction civique (Encyclop. éduc.,1960, p. 23).
Instruction (militaire). Ensemble des activités ayant pour but de faire acquérir aux recrues les connaissances théoriques et pratiques, les qualités physiques et morales nécessaires à l'accomplissement de leur mission. Manuel d'instruction militaire. Les corps d'armée destinés à l'attaque étaient déjà presque tous en réserve et avaient fait un séjour dans un camp d'instruction (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 174).Ils prétendent que dans la région 33 pour cent des réfractaires sont dans les maquis où ils reçoivent une instruction militaire (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 359).
3. P. ext. littér. Action de porter à la connaissance de quelqu'un une série de faits aux fins de l'informer; résultat de cette action. Synon. information, renseignement.Il m'a prévenu hier de votre arrivée, en me donnant encore quelques autres instructions relatives à votre fortune (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 816):
7. − Tu es souvent bidard toi, dit Petit-Pouce à son copain. Je l'ai vu gagner plusieurs fois, ajouta-t-il pour l'instruction d'Yvonne, dans des cas où il n'avait aucune chance, avec des canassons impossibles. Queneau, Pierrot,1942, p. 127.
B. − P. méton. Discours ou texte indiquant ce qui doit être fait.
1. Vieilli. Allocution religieuse à fin morale. L'ecclésiastique fit à la hâte une instruction aux époux sur les périls de la vie, sur les devoirs qu'ils enseigneraient un jour à leurs enfants (Balzac, Vendetta,1830, p. 205).Au reste, jamais première communion ne fut si lestement expédiée. J'allais une fois par semaine à La Châtre. Le curé me faisait une petite instruction de cinq minutes (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 52).
En partic. Instruction pastorale. Lettre adressée par un évêque à ses diocésains et lue en chaire afin d'éclaircir certains points de religion ou de morale. Synon. mandement.J'ai souvent tâché [dit le curé], dans mes instructions pastorales relatives au vol, d'inculquer aux habitants de la paroisse les mêmes idées que vous venez d'émettre sur le droit (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 145).
2. Le plus souvent au plur.
a) Explications orales ou écrites adressées à une personne afin de lui indiquer la méthode à suivre, le travail à accomplir. Synon. consigne(s), directive(s), ordre(s), prescription(s).Conformément, contrairement aux instructions reçues; des instructions détaillées, formelles, précises; attendre de nouvelles instructions; adresser, envoyer, recevoir, solliciter des instructions. Je fais appeler M. de Capmas et lui donne mes dernières instructions en cas de ma mort (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 449).Pendant une heure, Sylvaine s'occupa d'installer les jumeaux, de donner les instructions à la nouvelle bonne, d'indiquer les heures de biberon (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 162):
8. Elle le bourra du pied à plusieurs reprises, le traita de paquet, menaça de le jeter par la fenêtre. (...) elle lui dit : « − Tiens! Vas-y, toi!... » Et il partit aussitôt en courant, sans attendre qu'elle lui donnât une plus longue instruction. Elle s'étonna qu'il l'eût comprise à demi-mot et qu'il lui obéit si volontiers... Boylesve, Leçon d'amour,1902, p. 30.
b) Spécialement
ADMIN. Ordre de service, circulaire, émanant d'une autorité supérieure, gouvernementale, administrative. Instructions secrètes, préfectorales. Le maire, hésitant, télégraphia à la préfecture pour solliciter des instructions (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Bûcher, 1884, p. 1302).La réponse avait été ou bien : le gouvernement est maître de la situation, ou bien : les organisations ouvrières contrôlent la ville en attendant les instructions du gouvernement (Malraux, Espoir,1937, p. 435).Telle était la phrase initiale d'une série d'instructions officielles en huit points, où l'on recommandait aux employeurs la conduite la plus froide et la plus rigoureuse à l'égard des prisonniers (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 186).Je vous remercie d'avoir donné pour instruction à votre représentant en Syrie de conseiller la modération aux gouvernements de Damas et de Beyrouth (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 518):
9. Une instruction ministérielle spéciale déterminera à quelles conditions doivent satisfaire les locaux, et quels objets doivent composer le mobilier de classe et le matériel scolaire. Encyclop. éduc.,1960, p. 110.
ART MILIT. Ordre ou directive donnés par le haut commandement militaire à un général, un commandant. Instruction personnelle et secrète (abrév. I.P.S.). Ayant l'intention, si j'étais au préalable avisé de leur arrivée, de les aiguiller sur l'axe Givet, La Capelle, Guise, j'envoyais une instruction particulière au général Debeney (Foch, Mém., t. 2, 1929, p. 289).Telles furent les bases de l'instruction générale N. 4 (...) que j'adressai aux armées de gauche, à l'armée anglaise et au gouverneur militaire de Paris (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 360):
