Disposition : définition de disposition


Disposition : définition du Wiktionnaire

Nom commun

disposition \dis.po.zi.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de disposer ou résultat de cette action.
    • Ce n'est pas parce qu'une matière a telle ou telle disposition qu'elle est unie à telle forme ; c'est l'inverse qui est vrai : pour que la forme soit telle, il importe que la matière soit optimalement disposée. — (François-Xavier Putallaz, Le sens de la réflexion chez Thomas d'Aquin, J. Vrin, 1991, page 67)
    • II est établi dans la Commune un emplacement particulier, affecté spécialement à l’abattis des porcs , et mis à la disposition du public pour cet usage , en se conformant aux Règlemens y relatifs. — (Règlement de police de la Commune de Morges, art 178, Lausanne, Samuel Delisle, 1839, page 56)
    • Tandis que nous nous entretenions amicalement avec ces bonnes gens, j’observais l’heureuse disposition du dressoir, de l’évier, des tablettes, où étaient rangés les pots et les assiettes. — (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, page 93)
    • La disposition à engrenages planétaires comporte un pignon central monté directement sur l'arbre du moteur, un équipage de satellites et une couronne fixe dans laquelle les satellites engrènent en tournant sur eux-mêmes. — (La Technique moderne, H. Dunod & E. Pinat, 1936, vol.28, page 481)
  2. Manière dont une chose est disposée.
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d'oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambrosie en est une espèce. — (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, p.354)
    • À la suite de la tour nº 11 est la tour nº 40, dite de Cahusac, qui présente une disposition curieuse. Le chemin de ronde tourne à l’entour, et est couvert par un portique ; […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Le massif dioritique de Lesterps, que la route de Bussière-Boffy recoupe transversalement sur 3 kilomètres, est en disposition synclinale : les gneiss plongent sous la diorite aussi bien à l'Ouest, près de Lesterps, que sur la bordure est. — (Maurice Chenevoy, Contribution à l'étude des schistes cristallins de la partie nord-ouest du Massif Central français, Imprimerie Nationale, 1958, p. 25)
  3. (Absolument) (Rhétorique) Arrangement des parties dont un discours est composé.
    • La rhétorique a trois parties : l’invention, la disposition et l’élocution.
  4. Tendance, acheminement à quelque chose de plus ou moins prochain, à une modification ou altération.
    • La taille de cet enfant accuse une disposition à se déformer.
    • On appelle diathèse en médecine la disposition du corps à contracter telle ou telle maladie.
  5. (En particulier) État bon ou mauvais du tempérament ou de la santé.
    • Le climat influe beaucoup sur la disposition habituelle du corps.
    • Être en bonne disposition ; être en mauvaise disposition.
  6. (Surtout au pluriel) Inclination ; aptitude.
    • Je fis des progrès étonnants dans mes études. […]. Enchanté des dispositions que je montrois , mon protecteur voulut que je prisse le petit collet, & promit de me faire avoir au premier jour un bénéfice. — (Pierre-Jean-Baptiste Nougaret, « Histoire du Chevalier d'Industrie », dans Les Milles et une Folies, tome 7, Londres : aux dépens de la Compagnie, 1785, p. 3)
    • Cependant, en constatant quelques malheureuses dispositions de celui qu'elle ne nomme jamais, elle n'en dit pas de mal un instant. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • C’est un enfant qui a beaucoup de disposition au bien. — Il a de grandes dispositions à l’étude, pour l’étude.
    • Naturellement on n’a que trop de disposition au mal.
    • (Absolument) (En bonne part)Cet enfant a des dispositions, beaucoup de dispositions, de grandes dispositions.
  7. Action de régler quelque chose, d’en disposer ou résultat de cette action.
    • Il a laissé la disposition de ses affaires à un tel. - Il en a fait une sage disposition.
    • Par une disposition particulière de la Providence.
  8. (Droit) (Souvent au pluriel) Action de disposer de son bien, ainsi que de tout acte par lequel on en dispose.
    • (Acte notarié). La preuve testimoniale n'est pas admissible contre les énonciations d'un acte notarié relatives à sa substance , aux dispositions qu'il contient, aux formes et solennités qu'il constate avoir été observées. — (« Les codes annotés de Sirey », édition entièrement refondue par P. Gilbert, tome 1 : Code Civil, Paris : chez De Cosse & N. Delamotte, 1847, p. 613)
    • il résulte de l’article L. 121-16-1, III, devenu L. 221-3 du code de la consommation, que le professionnel employant cinq salariés au plus, qui souscrit, hors établissement, un contrat dont l’objet n’entre pas dans le champ de son activité principale, bénéficie des dispositions protectrices du consommateur[1]
    • Par la disposition qu’il a faite de son bien, ou, simplement, Par la disposition de son bien.
  9. (Droit) Chacun des points que règle ou que décide une loi, une ordonnance, un arrêté, un jugement, un arrêt, etc.
    • Les dispositions d’une loi, d’une ordonnance.
    • L'usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation est interdit.
      Est également interdit le port à l'oreille, par le conducteur d'un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d'émettre du son, à l'exception des appareils électroniques correcteurs de surdité.
      Les dispositions du deuxième alinéa ne sont pas applicables aux conducteurs des véhicules d'intérêt général prioritaire prévus à l'article R. 311-1 […].
      — (Article R412-6-1 du Code de la route, version en vigueur au 28 juin 2015 → lire en ligne)
  10. (Jamais au pluriel) Pouvoir, faculté de disposer de quelqu’un ou de quelque chose.
    • L’envie de s’encanailler sexuellement auprès d'un « wesh wesh » de banlieue était passée pour la pulpeuse Marjorie qui s'orientait davantage vers une vie de « Marie-Chantal » à la disposition d'une moitié politicienne. — (Marek Corbel, Il était une fois 1945, Marseille : IS Édition, 2013, règle n°1)
    • Ce ministre a la disposition de beaucoup d’emplois, de sommes considérables.
  11. (Au pluriel) Préparatifs.
    • Prendre ses dispositions pour partir.
    • Prendre toutes les dispositions nécessaires.
  12. (Au pluriel) Sentiments où l’on est à l’égard de quelqu’un ou de quelque chose.
    • C’est un homme qui a de très bonnes dispositions pour vous.
    • Je l’ai laissé dans les meilleures dispositions à votre égard.
    • Je veux d’abord m’assurer de leurs dispositions. - Sonder les dispositions de quelqu’un.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Disposition : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISPOSITION. n. f.
Action de disposer ou Résultat de cette action. La disposition des parties du corps, des organes. La disposition des lieux. La disposition des meubles dans un appartement. Employé absolument, il signifie, en termes de Rhétorique, Arrangement des parties dont un discours est composé. La rhétorique a trois parties : l'invention, la disposition et l'élocution.

