Éruption : définition de éruption


Éruption : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉRUPTION, subst. fém.

A.− Sortie, émission brusque d'une chose hors d'un corps.
1. Spécialement
a) MÉD., MÉD. VÉTÉR.
Vx. ,,Évacuation subite et abondante de quelque matière liquide, comme de sang, de pus, de sérosités, de vents, etc.`` (Encyclop. méthod. Méd. t. 6 1793). L'orgasme nerveux dont la première éruption des règles est accompagnée (Cabanis, Rapp. phys. et mor.,t. 1, 1808, p. 313).
Sortie soudaine de boutons, de rougeurs, de taches, de pustules qui se forment sur la peau ou sur les muqueuses. Éruption cutanée, variolique; éruption miliaire sur la peau; avoir une éruption. (Quasi-)synon. confluence, efflorescence, poussée, rash.Lorsque cette éruption [de petits boutons ou de pustules sur la langue] est prête à se faire, le malade a un sommeil agité, interrompu par des rêves effrayans (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 84).Les éruptions pustuleuses s'opèrent en quelques cas, par poussées successives (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 416).Mais j'ai maintenant une éruption, un mauvais prurit qui me fait beaucoup souffrir (Camus, Cas intéress.,1955, 2etemps, 8etabl., p. 683):
1. ... c'était grave les furoncles, ça le démolissait complètement... Il partait quand même au bureau... Mais on le regardait dans la rue, tout embobiné dans les ouates. Les gens se retournaient... Il avait beau s'ingénier et prendre beaucoup de levure de bière, ça n'allait pas du tout mieux. Ma mère était fort inquiète de le voir comme ça en éruption... Céline, Mort à crédit,1936, p. 374.
P. méton. Résultat de cette sortie de taches, de pustules. (Quasi-)synon. acné, dermatose, énanthème, exanthème.Je m'écorcherais tout vif. (...) Sans cette dégoûtante éruption, je pourrais rentrer chez moi (Camus, Cas intéress.,1955, 2etemps, 8etabl., p. 689).Une éruption d'ecthyma m'avait défigurée : un médecin brûlait mes pustules avec du nitrate d'argent (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 18).P. métaph. Sur les buttes d'alentour, une éruption de lotissements étriqués se disputaient des tas de boue fuyante mal contenue entre des séries de cabanons précaires (Céline, Voyage,1932, p. 107).
b) GÉOLOGIE
Montée, émission violente de matières venues des profondeurs à la surface de la terre. Éruption bitumineuse. Grâce à des éruptions fissurales, il [le basalte] a recouvert des surfaces immenses de l'écorce terrestre, à diverses époques (Furon, R. gén. sc.,t. 63, 1956, p. 34).
Loc. verbale. [Le suj. désigne une matière venue des profondeurs] Faire éruption. Ces masses de quartz paraissent donc avoir fait éruption à la manière des porphyres et des granites (Élie de Beaumont, B. Sté géol. Fr.,t. 4, 1847, p. 61).
En partic. Évacuation violente de vapeurs, de pierrailles, de cendres et de laves hors d'un volcan. Éruption volcanique; cône, foyer d'éruption. Ce golfe a été formé par deux coulées de laves (...) qui se sont accumulées par des éruptions successives (Verne, Île myst.,1874, p. 408).Cette succession de puys (...) semble telle encore qu'elle a été modelée par les éruptions de laves diverses, de lapilli et de cendres (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 298):
2. Sans doute, les éruptions qui avaient soulevé la chaîne des Dômes, au pied desquels j'errais ainsi, avaient dû dévaster de lave brûlante la plaine voisine et détruire des êtres. Pourtant elles avaient produit cette magnificence d'horizon qui me ravissait... Bourget, Disciple,1889, p. 99.
Loc. adj. En éruption. Le Vésuve en éruption [avait paru à Miss Lydia] à peine supérieur aux cheminées des usines de Birmingham (Mérimée, Colomba,1840, p. 3).Toute la vallée semble trouée de cratères en éruption (Hugo, Rhin,1842, p. 58).Certaines sources thermales (...) sont (...) des jets de vapeur comparables à ceux qui se dégagent des volcans en éruption (Élie de Beaumont, B. Sté géol. Fr.,t. 4, 1847p. 19).
[P. réf. au caractère soudain ou violent d'une éruption volcanique] Une épaisse fumée annonce l'éruption prochaine d'un grand incendie (Bonald, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 118).Le front du carré s'ouvrait, laissait passer une éruption de mitraille et se refermait (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 400).
