La langue française

Cloison

Définitions du mot « cloison »

Trésor de la Langue Française informatisé

CLOISON, subst. fém.

A.− Paroi de faible épaisseur construite en matériau léger pour séparer en deux les pièces d'une maison. Cloison de planches; une mince cloison; cloison extensible (Lar. encyclop.) :
1. À travers la cloison vitrée, je vois et j'entends la normalienne, debout à son bureau, qui raconte une leçon. Frapié, La Maternelle,1904, p. 43.
P. ext. Paroi mince déterminant des séparations dans un objet. La cloison d'une giberne, les cloisons d'un casier (Lar. encyclop.).
Au fig. Ce qui divise ou sépare :
2. ... les hommes les plus intelligents, les cœurs les plus nobles ne parviendront-ils donc jamais à rompre les cloisons qui les séparent...? Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 10, 1863-69, p. 318.
B.− P. anal.
1. ANAT. Membrane séparant deux cavités l'une de l'autre ou divisant une cavité principale en deux parties. La cloison du nez. Les cloisons interlobulaires (E. Nocard, É. Leclainche, Maladies microbiennes des animaux,1896, p. 256):
3. Le canal cholédoque perce le duodénum à 4, 5, 6 centimètres du pylore, suivant les espèces. Il forme, aussitôt qu'il a traversé la membrane musculeuse de l'intestin, une assez grosse ampoule, ayant une cloison membraneuse qui la sépare en deux cavités ou loges, dans la première desquelles s'ouvre le canal pancréatique. Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 4, 1805, p. 25.
2. ARM. Partie pleine qui, à l'intérieur du canon d'une arme à feu, sépare deux rayures :
4. Le calibre, dans les canons en acier, est égal au diamètre de l'âme mesuré sur les cloisons. Capitaine Alvin, Leçons d'artill.,Matériel, 1908, p. 40.
3. B.-A. Lamelle soudée sur une plaque de métal et servant au sertissage de l'émail :
5. ... si le soir est somptueux, la flamme des fours rampe encore au flanc des vases et l'émail diapré chatoie entre ses cloisons d'or. É. Faure, Hist. de l'art,1912, p. 198.
4. BOT. Lame séparant les loges à l'intérieur de certains fruits (cf. É.-A. Carrière, Encyclop. horticole, 1862, p. 111).
5. MAR. Cloison étanche. Cloison séparant les compartiments d'un navire de façon à garantir leur étanchéité, en vue de localiser une voie d'eau :
6. Quittant la machine, il pénétra par une porte basse et qui traversait une cloison étanche dans la chaufferie. Peisson, Parti de Liverpool,1932, p. 71.
Au fig. :
7. Même au temps où j'étais comme les autres, libre d'esprit, sociable, je me suis toujours senti séparé de tous par une cloison étanche, étranger parmi des étrangers. R. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 937.
6. SERR. ,,Surface extérieure des côtés de la serrure`` (Chesn. 1857); ,,espèce de boîte qui renferme les différentes pièces d'une serrure`` (Jossier 1881).
Prononc. et Orth. : [klwazɔ ̃]. Land. 1834 transcrit encore la diphtongue -oi- par [wε] : kloê-zon. Fér. 1768 et Gattel 1841 transcrivent la 1resyll. longue. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1170-80 cloison « enceinte » ici, « enceinte fortifiée » (Benoit, Chron. des Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 1014) − 1611, Cotgr.; 1534 « paroi légère servant à séparer deux pièces » (Comptes des bâtiments du roi, éd. Laborde, t. I, p. 42 ds IGLF). Du lat. vulg. *clausio, -onis « fermeture », dér. de clausus, part. passé de claudere (clore*). Fréq. abs. littér. : 879. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 016, b) 1 254; xxes. : a) 1 378, b) 1 369. Bbg. Adlerblum (A.). Vocab. de l'astronaut. Québec, 1972, p. 13. − Guéret (J.). La Constr. aéron. Banque Mots. 1972, no4, p. 180. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 54.

