La langue française

Consistance

Sommaire

  • Définitions du mot consistance
  • Étymologie de « consistance »
  • Phonétique de « consistance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « consistance »
  • Citations contenant le mot « consistance »
  • Images d'illustration du mot « consistance »
  • Traductions du mot « consistance »
  • Synonymes de « consistance »
  • Antonymes de « consistance »

Définitions du mot consistance

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSISTANCE, subst. fém.

A.− Techn. État de ce qui est composé d'un certain nombre d'éléments qui lui donnent son importance relative.
1. DR., vieilli. Ensemble des éléments qui composent une succession, un domaine et ses dépendances, la nature et l'étendue d'une terre. Synon. état, contenance.Héritage en consistance de...; donner un état de la consistance d'une terre; la consistance des effets et des dettes d'une succession (cf. consister).
2. ZOOL., BOT. Âge, état où les végétaux ou les animaux ont atteint leur point de développement maximum, cessent de croître sans décliner encore.
3. SYLVIC. Consistance d'un peuplement, d'une coupe. Nombre d'arbres, généralement à l'hectare, caractérisant une plantation.
B.− [S'applique à un corps]
1. [S'applique à un solide] État d'un corps solide dont les parties constituent un tout envisagé du point de vue de son homogénéité, de sa cohérence, de sa compacité, de sa résistance. Synon. dureté, fermeté, solidité.La consistance de la matière, du sol, d'un terrain; une consistance butyreuse, cartilagineuse, fibreuse, friable, gélatineuse, métallique, molle, plus ou moins ferme :
1. À quelque distance de la mer les sables ont une couleur grisâtre, sans cesse battus par les vagues, ils sont parfaitement unis, d'une consistance très solide et offrent au voyageur un chemin très commode... Cendrars, L'Or,1925, p. 73.
En partic.
a) TRAV. PUBL. État de fermeté, de compacité d'un béton avant le début de sa prise. Béton à consistance ferme, plastique.
b) PHYS. Degré de résistance à la déformation ou à la séparation qu'offrent les corps en fonction de la plus ou moins grande liaison de leurs molécules.
2. [S'applique à un liquide ou à une suspension] Plus ou moins grand degré de viscosité, de résistance à l'écoulement d'un liquide qui s'épaissit, qui devient moins fluide, plus pâteux. Synon. épaisseur, viscosité.La consistance d'un sirop, d'une bouillie, d'une huile; une consistance sirupeuse, visqueuse; faire évaporer jusqu'à consistance d'extrait :
2. Le lait maigre a une consistance moindre que celle du lait pur... A.-F. Pouriau, La Laiterie,1895, p. 438.
TECHNOL. Consistance des huiles de graissage, des goudrons.
3. [Dans les emplois 1 et 2; consistance (non qualifié)] Épaisseur, solidité relativement grande. Prendre, avoir de la consistance.
Rare, au plur. Volumes, épaisseurs. Il y a chez Degas un sentiment (...) vif des volumes, des consistances, des plans (C. Mauclair, Les Maîtres de l'impressionnisme,1904, p. 92).
4. P. ext. Aspect, nature, matière (quant à la solidité, à l'épaisseur...). Un tissu de consistance rêche; la consistance d'un coloris (en peint.), du teint. La consistance lumineuse des émaux (Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 134):
3. À la belle saison, le terrain semé de trous avait le relief et la consistance d'une éponge sèche et la faucheuse mécanique s'y cassait les dents. Aymé, La Vouivre,1943, p. 7.
4. Où retrouverai-je le goût paysan, un peu âpre, la consistance sableuse de telles galettes. Colette, Paysages et portraits,1954, p. 170.
