Col : définition de col


Col : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COL, subst. masc.

A.− Vx, littér. Cou. Elle allait, les bras mi-nus, le col découvert dans la chemise de toile écrue (Pesquidoux, Le Livre de raison,1925, p. 24):
1. ... un œil languide et tristement rêveur, la bouche entrouverte et comme soupirante, le col fragile autant qu'une tige de fleur, cette femme était de la plus troublante, de la plus angélique beauté. Gide, Isabelle,1911, p. 632.
Fam. Se pousser du col. Se faire valoir; montrer un orgueil provocant :
2. [Le duelliste :] Où me poussé-je ainsi du col? Chez les gens chics, comme de juste. Mais je ne suis pas assez fol Pour braver l'ouvrier robuste... La Petite lune,1878-79, no25, p. 3.
B.− [P. anal. de forme]
1. Partie rétrécie d'un récipient. Le col d'un flacon, d'un alambic :
3. On nous le sert dans ces carafes pansues, à col renversé, qui portent dans le ventre un long bec pointu pour boire a chorro, à la régalade. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 41.
2. ANAT. ,,Toute portion rétrécie d'un organe qui relie deux segments plus volumineux`` (Méd. Biol. t. 1 1907). Col de l'astragale, de la vessie, de l'utérus (ou utérin), du fémur (ou fémoral).
3. GÉOGR. Dépression entre deux espaces élevés. Franchir, traverser un col :
4. Le col de la vallée est tortueux, étroit, Rude, et si hérissé de broussaille et d'ortie, Qu'un seul homme en pourrait défendre la sortie. Hugo, La Légende des siècles,Le Petit roi de Galice, 1883, p. 269.
5. ... du même coup, par les cols alpins, toute l'Allemagne du sud s'ouvrit au commerce. P. Rousseau, Hist. des transports,1961, p. 74.
C.− P. méton.
1. [Pour désigner des choses] Partie du vêtement qui entoure le cou. Il s'était boutonné entièrement du col à la braguette (Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 149):
6. Elle s'aperçut que les doigts de son amant tremblaient un peu, et qu'il avait relevé le col de son manteau parce qu'il n'avait que du linge de nuit. Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?1934, p. 194.
SYNT. a) Col + adj. Col droit, dur, empesé, marin, montant, mou, rabattu, raide. b) Col + de + subst. Col d'astrakan; col de celluloïd, de dentelle, de fourrure, de satin; col de chemise, de corsage, d'habit, de pardessus.
Spéc. Faux col. Col de chemise amovible. Il était engoncé dans son faux col solennel, médiocre journaliste (L. Daudet, Bréviaire du journ.,1936, p. 87).
P. métaph. Mousse d'un verre de bière.
2. [À partir de 1; pour désigner des pers.] Col blanc. Employé. La retraite, le mois de vacances ne sont plus réservés aux « cols blancs » (J.-D. Reynaud, Les Syndicats en France,1963, p. 25).P. oppos., plus rare. Col bleu. Le pourcentage des « cols bleus » décroît, et cela depuis 1957 (J. Dumazedier, A. Ripert, Loisir et culture,1966, p. 57).
Rem. Col bleu signifie aussi « marin » : ,,Quand on est dans les cols bleus On n'a jamais froid aux yeux`` (C'est nous les gars de la Marine, chanson de marins).
Prononc. et Orth. : [kɔl]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. colle. Pour l'hist. de col à côté de cou, qui ont aujourd'hui un sens différent, cf. Bourc.-Bourc. 1967, § 191. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1100 col « partie du corps de l'homme qui unit la tête au tronc » (Roland, éd. J. Bédier, 281); 1174-77 « id. chez l'animal » (Renart, éd. M. Roques, branche III, 4110); prononcé cou à l'époque class. (Vaug., p. 13), utilisé ds la lang. mod. par archaïsme ou raison d'euphonie, v. cou; 2. mil. xives. « partie étroite entre le corps de certains objets et la tête ou sommet » (Isopet Avionnet, XXXIII, 16, éd. J. Bastin, t. 2, p. 256 : ... un pot qui ot le col lonc et estroit); 3. anat. 1478 coul, cou, col de la vessie (d'apr. Sigurs, p. 270); cf. 1546 (Ch. Estienne, Disc. des parties du corps, 93, 41 ds Quem.); col de la matrice (Id., op. cit., 291, 38, ibid.); 4. 1635 col de montagne (Monet); 5. 1832 col de cygne « dessus de la clef d'un robinet » (Raymond d'apr. FEW t. 2, p. 919a); 1836 (Land.). B. 1. 1177-80 « partie d'un vêtement qui entoure le cou » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 1890); 2. 1838 col de dentelle « parure de lingerie chez les femmes » (E. de Guérin, Lettres, p. 236). Du lat. collum class. « cou », « goulot d'un vase », impér. « passage entre deux montagnes »; en b. lat. terme d'anat. « col de la vessie, col de la matrice ». Fréq. abs. littér. : 2 009. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 928, b) 2 738; xxes. : a) 2 756, b) 3 773. Bbg. Bernelle (A.). Montagnes russes. Vie Lang. 1962, p. 425. − Darm. Vie 1932, p. 141 − Dauzat. Ling. fr. 1946, p. 14. − Goug. Mots. t. 1, 1962, p. 58. − Quem. 2es. t. 2, 1971.