c) ASTRON. Éruption chromosphérique, solaire. ,,Augmentation brusque de brillance, de durée limitée (1 à 2 heures), d'une région très petite de l'atmosphère solaire`` (Astron. 1973). Éruptions chromosphériques, points brillants à très haute température, à la surface du disque du soleil (Schatzman, Astrophys.,1963, p. 65).Les aurores polaires sont une manifestation de certaines éruptions solaires qui aboutissent à des émissions de nature corpusculaire (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 462).
2. P. anal.
a) Apparition rapide d'une chose naturelle en développement. Les traces d'incendie disparaissent, absentes en cette région, ou couvertes par l'éruption printanière (Gide, Retour Tchad,1928, p. 996).
P. méton. Résultat de cette croissance rapide. Entre les décombres, accumulés dans les éclaircies, d'immenses et monstrueuses éruptions de très longues fleurs (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 366).
b) En partic., PARODONTOLOGIE. Sortie de la dent hors de son alvéole. Éruption dentaire. Cette éruption de dents nouvelles qui chassent ainsi les autres par le côté, peut se faire en arrière, ou en avant, ou latéralement (Cuvier, Anat. comp.,t. 3, 1805, p. 122).Quelles souffrances périlleuses accompagnent l'éruption des premières dents (Cabanis, Rapp. phys. et mor.,t. 1, 1808, p. 228).
B.− Au fig. ou p. métaph. [Gén. accompagné d'un déterm. adj. ou compl. prép. introd. par de]
1. [Correspond à A 1 supra]
a) Montée subite d'un élément intérieur.
Montée subite et involontaire des productions intérieures. Peu à peu, comme il faut toujours que les éruptions intérieures se fassent jour, l'enchaînement des paroles revint (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 575).C'est chez lui un frétillement du corps, une éruption de la pensée, un flux de la parole (Goncourt, Journal,1896, p. 1003).
Loc. verbale, rare. Faire éruption. Dans l'une [la poésie, de vie, de jeunesse et d'éclat], c'est la vie qui fait éruption au dehors (Chênedollé, Journal,1833, p. 160).
Montée soudaine et violente des passions. Il fallut qu'Omer laissât jaillir hors de soi l'éruption de cette rage (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 141).Qui renoncerait à cette éruption de la passion, qui rompt les lignes et qui bouleverse l'harmonie de la conclusion du Liederkreis? (Rolland, Beeth.,t. 1, 1937, p. 181).
b) En partic. [P. réf. à l'éruption volcanique] Explosion. Je vois les grands hommes, je m'intéresse à leurs éruptions − je tâche de voir si le sol en tremble (Valéry, Corresp.[avec Gide] 1895, p. 251):
3. Dans le nord, l'ordre teutonique, en subjuguant les peuples errans sur les bords de la Baltique, a éteint le foyer de ces terribles éruptions qui ont tant de fois désolé l'Europe... Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 481.
[Dans des loc. adj. et verbales] (Être, entrer) en éruption. Être, entrer en agitation, en tumulte. Le repas a commencé, non pas dans la gêne, mais dans un grand tapage, car le clan était en éruption (Duhamel, Maîtres,1937, p. 18).Toute la famille entrait en éruption : une éruption de projets (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 104).
2. [Correspond à A 2 supra] Profusion, abondance. La vision d'une éruption verte, vague et continue, d'un grand travail élémentaire s'opposant à l'humain, d'une quantité monotone qui va nous recouvrir, de quelque chose plus forte que nous, s'enchevêtrant, dormant, brodant encore (Valéry, Variété I,1924, p. 239).
Prononc. et Orth. : [eʀypsjɔ ̃]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. 1355 erupcion « irruption » (Bersuire, Tite-Live, ms. Ste Gen., fo187eds Gdf. Compl.); 2. a) 1520 méd. eruption (en parlant de pustules) (N. Falcon, Comm. sur la Chir. de G. de Chauliac ds Sigurs, p. 434); b) 1585 « évacuation abondante de sang, d'humeur » éruption des mois (Paré, xviii, 68 ds Littré); 3. 1752 « éruption volcanique » (Trév.). Empr. au lat. class. eruptio « irruption; éruption; hémorragie ». Fréq. abs. littér. : 229. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 348, b) 539; xxes. : a) 226, b) 251.

