Cruche : définition de cruche


Cruche : définition du Wiktionnaire

Nom commun

cruche \kʁyʃ\ féminin

  1. Vase de terre ou de grès, à anse, qui a ordinairement la panse large et le col étroit.
    • Aujourd'hui, on y fabrique des vases, des cruches, des pots, des cache-pots. Mais attention, ils ne sont pas de la même couleur qu'à Soufflenheim ! Rien à voir ! — (Pierre Kretz & ‎Astrid Ruff, L'Alsace pour les Nuls, Éditions First, 2016)
    • Cruche pleine d’huile, pleine d’eau.
    • Si l’homme ressemble un peu à mon père, la femme n’est pas ma mère — ça, c’est sûr, bien qu’elle se comporte comme telle quand elle vient me voir tous les jours : elle me caresse la main, m’embrasse les cheveux, me masse les pieds en suivant les instructions du physiothérapeute, et dispose des campanules et des anémones dans une cruche qu’elle a apportée ici. — (Belinda Bauer, Cadavre 19, traduit de l’anglais par Christine Rimoldy, 10/18, 2015, page 101.)
    1. Contenu de la cruche.
      • Il m’apporte tous les soirs un morceau de pain et une cruche d’eau. — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    2. (Suisse) Bouillotte.
      • Tu seras mieux dans ton lit avec une bonne cruche. — (A. Belperroud, Les Toutes bonnes du syndic, Lausanne, 1973)
  2. (Familier) Personne inintelligente, idiot.
    • Quelle cruche ! Elle a encore tout inversé !
    • M... disait d'un sot sur lequel il n'y a pas de prise : "C'est une cruche sans anse.". — (Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées, caractères et anecdotes)
    • Dites donc, maman Blidot, vos enfants sont ignorants comme des cruches ! — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • Je suis une cruche, j’en ai la preuve. Julia l’a fait ! Oui, Julia l’a fait. Alors que moi, je n’ai même pas encore embrassé. Quelle débâcle… — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 25)

Adjectif

cruche \kʁyʃ\ féminin

  1. Idiot.
    • Avoir l’air cruche.

Forme de verbe

cruche \kʁyʃ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de crucher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de crucher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de crucher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de crucher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de crucher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cruche : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRUCHE. n. f.
Vase de terre ou de grès, à anse, qui a ordinairement la panse large et le col étroit. Cruche pleine d'huile, pleine d'eau, ou Cruche d'huile, cruche d'eau. Mettre de l'eau, porter de l'eau dans une cruche. Cette cruche est fêlée. Casser une cruche. Prov. et fig., Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse, qu'enfin elle se brise, Quand on retombe souvent dans la même faute, on finit par s'en trouver mal ; ou, Quand on s'expose trop souvent à un péril, on finit par y succomber. Cela se dit par forme de menace ou de prédiction.

CRUCHE se dit familièrement d'une Personne inintelligente.

Cruche : définition du Littré (1872-1877)

CRUCHE (kru-ch') s. f.
  • 1Vase en poterie à large panse. Aller querir de l'eau avec une cruche. D'un vin pur et vermeil il fait remplir sa coupe ; Il l'avale d'un trait, et, chacun l'imitant, La cruche au large ventre est vide en un instant, Boileau, Lutr. I. Le pilote couronné de fleurs laissait le gouvernail et tenait en sa main une grande cruche de vin qu'il avait presque vidée, Fénelon, Tél. IV.
  • 2Quantité de liquide contenue dans une cruche. Une cruche d'huile. Répandre une cruche d'eau. Joseph ne cessa de me donner à boire de grandes cruches d'eau, Chateaubriand, Itin. 245. Une cruche de vin de Falerne se vendait cent deniers romains, Montesquieu, Esp. VII, 2.
  • 3 Familièrement. Personne ignorante et stupide. J'aimerais mieux cent fois être grosse pécore, Devenir cruche, chou, lanterne, loup-garou, Et que monsieur Satan vous vînt tordre le cou, Molière, l'Étour. I, 11. Cornes cela ! vous me prenez pour cruche ! Ce sont oreilles que Dieu fit, La Fontaine, Fabl. V, 4. Le cousin me connaît ; oh ! je ne suis pas cruche, Tel que vous me voyez, Regnard, le Bal, 7. N'y aurait-il pas moyen de réveiller le deux-cents [nom d'un conseil à Genève] ? s'il ne voit pas ici son intérêt, ses membres ne sont que des cruches, Rousseau, Lett. à M. d'Ivernois, Corresp. t. VI, p. 161, dans POUGENS.

    Vous le feriez devenir cruche, se dit à ceux qui veulent trop s'opiniâtrer ou trop tourmenter un homme.

PROVERBE

Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse ou qu'en fin elle se brise, c'est-à-dire quand on s'expose souvent à quelque danger, à quelque tentation, on y succombe.

Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle s'emplit, arrangement du proverbe par Beaumarchais, pour signifier qu'une fille qui s'expose finit par succomber.

HISTORIQUE

XVe s. Jehanne print sa cruye ou bouteille, pour aler à l'eaue en une fontaine, Du Cange, oruga. Pour ce est bien dit que tant va la cruche à l'eaue que le cul y demeure, Le Chev. de la Tour, Instr. à ses filles, f° 33, dans LACURNE.