C.− P. métaph. ou au fig.
1. État de ce qui est ferme, fixe ou cohérent. Synon. résistance, stabilité, solidité.La consistance d'une certitude religieuse, d'une passion, des alliances; une consistance dogmatique, morale, politique; un projet manquant de consistance; fantôme, illusion, rêve sans consistance :
5. Sa vie [à Françoise] avait perdu toute consistance, c'était une substance molle dans laquelle on croyait s'enliser à chaque pas... S. de Beauvoir, L'Invitée,1943, p. 401.
6. − Ça te la coupe, hein, lui dit Thérèse. Pas du toc tout ce bordel. Admire la consistance de la chose. Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 11.
2. [Sans qualification, ou avec la marque de la négation]
a) [Pers.] Vieilli. Solidité caractérielle, morale; crédit, importance sociale. Homme, noceur sans consistance. Elle sentait en lui un manque de fond et de consistance (G. Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré,t. 2, 1858, p. 239).
b) Caractère de ce qui, étant cohérent et stable, a du crédit, de la considération, du poids. Bruit, nouvelle, propos sans consistance; donner de la consistance à un mensonge; bruit, rumeur qui prend (de la) consistance :
7. Il a été prouvé que l'allégation portée contre je ne sais quel médecin de la Salpêtrière, qui aurait souri ou plaisanté d'une pauvre femme ayant au cou une médaille bénite, n'avait aucune consistance et s'évanouissait à l'examen. Sainte-Beuve, Premiers lundis,t. 3, 1869, p. 300.
Rem. Cet empl. abs. était plus fréq. au xixes. et s'appliquait à des réalités soc., écon., pol. Mon commerce prenait de la consistance (F. Vidocq, Mémoires de Vidocq, t. 2, 1828-29, p. 33). Synon. importance, stabilité.
c) Domaine de la critique.[Pensées, œuvres] Cohérence, solidité de construction. Ce second acte n'a pas grande consistance (A. Daudet, Pages inédites de critique dramatique,1897, p. 285):
8. L'étonnant est de ressentir parfois l'impression de justesse et de consistance dans les constructions humaines − faite de l'agglomération d'objets apparemment irréductibles − comme si celui qui les a disposées leur eût connu de secrètes affinités. Valéry, Variété I,1924, p. 257.
3. Emplois spéc.
a) LOG. Consistance d'un système d'axiomes. Caractère de ce système lorsque ses termes ne sont pas contradictoires. Synon. cohérence, non-contradiction.
b) PSYCHOL. SOC. Constance, cohérence dans l'opinion ou le comportement d'un sujet interrogé dans un sondage ou soumis à un test. Degré de consistance dans les réponses à un sondage, à un questionnaire. Contradiction relative entre les réponses fournies par un sujet donné (dans ce cas on préconise parfois l'emploi du terme cohérence). Coefficient de consistance. On utilise également consistance pour parler de la validité d'un test.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sistɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1370-82 synon. de matière (Oresme, Ciel et Monde, éd. Menut, 41 c, p. 186); b) 1690 « état d'un solide considéré du point de vue de la cohésion de ses éléments » (Fur.); 2. 1580 fig. « immobilité, stabilité » (Montaigne, III, IX, éd. Thibaudet, p. 1111); 1671 fig. (Pomey : les choses du monde n'ont point de consistance); av. 1741 homme sans consistance (St Simon, XI, 224 ds DG). Malgré le hiatus chronol., dér. de consister*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér. : 595. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 300, b) 357; xxes. : a) 353, b) 1 016. Bbg. Gohin 1903, p. 342.

