La langue française

Débandade

Sommaire

  • Définitions du mot débandade
  • Étymologie de « débandade »
  • Phonétique de « débandade »
  • Évolution historique de l’usage du mot « débandade »
  • Citations contenant le mot « débandade »
  • Images d'illustration du mot « débandade »
  • Traductions du mot « débandade »
  • Synonymes de « débandade »
  • Antonymes de « débandade »

Définitions du mot débandade

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBANDADE, subst. fém.

Dispersion, fuite ou retour désordonné. Anton. ordre, discipline, organisation.
A.−
1. [Le compl. de nom, exprimé ou non, désigne une troupe] Action de se débander, de rompre les rangs. Synon. panique, retraite :
... une débandade, une fuite vers le fleuve, qui se serait à coup sûr changée en déroute, si des troupes fraîches avaient soutenu les marins, déjà exténués et décimés. Zola, La Débâcle,1892, p. 223.
2. [Le compl. de nom, exprimé ou non, désigne une pers. ou un animal] La joyeuse débandade d'un retour de marché (A. Daudet, Pte paroisse,1895, p. 233).Une débandade de pourceaux, des hottées d'enfants demi-nus (Lorrain, Heures Corse,1905, p. 101).
3. [Le compl. de nom désigne une chose] Désordre complet. Une débandade de bouteilles, de casseroles, de dossiers, de flacons, de livres. Une débandade de chaises renversées, culbutées (Zola, Ventre Paris,1873, p. 811).
Au fig. Une débandade générale, morale. La vie se compose ainsi de débandades et d'assauts, − jusqu'à la grande débandade finale, d'où l'on ne se relève pas (Sainte-Beuve, Corresp. gén.,t. 2, 1818-69, p. 510).Dans l'universelle débandade, c'est aux juges qu'on laisse le soin de gouverner (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 501).
B.− Loc. adv.
1. À la débandade. En désordre, n'importe comment. Anton. en ligne, en ordre.Des foules de petites pâquerettes blanches, en tas, à la débandade, par groupes (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1369).Ses vieux cheveux gris tout bouclés à la débandade sous le feutre crasseux (Vialar, 4 Zingari,1959, p. 12).
Aller à la débandade. À vau-l'eau. Si l'on ne tient pas les domestiques, tout va à la débandade (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 201).
Laisser aller à la débandade. Ici, il n'a songé qu'à bien vivre; il a tout laissé aller à la débandade (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1237).
2. En débandade. Même sens. Un tumulte de voix en débandade (A. Daudet, Pte paroisse,1895, p. 211).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. débandage, vieilli. Le prisonnier (...) se jeta hors de la colonne et se perdit dans l'obscurité (...) On ne le poursuivit pas (...) Et d'ailleurs, le débandage eût pu se mettre dans les rangs (Hugo, Hist. crime, 1877, p. 134).
Prononc. et Orth. : [debɑ ̃dad]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1559 a la desbandade « en désordre » (Amyot ds Dochez); 1581 debendade sens obsc., prob. fig. (Le cabinet du roy de France, p. 98 ds Gdf. Compl.); 1585 id. « sans réfléchir, tête baissée » (Noël du Fail, Contes et discours d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t. II, XXIX, p. 238); 1608 « en désordre » (Cayet, Chron. nov., p. 256 ds Gdf. Compl.). Dér. de débander2*; suff. -ade*. Fréq. abs. littér. : 211. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 24, b) 531; xxes. : a) 699, b) 170.

débandade « le fait de se disperser rapidement et en tous sens »