Col : définition du Wiktionnaire

Nom commun

col \kɔl\ masculin

  1. Partie du vêtement qui entoure le cou.
    • Avec le surplus de ses gains, il achetait des cigarettes, des cols et des cravates sensationnels […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 11 de l’éd. de 1921)
    • Jusqu’aux cravates, au petit nœud suavement bloqué par une épingle dans l’échancrure du col, jusqu’au feu d’un vrai diam’ et au cuir mat du bracelet-montre, on sentait ces messieurs soucieux de leur mise. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • On patinait autour de lui. Des enfants, le col entouré de cache-nez écarlates, blancs, verts, bleus, glissaient et tournoyaient. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 95)
  2. Pièce de lingerie, de dentelle ou d’étoffe qui garnit le haut d’un corsage de femme.
    • Un col de mousseline. - Un col de velours.
  3. (Vieilli) Cou. — Note d’usage : On le dit quelquefois encore devant une voyelle.
    • Celui-là, tué d’hier, les loups lui on déchiqueté la chair sur le col en si longues aiguillettes qu’on le dirait paré […] d’une touffe de rubans rouges. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Ils se tortillaient sur leur siège, haussaient le col, se penchaient les uns sur les autres pour discuter de la qualité des prix exposés. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 177)
    • J'étais un grand bateau descendant la Garonne
      Farci de contrebande et bourré d'Espagnols
      Les gens qui regardaient saluaient la Madone
      Que j'avais attachée en poupe par le col.
      — (Léo Ferré, extrait des paroles de la chanson Le bateau espagnol, 1950)
    • Quand il se dresse face à quelque « vieille écorce », chêne, frêne, ou hêtre, […] Arsène André éprouve une virile volupté. Sa chair se durcit, son col se gonfle, le sang lui afflue aux tempes à coups précipités — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Anatomie) (Par analogie) Désigne différentes extrémités du corps.
    • C'est en 1875 que Copeman a proposé la dilatation du col par l’introduction du doigt contre l’hyperemesis gravidarum ; l'auteur publie deux faits favorables à la méthode. — (Lyon médical, 1880, vol. 33, page 289)
    • Le col de la vessie : ce qui est comme l’embouchure de la vessie.
    • Le col d’un os : le rétrécissement qui se remarque au-dessous de la tête ou de quelque autre partie de certains os.
    • Le col de l’utérus. - Le col du fémur. - Le col de l’humérus, du radius, etc.
  5. Partie longue et étroite par laquelle on remplit et on vide une bouteille ou un vase.
    • Le col d’une bouteille, d’un matras, etc.
    1. (Par extension) (Commerce & Industrie) Récipient d’emballage qui possède un tel col.
      • La Bouteillerie, qui représente en tonnage la part essentielle de la production du Verre Creux, a réalisé, à elle seule, une production de 3 200 000 tonnes […]. Les ventes de bouteilles en 1998 ont représenté près de 8 milliards de cols. — (Fédération des Chambres syndicales de l’industrie du verre, rapport d’activité 1998)
  6. (Géographie) Point de passage privilégié entre deux versants, du fait d'une altitude plus basse que les environs.
    • Aux Pyrénées centrales et occidentales, par exemple, ce sont les cols de la chaîne d’altitude inférieure à 2300 mètres qui paraissent avoir permis le passage au versant Nord de plantes semiméditerranéennes, venues du bassin de l’Èbre. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 83)
    • Le franchissement du col du Lautaret avait nécessité l'usage des chaînes à partir de Villar d'Arène et nous avions passé le sommet entre deux hauts murs de neige. — (Robert Falize, L'Ombre et la lumière, Éditions Publibook, 2006, page 354)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Col : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COL. n. m.
Partie du vêtement qui entoure le cou. Col de chemise, ou simplement col. On a dit dans un sens analogue Col de rabat, col de pourpoint. Le col de l'habit. Faux col, Col de chemise rapporté qui s'attache autour du cou au moyen de boutons. Il se dit aussi d'une Pièce de lingerie, de dentelle ou d'étoffe qui garnit le haut d'un corsage de femme. Un col de mousseline. Un col de velours. Il désignait anciennement la Partie du corps qui joint la tête aux épaules. On le dit quelquefois encore devant une voyelle. Voyez COU. Par analogie, en termes d'Anatomie, Le col de la vessie, le col de la matrice, Ce qui est comme l'embouchure de ces parties. Le col d'un os, Le rétrécissement qui se remarque au-dessous de la tête ou de quelque autre partie de certains os. Le col du fémur. Le col de l'humérus, du radius, etc. Le col d'une bouteille, d'un matras, etc. Voyez COU. Il se dit encore d'un Passage entre deux montagnes à la naissance d'une vallée. Le col de Tende. L'armée se saisit de tous les cols des montagnes.