10. Le moment était venu de jouer le tout pour le tout. Le 14 novembre, confirmant mon instruction du 22 septembre précédent, je prescrivis au général Leclerc de passer à l'offensive « en prenant pour premier objectif l'occupation française du Fezzan (...) » De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 61.
COMM. Ensemble des indications d'emploi portées sur la notice accompagnant tout appareil, produit, médicament, vendu dans le commerce. Synon. mode d'emploi.Se conformer aux instructions ci-jointes. Lire soigneusement les instructions :
11. Batterie de 4 alambics, pour chauffage au gaz, avec 4 ballons de verre, éprouvettes, écrin de 4 alcoomètres gradués en demi-degré, thermomètres, instruction et tables. Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p. 71.
INFORMAT. ,,Ensemble de caractères, à format fixé à l'avance, et représentant un ordre d'un langage de programmation, donné à l'ordinateur en vue de l'exécution d'une ou plusieurs fonctions ou opérations déterminées`` (Le Garff 1975). L'instruction, codée selon les règles d'un langage de programmation, est l'élément de base de tout programme (Mounin1974).
MAR. Instructions nautiques. ,,Publications éditées par le Service hydrographique de la Marine pour donner aux navigateurs des renseignements complétant ceux des cartes marines : (...) description des côtes, points de reconnaissance, amers, (...) mouillages (...)`` (Le Clère 1960) :
12. ... sur la mer, une ligne pointillée noire : la limite de la zone des patrouilles. Plus loin encore, une ligne continue d'un rouge vif : c'était celle qu'on avait depuis longtemps acceptée d'un accord tacite pour ligne frontière, et que les instructions nautiques interdisaient de franchir en quelque cas que ce fût. Gracq, Syrtes,1951, p. 33.
C. − DR. Instruction judiciaire, instruction d'une affaire ou, p. ell., instruction. Action d'instruire une affaire; résultat de cette action; ensemble des éléments nécessaires (documents, témoignages, interrogatoires) par lesquels un magistrat met une affaire en état d'être jugée. Code d'instruction criminelle; juge d'instruction; ouverture, fin de l'instruction. Quant à l'instruction des procès, elle incombait à la « commission d'instruction » formée de 5 magistrats et de 6 membres de l'assemblée (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 109):
13. Tu ne sais pas ce que c'est qu'une instruction criminelle, mon petit. La machine est difficile à mettre en route, mais d'un brutal! Une fois partie dans un sens ou dans l'autre, sauve qui peut, je n'en serai plus maître. Bernanos, Crime,1935, p. 807.
REM.
Instruction-machine, subst. fém.,informat. ,,Ordre de commande sous forme codée, reconnu directement par l'ordinateur et qui provoque l'exécution des fonctions arithmétiques et logiques telles que : addition, soustraction, comparaison, multiplication, division, mise en mémoire, etc.`` (Guilh.1969).
Prononc. et Orth. : [ε ̃stʀyksjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1320 « ordre, directive donnés par un supérieur à ses subordonnés » (Rec. génér. des anc. lois fr., éd. Decrusy, Isambert, Jourdan t. 3, p. 244); en partic. et souvent au plur. ca 1500 « ordres et renseignements donnés à un ambassadeur, à un envoyé quelconque » ici au sing. (Ph. de Commynes, Mémoires, éd. J. Calmette, II, 194); b) 1690 « explications écrites ou verbales définissant la manière de se servir de quelque chose » (Fur. : Instruction a ceux qui voudront se servir du bureau d'adresse); c) 1968 informat. (Baudhuin); 2. a) 1483 « action d'instruire quelqu'un, de lui communiquer des connaissances » (Inventaire des biens de Charlotte de Savoie ds Bibliothèque de l'École des Chartes, 6esérie, t. 1, 1865, p. 359 : ung livre de l'Instruction d'un jeune prince); en partic. 1791 instruction publique (Staël, Lettres jeun., p. 496); b) 1580 « savoir acquis par l'étude » sans aucune instruction de lettres (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, I, XXV, p. 172); c) 1662 « leçon, précepte qu'on donne pour instruire » (Corn., Sertor., III, 1, 804); en partic. 1702 instruction [pastorale] (Mme de Maintenon, Lett. au card. de Noailles ds Littré); d) 1794 « ensemble des connaissances relatives à un certain domaine » (Condorcet, Esq. tabl. hist., 119 : chaires consacrées à l'instruction morale du peuple); 1802 instruction religieuse (Bonald, Législ. primit., t. 2, p. 15); 3. 1636 dr. instruction de procés (Monet); 1822 juge d'instruction (Courier, Lettres Fr. et Ital., p. 913). Empr. au lat.instructio « action d'adapter, de disposer », b. lat. « action d'instruire, enseignement », formé sur le supin instructum de instruere, v. instruire. Fréq. abs. littér. : 3 488. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 358, b) 3 953; xxes. : a) 4 954, b) 4 309. Bbg. Gohin 1903, p. 337. - Marcellesi (Ch.). Retour aux sources : qq. aspects du vocab. de l'informat. In : [Mél. Guilbert (L.)]. Paris, 1979, pp. 177-180 - Quem. DDL t. 11. - Raymondis (L.M.), Le Guern (M.). Le Lang. de la just. pénale. Paris, 1976, p. 156. - Wappler (E.). Probleme der französischen Erziehung. Neuphilologische Monatsschrift. 1938, t. 9, pp. 298-302.