Wiktionnaire

Nom commun

débandade \de.bɑ̃.dad\ féminin

  1. Action de se débander ou de se disperser ; débâcle.
    • De ce jour, tous ses devoirs furent oubliés. Tout alla sans ordre et à la débandade. Lorsqu’une fillette a l’amour en tête, va te faire lanlaire ! — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, 1883, éd. J. Corti, 1954, vol. 1, p. 6)
    • Son arrivée soudaine fait s’envoler des troupes de pigeons en débandade. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 355.)
    • D'autres filles encore, plus nombreuses, escaladent les grilles, et là c'est la débandade : un gardien tombe à la renverse, une Femen à califourchon sur lui, un autre tente vainement d'en attraper une par sa perruque, qui lui reste dans la main, […]. — (Olivier Goujon, Femen : Histoire d’une trahison: Essais & documents, Éditions Max Milo, 2017)
  2. (Familier) Action de débander, cessation de l’érection, fait de ne plus bander.
    • Un homme ne l’est qu’en érection, et l’homme le plus homme l’est de l’être partout et tout le temps. (…) À l’inverse, une défaillance du commandement implique toujours le soupçon d'une féminité fourbe, l'insultante passivité d'une débandade, la hantise du fiasco. — (Jean-Claude Beaune, La vie et la mort des monstres, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBANDADE. n. f.
Action de se débander. Il y eut une débandade générale.

À LA DÉBANDADE, loc. adv. Confusément et sans ordre. L'armée, les troupes s'en allèrent à la débandade. Fig. et fam., Mettre tout à la débandade, Porter dans un lieu, dans une affaire le désordre et la confusion. Laisser tout aller à la débandade, Abandonner au hasard le soin de son bien, de ses affaires ou de celles dont on est chargé, comme si on en désespérait. On dit de même Vivre à la débandade, Ne mettre aucune suite, aucune règle dans ses mœurs et dans sa conduite.

Littré (1872-1877)

DÉBANDADE (dé-ban-da-d') s. f.
  • 1Action de se débander, de rompre les rangs. Le huit, la débandade fut générale, quelque chose qu'on pût faire ; tout courut fourrager cette plaine, Saint-Simon, 47, 48.

    À la débandade, loc. adv. Sans ordre, confusément.

    Familièrement. Mettre tout à la débandade, mettre tout en désordre, en confusion. Laisser tout à la débandade, abandonner tout au hasard. Tout va à la débandade, tout va mal et en confusion.

    À la débandade, sans réflexion, tête baissée. Et je vas à la débandade, Molière, Don Juan, II, 1.

    Vivre à la débandade, ne mettre aucune règle, aucune suite dans sa conduite.

HISTORIQUE

XVIe s. Sur toutes ces miseres, ce prince aima mieux voir une retraite qu'une desbandade, D'Aubigné, Hist. III, 241. Sertorius se retira à la desbandée, Amyot, Pomp. 27. Ils faisoient mine de vouloir jouer à la debandade, Cholières, Contes, t. II, après-dinée, 4. Il y faut, tout aveuglé et sans aucune notable formalité ou consideration, conclure vistement et donner à la desbandade la teste baissée, comme en un bataillon de gens de pied, Noel du Fail, Contes d'Eutrap. ch. 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débandade »

(XVIe siècle) Mot dérivé de débander avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Débander 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « débandade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débandade debɑ̃dad

Évolution historique de l’usage du mot « débandade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débandade »