Col : définition du Littré (1872-1877)

COL (kol) s. m.
  • 1Cou, partie du corps qui supporte la tête. En ce sens il ne se dit que par euphonie ; et encore l'usage s'en perd de plus en plus ; il serait bon cependant de le conserver pour la poésie. Un col court. Un col apoplectique. [Il] tend à tes ennemis Un col à ton saint joug heureusement soumis, Rotrou, St-Gen. III, 7. À l'État j'en dois le sacrifice. - Hé bien, achevez-le ; voilà ce col tout prêt, Rotrou, Vencesl. V, 4. Avant que de parler du teint, Je devais vous avoir dépeint, Pour aller par ordre en l'affaire, La posture du dieu ; son col était penché ; C'est ainsi que le Somme en sa grotte est couché, La Fontaine, Psyché, I, p. 83.
  • 2 Terme d'anatomie. Embouchure de certaines parties. Col de la vessie, sorte de prolongement de la partie antérieure inférieure de la vessie, représentant un goulot très court.

    Nom de parties qui sont plus minces que le reste de l'organe dont elles dépendent. Col de la matrice, canal étroit, cylindrique, qui conduit de l'orifice à l'intérieur de l'utérus.

    Rétrécissement entre la tête et le corps de certains os. Le col du fémur, de l'humérus.

  • 3 Par analogie, le col d'une bouteille, d'une cornue, la partie entre le goulot et le ventre.
  • 4 Terme de géographie. Passage étroit entre deux montagnes. Le prince Eugène était entré dans le Dauphiné par le col de Tende, Voltaire, Louis XIV, 21.
  • 5Col de chemise, partie de la chemise qui entoure le cou.

    Col de cravate, ce qu'on met dans une cravate pour lui donner de la fermeté.

    Par extension, sorte de cravate qui s'attache derrière le cou avec une boucle. Col de soie, de velours. Le Czar [Pierre 1er] ne portait qu'un col de toile, une perruque ronde brune, Saint-Simon, 467, 139.

    Faux col, façon de col de chemise qui s'attache autour du cou.

    Sorte de petit collet en toile, en mousseline brodée ou en dentelle, monté sur un fond de fichu, que les femmes mettent autour de leur cou, dépassant le corsage de la robe, et généralement rabattu sur ce corsage.

  • 6 Terme de marine. Col de cygne, bosse de fer qui sert à retenir les câbles-chaînes.
  • 7 Terme de serrurerie. Toute courbure que l'on fait subir à une tringle.