Wiktionnaire

Nom commun

instruction \ɛ̃s.tʁyk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’instruire quelqu’un sur les préceptes, les principes nécessaires à son éducation.
    • Celui-ci promettait naturellement à ses électeurs, comme don de joyeux avènement, la séparation de l’Église et de l’État, l’instruction laïque et la suppression du budget des cultes. — (Paul-Gabriel d’Haussonville, L’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, p.161)
    • Après avoir reçu une instruction générale très complète, il fut dressé par son père à la rude école de la chasse à la baleine. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Répandre le bienfait de l’instruction.
    • L’instruction des nouvelles recrues, L’éducation militaire du jeune soldat.
    • instruction pastorale, Mandement d’évêque sur quelque point de doctrine ou de morale.
  2. Connaissances ; savoir ; notions acquises.
    • L’ouvrage, du reste, annonce une instruction et des connaissances historiques qu’il est rare de trouver dans une femme, […]. — (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Elle essaye de donner des tons aristocratiques à sa voix aigre ; mais elle n’y réussit pas plus qu’à couvrir son défaut d’instruction. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • […]; la domesticité nobiliaire était fort recherchée, et il ne faudrait pas conclure que l’instruction musicale fût assez répandue à cette époque pour que tous les laquais jouassent du violon. — (Ludovic Celler, Les Origines de l'opéra et le ballet de la Reine (1581), étude sur les danses, la musique, les orchestres et la mise en scène au XVIe siècle, chap 5 : Baltazarini, Didier : chez Didier & Cie, 1868, p. 135)
  3. Leçon, précepte, surtout d’action morale, qu’on donne pour instruire.
    • Vous lui donnez là une bonne instruction, une instruction salutaire.
    • Les instructions qu’il recevait de son père.
  4. Connaissance qu’on donne à quelqu’un de certains faits, de certains usages qu’il ignore.
    • Je vous demande pour cela mon instruction.
    • J’ai fait un mémoire pour l’instruction de mon rapporteur.
    • instruction sur la manière de se servir d’une chose.
  5. Ordres, explications, avis qu’une personne donne à une autre pour la conduite de quelque affaire, de quelque entreprise. — Note d’usage : Dans ce sens, il s’emploie surtout au pluriel.
    • Le 10 janvier, au petit jour, le citoyen Guillaume Recorder, maire de Gentilly, monte à la maison de détention, suivant les instructions qu'il a reçues : on lui présente les quarante proscrits ; […]. — (G. Lenotre, Les derniers Terroristes, Paris : chez Firmin-Didot, 4e éd., 1932, p. 52)
    • Marchand avait coutume de ne jamais donner d’instructions détaillées à ses collaborateurs, se bornant à leur préciser l’orientation qu'il souhaitait les voir adopter. — (Sandford F. Borins, Le français dans les airs: le conflit du bilinguisme dans le contrôler de la circulation aérienne au Canada, page 47, Institut d'administration publique du Canada, 1983)
  6. (En particulier) Ordres, des explications écrites ou verbales qu’un prince ou un gouvernement donne à son ambassadeur, à son envoyé, à son délégué, sur la manière de se conduire dans la mission dont il le charge.
    • Cet ambassadeur serait parti, s’il avait reçu ses instructions.
