La langue française

Brûlable

Sommaire

  • Définitions du mot brûlable
  • Étymologie de « brûlable »
  • Phonétique de « brûlable »
  • Évolution historique de l’usage du mot « brûlable »
  • Citations contenant le mot « brûlable »
  • Traductions du mot « brûlable »
  • Synonymes de « brûlable »
  • Antonymes de « brûlable »

Définitions du mot « brûlable »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRÛLABLE, adj.

Qui peut être brûlé ou qui mérite de l'être.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
Prononc. Dernière transcr. dans DG : brū-làbl'. Étymol. et Hist. 1. 1546 « qui mérite d'être brûlé » (Rabelais, Tiers Livre, éd. Marty-Laveaux, chap. XXII), surtout appliqué aux ouvrages de l'esprit, qualifié de ,,vieux`` par Rob.; 2. 1557 « qui peut être brûlé » (P. de Tyard, De la nat. du monde, fo42 vodans Gdf. Compl.). Dér. de brûler*; suff. -able*.

Wiktionnaire

Adjectif

brûlable \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) (Vieilli) Qui peut ou qui doit être brûlé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BRÛLABLE (bru-la-bl') adj.
  • Digne d'être brûlé. Ces messieurs ont affecté d'imprimer le livre le plus dangereux et le plus brûlable, Voltaire, Lettres vers, 20. Je m'aperçois que cette lettre est plus brûlable que…, Voltaire, Lettr. d'Argental, 16 février 1761. Deux tomes très condamnables et très brûlables que de charitables âmes m'ont fait la grâce de m'imputer, Voltaire, ib. 13 avril 1773.

HISTORIQUE

XVIe s. [Charles Quint mort] estoit indigne de sepulture en terre saincte et très bruslable comme fagot, Brantôme, Charles-Quint. Je dy hereticque formé, heretique clavelé, heretique bruslable, Rabelais, Pant. III, 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brûlable »

 Dérivé de brûler avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brûler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brûlable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brûlable brylabl

Évolution historique de l’usage du mot « brûlable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brûlable »

  • Evelyne Ramlot, membre de la commission extra-municipale environnement-cadre de vie a constitué un dossier complet pour alerter et interpeller les élus locaux et les responsables sur ce constat de sciages jugés abusifs. Elle affirme : "Le traitement de ce chantier de déboisement se termine, hélas, en pleine période de nidification des oiseaux, dans une zone où la faune se concentre à proximité de l’étang de la Dourmide. Il reste un désert et la biodiversité est fortement atteinte. Les zones concernées étaient à l’état de forêt dense, naturellement aérée par de petites clairières accessibles, peu brûlable en l’absence d’essences de résineux et de l’humus épais. Constitué de grands arbres remarquables dépassant les 20 m et pour certains âgés de plus de 50 ans, chênes verts, érables, micocouliers, cet îlot de verdure, offrant un refuge humide, était d’un intérêt capital pour la biodiversité du plateau." midilibre.fr, Méjannes-le-Clap : le déboisement excessif aux abords du village est contesté - midilibre.fr
  • Mais qu'en est-il de ces infos bidon où on nous explique que tout ce qui est brûlable passe en valorisation énergétique, que les fibres plastiques sont recyclées en vêtements ou autres isolants thermiques ? AgoraVox, Tri sélectif, écologie et foutage de gaule* !! - AgoraVox le média citoyen
  • Vu que mon commentaire a été supprimé par Mr Bourgnon himself, je le ré-écris ici. Un bateau coute 25millions d'€ et il en faudra 100 minimum dixit Yvan Bourgnon. Je vous laisse faire le calcul. Ensuite, ne croyez pas que le plastique flotte longtemps, il coule au bout de trois, cinq, huit semaines en se chargeant d'algues (sauf les mousses et le polystyrène). Il descend doucement à un, puis deux, puis trois mètres etc... hors ce bateau ne ramassera qu'en surface. Coté météo, l'état de la mer est important : passé 2m de creux (vagues pour les non marins) impossible de ramasser. Il ne peut donc fonctionner seulement quand il fait beau et que le vent ne dépasse pas 25 nds, soit environ 50% du temps. Et dernière chose : le coût écologique d'un tel navire en fibre de verre/infusion est catastrophique. Aujourd'hui on ne sait pas quoi faire des nombreux navires de plaisance en fin de vie. Ce matériau n'est pas recyclable, non brûlable car hyper polluant. Une horreur. Ce projet est une gabgie financière et un non sens écologique. Le Figaro.fr, Yvan Bourgnon accusé de contrefaçon par un architecte naval
  • La commune, vidée de ses habitants, les quelques conséquences du tremblement de terre ayant été évacuées, ne vit que par les "décontamineurs" présents quotidiennement pour nettoyer la commune : un tractopelle déblayant sur 20 cm de profondeur le sol actuel sur tout le périmètre de la commune. Les décontamineurs, armés d'une pelle, sans combinaison protectrice et pas toujours avec le masque indispensable chargent dans les camions ce qui est brûlable pour l'apporter à l'usine d'à côté. Puis, ils remplissent des sacs en plastique, les transportent et les entassent les uns à côté des autres, à perte de vue "Plus de 9 millions de sacs poubelles contenant chacun 1 mètre cube de déchets contaminés sont répartis sur 114.700 sites au sein de la préfecture de Fukushima fin septembre 2015." [1]. Il y a eu des incendies, et certains sacs ont déjà été emportés par l'océan, le lieu de stockage a dû être déplacé. Club de Mediapart, Une journée à Fukushima | Le Club de Mediapart
  • Les cas graves restent toutefois exceptionnels, ajoutent Patrick Gentizon et Marc-Antoine Baumgartner. Chez Suisse-Atlantique, «tout carburant est analysé avant emploi pour s'assurer qu'il est conforme aux normes ISO, le carburant est traité à bord et les résidus non brûlables sont déchargés à terre», expliquent-ils. LeTemps.ch, Fioul lourd, le sang impur de la globalisation

Traductions du mot « brûlable »

Langue Traduction
Anglais burnable
Espagnol quemable
Italien burnable
Allemand brennbar
Chinois 可燃的
Arabe قابل للحرق
Portugais incinerável
Russe горючий
Japonais 可燃性
Basque burnable
Corse burnable
Source : Google Translate API

Synonymes de « brûlable »

Source : synonymes de brûlable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brûlable »

Partager