Éruption : définition du Wiktionnaire

Nom commun

éruption \e.ʁyp.sjɔ̃\ féminin

  1. Jaillissement de matières expulsées.
    • Je voyageois en Italie : arrivé à Naples, je m’empressai de visiter ce fameux Vésuve, dont la première éruption éclata, selon quelques auteurs, sous l’empereur Titus, l’an soixante-dix-neuf de notre ère, et coûta la vie au célèbre Pline. — (E.-F. Lantier, Voyages d’Antéor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.V (avant-propos))
    • Une éruption de liquide de refroidissement, au radiateur.
    1. (Industrie pétrolière) (Forage) Jaillissement soudain et violent d’un puits en cours de forage.
      • L’éruption du puits en cours de forage.
  2. (Médecine) Poussée de taches, de pustules, de boutons qui paraissent à la peau.
    • Une éruption caractéristique couvrit le corps du bébé. C’était une scarlatine d’espèce maligne, qui devait nécessairement amener une inflammation interne. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Elle en avait contracté l’eczéma de la face, une éruption suintante qui la dévorait de sa brûlure atroce. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La fièvre aphteuse (cocotte), grave chez les bovidés, peut être transmise à l'espèce humaine. Elle donne lieu alors à une stomatite caractérisée par la fièvre et une éruption de grosses vésicules qui ont pour siège d’élection la face dorsale de la langue. — (Docteur Gaston Variot, Traité d'hygiène infantile, Doin, 1910, p.300)
    • La scarlatine est une angine streptococcique accompagnée d’une éruption cutanée due à la sécrétion de toxine. — (Les bactéries d'intérêt médical, dans Bactériologie médicale, sous la direction de Jean-Pierre Flandrois, Presses Universitaires Lyon, 1997, page 121)
  3. (Figuré) Jaillissement d’une force, d’une énergie, d’une réalité intérieure.
    • Mousse entre chez les fous. Y règne un chaos en pièces détachées. Des hommes, des femmes, sortis d’eux-mêmes, en éruption spontanée. Aucun ne se contient, à chacun sa sève. Certains chantent, d’autres pleurent, d’autres hurlent ou crient. — (Anaïs Barbeau-Lavalette, La femme qui fuit, éditions Marchand de feuilles, Montréal, 2015, p. 329)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Éruption : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉRUPTION. n. f.
Jaillissement des matières projetées par un volcan. L'éruption continua pendant plusieurs jours. Par extension, L'éruption d'un volcan. L'éruption du Vésuve a été précédée d'un tremblement de terre. Il se dit, par analogie, en termes de Médecine, d'une Poussée de taches, de pustules, de boutons qui paraissent à la peau. L'éruption de la petite vérole a fait cesser la fièvre. Il se dit quelquefois, par extension, de l'Exanthème que forment les taches, les pustules. L'éruption qui lui couvre le corps. L'éruption des dents, La crise dans laquelle, chez les enfants, les dents se montrent hors de l'alvéole.