XVIe s. La cruche va si souvent à la fontaine, qu'à la fin elle se rompt le col, Despériers, Contes, LXXXI. Telle terre, telle cruche, Cotgrave Ce chien, estant en peine d'avoir l'huile qui estoit dans le fond d'une cruche où il ne pouvoit arriver de la langue, alla querir des cailloux et en meit dans cette cruche jusques à ce qu'il eust faict haulser l'huile plus prez du bord, où il la peust attaindre, Montaigne, II, 176.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CRUCHE. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Guillaume le potier… pour un millier de cruches (1322), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 1re partie, p. 301.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Cruche : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CRUCHE, s. f. (Œcon. domest.) vaisseau de terre ou de grais large par le bas, & retréci par le haut, qui sert à puiser de l’eau ou d’autres liquides. Il a une anse. Une pleine cruche s’appelle une cruchée ; une petite cruche, un cruchon.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Cruche : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « cruche » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « cruche »

Étymologie de cruche - Littré

Kymri, crwc, dont le radical est aussi dans l'allemand : anc. h. allem. cruoc, krôg ; allem. mod. Krug.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cruche - Wiktionnaire

(XIIe siècle) Du vieux-francique *kruka, apparenté à l’ancien français cruie, à Krug en allemand, kruik en néerlandais, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cruche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cruche kryʃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cruche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cruche »

  • En Wallonie, on dirait “ cruche ”. Mais vous dites peut-être "pichet". Le gouvernement wallon parle, lui, de “ carafe ” qu’il compte rendre gratuite au restaurant, en provoquant un tollé du secteur horeca. Moustique.be, Carafe, cruche, pichet : la guerre est déclarée | Moustique.be
  • - jeudi 24 septembre, 16 h : cruche en étain du XVIIIe siècle midilibre.fr, Uzès : le musée Borias rouvre pour des visites guidées - midilibre.fr
  • L’édition 2019 du championnat du monde de lancer de cruches s’annonce palpitante. Pour la première fois les candidats à ce titre prestigieux vont devoir lancer une cruche en terre. Un changement radical de pratique. Un nouveau record du monde à établir. Bordeaux Gazette, Championnat du Monde de lancer de Cruches
  • Jarre, cruche et compotier. Près d’Aix-en-Provence et de la montagne Sainte-Victoire, la manufacture Ravel est, depuis 1837, un fabricant de l’utile. En cuisine, comme au jardin, les silhouettes sont familières, girondes, paysannes. « On est ici chez Pagnol, dans la Provence du quotidien, résume Marion Ravel, cinquième génération, qui dirige l’entreprise familiale avec sa sœur, Julie, depuis 2007. , Poterie : Ravel, la terre en majesté
  • Le tribunal n’a manifestement pas suivi le même raisonnement, optant plutôt pour un célèbre proverbe : « Tant va la cruche (N.D.L.R. : le vase ?) à l’eau qu’à la fin elle se brise ». , Faits-divers - Justice | En deux jours, il abreuve une dame de 88 appels à caractère sexuel
  • L'instinct, c'est comme cet oiseau qui mourait de soif et qui a pu boire l'eau de la cruche en jetant des cailloux dedans. De James Joyce / Ulysse
  • Les plus heureux des amants sont ceux qui prennent une femme pour une divinité ou une cruche. Les plus à plaindre, ceux qui la prennent pour ce qu'elle est. De Etienne Rey / De l'Amour de Stendhal
  • Le temps présent est semblable à la boule d'argile, le temps passé à la poussière de la terre, et le temps futur à la cruche. De Nagarjuna / Le traité de la grande vertu de sagesse
  • Ceux qui ont le péché dans le coeur, mais la parole séduisante, ressemblent à la cruche enduite de nectar, mais pleine de poison. De Anonyme
  • Si amour à mi-ventre, Si cruche à moitié vide : La moitié se perd en route. De Anonyme / Hain-Teny : Pour un amour entier
  • Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise. De Gautier de Coincy / Les miracles de Notre-Dame
  • L’eau qu’on prend pour rincer une jarre suffit à remplir une cruche. De Proverbe amharique
  • Tant va la cruche à l'eau, qu'à la fin elle est pleine. De Pierre Dac
  • Ne regarde pas la cruche mais ce qu'elle contient. De Proverbe chinois
  • Quand la cruche est pleine, elle renverse. De Proverbe québécois
  • Si la pierre donne contre la cruche ou la cruche contre la pierre, tant pis pour la cruche ! De Proverbe espagnol
  • Si la pierre tombe sur la cruche, malheur à la cruche ; si la cruche tombe sur la pierre, malheur à la cruche ; de toute manière, c'est toujours la cruche qui souffre. , Talmud, Midrash Rabba sur Esther, III, 6
  • C'est une amphore que l'on a commencé à faire ; la roue tourne. Pourquoi en sort-il une cruche ? Horace en latin Quintus Horatius Flaccus, Art poétique, 21-22 V. Hugo dans Notre-Dame de Paris
  • Tant va la cruche à l'eau qu'elle se brise. Anonyme, Roman de Renart

Traductions du mot « cruche »

Langue Traduction
Corse ghjeru
Basque pitxar
Japonais 水差し
Russe кувшин
Portugais jarro
Arabe إبريق
Chinois
Allemand krug
Italien brocca
Espagnol jarra
Anglais jug
Source : Google Translate API

Synonymes de « cruche »

Source : synonymes de cruche sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cruche »


Mots similaires