Wiktionnaire

Nom commun

cloison \klwa.zɔ̃\ féminin

  1. (Maçonnerie) Espèce de petit mur peu épais servant à la distribution d’un appartement ou d’un bâtiment quelconque.
    • Lorsque l'œil était fait à cette pénurie de lumière, il distinguait, placées tout autour, ces pudibondes cloisons en usage dans les restaurants anglais. Ainsi, chaque buveur était bien seul dans sa cellule, tout à son breuvage, tout à son ivresse. — (Angelo de Sorr, Le vampire: roman fantaisiste, Paris : chez Adolphe Delahays, 1852, p. 216)
  2. Séparations intérieures d’un navire.
    • Cloison étanche.
  3. (Botanique) Membranes qui divisent l’intérieur des fruits et qui forment des loges où sont renfermées les graines.
  4. (Anatomie) Partie destinée à séparer deux cavités l’une de l’autre ou à diviser une cavité principale.
    • Déviation en S de la cloison qui du côté gauche arrive au contact du cornet inférieur et obstrue presque complètement la fosse nasale de ce côté. — (Revue internationale de médecine et de chirurgie: revue analytique de bibliographie, 1909, vol.20, page 62)
    • La cloison des fosses nasales ou septum nasal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLOISON. n. f.
Espèce de petit mur peu épais, fait de bois ou de maçonnerie et servant à la distribution d'un appartement ou d'un bâtiment quelconque. Faire une cloison. Approcher, reculer une cloison. Abattre une cloison. Cloison de bois. Cloison de menuiserie. Cloison de planches. Cloison de briques. Leurs chambres ne sont séparées que par une cloison. Mince cloison. On dit aussi, en termes d'Architecture, Mur de cloison, par opposition à Gros mur et Mur de refend. Il se dit aussi des Séparations intérieures d'un navire. Cloison étanche. Voyez ÉTANCHE. En termes de Botanique, il se dit des Membranes qui divisent l'intérieur des fruits et qui forment des loges où sont renfermées les graines. En termes d'Anatomie, il se dit d'une Partie destinée à séparer deux cavités l'une de l'autre ou à diviser une cavité principale. La cloison des fosses nasales. La cloison des ventricules du cœur.

Littré (1872-1877)

CLOISON (kloi-zon) s. f.
  • 1Séparation qui se fait dans un appartement, dans une maison, à l'aide de quelque maçonnerie ou charpenterie. Cloison en briques. Mur de cloison. Un vieux mur entr'ouvert séparait leurs maisons ; Le temps avait miné leurs antiques cloisons, La Fontaine, Filles de Minée.

    Petites murailles en briques dans l'intérieur d'un poêle.

  • 2 Terme de botanique. Membrane ou partie mince qui divise en compartiments certaines cavités. Les cloisons des loges à graines. La rose et Damalis [une jeune fille] de leur jeune prison Ont ensemble percé la jalouse cloison, Chénier, 62.

    Demi-cloison, cloison d'un fruit qui n'atteint pas jusqu'à l'axe de celui-ci, et laisse un vide au centre.

    Terme d'anatomie. Partie servant de séparation à deux cavités. La cloison des fosses nasales.

  • 3Espèce de boîte mince qui renferme la garniture d'une serrure.

HISTORIQUE

XIIe s. Les fossez [ils] virent, la cloison Qu'il aveient fait d'environ, Benoit de Sainte-Maure, II, 3465.

XIIIe s. Li rosier d'une haie furent Clos environ, si cum il durent ; Mès ge passasse la cloison Moult volentiers…, la Rose, 2793. Et la cloison de mur quarré, ib. 514. Trop est fols qui la [oraison] pert par petite ochoison ; Car tous les biens du ciel puet mettre en sa cloison, J. de Meung, Test. 1450.