    • Ce que vous me demandez est contre mes instructions.
    • Il n’a pas suivi ses instructions.
    • Il attend de nouvelles instructions.
    • Dresser des instructions.
    • Instructions verbales.
    • Instructions secrètes.
  7. (Droit) Toutes les formalités nécessaires pour mettre une cause, une affaire délictuelle ou criminelle en état d’être jugée.
    • Travailler à l’instruction d’un procès.
    • L’instruction de l’affaire est très avancée.
    • instruction par écrit.
    • Le code d’instruction criminelle.
    • Faire un acte d’instruction.
    • nullités d’instruction.
    • Vous êtes arrêté, Fantômas, pour de nombreux assassinats, j’aurai à vous en parler en détail au cours de l’instruction. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 618)
  8. (Au pluriel) Informations ou directives présentées aux différents acteurs d’une opération avant le début de celle-ci.
  9. (Programmation informatique) Étape d’un programme informatique.
    • Au lieu d'exécuter l’instruction MsgBox de la boucle, c'est le MsgBox situé à la suite de l'étiquette errFich qui est exécuté. — (Programmation OpenOffice.org et LibreOffice : Macros OOoBASIC et API - Page 199, Bernard Marcelly, Laurent Godard - 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSTRUCTION. n. f.
Action d'instruire quelqu'un sur les préceptes, les principes nécessaires à son éducation. L'instruction de la jeunesse. Travailler à l'instruction des ignorants. Avoir soin de l'instruction de ses enfants. L'instruction religieuse. Répandre le bienfait de l'instruction. Spécialement, L'instruction des nouvelles recrues, L'éducation militaire du jeune soldat. Instruction pastorale, Mandement d'évêque sur quelque point de doctrine ou de morale. Il signifie aussi Connaissances, savoir, notions acquises. Avoir de l'instruction. Manquer d'instruction. C'est un homme d'une grande instruction, d'une instruction peu commune. Il est sans instruction. Il signifie encore Leçon, précepte, surtout d'action morale, qu'on donne pour instruire. Vous lui donnez là une bonne instruction, une instruction salutaire. Les instructions qu'il recevait de son père.

INSTRUCTION signifie aussi Connaissance qu'on donne à quelqu'un de certains faits, de certains usages qu'il ignore. Je vous demande pour cela mon instruction. J'ai fait un mémoire pour l'instruction de mon rapporteur. Instruction sur la manière de se servir d'une chose. Il se dit également des Ordres, des explications, des avis qu'une personne donne à une autre pour la conduite de quelque affaire, de quelque entreprise; et, dans ce sens, il s'emploie surtout au pluriel. J'irai prendre vos instructions sur l'affaire dont vous m'avez chargé. Donnez-lui vos instructions là-dessus. J'ai mes instructions, dont il m'est impossible de m'écarter. Instructions détaillées. Il se dit particulièrement des Ordres, des explications écrites ou verbales qu'un prince ou un gouvernement donne à son ambassadeur, à son envoyé, à son délégué, sur la manière de se conduire dans la mission dont il le charge. Cet ambassadeur serait parti, s'il avait reçu ses instructions. Ce que vous me demandez est contre mes instructions. Il n'a pas suivi ses instructions. Il attend de nouvelles instructions. Dresser des instructions. Instructions verbales. Instructions secrètes.

