Délassement : définition de délassement


Délassement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉLASSEMENT, subst. masc.

Action, fait de délasser ou de se délasser physiquement ou moralement. Avoir besoin de délassement (Ac.); inviter au délassement; prendre du délassement. Cf. délasser ex. 1.Esquisses peintes, (...) pour le plaisir, pour le délassement du pinceau! (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 316).
P. ext. Occupation qui délasse. Le délassement de la chasse, de la lecture. Les occupations ou les délassemens y [dans une grande ville] sont toujours à peu près les mêmes (Senancour, Obermann,t. 2, 1840, p. 215).Vous me l'avez assez répété, je suis un délassement pour vous (...) pas autre chose! (Guitry, Veilleur,1911, II, p. 14).
Prononc. et Orth. : [delɑsmɑ ̃]. [a] ant. ds Lar. Lang. fr. Admis ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. Av. 1630 (D'Aubigné, Œuvres, 11, 85, Reaume et Caussade ds R. Hist. litt. Fr., t. 9, p. 478). Dér. de délasser*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 151. Bbg. Munster (V.). Die Entwicklung des Fremdenverkehrs im Spiegel der französischen Fachterminologie. Der Österreichische Betriebswirt. 1961, t. 11, p. 249.

Délassement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

délassement \de.las.mɑ̃\ masculin

  1. Action de délasser, de se délasser.
    • Sans cesse en alerte, en constante défiance, les habitants de ces cavernes de pierre, n'avaient comme délassement que de basses orgies et le troussement crapuleux des maritornes. — (Jacques de Broglie, La tragique histoire du Château de Chaumont: ou, "Si les pierres pouvaient parler", Au Fil d'Ariane, 1964, page 69)
  2. Exercice agréable qui repose de travaux sérieux.
    • Le délassement de la pêche, de la chasse.
    • Annette, envoyée à la découverte, revint en annonçant qu'on préparait chez le maréchal une somptueuse fête, et que ce délassement aurait lieu dans trois jours. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Délassement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉLASSEMENT. n. m.
Action de délasser, de se délasser. Après tant de travaux, il faut du délassement. Le jeu ne doit être qu'un délassement. L'esprit a besoin de délassement. Il se dit aussi d'un Exercice agréable qui repose de travaux sérieux. Le délassement de la pêche, de la chasse.

Délassement : définition du Littré (1872-1877)

DÉLASSEMENT (dé-lâ-se-man) s. m.
  • 1Cessation de la lassitude. Vous avez besoin d'un peu de délassement.
  • 2 Fig. Exercice agréable. Le délassement de la pêche, de la chasse. Par ces délassements, sa noble inquiétude De ses justes desseins faisait l'heureux prélude, Corneille, Attila, II, 5. La comédie fut toujours le délassement des grands hommes, le divertissement des gens polis et l'amusement du peuple, Saint-Évremond, Coméd. ital. dans RICHELET. Ceux à qui il n'est permis de prendre les sciences que pour le délassement ou pour l'ornement ne peuvent choisir ni des délassements plus nobles ni des ornements qui siéent mieux, Fontenelle, Maisons. Un tel délassement nuit-il à leur courage ? Delavigne, Vêpres sicil. II, 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « délassement »

Étymologie de délassement - Littré

Délasser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de délassement - Wiktionnaire

 Dérivé de lasser avec le préfixe dé- et le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « délassement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
délassement delasœmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « délassement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « délassement »

  • Le temps ne s’est toutefois pas écoulé sans la moindre avancée: entre 1974 et 2020, le nombre de places de parc qu’offre cette surface gagnée sur le lac est passé de 2000 à 300. Et de gratuites à payantes. Entre-temps, le terrain vague s’est mué en zone de délassement plus ou moins savamment organisée. , «L’herbe y est pourtant verte», l’air du temps de...
  • Avec ses 150 hectares sur un massif de 1.500 hectares répartis entre autre sur Charleroi, Gerpinnes et Nalinnes, le bois du centre de délassement se voit bien devenir le "central park carolo". , Le centre de délassement de Marcinelle veut devenir une sorte de "Central Park carolo" - DH Les Sports+
  • Le but de la musique devrait n’être que la gloire de Dieu et le délassement des âmes. Si l’on ne tient pas compte de cela, il ne s’agit plus de musique mais de nasillements et beuglements diaboliques. De Jean Sébastien Bach
  • Tu trouveras, dans n'importe quelle situation, des divertissements, des délassements et des plaisirs, si tu t'appliques à juger tes maux légers plutôt que de te les rendre intolérables. De Sénèque / La Vie heureuse

Images d'illustration du mot « délassement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « délassement »

Langue Traduction
Corse rilassamentu
Basque erlaxazioa
Japonais リラクゼーション
Russe отдых
Portugais relaxamento
Arabe استرخاء
Chinois 松弛
Allemand entspannung
Italien rilassamento
Espagnol relajación
Anglais relaxation
Source : Google Translate API

Synonymes de « délassement »

Source : synonymes de délassement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « délassement »



mots du mois

Mots similaires