XVIe s. Ce bataillon estoit si bien remparé d'une cloison de picques, que…, Amyot, P. Aem. 33. Ilz chasserent les Perses fuyans, jusques dedans le pourpris qu'ilz avoient remparé et fortifié de cloison de bois, Amyot, Arist. 45. Les sacrées cloisons [les cloîtres], D'Aubigné, Conf. II, 8. Ce mot de cloison sentiroit la prison, D'Aubigné, ib. À faute de mettre un pau [pieu] en une cloison, une vigne se dissipera, De Serres, 53. Et puis que tout leur revient à mesme compte [aux femmes traitées avec une extrême jalousie], elles ont le chois bien aysé : et, ont-elles brisé ces cloisons, croyez qu'elles font feu, Montaigne, III, 367.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CLOISON, s. f. terme d’Architecture, ouvrage de charpente ; du Latin craticii parietes, selon Vitruve, ou de crates, une claie ; parce que les poteaux debout des cloisons, leur sommier, & leur traverse, imitent les menues perches dont les premiers hommes se servirent pour clorre leur cabannes. Les poteaux de ces cloisons sont espacés de dix ou douze pouces : ces espaces sont remplis de plâtre seulement quand on veut laisser les bois apparens, & hourdis des deux côtés lorsqu’on veut les recouvrir ; alors ces cloisons sont appellées pleines. L’on appelle cloisons creuses, celles qui sont seulement hourdies des deux côtés.

On nomme cloison de menuiserie, celle de planches assemblées à rainures & languettes posées à coulisses, & entretenues par des entretoises, à l’usage des retranchemens que l’on veut pratiquer dans de grandes pieces.

On appelle cloison de maçonnerie, tout mur de refend qui ne monte pas de fond, & qui n’a pas l’épaisseur requise suivant l’art, n’étant pour l’ordinaire construit que de briques, de plâtras, ou de moellons non gissans, liaisonnés néanmoins avec du plâtre ou du mortier. (P)

Cloison, (Fontainier.) on nomme ainsi des séparations de cuivre, de plomb, ou de fer-blanc, qu’on place dans les cuvettés des fontaines & des jauges. On en distingue de deux sortes : celle de calme, appellée languette, est placée près de l’endroit où tombe l’eau ; sans interrompre sa communication dans toute la cuvette, elle ne fait qu’en rompre le flot, qui dérangeroit le niveau de l’eau en même tems qu’il en augmenteroit la dépense : l’autre cloison est celle du bord où s’attachent les bassinets pour la distribution de l’eau. Voyez Bassinets. (K)

Cloisons ; ce sont des planches qu’on attache ensemble dans une écurie, depuis les poteaux jusqu’au ratelier, & qui en bouchent tout l’intervalle, afin que les chevaux ne puissent point se battre, & qu’ils soient plus tranquilles en leurs places. Lorsqu’on met des cloisons dans une écurie, il faut que les poteaux soient plus éloignés les uns des autres que quand il n’y a que des barres, afin qu’ils ayent assez d’espace pour se coucher. Voy. Barre, (Man.) Poteau, &c. (V)

Cloison, (Marine.) c’est un rang de poteaux espacés environ à quinze ou dix-huit pouces, & qui étant remplis de panneaux ou couverts de planches, forment & séparent les chambres dans les navires. Voyez la Plan. IV. Marine, fig. 1. la grande cloison des soutes cotée 53, & les montans de cette cloison cotés 54, la cloison de la sainte-barbe cotée 108. (Z)

Cloison, (Serrurerie.) c’est dans une serrure ce qui entoure le palatre & forme la surface extérieure des côtés de la serrure. La cloison est arrêtée sur le palatre par des étochios.

Cloison, en Anatomie, nom de différentes parties qui font l’office de mur mitoyen entre deux autres.

La faux & le pressoir d’Hérophile tiennent lieu d’une cloison, dont la premiere sépare les deux hémispheres du cerveau, & la seconde le cerveau du cervelet. Voyez Faux & Pressoir.

