Cornichon : définition de cornichon


Cornichon : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CORNICHON, subst. masc.

A.− Rare, vx. Petite corne. Les cornichons d'un chevreau; cette vache n'a encore que des cornichons (Besch.1845).Et ce sont des cornes que je vois sous tes cheveux? (...) − À peine. De tout petits cornichons d'écaille blonde (Claudel, Protée,1914, I, 3, p. 311).
Spéc., VÉN. Ramification des bois des cervidés (permettant de déterminer l'âge de l'animal). Synon. andouiller. (Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, Nouv. Lar. ill.; cf. aussi Dorvault, L'Officine, 1844, p. 211).
B.− BOT. Fruit d'une variété de concombre, de forme oblongue, terminé par deux pointes semblables à de petites cornes et qui se cueille avant maturité; p. ext., cette plante :
1. ... elle lut : sauge − rue − abrotone − cornichon − melon (...) ce jardin sera terriblement laid. (...) Vos herbes (...) seront étranglées (...) par le melon et surtout par le cornichon qui les enlacera et les étouffera avec ses tiges qui rampent et ses vrilles. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, pp. 104-105.
En partic. Le fruit ou la plante dans ses divers usages.
GASTRON. Légume qui, confit dans du vinaigre ou du sel, sert de condiment pour les viandes froides, la charcuterie, et entre dans la préparation de certaines sauces. Un pot de cornichons. L'entrecôte aux cornichons (Jouy, Hermite,t. 2, 1812, p. 65).Une recette pour faire mariner des cornichons (Flaub., MmeBovary,t. 2, 1857, p. 33).
PHARM. Plante aux propriétés apaisantes. Le melon, les cornichons, les concombres, toute la famille des Cucurbitacées possédaient, selon eux [les apothicaires], des propriétés (...). (...) le jeune cornichon était apte à apaiser les vomissements (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 107).
P. compar.
1. [A propos d'une chose concr., p. réf. à la forme des cornichons] Des couronnes vertes oblongues comme des cornichons (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 225).Ce crâne cylindrique, pareil à un énorme cornichon décoloré (Claudel, Protée,1914, II, 1, p. 331).
[ou p. réf. à leur mode de conservation en bocal] L'amour est aux hommes ce que le vinaigre est aux cornichons, il les confit (Labiche, Perle Canebière,1855, 3, p. 183).
2. [À propos d'une pers. ou d'un groupe de pers., p. réf. à la façon dont on cultive les cornichons] Dieu me garde de les comparer [les Chrétiens] à ces cornichons sans sève que les curés font pousser dans des petits pots, à l'abri des courants d'air (Bernanos, Gds cimet.,1938, p. 15).
C.− P. anal.
1. [P. anal. de forme] Chose qui rappelle le cornichon (cf. cornichon A, B) par sa forme oblongue.
a) Cornet porte-voix des forains. (Attesté ds Esn. 1966 et Riv.-Car. 1969).
P. ext. Téléphone. Le cornichon posé à côté de la caisse (...) sonna. Le Nantais décrocha : Allô? (Le Breton, Razzia,1954, p. 22; cf. aussi Esn. 1966).
b) Spécialement
CONFISERIE. Sucrerie en forme de cornichon. Carpes énormes et dorées, gros cornichons sucrés (Morand, New York,1930, p. 87).
VITIC. ,,Nom vulgaire d'un cépage dont le raisin a un grain d'une forme allongée et légèrement courbe`` (Nouv. Lar. ill.). (Attesté aussi ds Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, DG).
ZOOL. Cornichon de mer. Nom vulgaire des holothuries, animaux marins à la forme cylindrique et vermiforme, appelés également concombres de mer*. (Attesté ds Lar. 19e, DG, Nouv. Lar. ill.).
