La langue française

Ébullition

Sommaire

  • Définitions du mot ébullition
  • Étymologie de « ébullition »
  • Phonétique de « ébullition »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ébullition »
  • Citations contenant le mot « ébullition »
  • Images d'illustration du mot « ébullition »
  • Traductions du mot « ébullition »
  • Synonymes de « ébullition »
  • Antonymes de « ébullition »

Définitions du mot ébullition

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBULLITION, subst. fém.

A.−
1. Phénomène accompagnant le passage d'un corps de l'état liquide à l'état gazeux et qui consiste en la formation dans la masse du liquide de bulles de vapeur qui viennent crever à la surface. Point, température d'ébullition (cf. Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 279).
Spéc., MÉTALL. Opération qui consiste à volatiliser un métal. Les opérations d'ébullition ont pour but d'obtenir un métal à l'état de vapeur (Guillet, Métall. gén.,1923, p. 314).
2. État d'un liquide qui bout. Porter à ébullition, entrer en ébullition, cuire à petite ébullition; surveiller l'ébullition du lait. Deux minutes après l'eau en ébullition commença à soulever le couvercle (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4, 1859, p. 405).
B.− Au fig. État caractérisé par une vive agitation, une effervescence d'idées et de sentiments. Être, entrer en ébullition; peuple, foule, ville, pays en ébullition; esprit en ébullition. Une formidable ébullition, une effervescence nationale d'où sortent la monarchie capétienne et la féodalité (Barrès, Cahiers,t. 10, 1913, p. 189).Le voyage par terre est impossible. Les Indiens Apaches sont en pleine ébullition (Cendrars, Or,1925, p. 58):
La mise en marche de gouvernements aux attributions élargies portait déjà au point d'ébullition les passions des clans et les rivalités des personnes. De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 177.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le sens méd. vx de « éruption cutanée ». Il a une ébullition par tout le corps (Ac. 1835, 1878). Après vingt-quatre heures de vomissements, une ébullition me couvrit le corps et le visage; une petite vérole confluente se déclara (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 417). b) Le verbe ébullitionner. α) Emploi trans. Porter à ébullition. Ébullitionner un ragoût (cf. Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p. 135). β) Emploi intrans., au fig. Être, entrer en ébullition. Deux pensionnaires arrivent. La classe ébullitionne; deux « nouvelles » à taquiner! (Colette, Cl. école, 1900, p. 52).
Prononc. et Orth. : [ebylisjɔ ̃]. Ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1314 phys. (H. de Mondeville, Chirurgie, 821 ds T.-L.); 1690 p. anal. « éruption de pustules » (Fur.); 2. 1540 fig. « agitation » (B. de La Grise, trad. de Guevara, L'Orloge des princes, III, 2 ds Hug.), 1663 en parlant du cerveau (Molière, Crit., 6 ds Littré). Empr. au b. lat.ebullitio, -onis « jaillissement par ébullition ». Fréq. abs. littér. : 122.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBULLITION, subst. fém.

A.−
1. Phénomène accompagnant le passage d'un corps de l'état liquide à l'état gazeux et qui consiste en la formation dans la masse du liquide de bulles de vapeur qui viennent crever à la surface. Point, température d'ébullition (cf. Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 279).
Spéc., MÉTALL. Opération qui consiste à volatiliser un métal. Les opérations d'ébullition ont pour but d'obtenir un métal à l'état de vapeur (Guillet, Métall. gén.,1923, p. 314).
2. État d'un liquide qui bout. Porter à ébullition, entrer en ébullition, cuire à petite ébullition; surveiller l'ébullition du lait. Deux minutes après l'eau en ébullition commença à soulever le couvercle (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4, 1859, p. 405).
B.− Au fig. État caractérisé par une vive agitation, une effervescence d'idées et de sentiments. Être, entrer en ébullition; peuple, foule, ville, pays en ébullition; esprit en ébullition. Une formidable ébullition, une effervescence nationale d'où sortent la monarchie capétienne et la féodalité (Barrès, Cahiers,t. 10, 1913, p. 189).Le voyage par terre est impossible. Les Indiens Apaches sont en pleine ébullition (Cendrars, Or,1925, p. 58):
La mise en marche de gouvernements aux attributions élargies portait déjà au point d'ébullition les passions des clans et les rivalités des personnes. De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 177.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le sens méd. vx de « éruption cutanée ». Il a une ébullition par tout le corps (Ac. 1835, 1878). Après vingt-quatre heures de vomissements, une ébullition me couvrit le corps et le visage; une petite vérole confluente se déclara (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 417). b) Le verbe ébullitionner. α) Emploi trans. Porter à ébullition. Ébullitionner un ragoût (cf. Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p. 135). β) Emploi intrans., au fig. Être, entrer en ébullition. Deux pensionnaires arrivent. La classe ébullitionne; deux « nouvelles » à taquiner! (Colette, Cl. école, 1900, p. 52).
Prononc. et Orth. : [ebylisjɔ ̃]. Ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1314 phys. (H. de Mondeville, Chirurgie, 821 ds T.-L.); 1690 p. anal. « éruption de pustules » (Fur.); 2. 1540 fig. « agitation » (B. de La Grise, trad. de Guevara, L'Orloge des princes, III, 2 ds Hug.), 1663 en parlant du cerveau (Molière, Crit., 6 ds Littré). Empr. au b. lat.ebullitio, -onis « jaillissement par ébullition ». Fréq. abs. littér. : 122.