  • Aujourd’hui, le monde entier la regarde. Elle est impassible. Elle reste de marbre. Toute la bronca soulevée en son encontre ne lui dit absolument rien. Elle est vouée aux gémonies, elle reste droite dans ses bottes. Le Président de la République annonce qu’il y aurait moyen de dissoudre la Cour constitutionnelle, cela ne l’émeut pas outre mesure. La mission de la CEDEAO qui a fait un tour chez nous a vite fait d’identifier l’origine de la pagaille actuelle. Elle ne recommande ni plus ni moins que la dissolution de la Cour constitutionnelle entre autres remèdes de cheval, la Manassa garde encore la banane. Le Conseil national de la société civile prescrit de mettre Manassa au chômage pour que le pays puisse retrouver le calme, la tranquillité et reprendre le travail, cela a sur elle l’effet de l’eau qui coule sur les plumes d’un canard. Quand il y a eu la démission de quatre des huit membres de la Cour (le neuvième avait été rappelé à Dieu quelques jours auparavant), je suis de ceux qui pensaient qu’elle allait suivre le mouvement et annoncer qu’étant donné qu’aucun sacrifice n’était grand pour le Mali, elle et les autres allaient rendre le tablier. Je pense que nous nous sommes trompés dans les grandes largeurs. Ils sont irréductibles. Ils ne veulent rien lâcher. La balle est dans le camp du président de la République qui peut, sur la base des mesures exceptionnelles que lui confère la Constitution, mettre fin à cette histoire qui n’a que trop duré. Une histoire qui ne grandit personne. En toute honnêteté, je dois dire que Manassa (je ne m’acharne pas sur elle, mais il se trouve qu’elle est la Présidente de la Cour constitutionnelle donc premier responsable de l’institution) et ceux qui l’ont laissé faire ou qui l’ont aidé à faire ou qui l’ont incité à faire ce qu’on leur reproche aujourd’hui, ont rabaissé la Cour. Une institution qui devait être fière de son indépendance, de son irréprochabilité, a été mise à la remorque de l’Exécutif (dans le mieux des cas). La débandade qui la frappe constitue pour le moins une preuve que toutes les reproches ne sont pas infondés. Si je peux la rassurer, je dirais qu’il y a eu des faits tout aussi graves en 2002, en 2007 et en 2013. Je me rappelle du titre d’une de nos parutions, « Ces hommes sont dangereux », pour dépeindre l’attitude inqualifiable des Sages. Et voilà que l’histoire nous donne malheureusement raison, ils sont effectivement dangereux. Si ça peut les rassurer, peut-être qu’ils n’ont pas fait pire que les autres. Ils ont juste ajouté une goutte supplémentaire dans un vase déjà plein ; c’est ce qu’on appelle la dernière goutte qui fait déborder le vase. , Méchage : La grande débandade | maliweb.net
  • L’ancien ministre de la Santé (ça ne nous rajeunit pas) est donné troisième de ce second tour à Paris, loin derrière Rachida Dati et Anne Hidalgo. Reste à voir quel score elle fera. Bonne surprise ou débandade ?  , Elections municipales : 34,67% de participation à 17h, en chute par rapport à 2014...
  • Or, si l’ampleur de la débandade était spectaculaire, elle ne doit pas occulter un phénomène bien plus généralisé : le relâchement estival. Le Journal de Montréal, Tant pis c’est l’été ! | Le Journal de Montréal
  • Quelle débandade ! Menacée d’un Waterloo municipal, La République en marche prise de panique tombe du côté où elle penchait : à droite. A Strasbourg, à Lyon, à Bordeaux, à Clermont-Ferrand, à Dreux, à Laval, à Menton, à Metz, à Thionville, à Tours, et dans bien d’autres villes, les candidats macroniens, confrontés à la dureté des temps électoraux, oublient qu’ils ne sont «ni de droite ni de gauche» pour rallier platement le camp conservateur. Ils étaient le nouveau monde en marche, la jouvence de la vie politique, les chevau-légers de la réforme. Craignant de se retrouver hors les murs du pouvoir municipal, ils choisissent le côté du manche. Au fond, il leur suffit d’effacer deux lettres : pour gagner, ils étaient avec LREM, pour gagner encore, ils sont avec LR. Passez muscade ! Libération.fr, Qui a trahi trahira - Libération
  • À la mi-temps, le score est sans appel: 3-0. Liverpool n'avait plus connu une telle débandade au cours d'une première période depuis mai 2015. Mais en face, l'équipe de Manchester City était si décomplexée que son gardien Ederson s'était permis entre temps une sortie à 30 mètres de son but. RMC SPORT, Manchester City-Liverpool: les Reds giflés pour leur première sortie d'après-titre
  • La débandade a été générale sur le Nikkei, mais les secteurs de l'agroalimentaire, des télécoms, des biens de consommation durables comme l'automobile ou encore le secteur de l'immobilier ont souffert le plus. , Correction à la Bourse de Tokyo face à l'accélération de la pandémie | Zone bourse

Images d'illustration du mot « débandade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débandade »

Langue Traduction
Anglais stampede
Espagnol estampida
Italien fuga precipitosa
Allemand ansturm
Chinois 踩踏
Arabe فرار جماعي
Portugais debandada
Russe паническое бегство
Japonais スタンピード
Basque stampede
Corse stampa
Source : Google Translate API

Synonymes de « débandade »

Source : synonymes de débandade sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débandade »

Partager