La langue française

Éclairage

Définitions du mot « éclairage »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLAIRAGE, subst. masc.

A.− Domaine phys.
1. Lumière naturelle ou artificielle qui éclaire.
a) [En parlant d'une lumière naturelle] L'éclairage du clair de lune, du jour. L'éclairage produit par la neige dans la nuit (Goncourt, Journal,1894, p. 544):
1. On y voit, au moment où le soleil s'incline, un éclairage que Corot avait pu observer sur les collines plantées de pins (...) une lumière prenant les troncs de biais, ... Barrès, Mes cahiers,t. 3, 1902-04, p. 291.
b) [En parlant d'une lumière artificielle; par combustion de matières concrètes] L'éclairage d'un feu, d'une lampe à pétrole. Cet éclairage [d'une bougie] embellit les visages les plus ternes et leur prête une sorte de mystère (Green, Journal,1945, p. 260).
2. Spéc. [Lumière artificielle]
a) Dispositif permettant d'éclairer. Becs d'éclairage; l'éclairage des phares. Exécutant à l'heure sa consigne d'éclairage, le lampiste, d'un coup de commutateur, allumait d'un bout à l'autre du mince quai les globes électriques (Hamp, Marée,1908, p. 39):
2. C'était, sous les vitres blanchies de reflets, un violent éclairage, une coulée de clartés, des globes blancs, des lanternes rouges, des transparents bleus, des rampes de gaz, ... Zola, Nana,1880, p. 1259.
En partic. [Par l'électricité, le gaz, le néon] L'éclairage des magasins, des rues, d'une salle d'opération; l'éclairage public d'une ville. Cette maison (...) où l'éclairage à l'électricité fait mal aux yeux (Goncourt, Journal,1896, p. 931).
[En tant qu'un élément des conditions de la vie moderne] Dépense, économie d'éclairage. La répartition des dépenses s'établit à peu près sur les bases suivantes : (...) 5 p. 100 pour le chauffage et l'éclairage (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 77).
b) Manière de faire rayonner la lumière. Éclairage féerique, romantique. Un vif éclairage faisait ressortir le fard et les costumes des personnages (Chardonne, Épithal.,1921, p. 184).
SYNT. Éclairage aveuglant, coloré, direct, indirect, tamisé.
Spéc., PEINT. Mise en valeur d'un sujet. L'éclairage d'une tête : manière dont la lumière frappe un visage dans un portrait ou dans un tableau (Hugues, Expr. atelier,s. d.).
B.− Au fig. Manière particulière de voir, de comprendre, de considérer quelque chose. L'éclairage d'un poème, d'un rêve, d'un souvenir. Mon père savait que la « belle humeur » convient à tous les degrés de l'esprit. Elle est une façon d'éclairage (L. Daudet, A. Daudet,1898, p. 154).[Les concertos de Mozart] Aucun qui fasse double emploi et qui n'ait son climat, son éclairage, son arôme à lui (Ghéon, Prom. Mozart,1932, p. 254):
3. Est-il un plus terrible éclairage que le silence, qui ne nous montre pas une absente, mais mille, et chacune se livrant à quelque autre trahison? Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 122.
Expr. Question d'éclairage. Question de point de vue. Je ne peux plus accepter l'homme de Faulkner : c'est un trompe-l'œil. Question d'éclairage (Sartre, Situations I,1947, p. 8).Sous cet éclairage. Comme « Le Potomak », en 1913, ce livre a été écrit, en 1939, la veille de la guerre (...) C'est donc sous cet éclairage fatal que le livre doit être lu (Cocteau, Fin Potomak,1940, p. 7).
Rare. L'éclairage des masses. Information, éducation des masses (cf. éclairement B).Ces gens qui se dévouent non plus au prochain, mais à l'éclairage des masses (Goncourt, Journal,1863, p. 1224).
Rem. Certains dict. enregistrent a) Éclairagisme, subst. masc. Science, technique des procédés d'éclairage (cf. Lar. encyclop., Quillet 1965, Piéron 1973). b) Éclairagiste, subst. masc. et adj. (Technicien) qui s'occupe de l'éclairage, qui règle les lumières. Ouvrier, ingénieur éclairagiste (cf. Rob., Lar. Lang. fr., Lar. encyclop. Suppl. 1975).
Prononc. et Orth. : [eklε ʀa:ʒ]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1798 (Ac.). Dér. de éclairer*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 473. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 49, b) 309; xxes. : a) 629, b) 1 425. Bbg. Uren (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 208.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLAIRAGE, subst. masc.