INSTRUCTION se dit encore, en termes de Palais, de Toutes les formalités nécessaires pour mettre une cause, une affaire civile ou criminelle en état d'être jugée. Travailler à l'instruction d'un procès. L'instruction de l'affaire est très avancée. Instruction par écrit. Le code d'instruction criminelle. Faire un acte d'instruction. Nullités d'instruction. Juge d'instruction, Magistrat établi pour rechercher les crimes et délits, en recueillir les preuves ou indices et faire arrêter et interroger les prévenus, les inculpés. Un mandat d'amener décerné par le juge d'instruction.

Littré (1872-1877)

INSTRUCTION (in-stru-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action d'instruire, de dresser à quelque chose. Adieu, fais lire au prince, en dépit de l'envie, Pour son instruction l'histoire de ta vie, Corneille, Cid, I, 6. Un évêque [Bossuet] qui… venait d'être appelé à l'instruction d'un prince que le plus grand roi du monde et le plus zélé défenseur de la religion de ses ancêtres fait élever pour en être un jour l'un des principaux appuis, Bossuet, Expos. de la doctr. cath. avertissement. Il [Louis XIV] lui recommanda [à M. de Montausier] le soin de l'instruction [du dauphin], et se chargea des grands exemples, Fléchier, Duc de Mont. L'instruction fait tout et la main de nos pères Grave en nos faibles cœurs les premiers caractères Que l'exemple et le temps nous viennent retracer, Et que peut-être en nous Dieu seul peut effacer, Voltaire, Zaïre, I, 1.

    L'instruction d'une chose, l'action d'enseigner cette chose. On ne les y admettait [les catéchumènes, au baptême] qu'après une pleine instruction des mystères de la religion, Pascal, Réflex. sur la manière, etc. éd. FAUGÉRE.

  • 2 Particulièrement. L'action d'enseigner diverses connaissances à la jeunesse dans une nation. Instruction primaire. Instruction secondaire. Instruction professionnelle. Répandre le bienfait de l'instruction.

    Instruction obligatoire et gratuite, système de distribution de l'instruction, dans lequel on oblige tous les enfants à fréquenter l'école, les dispensant de toute rétribution.

    L'instruction publique, celle que l'État distribue au public par l'intermédiaire de certains corps. Le ministre de l'instruction publique.

    Absolument. L'Instruction publique, le ministère de l'instruction publique. Employé à l'Instruction publique. Dans ce sens, on met un I majuscule.

  • 3Savoir, connaissances. Avoir de l'instruction. Manquer d'instruction. C'est un homme d'une grande instruction.
  • 4Leçon, précepte qu'on donne pour instruire. Et de mes actions S'il vous a plu tirer quelques instructions, Corneille, Sertor. III, 2. Dieu les frappe [les personnages puissants] pour nous avertir ; leur élévation en est la cause ; et il les épargne si peu qu'il ne craint pas de les sacrifier à l'instruction du reste des hommes, Bossuet, Duch. d'Orl. Il vaut mieux tirer quelque instruction et recueillir quelque fruit de cette doctrine salutaire [la prééminence des pauvres sur les riches], Bossuet, Sermons, Septuag. 1. Il y a là une instruction pour la modestie, Bossuet, Lett. 287. La chute du peuple de Dieu devait être l'instruction de l'univers, Bossuet, Hist. II, 4. Une des sœurs fera, certain jour de la semaine, un catéchisme et une instruction familière dans une salle, Bossuet, Réglem. pour les filles de la propag. de la foi, III, 9. Comme il [Matta] s'était bien trouvé de la capacité du chevalier [de Grammont] dans les premiers projets qu'ils avaient formés ensemble, il suivit ses instructions en amour, comme il avait fait les conseils sur le jeu, Hamilton, Gramm. 4. Nestor lui donnait des instructions qu'il appuyait de divers exemples, Fénelon, Tél. X. Heureusement en Angleterre aucun procès n'est secret, parce que le châtiment des crimes est destiné à être une instruction publique aux hommes, et non pas une vengeance particulière, Voltaire, Pol. et lég. Hist. d'Élis. Canning.