2. [P. anal. de forme et de matière (cf. cornichon A)] JEUX (de dés). ,,Cornet à dés (joueurs de passe anglaise; 1928)`` (Esn. 1966). ,,Zanzibar contenant les dés pour jouer à la passe anglaise (...) les « zanzibars » sont fabriqués avec de la corne`` (Chautard, Vie étrange arg., 1931, p. 636).
D.− Au fig., et p. plaisant. fam. [À propos d'une pers.]
1. [P. réf. aux cornes qui symbolisent la trahison amoureuse] Vx. Mari trompé, cornard, cocu, etc. (Attesté ds Michel 1856, Lar. 19e-Lar. 20e).
P. ext.
a) ,,Nigaud, homme simple, qui respecte les femmes`` (Delvau, Dict. lang verte, 1866, p. 91). [L'entremetteuse :] Vous êtes un cornichon (...) je croyais, moi, que vous alliez lui servir de femme de chambre [= la dévêtir] (Vidocq, Vrais mystères Paris,t. 4, 1844, p. 162).Quand on aime véritablement une femme, on ne s'amuse pas à écosser des marguerites (...) on n'est pas cornichon comme ça (Labiche, Deux merles bl.,1858, III, 13, p. 277).
b) Sot, niais, nigaud, que l'on dupe facilement. Malvina était là (...) me traitant de cornichon et de serin (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 21).Emploi adj. En disant, d'un petit jeune homme ridicule qui paie à dîner à une cocotte : « A-t-il l'air cornichon, ce petit bonhomme! » (Goncourt, Journal,1883, p. 246).
En exclamation. Terme d'injure :
2. − Gros cornichon! s'écria-t-elle en poussant un infernal éclat de rire, voilà la manière dont les femmes pieuses s'y prennent pour vous tirer une carotte de deux cent mille francs! Et toi qui parles du maréchal de Richelieu, cet original de Lovelace, tu te laisses prendre à ce poncif-là! comme dit Steinbock. Je t'en arracherais, des deux cent mille francs, moi, si je voulais, gros imbécile! ... Balzac, La Cousine Bette,1847, p. 296.
Rem. 1. Le fém. cornichonne s'emploie qqf. : Et cette foutue cornichonne me demande quelle affaire m'occupe (Arnoux, Roi d'un jour, 1956, p. 12). 2. Cet emploi métaph. fait sans doute réf. aussi au légume − les noms de légumes servant souvent de terme d'injure (cf. concombre, courge, etc.).
2. Spéc., arg. (de l'École militaire de St-Cyr). [Peut-être p. réf. à la manière de conserver les cornichons (cf. supra B); bocal étant le terme qualifiant l'École de St-Cyr (même arg.)] Candidat à St-Cyr. Quel est le département qui ne fournit son contingent d'aspirants à l'École spéciale militaire (?) (...) à Paris, c'est le cornichon extrait des bocaux de Barbet, Loriol, et autres (...) (Loubet ds Larch.1872, p. 235).Les [candidats] saint-cyriens portent le nom peu aimable de cornichons (Lévy-Pinet1894, p. 289).
Rem. Attesté aussi ds Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr., Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀniʃ ɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1. 1547 cornichon va devant « jeu qui consiste à courir en ramassant des objets au passage » (Du Fail, Propos rustiques, ch. 13, p. 95 ds Hug.); 2. 1549 « petite corne » (Est.); 3. 1654 bot. (Bonnefons, Jardinier françois d'après Roll. Faune t. 6, p. 36); 4. 1808 arg. subst. et adj. masc. « niais » (Hautel 1808). II. 1858 arg. « aspirant à l'École de Saint-Cyr » (Institution de Paris, 58 ds Larch. 1880). I dimin. de corne*; suff. -ichon (-iche*; -on*). II orig. obscure. Fréq. abs. littér. : 85. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, p. 175. − Greimas (A. J.). Nouv. dat. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 300. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 72. − Sain. Lang. par. 1920, p. 33, 384.

Cornichon : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

cornichon \kɔʁ.ni.ʃɔ̃\ masculin

  1. Petit concombre que l’on consomme vert, confit dans le vinaigre.
    • Une salade de cornichons.
  2. (Lorraine) Concombre de taille normale que l'on mange tel quel, cru.  [1]
    • Une salade de tomates et de cornichons.
  3. (Familier) (Péjoratif) Personne peu intelligente.
    • Vous connaissez cette intéressante confrérie des cornichons. Elle a un uniforme. Ceux du sexe masculin portent de longues redingotes […]. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.35)
    • Dis donc, Made, te rappelles-tu le jour où ce cornichon de Forestier a prétendu nous prouver que les gros hommes étaient plus vigoureux que les maigres ? — (Guy de Maupassant, Bel-Ami)
    • J’étais rencardé sur un boulot plutôt pépère
      Trois kilos de diams de la perlouse et puis du jonc
      C’est pas si souvent que l’on dégote une bonne affaire
      Ce soir entre tous fallait pas faire les cornichons
      — (Boris Vian, Le Tango interminable des perceurs de coffres-forts. Chanson interprétée en 1958 par Les Frères Jacques.)
  4. Plant de cornichon.
    • Si vous n’avez pu semer vos cornichons plus tôt, il est encore possible de le faire directement en pleine terre, à raison de 3 ou 4 graines par poquet. — (Planter et pailler le cornichon, site www.rustica.fr, 2012)
  5. (Argot) (jargon de métier) Désignation familière de la plaque émaillée au-dessus du porte-plan du métro parisien (placé à l’arrière des escaliers des bouches) indiquant le nom de la station et le numéro de ligne, traditionnellement de couleur jaune vif.

Nom commun 2

cornichon \kɔʁ.ni.ʃɔ̃\ masculin

  1. (Argot) Élève de classe préparatoire (appelée corniche) à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cornichon : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORNICHON. n. m.
Petit concombre que l'on confit dans le vinaigre. Une salade de cornichons. Confire des cornichons.

Cornichon : définition du Littré (1872-1877)

CORNICHON (kor-ni-chon) s. m.
  • 1Petite corne. Les cornichons d'un chevreau.

    Terme de vénerie. Synonyme d'andouillers.

  • 2Petit concombre propre à confire dans le vinaigre.

    Populairement. Un cornichon, un homme niais, qui se laisse attraper.

  • 3 Terme de jeux. Nom, dans quelques localités, de la boule qui, jetée la première, sert de but. C'est ce qu'on nomme plus souvent cochonnet.

    Cornichon va devant, jeu d'exercice qui consiste à ramasser au plus vite différents objets en courant.

  • 4Variété de raisin dont le grain long et courbé a été comparé au cornichon.

HISTORIQUE

XVIe s. J'ouy dire une fois à un bon gentil-homme qu'ils [les romans] avoyent une proprieté occulte à la generation des cornes : et je me doute que lui-mesmes en avoit fait l'experience ; car il portoit deux petits cornichons cachez derriere l'oreille, qu'un autre du mestier lui avoit attachez, Lanoue, 142. A trois ans, se despouille ce qui de la corne leur est accreu [aux bœufs] depuis la naissance jusqu'au dit temps, en expulsant l'incrustation, demeurant ce bout-là, appellé cornichon, net et poli, sans tortuosité, De Serres, 296. Jouans à cornichon, Contes d'Eutrapel, p. 305, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Cornichon : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CORNICHON, s. m. (Jard. & Cuisin.) n’est autre chose qu’un petit concombre qu’on ne laisse point croître pour le pouvoir confire dans le vinaigre, & en faire des salades pendant l’hyver. (K)

Cornichon, (Diete.) voyez Concombre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cornichon »

Étymologie de cornichon - Littré

Diminutif de corne ; bourguig. conichon. C'est peut-être le cornichon, petit concombre, qui a introduit le sens figuré de niais, le concombre étant un fruit peu sapide.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cornichon - Wiktionnaire

(Nom 1) De corne, -iche et -on : « légume en forme de petite corne » ; le sens de « idiot » suit probablement la métaphore qui est dans porter des cornes : « être, trompé, dupé », de là « dupe, niais, idiot ».
(Nom 2) Voir corniche, dérivé du précédent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cornichon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cornichon kɔrniʃɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cornichon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cornichon »

  • Reitzel, qui porte depuis 2016 la relance de la production française de cornichons, propose désormais le cucurbitacée français en version bio. Deux exploitations se sont lancées dans l’aventure, une à Dollon (Sarthe) et Brain-sur-Allonnes (Maine-et-Loire) sur un total de 2 ha. Cette première année de production a été marquée par « une météo exceptionnelle » (fortes chaleurs) et donc « une récolte plus qu’encourageante avec des rendements particulièrement bons » selon la marque : 42 t. Ces cornichons seront commercialisés sous la marque Bravo Hugo dans les enseignes spécialisées (Biocoop, Naturalia, L’Eau vive) et auprès des grossistes qui fournissent les magasins bio indépendants. Bravo Hugo prévoit une PDM de 40 % des cornichons vendus dans les réseaux spécialisés, avec un objectif de 60 % d’ici 2024. Réussir fruits & légumes | FLD, Pays de la Loire | Reitzel : un cornichon français ET bio | Réussir fruits & légumes | FLD
  • Petit fruit originaire des contreforts de l’Himalaya, le cornichon a longtemps été cultivé en France avant de totalement disparaître dans les années 1990. Depuis 2016, la filière a été relancée dans l’Hexagone. La Croix, Cornichon français, le retour
  • Contrairement à ce que beaucoup pensent, le concombre n'est pas un cornichon qui a grandit. Bien que très ressemblant, ces légumes sont en réalité deux variétés d'une même espèce. "Les graines de cornichons résultent d'une longue sélection naturelle de graines de concombre", précise Julien Le Baillif, chef d'exploitation du Jardin de Nonères. Femme Actuelle, Quelles différences entre le concombre et le cornichon ? : Femme Actuelle Le MAG
  • C'est une découverte scientifique qui aura le mérite d'attirer l'attention de certains. Selon une étude de chercheurs israéliens et chinois des universités Ben Gourion du Néguev et du Sichuan, le cornichon serait un remède efficace contre les caries et les probiotiques qu'il contient ralentiraient la formation de la plaque dentaire. RTL.fr, Caries : les cornichons protégeraient nos dents
  • Aujourd’hui, le chef d’entreprise, toujours avec le soutien du président de la communauté de communes de la Lomagne gersoise Jean-Louis Castell, engage sa PME dans un nouveau défi pour relocaliser, à Fleurance, la production, la transformation et la commercialisation du cornichon bio français. ladepeche.fr, Fleurance. Le cornichon français de retour dans le Gers - ladepeche.fr
  • Saison, récolte, conservation... Découvrez comment faire vos propres cornichons à la maison et rapidement. Femme Actuelle, Cornichon : tout savoir pour bien le planter : Femme Actuelle Le MAG
  • Un produit local, c’est parfois d’abord une façon de le manger. Prenez le cornichon. En France, on l’apprécie fin et conservé dans du vinaigre, alors qu’ailleurs sur la planète, on l’aime dodu dans de la saumure. Cocorico, c’est aussi dans l’Hexagone que le long travail de sélection du légume a été mené. Car, rappelons-le, ce qu’Homo Sapiens appelle communément « cornichon » est en fait un cucumis sativus, un concombre. Ou, plus précisément, des variétés de concombre qui ont été choisies par des générations de cultivateurs pour leur goût original quand elles sont récoltées à l’état immature. Les Jours, Du made in France venu d’Inde ? Bougre de cornichon !
  • Issu d’un seul et même fruit le concombre et le cornichon comportent toutefois quelques différences notables. Le premier est un des ingrédients incontournables des salades d’été. Quant au second, c’est le condiment préféré des Français et un indispensable des burgers ou des planches de bistrots. Découvrons l’histoire du fruit originel et comment différencier ses déclinaisons. , Concombre-cornichon : quelles différences ? | Psychologies.com
  • Les cornichons ne sont pas tous dans les pots. De Proverbe canadien
  • Il y a cette différence entre un cornichon et un mari que l'un se confit dans son entier et l'autre dans sa moitié. De Louis Auguste Commerson / Pensées d'un emballeur
  • Le premier baiser qu’on obtient d’une femme est comme le premier cornichon qu’on parvient à extraire du bocal. Le reste vient tout seul. De Mark Twain

Images d'illustration du mot « cornichon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cornichon »

Langue Traduction
Corse cugliera
Basque pickle
Japonais 漬物
Russe соленый огурец
Portugais salmoura
Arabe ورطة
Chinois 泡菜
Allemand essiggurke
Italien salamoia
Espagnol pepinillo
Anglais pickle
Source : Google Translate API

Synonymes de « cornichon »

Source : synonymes de cornichon sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cornichon »



mots du mois

Mots similaires