A.− Domaine phys.
1. Lumière naturelle ou artificielle qui éclaire.
a) [En parlant d'une lumière naturelle] L'éclairage du clair de lune, du jour. L'éclairage produit par la neige dans la nuit (Goncourt, Journal,1894, p. 544):
1. On y voit, au moment où le soleil s'incline, un éclairage que Corot avait pu observer sur les collines plantées de pins (...) une lumière prenant les troncs de biais, ... Barrès, Mes cahiers,t. 3, 1902-04, p. 291.
b) [En parlant d'une lumière artificielle; par combustion de matières concrètes] L'éclairage d'un feu, d'une lampe à pétrole. Cet éclairage [d'une bougie] embellit les visages les plus ternes et leur prête une sorte de mystère (Green, Journal,1945, p. 260).
2. Spéc. [Lumière artificielle]
a) Dispositif permettant d'éclairer. Becs d'éclairage; l'éclairage des phares. Exécutant à l'heure sa consigne d'éclairage, le lampiste, d'un coup de commutateur, allumait d'un bout à l'autre du mince quai les globes électriques (Hamp, Marée,1908, p. 39):
2. C'était, sous les vitres blanchies de reflets, un violent éclairage, une coulée de clartés, des globes blancs, des lanternes rouges, des transparents bleus, des rampes de gaz, ... Zola, Nana,1880, p. 1259.
En partic. [Par l'électricité, le gaz, le néon] L'éclairage des magasins, des rues, d'une salle d'opération; l'éclairage public d'une ville. Cette maison (...) où l'éclairage à l'électricité fait mal aux yeux (Goncourt, Journal,1896, p. 931).
[En tant qu'un élément des conditions de la vie moderne] Dépense, économie d'éclairage. La répartition des dépenses s'établit à peu près sur les bases suivantes : (...) 5 p. 100 pour le chauffage et l'éclairage (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 77).
b) Manière de faire rayonner la lumière. Éclairage féerique, romantique. Un vif éclairage faisait ressortir le fard et les costumes des personnages (Chardonne, Épithal.,1921, p. 184).
SYNT. Éclairage aveuglant, coloré, direct, indirect, tamisé.
Spéc., PEINT. Mise en valeur d'un sujet. L'éclairage d'une tête : manière dont la lumière frappe un visage dans un portrait ou dans un tableau (Hugues, Expr. atelier,s. d.).
B.− Au fig. Manière particulière de voir, de comprendre, de considérer quelque chose. L'éclairage d'un poème, d'un rêve, d'un souvenir. Mon père savait que la « belle humeur » convient à tous les degrés de l'esprit. Elle est une façon d'éclairage (L. Daudet, A. Daudet,1898, p. 154).[Les concertos de Mozart] Aucun qui fasse double emploi et qui n'ait son climat, son éclairage, son arôme à lui (Ghéon, Prom. Mozart,1932, p. 254):
3. Est-il un plus terrible éclairage que le silence, qui ne nous montre pas une absente, mais mille, et chacune se livrant à quelque autre trahison? Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 122.
Expr. Question d'éclairage. Question de point de vue. Je ne peux plus accepter l'homme de Faulkner : c'est un trompe-l'œil. Question d'éclairage (Sartre, Situations I,1947, p. 8).Sous cet éclairage. Comme « Le Potomak », en 1913, ce livre a été écrit, en 1939, la veille de la guerre (...) C'est donc sous cet éclairage fatal que le livre doit être lu (Cocteau, Fin Potomak,1940, p. 7).
Rare. L'éclairage des masses. Information, éducation des masses (cf. éclairement B).Ces gens qui se dévouent non plus au prochain, mais à l'éclairage des masses (Goncourt, Journal,1863, p. 1224).
Rem. Certains dict. enregistrent a) Éclairagisme, subst. masc. Science, technique des procédés d'éclairage (cf. Lar. encyclop., Quillet 1965, Piéron 1973). b) Éclairagiste, subst. masc. et adj. (Technicien) qui s'occupe de l'éclairage, qui règle les lumières. Ouvrier, ingénieur éclairagiste (cf. Rob., Lar. Lang. fr., Lar. encyclop. Suppl. 1975).
Prononc. et Orth. : [eklε ʀa:ʒ]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1798 (Ac.). Dér. de éclairer*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 473. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 49, b) 309; xxes. : a) 629, b) 1 425. Bbg. Uren (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 208.