HISTORIQUE

XIIe s. El chemin s'esteit mis, ne l'a pas atendu ; L'evesque le siwi tut à col estendu, Th. le mart. 110.

XIIIe s. Soit qu'il amaine de dehors la ville, ou qu'il envoit dehors la ville, soit sur cheval, ou à col, Liv. des mét. 247.

XVIe s. Le col de la vessie, le col de la matrice, Paré, Introd. 2. Il n'eschet point de partage du costé ny du chef ou du col du pere ou de la mere encore vivant soit en ligne directe ou collateralle, Nouveau coustum. gén. t. I, p. 964.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COL. Ajoutez :
5Col de cygne, pièce recourbée qui sert à conduire un liquide, la fumée, etc. Cols de cygne pour bains, et fourneaux de grands établissements, Alm. Didot-Bottin, 1871-72, p. 1272, 3e col.

REMARQUE

Le col d'une montagne est insuffisamment défini. C'est le point d'une chaîne de montagne où le faîte, faisant une inflexion, offre un passage d'un versant à l'autre, entre les points d'attache de deux contre-forts.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Col : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

COL, voyez Cou.

Col, (Géog.) c’est le nom qu’on donne en Géographie à plusieurs passages étroits, entre des montagnes.

Col, s. m. partie de notre ajustement ; c’est un morceau de toile très-fine, garnie par ses deux bouts de deux autres morceaux de toile plus grosse, à l’aide desquels & d’une boucle ou d’une agrafe, on fixe cet ajustement autour du cou sur celui de la chemise. Si l’on se sert d’une boucle, il ne faut des boutonnieres qu’à un des bouts du col ; mais l’autre bout doit être plus long, afin de pouvoir boucler commodément. Si c’est une agrafe, il faut des boutonnieres aux deux bouts, où les attaches des deux parties de l’agrafe soient reçûes.

Col, (Géog. mod.) île d’Ecosse, l’une des Westernes, dans l’Océan. Long. 11. lat. 57.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « col »

Étymologie de col - Wiktionnaire

Du latin collum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de col - Littré

Voy. COU.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « col »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
col kɔl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « col »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « col »