Wiktionnaire

Nom commun

ébullition \e.by.li.sjɔ̃\ féminin

  1. Mouvement d’un liquide qui bout sur le feu.
    • Traitées par des acides dilués en ébullition elles donnent de l’urée et des corps à fonction amine et acides (amino-acides) tel que le glycocolle CH2AzH2.CO2H, la tyrosine amino-acide aromatique, etc. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Une bourre de soie sèche, telle qu’on l'obtient par la longue ébullition avec une grande quantité de détergent, comme à l’ordinaire, ne contient que 5% de séricine. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Figuré) Mouvement d'un corps ou d'une foule qui s’échauffe.
    • La foule était en ébullition.
    • Il a le cerveau en ébullition.
    • Ces années-là, le monde du travail est en ébullition. On sait désormais que l’atelier et la mine peuvent tuer. — (Zineb Dryef, Code du travail, le pavé de la discorde, Le Monde. Mis en ligne le 27 octobre 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉBULLITION. n. f.
Mouvement d'un liquide qui bout sur le feu. De l'eau en ébullition. Fig., La foule était en ébullition. Il a le cerveau en ébullition.

Littré (1872-1877)

ÉBULLITION (é-bul-li-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Mouvement d'un liquide soumis à l'action d'un feu assez fort pour le mettre en vapeur et produire ainsi des bulles qui viennent crever à la surface. Il est singulier que des expériences directes nous fassent connaître des animalcules qui, dans l'état de germe, résistent à la chaleur de l'ébullition, Bonnet, Lett. div. t. XII, p. 19, dans POUGENS. Les Arabes tirent le sel de l'eau par ébullition, Chateaubriand, Itin. II, 172.
  • 2 Terme de chimie. Effervescence, dégagement de bulles de gaz par suite du mélange de certaines substances. L'ébullition de l'eau de Seltz.
  • 3 Terme de médecine. Nom d'éruptions apyrétiques, de très courte durée et déterminées, pour l'ordinaire, soit par un régime échauffant, soit par une affection morale vive. Souvent son sang s'allume et son corps se couvre d'ébullitions, Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies, VI.
  • 4 Fig. Les ébullitions de sa colère. Je suis pour le bon sens et ne saurais souffrir les ébullitions de cerveau de nos marquis de Mascarille, Molière, Crit. 6.

SYNONYME

ÉBULLITION, EFFERVESCENCE. Ces deux mots ne peuvent être rapprochés à titre de synonymes que quand il s'agit du mouvement présenté par une liqueur non soumise à la chaleur. L'ébullition est la formation de bulles : ainsi le vin de champagne présente une ébullition ; l'effervescence est aussi une formation de bulles, mais avec dégagement de chaleur, ce qui n'a pas lieu dans l'ébullition.

HISTORIQUE

XIVe s. Et les fueilles de mauves soient boillies par boine ebullicion, H. de Mondeville, f° 46, verso.

XVIe s. Vous avez le sang trop chaud, qui vous cause par son ebullition tous ces caprices, Despériers, Contes, CXXVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ébullition »

Du latin ebullitio → voir ébouillir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. ebullicio ; espagn. ebulicion ; ital. ebullizione ; du lat. ebullitionem, d'ebullire (voy. ÉBOUILLIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ébullition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ébullition ebylisjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ébullition »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ébullition »

  • Les mouches ne se posent pas sur les casseroles en ébullition. De Proverbe espagnol
  • J’ai besoin de l’hiver. Car pendant que la nature se repose, l’esprit, lui, peut entrer en ébullition. De Jan Sverak
  • Quand vous êtes harassés de fatigue, pensez toujours à l’exemple de la bouilloire. Elle a beau avoir le couvercle en ébullition, cela ne l’empêche pas de chanter. De Anonyme
  • Le monde en ébullition est enfer perpétuel, guerre sempiternelle jamais achevée pour vivre dans cet état de genèse, temps des hommes tous guerriers et héros. De Antonin Artaud / De colère et de haine
  • L’avis d’ébullition touchait le secteur au nord de la route 138, entre l'autoroute 25 et l’avenue Georges V, et suivait les limites de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve au nord. Le Journal de Montréal, Levée de l’avis d’ébullition dans Mercier-Est | JDM
  • Comme annoncé hier, les travaux de réparation d’un bris sur le réseau d’aqueduc situé en bordure de l’autoroute Jean-Lesage (20) ont commencé la nuit passée. Cependant, la nature de l’intervention encore mineure hier permet d’utiliser l’eau potable jusqu’à 3 h du matin la nuit prochaine. La Ville invite donc les citoyens à faire des réserves d’ici là. Par la suite, la finition des travaux cette nuit entrainera l’avis d’ébullition préventif en vigueur à compter de ce samedi 3 h. L'Express, La Ville émet pour samedi un avis d'ébullition préventif pour le secteur ouest - L'Express
  • Le poste Sanità United, Zagarola en RdC: «Quartier en ébullition, maintenant nous voulons le 1er. Je vais vous expliquer le projet »est apparu en premier sur Le reste du football. Breakingnews.fr, «Quartier en ébullition, maintenant nous voulons le 1er. Je vais vous expliquer le projet "

Images d'illustration du mot « ébullition »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ébullition »

Langue Traduction
Anglais boiling
Espagnol hirviendo
Italien bollente
Allemand sieden
Chinois 沸腾
Arabe الغليان
Portugais ebulição
Russe кипение
Japonais 沸騰
Basque irakiten
Corse bullente
Source : Google Translate API

Synonymes de « ébullition »

Source : synonymes de ébullition sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ébullition »

Partager