Wiktionnaire

Nom commun

éclairage \e.klɛ.ʁaʒ\ masculin

  1. Action d’éclairer ; distribution de la lumière naturelle ou artificielle.
    • La cire d'abeille est, de temps immémorial, employée à l'éclairage. — (Barreswil et A. Girard, Dictionnaire de chimie industrielle, 1862)
    • Les marchands se contentent, pour tout éclairage, des maigres rayons que les becs de gaz envoient à leurs vitrines. — (Émile Zola, Thérèse Raquin - 1)
    • Rien ne resplendit plus, après minuit, que cinq ou six débits mal fréquentés dont l'éclairage ourle le trottoir d'un morne flamboiement. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ces cartouches sont destinées à remplacer les fortes charges de poudre-éclair qu'il serait nécessaire d'employer pour l’éclairage intensif d'intérieurs, de grottes, de mines, etc. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.413)
  2. Équipement servant à éclairer.
    • Ngala était sombre, étant dépourvue de tout éclairage municipal. — (Jules Verne, Le Village aérien - chap. 17)
    • L'éclairage artificiel sera l'éclairage électrique qu'on utilisera soit avec des lampes à filaments métalliques soit avec des lampes à arc renversé. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Il était rentré dans une minuscule piaule, dont l’éclairage qui valait pas lerche reposait au père Lachaise, qui fouettait grave le chacal ! — (Jean-Louis La Carbona, Toubkal sur Saône, Éditions Edilivre, 2014, p. 196)
    • Après un trajet de vingt minutes se dessina devant lui la silhouette de la petite ville de Saint-Laurent-Nouan, inhabituellement sombre en cette nuit, sans lumière aux fenêtres ni éclairage public. — (Marc Elsberg, Black-out: Demain il sera trop tard, traduit de l'allemand, Piranha, 2015)
  3. Manière particulière de voir, d'envisager quelque chose.
    • Nos intervenants apportent un éclairage sur ce contexte mouvant, donnent des nouvelles de nos opérations maritimes et répondent aux questions [...]. — (« Ocean Viking, Journal de Bord : Un printemps chaotique en Méditerranée », 6 mai 2020, sur le site SOS Méditerranée)
  4. Mission de recherche de renseignements, confiée à une troupe d'éclaireurs.
    • Un chasseur à cheval est un type de cavalier léger, chargé généralement de l'éclairage de l'armée. — (Chasseur à cheval, article Wikipédia.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCLAIRAGE. n. m.
Action d'éclairer; distribution de la lumière naturelle ou artificielle. L'éclairage d'une salle, d'un tableau. Il en coûte tant par an pour l'éclairage de la ville, de ce théâtre. L'entreprise de l'éclairage. Éclairage au gaz. Éclairage électrique.

Littré (1872-1877)

ÉCLAIRAGE (é-klè-ra-j') s. m.
  • Action de distribuer habituellement une lumière artificielle dans une ville, dans un grand établissement. Éclairage à l'huile. Éclairage au gaz. Les belles expériences d'éclairage électrique que tout Paris admirait ces jours-ci près du palais des Tuileries, Faye, Comptes rendus, Acad. des sc. t. LII, p. 375.

    Gaz d'éclairage, le bicarbure d'hydrogène, ou hydrogène bicarboné.

    Action de se procurer une lumière artificielle dans les maisons. Mon éclairage me coûte tant.

    Action de donner une lumière artificielle dans les escaliers, dans les cours d'une maison. Je paye tant pour l'éclairage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éclairage »

Éclairer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1798)[1] Dérivé de éclairer avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éclairage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éclairage eklɛraʒ

Évolution historique de l’usage du mot « éclairage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éclairage »