consistance « état de ce qui est consistant »

Wiktionnaire

Nom commun

consistance \kɔ̃.sis.tɑ̃s\ féminin

  1. État d’un corps qui prend un certain degré de solidité.
    • Faire évaporer un liquide jusqu’à la consistance de sirop.
  2. État d’un corps dont les parties sont liées entre elles de manière à offrir une certaine résistance.
    • Manquer de consistance.
    • Ce bois n’a pas assez de consistance.
    • Ce terrain n’a point de consistance, il est sablonneux, fangeux, etc.
    • La consistance du sol doit être estimée sur la parcelle juste avant le travail. — (Pascal Balleux, ‎Philippe Van Lerberghe, Boisement des terres agricoles: guide technique, 2001)
  3. (Figuré) Stabilité, fixité, permanence.
    • Les choses du monde n’ont point de consistance.
    • Cet établissement commence à prendre de la consistance, acquiert de la consistance.
    • Ce bruit, cette nouvelle, etc., prend, acquiert de la consistance, Ce bruit, cette nouvelle, etc., devient moins vague, commence à se confirmer.
    • C’est un esprit qui n’a point de consistance, c’est un caractère sans consistance, se dit d’une Personne qui n’est pas ferme dans ses résolutions, dans ses opinions, etc., et qui en change aisément.
    • C’est un homme sans consistance dans le monde, ou simplement
    • Sans consistance, Sans crédit, sans considération.
  4. (Droit) Il désigne ce en quoi consiste une succession ou un domaine et ses dépendances.
    • La consistance d’une succession.
    • Donner un état de la consistance d’une terre.
  5. (Logique) Absence d'énoncé contradictoire d'une théorie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSISTANCE. n. f.
État d'un corps qui prend un certain degré de solidité. Faire évaporer un liquide jusqu'à consistance de sirop. Il se dit aussi de l'État d'un corps dont les parties sont liées entre elles de manière à offrir une certaine résistance. Manquer de consistance. Ce bois n'a pas assez de consistance. Ce terrain n'a point de consistance, il est sablonneux, fangeux, etc. Il signifie au figuré Stabilité, fixité, permanence. Les choses du monde n'ont point de consistance. Cet établissement commence à prendre de la consistance, acquiert de la consistance. Fig., Ce bruit, cette nouvelle, etc., prend, acquiert de la consistance, Ce bruit, cette nouvelle, etc., devient moins vague, commence à se confirmer. C'est un esprit qui n'a point de consistance, c'est un caractère sans consistance, se dit d'une Personne qui n'est pas ferme dans ses résolutions, dans ses opinions, etc., et qui en change aisément. C'est un homme sans consistance dans le monde, ou simplement sans consistance, Sans crédit, sans considération. En termes de Droit, il désigne Ce en quoi consiste une succession ou un domaine et ses dépendances. La consistance d'une succession. Donner un état de la consistance d'une terre.

Littré (1872-1877)

CONSISTANCE (kon-si-stan-s') s. f.
  • 1État de stabilité, de solidité. Je n'examine point quelle fut la consistance de la monarchie sous François 1er, Patru, Plaidoyer 4, dans RICHELET. Je n'étais pas en trop bonne consistance, Voiture, Lett. 20. Leur gloire n'a pas de consistance assurée, Massillon, Pet. Car. Triomphe. Notre consistance dans la vertu est un miracle de la grâce, Massillon, Car. Tiéd. 2. Toute leur vie [des mondains] est une agitation éternelle que rien ne peut fixer, et qui ne leur laisse pas plus de consistance ici-bas qu'à la poussière qui devient le jouet des vents, Massillon, Profess. relig. 3. Il a fallu que la noblesse eût une certaine consistance, afin que le propriétaire du fief fût en état de servir le prince, Montesquieu, Esp. VI, 1. Elle m'a assuré que l'impératrice jouissait d'une admiration si méritée… que sa consistance sur le trône ne dépendait plus de personne, Diderot, Sur la princ. d'Ash. C'est une monnaie dont l'alliage fait la consistance, Marmontel, Contes moraux, Alcib. La reconnaissance due au ministre qui a donné le premier plus d'étendue et de consistance à ces travaux [la correction des cartes marines], Condorcet, Maurepas.

    Le temps qu'il fait n'a point de consistance, il est mal assuré, Dict. de l'Acad.