    Instruction pastorale, mandement d'évêque sur quelque point de doctrine. M. le curé de Versailles m'a dit ce matin que vous viendriez au premier jour présenter votre instruction, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 20 nov. 1702.

  • 5Connaissance qu'on donne à quelqu'un de certains faits, de certains usages qu'il ignore. Je vous demande cela pour mon instruction. Instruction sur la manière de se servir d'une chose.
  • 6Ordres, avis, explications qu'une personne donne à une autre pour la conduite de quelque affaire, de quelque entreprise, et dans ce sens il s'emploie surtout au pluriel. L'ambassadeur a suivi ses instructions. Il est chargé de toutes nos instructions, Sévigné, 172. Vous recevrez vos instructions, Sévigné, 496. Ces politiques spéculatifs qui arrangent suivant leurs idées les conseils des rois et composent sans instruction les annales de leur siècle, Bossuet, Duch. d'Orl. Les instructions de Lauriston portaient qu'il ne devait s'adresser qu'à Kutusof ; il rejeta donc avec hauteur toute communication intermédiaire, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 10.

    S. f. pl. Terme de marine. Ouvrage où l'on trouve des détails nautiques sur une côte, sur une mer, etc.

  • 7 Terme de jurisprudence. Ensemble des formalités et des informations nécessaires pour mettre une cause, une affaire civile ou criminelle en état d'être jugée. Travailler à l'instruction d'un procès. Le code d'instruction criminelle. Le reste de l'instruction fut fait par de nouveaux commissaires, Voltaire, Hist. parl. ch. 17.

    Juge d'instruction, magistrat établi pour rechercher les crimes et délits, en recueillir les preuves ou indices, faire arrêter et interroger les prévenus, les inculpés.

HISTORIQUE

XVe s. Ung livre de l'instruction d'un jeune prince, Bibl. des ch 6e série, t. I, p. 359. Qu'ilz estoient bien seurs de ce qu'ilz disoient, et qu'ilz monstreroient leurs instructions quand besoing seroit, Commines, V, 16.

XVIe s. Avec lettres de creance et instructions d'ambassadeur, Montaigne, I, 38. Nourrie simplement et sans aulcune instruction de lettres, Montaigne, I, 148. La sottise mesme et foiblesse d'aultruy luy sera instruction, Montaigne, I, 168. Celui qui prend les poetes en main pour en tirer utile instruction, Amyot, Comm. il faut lire les poëtes, 43.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INSTRUCTION. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Et sera [une taxe] collie [cueillie], levée et distribuée, en la maniere que contenu est en certainne instruction ou ordennance faite sur ce par nosdiz conseilliers (1348), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 1169.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INSTRUCTION, s. f. (Gram.) il se dit de tout ce qui est capable de nous éclaircir sur quelqu’objet que ce soit. On nous instruit par les discours, par les écrits, par les raisons, par les faits, & par les exemples. L’intérêt est le grand instituteur. Après l’intérêt, c’est le tems ; après le tems, ce sont les passions.

On appelle encore instruction les ordres secrets qu’on donne à un ambassadeur, au commandant d’une flotte, à un capitaine de vaisseau.

Instruction, (Jurisprud.) signifie les procédures que l’on fait pour mettre une affaire en état d’être jugée.

Instruction à la barre de la cour, c’étoient des procédures sommaires qui se faisoient à la barre de la cour ; elles ont été abrogées par l’ordonnance de 1667, tit. II. art. ij. (A).