DISPOSITIONS, au pluriel, se dit aussi pour Préparatifs. Prendre ses dispositions pour partir. Prendre toutes les dispositions nécessaires.

DISPOSITION se dit aussi pour Tendance, acheminement à quelque chose de plus ou de moins prochain, à quelque modification ou altération. La taille de cet enfant accuse une disposition à se déformer. On appelle Diathèse en médecine la disposition du corps à contracter telle ou telle maladie. Il se dit particulièrement de l'État bon ou mauvais du tempérament ou de la santé. Le climat influe beaucoup sur la disposition habituelle du corps. Être en bonne disposition. Être en mauvaise disposition. Il signifie encore, surtout au pluriel, Inclination, aptitude. C'est un enfant qui a beaucoup de disposition au bien. Il a de grandes dispositions à l'étude, pour l'étude. Naturellement on n'a que trop de disposition au mal. Absolument et en bonne part, Cet enfant a des dispositions, beaucoup de dispositions, de grandes dispositions. Cet élève manque de dispositions. Il se dit également des Sentiments où l'on est à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose. C'est un homme qui a de très bonnes dispositions pour vous. Il est toujours dans les mêmes dispositions. Je l'ai laissé dans une disposition très favorable, dans les meilleures dispositions à votre égard. Je veux d'abord m'assurer de leurs dispositions. Sonder les dispositions de quelqu'un. Il signifie en outre Action de régler quelque chose, d'en disposer ou Résultat de cette action. Il a laissé la disposition de ses affaires à un tel. Il en a fait une sage disposition. Par une disposition particulière de la Providence. Il se dit, en termes de Jurisprudence, de l'Action de disposer de son bien, ainsi que de Tout acte par lequel on en dispose; et, dans ce sens, il s'emploie très souvent au pluriel. Par la disposition qu'il a faite de son bien, ou, simplement, Par la disposition de son bien. Selon la disposition qu'il avait faite en mourant. Dispositions entre vifs. Dispositions à cause de mort. Disposition testamentaire. Faire ses dispositions testamentaires, ses dernières dispositions. Il se dit encore de Chacun des points que règle ou que décide une loi, une ordonnance, un arrêté, un jugement, un arrêt, etc. Les dispositions d'une loi, d'une ordonnance. Disposition formelle. La disposition que renferme cet article est très claire. Déroger à une disposition. Les dispositions de ce jugement ont été réformées. Il signifie aussi Pouvoir, faculté de disposer de quelqu'un ou de quelque chose. Dans ce sens, il ne prend jamais le pluriel. Ce ministre a la disposition de beaucoup d'emplois, de sommes considérables. Tout est en la disposition de Dieu. Se mettre à la disposition de quelqu'un signifie, selon le cas, S'obliger à le servir s'il en a besoin, Attendre sa visite ou ses ordres, ou Être prêt à lui donner satisfaction.