  • Méfie-toi de ceux qui confondent l’éclairage et la lumière. De Tonino Benacquista / Quelqu’un d’autre
  • Regarder les choses de tout le monde avec un éclairage personnel. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • L’amour est la source de lumière qui apporte à la vie son meilleur éclairage. De Ariane Angeloglou / Petit Dictionnaire de l’amour
  • Les chiffres sont aux analystes ce que les lampadaires sont aux ivrognes : ils fournissent bien plus un appui qu'un éclairage. De Jean Dion / Le Devoir - 4 juin 1997
  • Les choses les plus obscures ou qui vous semblent-elles, sont souvent les plus limpides, c'est une question d'éclairage. De Jean Tétreau / Prémonitions
  • La moralité n'est bien souvent qu'une affaire d'éclairage et tu es le gardien de ton propre phare. De Marcel Jouhandeau / Eléments pour une éthique
  • La pudeur est une question d'éclairage. De Etienne Rey / De l'Amour de Stendhal
  • La pudeur n'est le plus souvent qu'une question d'éclairage. De Pierre-Jean Vaillard / Le hérisson vert
  • La richesse du réel déborde chaque langage, chaque structure logique, chaque éclairage conceptuel. De Ilya Prigogine / La Nouvelle Alliance
  • Inscrites au code de la route depuis octobre 2019, les trottinettes électriques sont soumises à des règles, dont les dernières sont entrées en vigueur au 1er juillet 2020. Freins, avertisseur sonore et éclairage sont désormais obligatoires. , Trottinettes électriques : éclairage, freinage et avertisseur sonore sont maintenant obligatoires - Les Numériques
  • Démarche tant environnementale qu’économique, l’extinction de l’éclairage public se pratique dans de plus en plus de collectivités. Selon les estimations 2018, elles seraient plus de 12 000 à éteindre leur éclairage en milieu de nuit. Gilles Casty, le maire, fait le point sur l’expérimentation en cours à Ornaisons. lindependant.fr, Extinction de l’éclairage public la nuit : "Une large majorité se déclare favorable" - lindependant.fr
  • La réduction de la durée de l’éclairage public la nuit est l’une des premières décisions prises par le bureau municipal, emmené par le nouveau maire, Benoît Demagny. La Voix du Nord, Saint-Pol : le temps d’éclairage public réduit de deux heures et demie chaque nuit
  • Pour mieux réduire la consom­ma­tion éner­gé­tique, la Ville a ainsi recours à de nou­veaux maté­riels équi­pés d’am­poules Led, dix fois moins gour­mandes que les ampoules (de moins en moins) tra­di­tion­nelles. Autre gage de sobriété : une dimi­nu­tion de 80 % de l’éclairage entre 22 heures et 6 heures du matin. Le tout avec un sys­tème de détec­tion rame­nant le régime à 100 % en cas de pas­sage d’un usa­ger. Place Gre'net, Éclairage: le Plan lumière va-t-il aller plus loin à Grenoble ? | Place Gre'net
  • Source d’économie financière pour la Ville dans un contexte économique bouleversé par la crise sanitaire, la coupure sera bientôt de l’histoire ancienne. Mais le retour de l’éclairage va s’accompagner d’une étude destinée à en déterminer la forme définitive, comme l’explique le maire adjoint Jean Lepaulmier : , Bayeux. L'éclairage public fera l'objet d'une étude après sa remise en service | La Renaissance le Bessin
  • Certains endroits de notre planète ne connaissent plus la nuit. Nos villes sont éclairées en permanence. En 20 ans, la quantité d’éclairage public a doublé. Mais la lumière vient aussi des magasins, de leurs vitrines, parfois des bureaux et bâtiments publics, qui sont allumés sans interruption pendant la nuit. Cette pollution lumineuse aurait des conséquences sur notre santé et entraînerait un gaspillage d’énergie. Depuis deux ans, la loi sanctionne l’éclairage publicitaire abusif. L’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes (ANPCEN) se bat pour faire respecter les consignes. A une heure et demi du matin, de nombreuses boutiques parisiennes sont en infraction. Ayant été contactées par notre équipe, toutes ces marques accusent "un défaut du système de minuterie". Pour ces commerçants, l’éclairage des vitrines a un fort impact publicitaire. A Strasbourg, la mairie a choisi de se démarquer. La loi autorise les parcs à rester éclairés toute la nuit, mais ils y sont désormais éteints après minuit. Ainsi, la ville a réduit de 20% sa consommation d’énergie, en éteignant aussi complètement ses bâtiments administratifs. La célèbre cathédrale a même vu son éclairage réduit. De plus en plus de communes sur notre territoire suivent le mouvement, en réduisant, par exemple, l’intensité de leurs lampadaires. Et plus de 12 000 villes ont choisi d’éteindre complètement leurs éclairages la nuit. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 15/06/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 15 juin 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. LCI, Eclairage nocturne : comment faire mieux ? | LCI

Images d'illustration du mot « éclairage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « éclairage »

Langue Traduction
Anglais lighting
Espagnol encendiendo
Italien illuminazione
Allemand beleuchtung
Chinois 灯光
Arabe إضاءة
Portugais iluminação
Russe освещение
Japonais 点灯
Basque argiztapen
Corse illuminazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « éclairage »

Source : synonymes de éclairage sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « éclairage »

Éclairage

Retour au sommaire ➦

Partager