    Le plus haut point de développement en parlant des êtres vivants, et particulièrement des animaux et de l'homme. Âge, temps de consistance. L'état d'accroissement, de consistance et de diminution. Avant que l'habitude du corps soit acquise, on lui donne celle qu'on veut sans danger ; mais, quand une fois il est dans sa consistance, toute altération lui devient périlleuse, Rousseau, Ém. I.

    Par extension, en parlant des choses, état de consistance, le terme où elles se tiennent solidement, et ne montrent aucun signe de changement. Les affaires sont dans un état de consistance.

    Un bruit sans consistance, un bruit sans autorité.

    Un homme sans consistance, un homme sans considération, ni crédit.

    Un esprit sans consistance, un esprit sans fermeté.

    Prendre, acquérir de la consistance, en parlant des personnes, gagner en crédit, en tenue ; en parlant des choses, se confirmer. Cet homme prend de la consistance dans sa compagnie. Le bruit d'un soulèvement avait pris de la consistance.

  • 2 Terme didactique. Degré de rapprochement ou de liaison des molécules d'un corps, qui fait que ce corps oppose plus ou moins de résistance aux corps qui agissent sur lui et tendent à le diviser. Faire évaporer un liquide jusqu'à consistance de sirop. La cire a moins de consistance que la résine. Ce feu [du Tartare] ne laisse aucune consistance et il ne consume rien ; il dissout jusqu'aux premiers principes de la vie, et on ne peut mourir, Fénelon, Tél. XVIII.
  • 3État, contenance. La consistance de ce bois est de plus de cinq cents arpents. Il faut savoir la consistance des effets et des dettes d'une succession.

HISTORIQUE

XVIe s. Les differences des os sont prises des apophyses, epiphyses… consistence, magnitude, nombre, figure, situation, Paré, II, 4. L'humaine sagesse s'en prescriroit d'aultre [devoir] au delà, où elle aspirast toujours et pretendist : tant nostre estat est ennemy de consistance, Montaigne, IV, 131.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONSISTANCE, s. f. (Physiq.) est cet état du corps dans lequel ses parties composantes sont tellement liées entr’elles, qu’elles résistent plus ou moins à la séparation les unes, des autres. Voyez l’article Cohésion.

La consistance differe de la continuité, en ce que la consistance suppose une difficulté de séparer les parties continues, ce que ne suppose pas la continuité ; l’idée de la continuité d’une chose n’emportant que la contiguité de ses parties. Voyez Continuité.

Consistance se dit particulierement par rapport aux corps considérés entant qu’ils sont plus mous ou plus durs, plus liquides ou plus secs. Voyez Fluidité, Dureté, &c.

Les formes extérieures & visibles des médicamens, boles, syrops, onguens, &c. different principalement par la couleur & par la consistance. Chamb. (O)

Consistance, (Phys.) état de perfection où les choses susceptibles d’accroissement ou de décroissement demeurent pendant quelque tems, comme dans un état permanent, sans augmenter ni diminuer.

Ce terme se dit particulierement des arbres, pour signifier l’âge au-delà duquel ils ne croissent plus, & où cependant ils ne commencent point encore à décliner. Voyez Arbre, &c.

Ainsi l’on distingue trois états dans un arbre, la crue, la consistance, & le retour, qui sont communs à tous les arbres, même aux fruitiers.

La consistance du chêne est depuis cinquante ans à cent soixante ; quelques-uns cependant soûtiennent que leur consistance ne commence qu’à cent ans, assûrant qu’ils croissent jusqu’à ce tems-là, & qu’ils continuent dans cette vigueur jusqu’à l’âge de deux cents ans. Chambers. (O)

Consistance, en termes de Pratique, ce en quoi consistent ou à quoi montent les effets d’une succession, ou les domaines & dépendances d’un héritage, en un mot la totalité d’une chose quelconque. (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « consistance »