INSTRUCTION, dans le Commerce, se dit de tous préceptes, enseignemens, ordres donnés, soit verbalement, soit par écrit, par des supérieurs à leurs inférieurs pour l’exécution d’une chose.

Ces instructions peuvent émaner ou de l’autorité publique à un particulier, ou de particulier à particulier.

Du premier genre sont les instructions générales, concernant le commerce, données par le Roi ou ses ministres aux inspecteurs des manufactures, ou les mémoires particuliers donnés à chaque inspecteur par les mêmes ministres, & relatifs aux manufactures de chaque département. En 1680, M. Colbert alors contrôleur général des finances & sur-intendant des arts & manufactures de France, donna aux inspecteurs deux instructions admirables, rédigées, l’une en 65 articles, & l’autre en 319 articles, pour l’exécution des réglemens généraux des manufactures & teintures, registrés en parlement en 1669. Il y a encore des instructions secrettes dont les inspecteurs ne doivent rendre compte qu’à la cour.

Les instructions de particulier à particulier, sont celles que les marchands, négocians, banquiers, &c. donnent par écrit ou de vive voix, à leurs courtiers, commissionnaires, correspondans, commis, &c. soit pour les achats, vente & envoi de marchandises, soit pour les remises d’argent, la réception, acceptation & payement des lettres de change, soit enfin pour la conduite des frabriquans, maîtres & ouvriers de leurs manufactures ou tout autre objet relatif à leur commerce. Ces instructions ne peuvent être dressées avec trop de clarté pour éviter les difficultés, les fausses interprétations, & l’inexécution des ordres qu’on s’est proposé de donner. Dictionn. de comm.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « instruction »

Du verbe latin instruere (« assembler, élever, bâtir, munir, outiller »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin instructio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. instructio ; espagn. instruccion ; ital. instruzione, istruzione ; du lat. instructionem, de instruere, instruire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « instruction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
instruction ɛ̃stryksjɔ̃

Citations contenant le mot « instruction »