Disposition : définition du Littré (1872-1877)

DISPOSITION (di-spô-zi-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Distribution selon un certain ordre. La disposition des parties du corps vivant. La disposition des lieux était favorable à la cavalerie. La disposition d'un appartement. Je crois vous avoir déjà mandé la disposition de tout l'été, et que Mme la dauphine le passera ici, par une raison qui plaît à tout le monde, Maintenon, Lett. d'Aubigné, 21 mai 1683.

    Fig. Les mesures qu'il [Dieu] a prises dans la disposition de mon salut, Bourdaloue, Carême, I, Prédestin. 382. Se tirer de la disposition de Dieu [sortir de l'ordre établi par lui], Fléchier, III, 278.

  • 2 Terme de rhétorique. La seconde des parties de la rhétorique, celle par laquelle on dispose dans le meilleur ordre ce que l'on a trouvé par l'invention.

    Dans le langage commun, la distribution des parties d'un discours. La disposition est une partie essentielle et qu'on ne peut négliger.

  • 3 Terme de littérature. La disposition d'un ouvrage, le plan de cet ouvrage.
  • 4 Terme de tactique militaire. Arrangement des troupes pour livrer bataille. Prendre ses dispositions. Vauban a fait des dispositions admirables, Maintenon, Lett. Mme de St-Géran, 4 nov. 1688. Soit qu'une première disposition échouant, leurs généraux n'en sussent pas changer, Ségur, Hist. de Nap. VII, 10.
  • 5 Terme d'astrologie. État des astres et de leurs aspects. L'horoscope ou le thème n'était, dans cette prétendue science, autre chose que la disposition des astres, du ciel et des aspects des planètes au point de la naissance de quelqu'un.
  • 6 Au plur. Préparatifs. Il faisait ses dispositions pour partir.
  • 7Manière d'être, en parlant du tempérament, de la santé. La disposition habituelle du corps. Il est visible que l'âme se trouve assujettie par ses sensations aux dispositions corporelles, Bossuet, Conn. III, 2.

    Être en bonne disposition, se porter bien. Être en mauvaise disposition, se porter mal. Comprenezvous bien la joie que j'aurai, si je vous revois avec cet aimable visage qui me plaît, un embonpoint raisonnable, une gaîté qui vient quasi toujours de la bonne disposition ? Sévigné, 341.

    Fig. Nous les trouvâmes qui nous attendaient en bonne disposition, c'est-à-dire à table et mangeant.

    Manière d'être de l'âme, des sentiments. Sonder les dispositions de quelqu'un. Il s'agit encore de l'honorer [Dieu], et pour cela de joindre à cette disposition de nécessité les dispositions de convenance, de piété, de perfection, Bourdaloue, Dim. oct. du S. Sacrem. t. II, p. 311. Mentor profita de cette heureuse disposition, Fénelon, Tél. X. Steinbock profita de cette disposition des esprits qui, dans un jour de bataille, vaut autant que la discipline militaire, Voltaire, Charles XII, 5. Cependant va chercher ta maîtresse, et l'instruis Des dispositions où tu vois que je suis, Piron, Métrom. IV, 3.

  • 8Tendance. La taille de cet enfant a quelque disposition à se contourner.

    Fig. Il se sent une grande disposition à être votre ami. J'avais déjà quelque disposition à cette crainte, Voiture, Lett. 23.

  • 9Aptitude, en bonne ou en mauvaise part. Il a de grandes dispositions à l'étude. Les mauvaises dispositions de ce jeune homme. Le choix des études doit être subordonné aux dispositions naturelles de l'esprit, Bonnet, Œuvres mêlées, t. XVIII, p. 176, dans POUGENS.

    Absolument et alors toujours pris en bonne part. Il a beaucoup de dispositions.

  • 10Intention, dessein. Sa disposition à vous servir est manifeste. Il était en disposition de tout révéler, Bossuet, Déf. La honte du pénitent, jointe au peu de disposition de s'examiner, Fléchier, Serm. II, 259.
  • 11 Terme de philosophie scolastique. Disposition prochaine, état prochain où est une chose pour recevoir une nouvelle qualité, une nouvelle forme ; en sens contraire, disposition éloignée.
  • 12Pouvoir, faculté de disposer. Ce ministre a la disposition de beaucoup d'emplois. Tout est ici à ma disposition. Il laissa la place à la disposition des alliés, Perrot D'Ablancourt, Arrien, liv. IV, dans RICHELET. Ma santé n'ayant pas encore été telle qu'elle me puisse laisser la libre disposition de moi-même, Guez de Balzac, liv. I, lett. 5. Elle laisse à la seule disposition de sa volonté les suites de sa destinée, Massillon, Car. Prière 2. Avoir en sa disposition de grands biens, Massillon, Confér. Us. d. reven. ecclés.

    Je serai, je me mets à votre disposition, c'est-à-dire selon le cas, je vous obligerai si vous en avez besoin, j'attendrai que vous veniez me parler, je vous donnerai satisfaction, etc.