La cloison transparente est située directement sous la couture du corps calleux dont elle est la continuation, & comme une espece de duplicature. On l’appelle aussi septum lucidum.

Les deux sinus sphénoïdaux & les deux sinus frontaux sont séparés chacun par une cloison osseuse ; les fosses nasales sont séparées par une cloison formée par l’os vomer, la lame verticale de l’os ethmoïde, & un cartilage.

Les deux ventricules du cœur sont distingués par une cloison charnue.

Le diaphragme fait l’office d’une cloison qui sépare la poitrine du bas-ventre.

Le darthos forme une cloison qui distingue les deux testicules l’un de l’autre. Voyez Cœur, Diaphragme, &c. (L)

Cloison du palais, (Anatom.) en Latin velum palati. La cloison du palais, dont la luette est regardée comme une partie, pourroit également être appellée la cloison du nez, du gosier.

Elle est terminée en en-bas par un bord libre & flotant qui représente une arcade particuliere située transversalement au-dessus de la base ou de la racine de la langue. Le sommet de cette arcade porte un petit corps glanduleux, mollasse, irrégulierement conique, que nous appellons la luette. V. Luette.

On trouve dans tous les livres d’Anatomie la description de la cloison ou du voile du palais ; mais comme la meilleure est à mon sens celle qu’en a donnée M. Littre, dans les mémoires de l’académie des Sciences, ann. 1718, p. 300, je dois m’en servir ici par préférence.

C’est, dit ce célebre anatomiste, une espece de membrane qui est d’une consistance molle, de couleur blanchâtre, gluante au tact, convexe par-dessus, & concave par-dessous ; elle est environ d’une demi-ligne d’épaisseur, de quinze lignes d’un côté à l’autre, & d’un pouce de devant en arriere : sa situation est à la partie postérieure de la voûte du palais, & elle est plus antérieure, plus haute, & plus élevée que celle de l’épiglotte de trois à quatre lignes : son attache est par-devant à la partie postérieure des os du palais, par les côtés aux parties latérales & internes des mêmes os & des apophyses ptérigoïdes ; par sa partie postérieure elle n’est attachée a rien, excepté par les deux côtés, étant lâche & comme pendante par son milieu.

Cette cloison est éloignée de la glotte d’environ quatre lignes ; cependant toûjours prête à changer de situation dans les corps vivans, lorsque ces parties sont en action, tantôt s’approchant, & tantôt s’éloignant les unes des autres : elle forme par sa face inférieure la partie postérieure de la voûte du palais, & par sa face supérieure la partie postérieure & inférieure du nez.

On remarque du côté de la face inférieure de cette cloison deux manieres d’arcs musculeux, l’un & l’autre un peu séparés au milieu de la partie supérieure, situés transversalement l’un vers le devant & l’autre sur le derriere. L’arc antérieur est un peu incliné par en-bas, & en-devant ; il s’attache par une de ses branches à la partie postérieure & inférieure d’un des côtés de la langue, & par l’autre branche au même endroit de l’autre côté. L’arc postérieur est incliné par en-bas & en-arriere, & il s’attache par une branche à un des côtés du pharynx, & par l’autre branche au même endroit de l’antre côté. On observe entre ses deux arcs ou arcades les deux glandes dites amygdales, qui sont placées l’une au côté droit l’autre au côté gauche. Enfin la cloison du palais est composée de deux membranes, de quantité de glandes, & de plusieurs muscles, qu’il sera toûjours impossible de bien décrire.

On apperçoit dans les corps vivans dont la bouche est beaucoup fendue, & qui ont la langue petite, que cette cloison se porte en en-haut, tantôt en-devant, tantôt même en-arriere, & qu’elle se porte en en-bas, tantôt aussi en-devant, & tantôt aussi en-arriere ; d’où l’on peut conclure qu’elle peut fermer tantôt le passage du gosier à la bouche, & quelquefois aussi couvrir la glotte.