Éruption : définition du Littré (1872-1877)

ÉRUPTION (é-ru-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Sortie instantanée et violente. L'éruption d'un volcan.

    Fig. Ces différentes éruptions de la tyrannie, précédées, accompagnées et suivies de terribles secousses, se distinguent toutes, comme celles de l'Etna, par des traces effrayantes, Barthélemy, Anach. ch. 61.

  • 2 Terme de médecine. Évacuation abondante de sang, d'humeur. Éruption de sang, de pus.

    Sortie de taches, de pustules, de boutons, etc. qui paraissent à la peau. Éruption de petite vérole. Éruption cutanée.

  • 3Eruption des dents, la crise dans laquelle les premières dents sortent de l'alvéole. Le temps où l'on doit les sevrer est indiqué par l'éruption des dents, Rousseau, Ém. I.

    Par extension. Un chêne droit et sans branches jusqu'à la hauteur de quinze pieds, scié à quatorze, afin d'éviter les défauts du bois causés par l'éruption des branches, Buffon, Expir. sur les végét. 1er mém.

REMARQUE

ÉRUPTION, IRRUPTION. Deux mots que l'on confond quelquefois, qui ont le même radical, mais qui diffèrent par le préfixe. Le premier de ces préfixes exprime la sortie, et l'autre l'entrée. Éruption indique que quelque chose se fait jour au dehors : l'éruption de la lave d'un volcan. Irruption indique que quelque chose se précipite dans : l'irruption des barbares dans l'empire ; l'irruption de la mer dans les terres.

HISTORIQUE

XVIe s. Les fleurs blanches cessent à l'eruption des mois [menstrues], Paré, XVIII, 68.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éruption »

Étymologie de éruption - Littré

Lat. eruptionem, de erumpere, sortir avec violence, de e, et rumpere (voy. ROMPRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de éruption - Wiktionnaire

Du latin eruptio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éruption »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éruption erypsjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « éruption »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éruption »