  • L'instruction améliore les bons et gâte les mauvais. De Thomas Fuller / Gnomologia
  • Le meilleur héritage est toujours l'instruction. De Justin Lefebvre / Jean Rhobin
  • L’égalité a un organe : l’instruction gratuite et obligatoire. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Il n'est pas bien honnête, et pour beaucoup de causes, Qu'une femme étudie et sache tant de choses. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Les Femmes savantes, II, 7, Chrysale
  • Il est à propos que le peuple soit guidé et non pas qu'il soit instruit. François Marie Arouet, dit Voltaire, Correspondance, à M. Damilaville, 19 mars 1766
  • Un homme instruit a toujours en lui ses richesses. Phèdre en latin Caius Julius Phaedrus, Fables, IV, 17
  • L'instruction serait une réminiscence. Platon, Phédon, 76a (traduction L. Robin)
  • [L'instruction] est à mes yeux la moindre partie de l'éducation. John Locke, Pensées sur l'éducation, XXIV Thoughts on Education, XXIV
  • Il ne faut pas cracher sur l'instruction, mais trop d'instruction finit par rendre le peuple trop conscient de l'inégalité sociale. De Carl Dubuc / Les doléances du notaire Poupart
  • La pluie des larmes est nécessaire à la récolte de l’instruction. De Proverbe tamil
  • L’instruction des hommes a dû commencer par des proverbes et doit finir par des pensées. De Louis de Bonald
  • Principal résultat de l'instruction obligatoire : les graffiti sur les monuments publics. De Jean Dutourd
  • Les enfants ont davantage besoin de conseils et de sympathie que d’instruction. De Mary A. Sullivan
  • La mémoire devient le juge d'instruction de l'amour. De François Weyergans / Berlin mercredi
  • Les plumes décorent le paon, l'instruction l'homme. De Proverbe russe
  • Avec l'instruction, la force cérébrale des masses est comme un sol richement engraissé. De Esenstein
  • L'instruction est le seul moyen de libération. De Ngugi wa Thiong`o / Enfant, ne pleure pas
  • L'instruction, on le sait, est la tarte à la crème d'une élite revue et corrigée par une élite de professeurs sans instruction. De André Brochu / Adéodat I
  • Les individualités disparaissent chez un peuple nivelé par l'instruction !... De Honoré de Balzac / La peau de chagrin
  • Mercredi 15 juillet, la chambre de l’instruction de Riom, près de Clermont-Ferrand, a rendu un arrêt dans le cadre de l’affaire Wissam El-Yamni, décédé en 2012, 9 jours après son interpellation. Les policiers pourront être à nouveau entendus, en présence des avocats de la famille.   France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Affaire Wissam El-Yamni : « L’instruction redémarre » à Clermont-Ferrand
  • Comme vous le savez, en France, l’instruction est obligatoire, mais pas la scolarisation. Certaines familles choisissent donc de prendre elles-mêmes la responsabilité de l’instruction de leurs enfants et de ne pas les scolariser. Elles pratiquent l’instruction en famille (IeF). C’est une liberté constitutionnelle. Les motivations peuvent être variées et sont bien loin des caricatures de radicalisation ou de repli communautaire et sectaire souvent présentés : volonté de respecter les rythmes de l’enfant, souhait de mettre en œuvre une pédagogie particulière, phobie scolaire, voyage au long cours, problème de santé ou simple choix de vie de la famille font ainsi partie des multiples raisons avancées par les familles. Qu’il s’agisse d’un choix ou d’une solution de secours face à une situation personnelle difficile, l’instruction en famille est un droit. Politis.fr, Lettre ouverte : L'instruction en famille est un droit par Collectif | Politis
  • La procureure générale de Paris assure ce jeudi n'avoir reçu "aucune instruction du pouvoir exécutif" pour influer sur l'affaire Fillon, après des propos de l'ex-cheffe du parquet national financier Eliane Houlette qui ont suscité des accusations d'"instrumentalisation" de la justice.  LExpress.fr, Affaire Fillon : la procureure générale n'a reçu "aucune instruction du pouvoir exécutif" - L'Express
  • Dans ce dossier ultrasensible, des témoins ont été assassinés, d’autres ont mystérieusement disparu. En vingt-deux années, l’instruction a aussi connu son lot de mensonges et de manipulations. Vendredi 3 juillet, la cour d’appel de Paris a finalement rendu un non-lieu dans l’enquête sur l’attentat perpétré le 6 avril 1994 à Kigali contre le président rwandais Juvénal Habyarimana, validant ainsi la décision prise en 2018 par les juges Jean-Marc Herbaut et Nathalie Poux. Le Monde.fr, Enquête sur la mort du président rwandais : une instruction longtemps polluée par les manipulations
  • Les juges d'instruction, chargés de l'affaire Adama Traoré, ont "demandé une nouvelle expertise médicale". Ils l'ont confiée à des médecins-experts belges. La décision a été prise après l'audition, le 2 juillet 2020, du témoin chez qui Adama Traoré s'était réfugié. France Bleu, Affaire Traoré : les juges d'instruction demandent une nouvelle expertise médicale à des médecins belges
  • Cédric Jordan: "La justice ouvre une instruction pénale contre cinq personnes dans le dossier des constructions illégales." rts.ch, Instruction pénale dans l'affaire des constructions illicites de Bagnes - rts.ch - Valais
  • Cette instruction du fisc avait semé la confusion parmi les fiscalistes qui la jugeaient en contradiction avec la loi. Leur émoi semble avoir été entendu. "Le fisc a publié, le 9 juillet, une circulaire où il fait, de facto, marche arrière par rapport au point de vue de l’instruction non publiée", dit Patrick Smet, avocat fiscaliste chez Allen & Overy. L'Echo, Double précompte: le fisc annule son instruction controversée | Mon Argent

Images d'illustration du mot « instruction »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « instruction »

Langue Traduction
Anglais instruction
Espagnol instrucción
Italien istruzione
Allemand anweisung
Chinois 指令
Arabe تعليمات
Portugais instrução
Russe инструкция
Japonais 命令
Basque instrukzioa
Corse istruzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « instruction »

Source : synonymes de instruction sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « instruction »

Instruction

Retour au sommaire ➦

Partager