Mais outre que la cloison du palais fait la fonction de valvule aux narines & au gosier, en empêchant de revenir par les narines ce qu’on avale, principalement la boisson, elle a d’autres usages que M. Littre a passés sous silence, & qui méritoient de n’être pas omis. D’abord elle sert à conduire dans le pharynx la lymphe lachrymale, & la lymphe mucilagineuse qui s’amasse continuellement sur la voûte du palais ; de plus, c’est une machine qui aide à pousser en en-bas les matieres de la déglutition, qui sert aux modulations de la voix, soit que les sons & la voix passent par la bouche, par les narines, ou par l’un & par l’autre : c’est encore une machine qui, avec l’aide de la luette, préserve les poumons des matieres qui pourroient entrer par la glotte ; enfin, qui enduit & lubrifie la surface des alimens qu’on est sur le point d’avaler.

Je voudrois bien aussi donner les usages des différens muscles de la cloison du palais, mais ils ne sont pas assez distinctement connus, ni même les différens mouvemens dont cette cloison est capable : voilà comme l’Anatomie trouve ses limites, dans les objets qui semblent tomber le plus sous les sens & l’art du scalpel. Mais est-il de partie dans le corps humain, dont la méchanique & le jeu ne tendent à confondre notre présomption & notre science imaginaire ? Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Cloison d’Angers, ou Clouaison, (Jurisp.) est une imposition que les anciens ducs d’Anjou avoient octroyée aux maire & échevins d’Angers, pour entretenir les fortifications de leur ville & du château. Ce droit fut nommé cloison, parce qu’il étoit destiné à la cloison ou clôture de la ville. En 1500 il y eut un réglement au sujet de la cloison de la ville d’Angers, qui est imprimé à la fin de plusieurs coûtumes d’Anjou, où l’on peut voir sur quelles marchandises on levoit cette imposition. Voyez aussi Choppin, sur l’art. 50. de la coût. d’Anjou, tome I. p. 482. de la troisieme édition de Sonnius. M. Pérard, p. 413. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cloison »

Du latin populaire *clausionem, accusatif de *clausio « fermeture », dérivé de clausum, participe passé de claudere, « clore », « fermer ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. clausio ; du latin claudere, fermer (voy. CLORE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cloison »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cloison klwazɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « cloison »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cloison »