  • 13Manière d'employer, de disposer de. Rendons justice à l'esprit de sagesse et d'équité qui a fait concourir M. le comte de Maurepas à une disposition si utile des fonds publics, Condorcet, Maurepas.

    Action de régler par testament, par volonté dernière. Les dispositions les plus sages des princes mourants sont souvent peu respectées après leur mort et rarement exécutées, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. X, p. 43, dans POUGENS.

    Terme de jurisprudence. Action de disposer de son bien. Disposition à titre gratuit. Cette disposition que Jésus-Christ a faite en notre faveur [dans son testament], Bossuet, III, Pass. 1.

    En ce sens, il se dit souvent au pluriel. Dispositions testamentaires.

  • 14Chaque point réglé par une loi, par un arrêt. Se conformer aux dispositions d'une loi, d'une ordonnance. La loi des douze tables est pleine de dispositions très eruelles, Montesquieu, Espr. VI, 15. Mais vous n'avez pas voulu donner à cette disposition un effet rétroactif, Décret du 23 floréal, an II, rapport Cambon, p. 92. Vous ne ferez que généraliser une disposition dont le despotisme avait senti quelquefois la nécessité, ib.

    Absolument. La disposition de la loi, ce que la loi ordonne, prescrit. Cela est de la disposition du droit, Patru, Plaidoyer 3, dans RICHELET.

    Et par opposition, la disposition de l'homme, ce qu'une personne peut prescrire par acte entre-vifs. C'est une maxime que la disposition de l'homme fait cesser la disposition de la loi.

    Dispositions d'un jugement, le dispositif d'un jugement par opposition au préambule et aux motifs.

  • 15État d'un corps qui est dispos. La fête des jeux isthmiens était proche ; c'est un spectacle où de tout temps il aborde un nombre infini de monde pour deux raisons : l'une, que, s'y faisant toutes sortes de combats d'adresse, de force et de disposition…, Malherbe, Le XXXIIIe livre de Tite Live, chap. 32. Il a toujours servi le roi à genoux, avec cette disposition que les gens de quatre-vingts ans n'ont jamais, Sévigné, Lett. du 17 juin 1687.

    Vieilli en cette acception.

HISTORIQUE

XIIe s. De ces tenebres soi vit avironneit li prophetes, qui ne pout trespercier les deventraineteiz [choses intérieures] de la divine disposition, Job, 469.

XIVe s. Tu n'es pas toutes heures en une disposition, ains trouveras que ce qui aucune fois te semblera bon de faire, l'autre fois te semblera mauvais, Ménagier, I, 9.

XVe s. Les choses en ce royaume estoient en bonne disposition, et avoit faict plusieurs notables conquestes, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1380. Et allegua la disposition du temps et la saison, Commines, IV, 8.

XVIe s. Il appert que le tout advient par son ordonnance et disposition [de Dieu], Calvin, Instit. 763. Madame a fort bien reposé ceste nuict ; je continueray à vous escripre de sa disposition [santé], Marguerite de Navarre, Lett. 68. La bienseance exterieure, la disposition de la personne se doibt façonner quand et quand l'ame, Montaigne, I, 182. La disposition [l'ordre] de cette armée n'est aulcunement barbare, Montaigne, I, 230. D'addresse et de disposition, je n'en ai point eu, et suis fils d'un pere très dispos, Montaigne, III, 43. Les devis [projets], dit-il, sont en ma pleine disposition, et les effects en celle de fortune et du roy, Amyot, Préf. XX, 48. Ce fut le premier qui attribua la disposition et le gouvernement du monde à une pure et simple intelligence, Amyot, Péric. 6. Ce qui avoit esté ordonné par le testament ou autre disposition de derniere volonté, P. Pithou, 25. Et en ung bal royal, il avoit, par sa disposition et bonne grace, la principale vogue, Carloix, VI, 36.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ION.
15Ajoutez :

Agilité. C'est [les bourrées à Vichy] la plus surprenante chose du monde, des paysans, des paysannes, une oreille plus fine que vous, une légèreté, une disposition ; enfin j'en suis folle, Sévigné, 8 juin 1676.

16À dispositions, se dit de robes, de jupons, dont la garniture est imprimée dans la robe, le jupon mêmes. Le comptoir des articles d'Alsace imprimés… a fait imprimer à Mulhouse dix-sept mille pièces et soixante-huit mille robes à dispositions dans ces mêmes tissus, Journ. offic. 7 mars 1872, p. 1631. Ces volants sont d'ordinaire à dispositions, c'est-à-dire qu'ils offrent sur la jupe unie des dessins variés et des nuances différentes, E. de la Bédollière, Hist. de la mode, ch. XVII, Paris, 1858.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Disposition : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DISPOSITION, s. f. (Belles-Lett.) partie de la Rhétorique qui consiste à placer & ranger avec ordre & justesse les différentes parties d’un discours.