Composé de consister et du suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Consistant ; provenç. et espagn. consistencia ; ital. consistenza.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « consistance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consistance kɔ̃sistɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « consistance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consistance »

  • Le pesto : mettez le basilic, l’ail, les pignons de pin et le parmesan dans le bol mélangeur d’un robot et mixez le tout en purée fine. Salez et poivrez. Tout en continuant à mixer, versez petit à petit l’huile d’olive jusqu’à l’obtention d’une consistance lisse et épaisse. Nice-Matin, LA RECETTE DU JOUR. Filets d'aubergines au pesto - Nice-Matin
  • La vérité est dans la consistance. De Edgar Allan Poe / Eurêka
  • Un homme ferme et même inébranlable dans son jugement sur nous nous donne force et consistance. De Alain / Propos I
  • Elle me prenait gentiment la main et moi que voyais-je ? Une main molle, blanchâtre, avec la consistance d’un gant Mappa. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • Mais l'amour... ben l'amour ça ressemble à de l'eau, ça n'a aucune consistance et ça vous fuit entre les doigts, au moment où l'on s'y attend le moins. De Francine Lemay / Evagabonde
  • Ensuite, ajoutez le sucre vanillé ou l'extrait de vanille, un œuf et fouettez pendant 3 à 5 minutes jusqu'à consistance lisse et aérée. , Tartelettes à la crème aigre et aux baies: un dessert soviétique idéal pour l'été - Russia Beyond FR
  • Une action "indéfendable", selon le président du parti démocrate Tom Perez. "Le président essaie de jouer la carte de l'ignorance, mais la consistance de ses actions - de Charlottesville à Lafayette Square – recouvrent le vide de ses mots", a-t-il dénoncé. Challenges, Trump partage - puis supprime - une vidéo d'un de ses fans criant "white power" - Challenges
  • Ce dimanche, peu avant 13h, un poids lourd de type semi-remorque a pris feu sur l’autoroute A4 dans le sens Strasbourg-Paris à la hauteur du péage de Schwindratzheim, sur le ban de la commune de Hochfelden. L’extinction de cet impressionnant incendie a été particulièrement difficile par la consistance du combustible qui est en partie tombé sur la chaussée. Les différents foyers étaient situés au cœur du tas de carcasses de poulets. Il a donc fallu les étaler à l'aide d'un engin de chantier, pour donner la possibilité aux sapeurs-pompiers d’éteindre ces foyers. , Faits-divers - Justice | Un camion en feu : l’A4 coupée pendant deux heures dans le sens Strasbourg-Paris
  • La création de la Scic Oxygène avait pour objectif de réunir des acteurs publics, privés et consulaires autour du projet pour lui donner de la consistance. La première réalisation concrète était le lancement du dispositif de livraison en triporteur, “À ma porte”, il y a un an, depuis les locaux de la Scic Oxygène à Mainvilliers. www.lechorepublicain.fr, Franck Ledru jettera l'éponge en septembre 2020 s'il n'a pas d'aide pour la société coopérative d'intérêt collectif Oxygène - Mainvilliers (28300)
  • Enfin, si votre piscine est imposable, vous pouvez toutefois bénéficier d’une exonération temporaire de taxe foncière. Pour en profiter, il est nécessaire de déclarer un changement de consistance ou d’affectation des propriétés bâties et des propriétés non bâties, à l’aide du formulaire 6704 IL. Mais attention, la durée de l’exonération n’excédera pas deux ans. Mieux Vivre Votre Argent, Impôts: attention, une piscine peut faire grimper vos impôts locaux!

Images d'illustration du mot « consistance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « consistance »

Langue Traduction
Anglais consistency
Espagnol consistencia
Italien consistenza
Allemand konsistenz
Chinois 一致性
Arabe التناسق
Portugais consistência
Russe консистенция
Japonais 一貫性
Basque koherentzia
Corse coherenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « consistance »

Source : synonymes de consistance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « consistance »

Partager