La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « récréation »

Récréation

[rekreasjɔ̃]
Ecouter

Définitions de « récréation »

Récréation - Nom commun

  • Activité ou passe-temps permettant de se divertir et de se détendre après un travail ou une occupation sérieuse.

    Cheminant vers la rue Saint-Joseph, elle songe avec nostalgie à l'ancienne Suzanne, celle qui s’épivardait dans la rue avec ses enfants pendant les récréations et qui, parfois, grimpait au pommier en déchirant sa jupe...
    — Anne-Marie Sicotte, Les accoucheuses
  • Période durant laquelle des élèves ou des membres d'une communauté religieuse cessent leurs activités habituelles pour se reposer et s'amuser.

    - Quelquefois, disait-il, à la récréation, au lieu de jouer avec les camarades, je vais m’asseoir sur un banc, sans rien faire.- Tiens, quelle drôle d’idée ; tu dois t’ennuyer, pourtant !- Oh ! oui mais comme ça la récréation me paraît plus longue. Tu comprends !
    — Colette Vivier, La maison des petits bonheurs

Expressions liées

  • Ce religieux est à la récréation, en récréation
  • Cour de récré
    Bientôt, les écoliers de l’école maternelle de la Solidarité à Montignies-sur-Sambre profiteront d’une toute nouvelle cour de récréation. D’autres seront rénovées entre 2022 et 2023…
    — Édition digitale de Charleroi, Nouvelle cour de récré pour l’école maternelle de la Solidarité - Édition digitale de Charleroi
  • Cour de récréation
    OUI, mais cette cour de récréation nous coûte très cher à nous pauvres européens !
    — Le Point, « L’Europe va devenir la cour de récréation du reste de l’humanité » - Le Point
  • Prendre, se donner une récréation
  • Récréations scientifiques
  • Surveiller la récréation
  • Être, sortir en récréation

Étymologie de « récréation »

Du latin recreatio, de recreare, récréer.

Usage du mot « récréation »

Évolution historique de l’usage du mot « récréation » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « récréation » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « récréation »

Citations contenant le mot « récréation »

  • Depuis 2018, Villeurbanne repense les cours de récréation de ses écoles pour lutter contre les îlots de chaleur. Trop de béton fait monter la température, baisser de 5 à 10 degrés la température c'est possible avec des copeaux de bois.
    France 3 Auvergne-Rhône-Alpes — Rentrée 2022 : pour refroidir les cours de récréation bétonnées on peut utiliser des copeaux de bois
  • Édith Maruéjouls, géographe du genre, intervient depuis 20 ans dans les écoles, où les garçons ont tendance à s’approprier l’espace de la cour de récréation, essentiellement en jouant au foot. Elle nous explique comment elle travaille.
    France Inter — Repenser la cour de récréation, terrain des inégalités de genre, avec la géographe Édith Maruéjouls
  • À quoi ressemble une cour de récréation aujourd’hui ?
    SudOuest.fr — Ecole : faut-il bannir les ballons des cours de récréation ?
  • Je me rappelle le jour où j’ai compris que j’étais devenu adulte. Je vivais déjà avec Marie, nous avions Agustín depuis deux ou trois ans, je travaillais depuis des années comme je le fais toujours plus ou moins aujourd’hui, charpentier ici et là, bricoleur à droite et à gauche, électricien quand il faut, plombier ou même jardinier si on me le demande, ni trop souvent ni trop peu, juste ce qu’il faut pour maintenir le juste équilibre, rapporter à la maison ma part de revenus et me garder du temps à moi, ne pas me perdre tout entier en chantiers. Marie était déjà traductrice, traduisait déjà Lodoli et d’autres auteurs qu’elle aimait. C’est-à-dire que notre vie était déjà à peu près ce qu’elle est maintenant, et que nous en étions satisfaits, nous songions souvent que nous avions de la chance, nous nous plaisions à V., nous avions des amis, nous sentions que c’était un endroit où nous étions susceptibles de rester un bon moment encore, bref nous allions bien.Et un matin je me suis levé et je me suis dit que ça y est, tu es grand. J’ai réalisé qu’il fallait que j’arrête de me répéter ces mots, plus tard quand je serai grand. Que c’était fait : j’étais grand. Je l’étais devenus à mon insu. Sans que personne vienne me prévenir. J’ai compris qu’il n’y aurait pas d’épreuve. Pas de monstre à vaincre ni de noeud à trancher. Pas de coup de gong solennel. Pas de voix paternelle pour me souffler à l’oreille ces mots, c’est maintenant, t’y voilà. J’ai compris qu’il n’y aurait nulle ligne à franchir. Nul cap à passer. Nul obstacle à surmonter. Qu’être grand simplement désormais ce serait ça : la continuation de ce présent, de cette lente translation, de ce glissement presque imperceptible, seulement décelable à l’érosion de certaines de mes facultés, au grisonnement de mes tempes et de celles de Marie, à notre renoncement de plus en plus fréquent à telle ou telle folie qui autrefois nous aurait semblé le sel même de la vie, à la taille chaque année accrue d’Agustín, à son énergie toujours plus fascinante. À son appétit d’ogre lui aussi décidé à nous dévorer chaque jour un peu plus.J’ai réalisé qu’il ne se passerait rien. Qu’il n’y avait rien à attendre. Que toujours ainsi les semaines continueraient de passer, que le temps continuerait d’être cette lente succession d’années plus ou moins investies de projets, de désirs, d’enthousiasmes, de soirées plus ou moins vécues. De jours tantôt habités avec intensité, imagination, lumière, des jours pour ainsi dire pleins, comme on dit carton plein devant une cible bien truffée de plombs. Tantôt abandonnés de mauvais gré au soir venu trop tôt. Désertés par excès de fatigue ou de tracas. Perdus. Laissés vierges du moindre enthousiasme, De la moindre récréation, du moindre élan véritable. Jours sans souffle, concédés au soir trop tôt venu, à la nuit tombée malgré nos efforts pour différer notre défaite, et résignés alors nous marchons vers votre lit en nous jurant d’être plus rusés le lendemain – plus imaginatifs, plus éveillés, plus vivants.
    Sylvain Prudhomme — Par les routes – L’Arbalète

Traductions du mot « récréation »

Langue Traduction
Anglais break
Espagnol romper
Italien rompere
Allemand unterbrechung
Chinois 打破
Arabe استراحة
Portugais pausa
Russe сломать
Japonais ブレーク
Basque apurtu
Corse rompe
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.