La disposition est dans l’art oratoire ce qu’est un bel ordre de bataille dans une armée, lorsqu’il s’agit d’en venir aux mains ; car il ne suffit pas d’avoir trouvé des argumens & des raisons qui doivent entrer dans le sujet que l’on traite, il faut encore savoir les amener, les disposer dans l’ordre le plus propre à faire impression sur l’esprit des auditeurs. Toutes les parties d’un discours doivent avoir entre elles un juste rapport, pour former un tout qui soit bien lié & bien assorti ; ce qu’Horace a dit du poëme, étant exactement applicable aux productions de l’éloquence :

Singula quæque locum teneant sortita decenter.

La disposition est donc l’ordre ou l’arrangement des parties d’un discours, qu’on met ordinairement au nombre de quatre ; savoir l’exorde ou début, la narration, la confirmation, & la peroraison ou conclusion : quelques-uns cependant en distinguent jusqu’à six ; savoir l’exorde, la division, la narration, la confirmation, la réfutation, & la peroraison, qu’ils expriment par ce vers technique :

Exorsus, narro, seco, firmo, refello, peroro.

Mais il est beaucoup plus simple de comprendre la division dans l’exorde, & la réfutation dans la confirmation.

La disposition est ou naturelle ou artificielle ; la naturelle est celle dans laquelle on vient de ranger toutes les parties du discours. En effet, ce ne sont pas les regles, mais la nature elle-même qui dicte que pour persuader les auditeurs, 1°. il faut les disposer à écouter favorablement les choses dont on veut les entretenir. 2°. Il faut leur donner quelque connoissance de l’affaire que l’on traite, afin qu’ils sachent de quoi il s’agit. 3°. On ne doit pas se contenter d’établir ses propres preuves, il faut renverser celles de ses adversaires ; & enfin lorsqu’un discours est étendu, & qu’il est à craindre qu’une partie des choses qu’on a dites ne se soit échappée de la mémoire des auditeurs, il est bon de répeter en peu de mots sur la fin ce qu’on a dit plus au long.

Parmi les modernes, un discours se distribue en exorde, division ou proposition, premiere, seconde, & quelquefois troisieme partie, & peroraison ; & dans l’éloquence du barreau on distingue l’exorde, la narration ou le fait, ou la question de droit, la preuve ou les moyens, la replique ou réponse aux objections, & la conclusion, ou, comme on dit en style de palais, les conclusions.

Par disposition artificielle on entend celle où pour quelque raison particuliere on s’écarte de l’ordre naturel, en mettant une partie à la place de l’autre. Voyez chaque partie du discours sous son article, Exorde, Narration, Confirmation, & c. (G)

Disposition, (Medecine.) διάθεσις, signifie l’état du corps humain, dans lequel il est susceptible de changement en bien ou en mal, comme de recouvrer la santé s’il l’a perdue ; d’être affecté de maladie, ou d’un plus grand dérangement de fonctions, lorsque la maladie est déjà établie : ainsi ce terme se prend en différens sens ; on l’exprime communément en latin par le mot diathesis, qui est le même qu’en grec : on dit diathesis inflammatoria, disposition à l’inflammation ; scorbutica, au scorbut, & c.

Le mot disposition est encore employé quelquefois pour habitude. Voyez Habitude. (d)

Disposition, (Jurisp.) est un acte qui ordonne quelque chose, ou qui contient quelque arrangement des biens de celui qui dispose. (A)

Dispositions d’un acte, en général sont les conventions & les arrangemens portés dans l’acte. (A)

Dispositions d’un arrêt ou autre jugement, c’est ce qui est ordonné par le jugement. Les dispositions sont toutes renfermées dans la derniere partie du jugement, qu’on appelle le dispositif. (A)

Disposition caduque, est une chose ordonnée par un jugement ou autre acte, qui demeure sans exécution, parce qu’elle ne peut plus avoir lieu, soit par le décès de quelqu’un, ou par quelque autre évenement. (A)

Disposition captatoire : on appelle ainsi dans les testamens & autres actes de derniere volonté, les dispositions qui tendent à engager celui à qui on donne quelque chose à faire de sa part quelque libéralité : par exemple, s’il est dit, j’institue Titius pour telle part qu’il m’instituera son héritier, ces sortes de dispositions sont reprouvées comme n’étant pas de vraies libéralités ; mais ce n’est pas une disposition captatoire, que de donner quelque chose en reconnoissance de ce que l’on a déjà reçû. Voyez les lois 70 & 71. ff. de hæred. instit. Cujas, ibid. Godefroi, sur la loi 11. cod. de testam. milit. Maynard, liv. VIII. chap. lxj. Carondas, livre VIII. rép. lx. & au mot Testament. (A)

Disposition à cause de mort, est un acte fait en vûe de la mort, & par lequel on déclare ses dernieres volontés. On entend quelquefois par ce terme l’acte qui contient les dispositions, & quelquefois les dispositions mêmes.