  • Cette éruption verte n’est aucunement liée à la matérialisation d’une distance sociale à respecter. C’est encore moins la trace de petits hommes verts. On pourrait penser à un acte revendicatif écologique, né de l’élection aux municipales de plusieurs maires verts. Il n’en est rien. Et ne vous fiez pas à ces symboles qui semblent inoffensifs. Un message radical semble se cacher derrière. , Société | Éruption de ronds verts sur le Territoire de Belfort
  •  Le volcan islandais Grímsvötn montre des signes forts qu'une éruption pourrait se produire dans les semaines ou les mois à venir, rapporte le Icelandic Met Office (IMO). La dernière éruption de ce volcan a eu lieu en 2011 - une éruption d'indice VEI 4 sur 8. La fréquence moyenne des éruptions au cours des 1 100 dernières années est de 1 éruption tous les 10 ans.Le Conseil scientifique de la défense civile s'est réuni lors d'une téléconférence le mercredi 10 juin 2020, en raison des tremblements de terre dans la péninsule de Reykjanes et des mesures récentes à Grímsvötn.  Les résultats ont été présentés le 15 juin, indiquant une possible éruption à Grímsvötn dans les semaines ou mois à venir.Selon Melissa Anne Preffer, volcanologue atmosphérique de l'OMI, des niveaux élevés de gaz magmatiques sont présents dans le coin sud-ouest du volcan, près de l'endroit où il a éclaté en 2004 et 2011. De plus, le volcan connaît une inflation, indiquant une augmentation du magma.Les scientifiques s'attendent à ce que l'éruption ait lieu dans les semaines ou les mois à venir, alors que le lac de Grímsvötn se draine pendant l'été, libérant une pression sur le volcan. Compte tenu des conditions actuelles, lorsque l'inondation commencera, les préparatifs d'une éruption commenceront.La dernière éruption du volcan a commencé à environ 17h30 UTC le 21 mai 2011, avec un panache de cendres volcaniques et de vapeur s'élevant à environ 20 kilomètres (65600 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Du jour au lendemain, la hauteur du panache a atteint 15 kilomètres d'altitude et perturber tout le trafic aérien au-dessus de l'Europe.  , CATastrophes NATurelles .net - Le volcan Islandais Grímsvötn montre de forts signes d'éruption imminente
  • Car la malédiction des Pompéiens est devenue une bénédiction pour nous. En fossilisant le quotidien d'une cité romaine, l'éruption a permis de saisir le mode de vie d'une époque et ses mœurs singulières. Elle laisse en héritage une improbable machine à remonter le temps, constituée de pierres ponces et de cendres multiséculaires. leparisien.fr, Comment vivaient les habitants de Pompéi, avant l’éruption du Vésuve - Le Parisien
  • Les volcans de Fuego et Pacaya, dans le sud du Guatemala, sont entrés en éruption et ont été placés mardi sous surveillance, a annoncé la protection civile guatémaltèque. Des explosions et des grondements se produisent dans les entrailles des deux volcans, qui émettent de la lave, ont constaté les spécialistes de l'Institut de Vulcanologie, a indiqué à la presse le porte-parole de la Coordination nationale pour la réduction des catastrophes (Conred), David de Leon. Le Figaro.fr, Guatemala : deux volcans en éruption placés sous surveillance
  • Les Islandais viennent de provoquer la plus grande éruption volcanique de l’histoire sportive de leur pays, comme s’en amuse sur Twitter l’ancien international Sigurdur Jonsson. Le Monde.fr, Retour sur… Islande – Angleterre 2016 : l’autre éruption volcanique islandaise
  • Dans ces conditions, le préfet a décidé de déclencher la phase d’alerte 1 " éruption probable ou éminente" du dispositif spécifique ORSEC volcan à compter de ce jour à 08h30. Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, Volcan : Piton de la Fournaise : passage en alerte 1, une éruption probable à brève échéance | Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos
  • Deux éruptions successives se sont produites en sept minutes, selon l’agence. Les autorités locales ont invité la population à évacuer une zone d’un rayon de trois kilomètres autour du cratère situé au nord de Yogyakarta, sur l’île de Java. LA VDN, Le volcan indonésien Merapi est entré en éruption
  • L'analyse de cendres volcaniques a permis de faire un lien entre les températures basses ressenties à Rome en 44 avant notre ère et l'éruption d'un volcan en Alaska. Sciences et Avenir, L'éruption d'un volcan aurait précipité la chute de Rome - Sciences et Avenir
  • Alors que la terre tremble dans le nord de l’Islande depuis quelques jours, et qu’elle « tremblotte » au sud-ouest depuis janvier, les vulcanologues viennent d’alerter la population qu’une éruption du Grímsvötn, au sud de l’île, est en vue. La Croix, En Islande, séismes de routine et grosse éruption à venir
  • Il y aura toujours des gens pour faire leurs courses au milieu des bombes, valser tandis que le Titanic s'enfonce, faire l'amour pendant que le Vésuve entre en éruption. De Michiel Heyns / Le Passager récalcitrant
  • L’écriture de polars est pour moi un moyen de véhiculer une émotion brute, une éruption violente de sensations, de peurs d’enfants. De Franck Thilliez
  • L'amour platonique est un volcan sans éruptions. De André Prévot

Images d'illustration du mot « éruption »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « éruption »

Langue Traduction
Corse eruzione
Basque erupzioa
Japonais 噴火
Russe извержение вулкана
Portugais erupção
Arabe ثوران
Chinois 爆发
Allemand eruption
Italien eruzione
Espagnol erupción
Anglais eruption
Source : Google Translate API

Synonymes de « éruption »

Source : synonymes de éruption sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires