Abruti : définition de abruti


Abruti : définition du Wiktionnaire

Adjectif

abruti \a.bʁy.ti\

  1. Physiquement, moralement ou intellectuellement diminué par le bruit, la chaleur, la fatigue, etc.
    • Ils étaient là au milieu des malades, vieux hors d’âge, jeunes enfants pleurant dans les bras de leur mère, femmes à l’air hagard, abruties de douleur, jeunes hommes mal rasés au teint de cire. — (Gabriel Privat, De vie, de mort, d’amour, éd. Artège Jeunesse, 2016)
    • À force de concentration, Beryl parvient à écarter l’idée qu’il l’a effectivement approchée, qu’il a pu la toucher tandis qu’elle était couchée, abrutie par les drogues qu’il a recommencé à mettre dans ses rations. — (Elie Darco, Inséparables, éd. Magnard Jeunesse, 2017)
    • […], en sorte que lui, Chaunes, avait-il dit, doublement rattaché à Velles, du côté de son père où ne se voyait qu’une cohorte innombrable d’immuables paysans abrutis de travail et davantage encore probablement que les bêtes de somme qui tiraient devant eux depuis toujours les mêmes charrues dans les mêmes champs, […]. — (Jean-Paul Goux, La commémoration, Éditions Actes Sud, 2017)
  2. (Familier) Bête ; stupide ; inconscient.
    • Louis XVI n’était pas précisément tel qu’on s’était attaché à le peindre pour l’avilir : ce n’était ni l’imbécile abruti qu’on exposait au mépris du peuple, ni l’honnête homme bon et sensible que préconisaient ses amis. — (« Notices historiques sur la Révolution », dans Mémoires de Mme Roland, éditées par J. Ravenel, vol.1, Paris : chez Auguste Durand, 1840, p. 286)
    • Cet homme, sans chaperon et sans veste, au regard abruti, à la barbe et aux sourcils tachetés de plâtre, c’était son père! — (Saintine, Une maitresse de Louis XIII, Paris : Librairie de L. Hachette & Cie, 1858, p. 78)

Nom commun

abruti \a.bʁy.ti\ masculin (pour une femme on dit : abrutie)

  1. (Familier) Personne complètement stupide.
    • C'était probablement vrai ce que disaient les prompteurs, que nous étions des abrutis, autrement dit, des bébêtes ou des babaches, toujours disposés à gober n'importe quoi. — (José Herbert, Les chiens de Pavlov: Une vision déjantée de la société, chez l'auteur, 2016)
    • Y’a pas de mal à se moquer des abrutis. Ils sont là pour ça, non ? — (Francis Veber, Le Dîner de cons, 1998, réplique dite par Thierry Lhermitte)
    • Robotnik est un génie
      Le Hérisson est un abruti.
      — (Les Aventures de Sonic, épisode 11 (1993–1996))
    • Tous les quarts d’heure,
      Un paon siffleur
      Nous traite de péquenots, de vendus, d’abrutis,
      De vieux débris
      Et j’en oublie.
      — (Les Frères Jacques, chanson « La gavotte des bâtons blancs »)

Forme de verbe

abruti \a.bʁy.ti\

  1. Participe passé masculin singulier de abrutir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Abruti : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABRUTIR. v. tr.
Rendre stupide comme une bête brute. Le vin pris avec excès abrutit les hommes, abrutit l'esprit.

S'ABRUTIR signifie Devenir stupide comme une bête brute. Cet homme s'abrutit. Familièrement, On l'a abruti de travail. Le participe passé s'emploie aussi comme nom : Un abruti.

Abruti : définition du Littré (1872-1877)

ABRUTI (a-bru-ti, tie) part. passé.
  • Homme abruti. Nations abruties par l'ignorance et la misère. Enfant abruti par les mauvais traitements. Claude était comme abruti, Diderot, Essai sur Cl. Eh ! le peuple romain, dès longtemps abruti, De sa grandeur première a perdu la mémoire, Legouvé, Ep. et Néron, I, 3. Le genre humain abruti ne pouvait plus s'élever aux choses intellectuelles, Bossuet, Hist. II, 166.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Abruti : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « abruti » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « abruti »

Étymologie de abruti - Wiktionnaire

(1845) Participé passé de abrutir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « abruti »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abruti abryti play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « abruti »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abruti »

  • Oui, je sais, moi aussi j’ai connu des extractions dentaires moins pénibles. Visionner cet extrait diffusé sur BFM TV le mardi 28 avril, c’est mesurer à quel point le pouvoir prend les Français pour des abrutis, et utilise les avis du conseil scientifique pour se dédouaner, sauf quand ceux-ci, comme dans le cas de la réouverture des écoles, ne vont pas dans son sens. Libération.fr, «Le pouvoir prend les Français pour des abrutis» - Libération
  • "Merci d'expliquer à cet abruti que c'est l'incompétence de la Chine, et rien d'autre, qui a provoqué cette tuerie de masse mondiale!", a-t-il ajouté, sans préciser à qui il faisait référence. , Trump attaque à nouveau Pékin: "Merci d'expliquer à cet abruti que c'est l'incompétence de la Chine qui a provoqué cette tuerie de masse mondiale" - La Libre
  • Andre Balian, professeur de la Southern Praying Mantis Kung Fu Association du Minnesota, a enseigné les techniques de combat au policier Derek Chauvin il y a vingt ans. À l'AFP, il dit se souvenir de lui comme «un abruti». Image: AFP lematin.ch/, Minneapolis: Le policier qui a tué Floyd «savait ce qu'il faisait» - Monde - lematin.ch
  • « Il y a un abruti chaque jour qui dit qu’il veut être maire de Paris », « Renson c’est un fils de pute, on le sait depuis le premier jour. Mounir… bon… no comment », « Qui tient Bournazel par les couilles depuis le début, si ce n’est moi ? » Face à l’énumération des propos, Pacôme Rupin balaye le sujet en direct : « Ce sont des conversations privées ». La fuite fait mauvais genre mais pas de quoi faire trembler l’équipe en ordre serrée. Le lendemain, Benjamin Griveaux débarque survoltée depuis la fosse du théâtre, manches de chemise retroussées. « Je ne sais pas faire de la politique sans mettre mes tripes sur la table », prévient-il dans une salle surchauffée et à la climatisation en PLS. , Municipales 2020 à Paris : Retour sur une campagne digne de « Baron Noir »
  • Le souvenir de celui à qui il a enseigné, il y a vingt ans, les techniques de combat, évoque à Andre Balian un sentiment de malaise. C'était "un abruti", qui dévisageait les bras croisés toutes les personnes autour de lui, se rappelle le professeur de la Southern Praying Mantis Kung Fu Association du Minnesota. En appuyant son genou sur le cou de George Floyd, "il savait ce qu'il faisait et que c'était mal, et ils n'ont pas intérêt à le laisser se tirer d'affaire."  LExpress.fr, Chauvin, "un abruti" qui "savait ce qu'il faisait", raconte son ex-prof en arts martiaux - L'Express
  • Nous savions que la publicité ciblait les imbéciles. Je découvre que ça marche aussi auprès des abrutis profonds. De Philippe Geluck / Le docteur G. fait le point
  • Les honneurs déshonorent ; Le titre dégrade ; La fonction abrutit. De Gustave Flaubert / Guy de Maupassant - 15 Janvier 1879
  • Rien de plus tragique que l'état d'âme de celui qui sait par-dessus tout qu'il n'y a rien de plus abrutissant que de se prendre au sérieux... De Jean-Marie Poupart / Que le diable emporte le titre
  • La télévision rend intelligent les gens qui n’ont pas accès à la culture et abrutit ceux qui se croient cultivés. De Umberto Eco
  • Si, en effet, Internet a beaucoup à offrir à qui sait ce qu’il cherche, le même Internet est tout aussi capable de compléter l’abrutissement de ceux et celles qui y naviguent sans boussole. De Laurent Laplante / Ignorant par abus d’information
  • Il n'y a pas de mal à se moquer des abrutis. Ils sont là pour ça, non ? De Francis Veber / Le Dîner de cons (1998)
  • L'abrutissement est l'état le plus proche de l'innocence. De Rosa Montero / Le Territoire des Barbares
  • Chaque livre d'histoire en se fermant fait le même bruit : "abrutis". De Louis Scutenaire / Mes inscriptions IV
  • Les abrutis ne voient le beau que dans les belles choses. De Arthur Cravan / Maintenant
  • La presse est une école d'abrutissement parce qu'elle dispense de penser. De Gustave Flaubert / Correspondance
  • Tous les abrutis devraient avoir écrit sur leur carte de visite qu’ils sont des abrutis. Comme ça, on saurait à qui l’on s’adresse. De Paulo Coelho / Le Zahir
  • L'abruti est peu recherché mais par contre très répandu. On en trouve un peu partout sur les cinq continents qui évoluent librement parmi des gens qui se trouvent intelligents. De Pierre Perret
  • Un concerné n’est pas forcément un imbécile en état de siège pas plus qu’un concubin n’est obligatoirement un abruti de nationalité cubaine. De Pierre Dac / L'os à moelle
  • La condition d'un peuple abruti est pire que celle d'un peuple brute. De Denis Diderot / Lettre sur le commerce de la librairie
  • Même si tu assassines le président de la République, tu restes français. Tu es un abruti, mais un abruti français. De Gérard Depardieu / Le Point - 2 octobre 2014

Traductions du mot « abruti »

Langue Traduction
Portugais estúpido
Allemand narr
Italien stupido
Espagnol tonto
Anglais jackass
Source : Google Translate API

Synonymes de « abruti »

Source : synonymes de abruti sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « abruti »


Mots similaires