Il y a trois sortes d’actes, par lesquels on peut faire des dispositions ; savoir les donations à cause de mort, les testamens, & codiciles.

On peut aussi en faire par une institution contractuelle, par une convention de succéder, par une démission ou partage, fait par les pere & mere entre leurs enfans.

Les dispositions à cause de mort sont révocables de leur nature jusqu’au dernier moment de la vie, à moins qu’elles ne participent en même tems de la nature des actes entre-vifs, comme les institutions contractuelles. Voyez Donation, Testament, Codicile, Institution, Substitution, Legs, Démission, Partage. (A)

Disposition causée, c’est lorsque le jugement ou l’acte sont motivés. (A)

Disposition comminatoire, c’est lorsqu’une convention ou un jugement prononce une peine ou une déchéance, faute de faire quelque chose dans un certain tems. Quoique cela n’ait point été fait dans le tems marqué, on n’en est pas déchû irrévocablement ; parce que la disposition n’est réputée que comminatoire : c’est pourquoi il faut obtenir un autre jugement, qui faute d’avoir satisfait au premier, déclare la peine ou déchéance encourue, à moins qu’il ne fût dit par le premier jugement, qu’en vertu de ce jugement & sans qu’il en soit besoin d’autre, la disposition aura son effet. Voyez Comminatoire & Défaut (A)

Disposition conditionnelle, est celle dont l’exécution dépend de l’évenement de quelque condition. (A)

Dispositions des Coutumes, sont ce qui est ordonné par le texte des coûtumes. Chaque article de coûtume forme une disposition particuliere, & même en renferme quelquefois plusieurs. Voyez ci-devant Coutumes. (A)

Disposition de derniere volonté, est un acte fait en vûe de la mort, par lequel on ordonne quelque chose au sujet de ses biens, pour avoir lieu après sa mort. Voyez ci-devant Disposition à cause de mort. (A)

Disposition entre-vifs, est ce qui est ordonné par un acte entre-vifs, & pour avoir son exécution entre-vifs. La disposition entre-vifs est opposée à la disposition à cause de mort ; une vente, un échange, sont des dispositions entre-vifs : un legs est une disposition à cause de mort. (A)

Disposition gratuite, est celle qui est faite par pure libéralité, comme une donation ; à la différence d’un bail, où la chose est donnée pour en tirer une rétribution. (A)

Disposition irrévocable, est un acte au sujet duquel on ne peut varier, tel qu’une donation entre-vifs ; au lieu que les dispositions de derniere volonté sont révocables jusqu’à la mort. (A)

Disposition d’un jugement, est ce que le jugement ordonne, soit sur le différend des parties, soit par forme de réglement. Chaque disposition d’une sentence ou arrêt forme comme autant de jugemens séparés : c’est pourquoi l’on dit, tot capita, tot judicia ; & il est permis de se pourvoir contre une disposition sans attaquer les autres, sauf à celui qui soûtient le bien-jugé, à faire voir la relation qu’une disposition peut avoir avec l’autre. (A)

Disposition de l’homme, s’entend de tout ce que les hommes peuvent ordonner par acte, soit entre-vifs, ou à cause de mort. La disposition de l’homme est opposée à celle de la loi ; & la maxime en cette matiere est que la disposition de l’homme fait cesser celle de la loi. Ce n’est pas que les particuliers ayent le pouvoir d’abroger les lois : cela signifie seulement que la disposition de l’homme prévaut sur celle de la loi, lorsque celle-ci n’a ordonné quelque chose que dans le cas où l’homme n’en auroit pas ordonné autrement, ou lorsque la loi a disposé simplement sans défendre de déroger à sa disposition. (A)

Disposition libre, est un acte fait par quelqu’un de sa bonne volonté, sans aucune force ni contrainte, & sans suggestion ni captation de personne. Voyez Captateur, Force, Violence, Suggestion. (A)

Disposition de la loi, est tout ce que la loi ordonne : & l’on entend par-là non seulement ce qui est porté par les lois proprement dites, telles que les lois romaines, & les ordonnances, édits, & déclarations ; mais aussi toute disposition qui a force de loi, telles que les coûtumes, & même les usages non écrits qui s’observent de tems immémorial. La disposition de l’homme fait cesser celle de la loi. Voyez ci-dev. Disposition de l’homme, & Loi. (A)

Disposition modale, est celle à laquelle le testateur a attaché une certaine charge, de faire ou donner quelque chose en considération de sa libéralité, & après que le légataire l’aura reçûe. Il y a quelques lois qui donnent le nom de condition, à ce qui n’est proprement qu’un mode, quoique le mode soit différent de la condition affirmative & de la condition négative. Voyez Mode. (A)

Disposition négative, est la disposition d’une loi qui se contente d’ordonner quelque chose, sans défendre de faire aucune convention ou disposition au contraire. Tel est l’article 139. de la coûtume de Reims, qui porte : « homme & femme conjoints par mariage, ne sont uns & communs en biens meubles & conquêts faits durant & constant le mariage ». Cette disposition est simplement négative, parce que quoiqu’elle n’établisse pas la communauté, elle ne défend pas aux parties de la stipuler. Ce ne sont pas les termes négatifs qui forment ce que l’on appelle une disposition négative ; car une disposition de cette espece peut être conçûe en termes affirmatifs, qui soient équipollens à des termes negatifs. La disposition simplement négative est opposée à la disposition prohibitive, qui défend de rien faire de contraire à ce qu’elle ordonne. Il y a des dispositions qui sont tout à la fois négatives prohibitives ; c’est-à-dire qui en rejettant quelque usage, défendent en même tems de déroger à cette disposition. Voyez ci-après Disposition prohibitive. (A)

Disposition onéreuse, est un acte qui transmet à quelqu’un une chose à titre onéreux, & non à titre lucratif. (A)

Disposition pénale, voyez Loi pénale.

Disposition prohibitive, est une disposition d’une loi ou d’un jugement, qui défend de faire quelque chose. Il n’est pas permis aux parties de déroger à ces sortes de dispositions : tel est, par exemple, l’article 330. de la coûtume de Normandie, qui porte : « quelque accord ou convenant qui ait été fait par contrat de mariage, les femmes ne peuvent avoir plus grande part aux conquêts faits par le mari, que celle qui est reglée par la coûtume à laquelle les contractans ne peuvent déroger ». Cette disposition est tout à la fois prohibitive négative. Il y a des dispositions où la prohibition n’est pas si marquée, & qui ne laissent pas d’être prohibitives négatives ; telles que l’article 251. de la coûtume de Paris, « nul ne peut être héritier & légataire ». Voyez ci-devant Disposition négative, & la treizieme question des dissertations de M. Boulenois. (A)

Disposition rémunératoire, est un acte qui a pour objet de récompenser quelqu’un des services qu’il a rendus. (A)

Disposition de Sentence, c’est ce qui est ordonné par une sentence. Voyez ci-devant Disposition d’un arrêt. (A)

Disposition testamentaire, c’est une chose qui est ordonnée par testament. Voy. Testament. (A)

Disposition d’une armée, (Art mil.) c’est la position ou l’arrangement que lui donne le général. Voy. Ordre de bataille. La meilleure disposition d’une armée, selon Vegece, n’est pas tant celle qui nous met en état de battre l’ennemi, que celle qui l’affame & le ruine à la longue. C’étoit aussi le sentiment de César : ce fameux Romain, dans la guerre d’Afranius, ayant coupé les vivres à l’armée ennemie, & étant pressé par ses soldats de profiter de l’occasion de combattre, ne voulut pas hasarder de braves soldats, ni se mettre au pouvoir de la fortune ; parce qu’il n’est pas moins du devoir d’un grand capitaine de vaincre son ennemi par adresse, que par force. Comm. de César par d’Ablancourt. (Q)

Disposition, en Architecture, est la distribution juste de toutes les différentes parties d’un bâtiment, conformément à leur nature & à leur utilité. Voyez Ordonnance.

Disposition, (Jard.) Voyez Distribution.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Disposition : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « disposition » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « disposition »

Étymologie de disposition - Littré

Provenç. dispositio, despozition, desposecio ; espagn. disposicion ; ital. disposizione ; du latin dispositionem, de dis… préfixe, et positio, action de mettre (voy. POSITION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de disposition - Wiktionnaire

Du latin dispositio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « disposition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
disposition dispɔzisjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « disposition »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « disposition »

  • Les habitués l’auront certainement remarqué, mais depuis le début de l’été, le marché hebdomadaire du mardi ne cesse d’évoluer. En effet, du fait de la crise sanitaire, il a fallu repenser les espaces et réinventer la disposition des lieux. Depuis mardi dernier, les créateurs ont même été déplacés vers le centre-ville, rue du Port. Ces derniers devraient d’ailleurs voir augmenter leur nombre pour rendre encore plus attractive cette partie du marché, véritable sas avant le port. Cette disposition permet également de réguler la circulation. Le Telegramme, Les créateurs du marché hebdomadaire s’installent rue du Port - Pont-Aven - Le Télégramme
  • Comme attendu, les dérogations pour “la mise à disposition sur le marché et l’utilisation temporaires de certains produits hydro-alcooliques utilisés en tant que biocides désinfectants pour l’hygiène humaine” viennent d’être prolongées. L’Arrêté du 29 juin 2020 qui le prévoit a été publié au Journal Officiel de la République Française le 2 juillet 2020. , Prolongation des dérogations pour les produits hydro-alcooliques - La règlementation cosmétique
  • Le juge constitutionnel a censuré sa disposition-phare, l’obligation faite aux réseaux sociaux de supprimer, dans les vingt-quatre heures, sous peine de lourdes amendes, les contenus « haineux » qui leur sont signalés sur Facebook, Twitter, Snapchat, YouTube… Pour le Conseil constitutionnel, ce mécanisme risquait de porter « une atteinte à l’exercice de la liberté d’expression et de communication qui n’est pas nécessaire, adaptée et proportionnée ». Or, c’était « le cœur du texte », comme l’affirmait Mme Avia, en mai 2019. Le Monde.fr, La loi Avia contre la haine en ligne largement retoquée par le Conseil constitutionnel
  • La personne qui a racheté l’immeuble de l’épicerie fine Chez Félix, rue du Huitième-de-Ligne, met ce local à disposition, sans contrepartie financière. Il vise notamment des artistes. Les porteurs de projet peuvent l’utiliser pendant une semaine ou deux. Déjà 15 projets ont été validés. La Voix du Nord, Saint-Omer: un propriétaire met son local à la disposition des artistes, gratuitement
  • L’OM Campus mis à disposition de l’académie... LaProvence.com, OM | L’OM Campus mis à disposition de l’académie d’Aix-Marseille | La Provence
  • Accédez aux ressources mis à votre disposition sur les autres plateformes en ligne dédiées. Conseil national des barreaux, Offre de mise à disposition d'un bureau partagé 2 jours / semaine Quai de Bourbon 75004 :: 400 € HT | Conseil national des barreaux
  • Un couple de Bretons dont la femme a été soignée l’année dernière à l’hôpital de Saint-Dié-des-Vosges a décidé de mettre gratuitement sa maison du Morbihan à disposition pendant trois semaines. Un tirage au sort aura lieu au centre hospitalier pour désigner celui ou celle qui pourra en profiter. , Insolite | Un couple de Bretons met sa maison à disposition du personnel de l’hôpital
  • Les documents prévus par l'article R.225-83 du Code de commerce sont tenus à la disposition des actionnaires, conformément aux dispositions réglementaires applicables, au siège social de la société : Tour Franklin, 100-101 terrasse Boieldieu, 92042 Paris La Défense cedex. Actusnews Wire, WAVESTONE - Mise à disposition des documents préparatoires à l'Assemblée générale mixte du 28/07/2020 - 06/07/2020 - 08H30 - Actusnews Wire
  • L'habileté que l'on exerce dans l'amour ne vient pas de la ruse, elle vient de la disposition qu'on a d'aimer. De Claire Martin / Les Morts
  • La nouveauté dans la peinture ne consiste pas dans un sujet encore non vu, mais dans la bonne et nouvelle disposition et expression, et ainsi de commun et de vieux, le sujet devient singulier et neuf. De Nicolas Poussin
  • Savez-vous quelle est la plus grande et la meilleure compétition? Votre propre vie. Il n'y a rien de plus grand. Et vous n'en avez qu'une à votre disposition. De Andrew Williams
  • Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir, et assez d'obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire. De Blaise Pascal / Pensées sur la religion
  • Rien ne définit mieux l’être humain que sa disposition à faire des choses absurdes pour obtenir des résultats totalement improbables. De Scott Adams / Le Principe de Dilbert
  • Je ne puis pas encore m'expliquer aujourd'hui, à cinquante-deux ans, la disposition au malheur que me donne le dimanche. De Stendhal / Vie de Henry Brulard
  • L'humour est une disposition d'esprit qui fait qu'on exprime avec gravité des choses frivoles et avec légèreté des choses sérieuses. De Alfred Capus
  • Préférence. Sentiment, ou disposition de l'esprit, induit par la croyance erronée qu'une chose est meilleure qu'une autre. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Les femmes ont à leur disposition deux armes terribles : le fard et les larmes. Heureusement pour les hommes elles ne peuvent pas s’en servir en même temps. De Marilyn Monroe
  • Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir. De Montesquieu / De l'esprit des lois
  • Ce n'est pas le temps ou l'occasion qui déterminent l'intimité, c'est une question de disposition. De Jane Austen / Raison et Sentiments
  • Une disposition intensivée à l’alcool parmi les chercheurs en littérature entraîne également une plus grande sociabilité. De Michaël Krüger / Histoires de famille
  • L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant. De Martin Heidegger / De l’essence de la vérité
  • Le luxe dissipe tous les biens qui sont à sa disposition. De Proverbe oriental
  • Être heureux, c’est une disposition. Tu ne peux pas être heureux en amour si tu n’as pas une disposition à être heureux. De Yasmina Reza / Heureux les heureux

Traductions du mot « disposition »

Langue Traduction
Corse dispusizione
Basque xedapen
Japonais 配置
Russe расположение
Portugais disposição
Arabe تغير
Chinois 性格
Allemand anordnung
Italien disposizione
Espagnol disposición
Anglais disposition
Source : Google Translate API

Synonymes de « disposition »

Source : synonymes de disposition sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « disposition »


Mots similaires