  • Une importante chute de blocs de neige s’est produite au-dessus du Rocher-des-Curieux, dans le col du Galibier (RD 902), dans la nuit de dimanche 7 juin à lundi 8 juin. Le col a dû être fermé. Mardi 9 juin, il a pu rouvrir grâce à des travaux de dégagement. Mais, jeudi 11 juin, à 18 heures, rebelote. Nouvelle fermeture en raison du très gros risque d’avalanche , annonçait le conseil départemental des Hautes-Alpes. Des interventions étaient envisagées afin de purger les secteurs concernés. , Environnement | Col du Galibier : la purge se poursuit dans des conditions difficiles
  • Ce mercredi, Julian Alaphilippe, le coureur français de la Deceuninck-Quickstep, était présent au sommet du col la Loze en compagnie de ses coéquipiers Bob Jungels et Dries Devenyns. , Sport | Tour de France : Julian Alaphilippe en reconnaissance au col de la Loze
  • Le rapport sur le marché mondial Test de diagnostic du cancer du col utérin est une avancée solide tirée par l’utilisation dans les principaux marchés en développement. Plus de chances de développement se présenter quelque part dans la fourchette de 2020 et 2029 contrastent avec quelques années en arrière, ce qui suggère le rythme rapide des progrès. Selon le développement financier mondial, la mesure du marché Test de diagnostic du cancer du col utérin est évaluée à partir de $$ millions de dollars en 2018. Le marché Test de diagnostic du cancer du col utérin doit dépasser plus de $$ millions US $$ par 2029 à un TCAC de XX% dans la trame de période d’estimation donnée. La Test de diagnostic du cancer du col utérin scène de marché et la scène marchande ainsi qu’un examen SWOT des principaux vendeurs sont clarifiés. Les acteurs remarquables du marché mondial des Test de diagnostic du cancer du col utérin sont les suivants Laboratoires Abbott, Becton, Dickinson and Company, Femasys, Hologic, Guided Therapeutics, OncoHealth Corp, Quest Diagnostics, Roche Diagnostics, QIAGEN, Zilico. INFO DU CONTINENT, Test de diagnostic du cancer du col utérin Marché || Analyse et prévisions de récupération du COVID-19 2020-2029: Laboratoires Abbott, Becton and Dickinson and Company - INFO DU CONTINENT
  • Le cancer du col utérin est la croissance anormale de cellules cancéreuses dans les tissus du col de l’utérus. Le cancer du col utérin est causé par une division incontrôlée de la croissance cellulaire anormale ou cancéreuse dans la région du col de l’utérus (partie inférieure de l’utérus) qui conduit au vagin dans l’appareil génital féminin. L’Amérique du Nord représentait la part la plus Instant Interview, Étude exhaustive sur Tests diagnostiques du cancer du col utérin Market 2020 | Évaluation stratégique par les meilleurs joueurs – Bionor Pharma, Dendreon Corporation, Inovio Pharmaceuticals, ISA Pharmaceuticals – Instant Interview
  • Après 15 kilomètres de course, le col d’Èze a été labellisé "Col du Tour de France" ce jeudi matin par Christian Estrosi et Christian Prudhomme. Photo Eric Ottino Nice-Matin, Le "col du Tour de France" inauguré à Èze ce jeudi - Nice-Matin
  • Ce dimanche après-midi, un monospace s’est embrasé sur la route des crêtes, entre le Collet et le col de la Schlucht. Un incendie spectaculaire qui occasionné quelques gènes à la circulation mais qui n’a heureusement fait aucun blessé. , Faits-divers - Justice | Une voiture en feu dans le col de la Schlucht
  • Grimpez les cols mythiques de l'Oisans sur route fermée , Oisans Col Series - Villard Reymond - Evénement sportif
  • Thomas n'oubliera pas sa frayeur, ni l'endroit. D'ailleurs, quiconque s'y aventure ne peut plus l'effacer. Nous sommes dans le col de Turini, sommet du rallye Monte-Carlo. Cela s'entend d'ailleurs. Des bolides font vrombir leurs moteurs, crisser leurs pneus et poussent des pointes à faire dresser les poils sur les épingles à cheveux qui s'empilent, jusqu'à 1 604 mètres d'altitude, le lieu de la délivrance. leparisien.fr, Tour de France reporté : dans le col de Turini avec Gilles Panizzi, pilote de rallye et… cycliste - Le Parisien
  • La montagne est déconcertante. Son paysage est plissé et secret. Les mots et les habitudes butent sur le passage des cols. De Jason Goodwin / Chemins de traverse
  • L’art, c’est déjà de la publicité. La Joconde aurait pu servir de support à une marque de chocolat, à Coca-Cola ou à tout autre chose. De Andy Warhol / The Studio - Novembre 1981
  • Ce qu'on appelle stratégie consiste essentiellement à passer les rivières sur des ponts et à franchir les montagnes par les cols. De Anatole France
  • Règle générale : une blanchisserie de luxe s'assure que les chemises et les cols ne fassent pas long feu. De Stephen Leacock / Jours de collège
  • Comment est-il possible de trouver une signification à un univers limité, compte tenu de mon tour de taille et de ma pointure de col ? De Woody Allen / Mon allocution
  • L'élégance ?... oui, ça me vient, avec l'âge. Plus on a de plis sur le front, moins on veut en avoir à son col. De Francis Blanche
  • L'amour c'est comme le Tour de France. Il faut beaucoup d'efforts pour atteindre le sommet du col. De Anonyme
  • Le court-métrage est au cinéma ce qu’est l’amidon au col de chemise. C’est pour le durcir et non pour le ramollir. De Anonyme
  • On juge une chemise à son col et un homme à sa chemise. De Madeleine Ferron / Le Baron écarlate
  • Traduire : transvaser un liquide d'un vase à col large dans un vase à col étroit. Il s'en perd toujours. De Victor Hugo
  • La justice, c’est une question de faux col. De Fritz Lang / Liliom

Images d'illustration du mot « col »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « col »

Langue Traduction
Corse collà
Basque lepokoa
Japonais
Russe воротник
Portugais colarinho
Arabe طوق
Chinois
Allemand halsband
Italien collare
Espagnol collar
Anglais collar
Source : Google Translate API

Synonymes de « col »

Source : synonymes de col sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « col »


Mots similaires