  • Plus précisément, le feu a pris dans une cloison se trouvant au deuxième étage du bâtiment, dans la cage d’escalier, provoquant sur les lieux un important dégagement de fumée.  , Incendie dans le centre Rouen : le feu avait pris dans la cloison de l'immeuble | 76actu
  • Les grands esprits sont sûrement de proches alliés de la folie, et de minces cloisons les en séparent. De John Dryden / Absolum et Achitophel
  • Cette cloison qui nous sépare du mystère des choses et que nous appelons la vie. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Un homme qui veut séduire une femme doit franchir des montagnes, une fille qui veut séduire un homme n’a qu’une cloison de papier à franchir. De Proverbe chinois
  • Le bien et le mal ne sont pas deux mondes cloisonnés, étrangers l'un à l'autre... La frontière est parfois imperceptible entre eux. De Charlotte Savary / Le Député
  • Mondiale Panneaux de cloison sèche industrie 2020 Rapport de recherche fournit des informations sur la taille du marché, la part, les tendances, la croissance, la structure des coûts, la capacité, les recettes et les prévisions 2026. Ce rapport comprend également létude globale et complète du marché Panneaux de cloison sèche avec tous ses aspects qui influent sur la croissance du marché. Ce rapport est lanalyse quantitative exhaustive de lindustrie Panneaux de cloison sèche et fournit des données pour faire des stratégies visant à accroître la croissance du marché et de lefficacité. , Impact de Covid-19 sur Panneaux de cloison sèche marché: lindustrie mondiale Vue densemble, les ventes, les revenus, taux de croissance et danalyse pour 2020-2026 – JustFamous
  • Vous avez envie de fixer un écran plat sur votre mur en placo, vous voulez placer vos éléments de cuisine en hauteur ou bien une étagère pleine de livres ou d’éléments de décoration ? Vous souhaitez accrocher un lustre volumineux au plafond ? Sachez que si le placo est un composant standard de nos murs et cloisons, sa capacité de résistance à la charge est relativement limitée. Pour y fixer une charge lourde, certaines règles de fixation doivent être respectées. Voici nos conseils et solutions. Binette & Jardin, Charge lourde à accrocher sur du placo : quelles solutions ?
  • Le rapport d’étude de marché mondial Panneaux de cloison sèche fournit une étude complète récente Global Panneaux de cloison sèche Marché 2020 par les fabricants, les régions, le type et l’application, prévue pour 2026 commence par offrir l’inspection analytique du marché mondial en fonction de divers segments. Le rapport présente une analyse des points clés du marché mondial du Panneaux de cloison sèche par principaux acteurs clés, par types, par applications et régions principales, perspectives de segments, évaluation commerciale, scénario de concurrence, tendances et prévisions pour les années à venir. Le rapport comprend le résumé et avance la taille du marché en raison des différentes perspectives possibles. Le rapport met en lumière les aspects critiques, notamment la consommation, les revenus, les ventes, la production, les tendances, les opportunités, l’expansion géographique, la concurrence, la segmentation, les moteurs de croissance et les défis. , Marché Panneaux de cloison sèche – Perspectives mondiales de l’industrie, part, analyse de la croissance, tendances et prévisions 2020-2026 – InFamous eSport
  • Les pompiers sont intervenus lundi 29 juin, vers 21 h 45, dans un immeuble d'habitation de quatre étages de la rue Beauvoisine à Rouen, pour de la fumée présente dans la cage d'escalier. Il s'agissait d'un feu couvant dans une cloison du deuxième étage. Les pompiers sont venus à bout du sinistre grâce à une lance à incendie. Deux personnes ont été relogées par de la famille. tendanceouest.com, Rouen. Incendie dans la cage d'escalier d'un immeuble : deux personnes relogées
  • Estimation de la taille du marché: La taille du marché mondial Entrepreneur en cloison sèche a été estimée en termes de valeur (USD). Analyse des tendances et des prévisions: les tendances et prévisions du marché (2020-2024) par type de produit, technologie, application, utilisateur final et secteur vertical ont été mentionnées dans ce rapport. Analyse de segmentation: Une analyse approfondie des segments de marché en termes de valeur et de volume a été fournie dans ce rapport. Analyse régionale: Sur la base de la géographie, le marché est segmenté en Amérique du Nord, en Europe, en Asie-Pacifique, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique. Opportunités de croissance: la dynamique du marché, y compris les opportunités de croissance potentielles dans différentes applications, a été détaillée. En outre, les conducteurs, les contraintes, les défis et les menaces sont également mentionnés dans ce rapport. Analyse stratégique: les fusions et acquisitions, les lancements de nouveaux produits, les développements clés et le paysage concurrentiel du marché mondial Entrepreneur en cloison sèche ont été fournis dans ce rapport de recherche. En outre, le rapport se concentre également sur l’analyse SWOT des principaux acteurs et sur le modèle des cinq forces de Porter. Journal l'Action Régionale, Le marché mondial de Entrepreneur en cloison sèche enregistrera une croissance significative de ses revenus au cours de la période de prévision 2020-2024 | Gottstein Corp., CRM Construction, Inc., MDB Construction, etc. – Journal l'Action Régionale

Images d'illustration du mot « cloison »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cloison »

Langue Traduction
Anglais partition
Espagnol dividir
Italien partizione
Allemand partition
Chinois 划分
Arabe تقسيم
Portugais partição
Russe раздел
Japonais パーティション
Basque partizioaren
Corse partizione
Source : Google Translate API

Synonymes de « cloison »

Source : synonymes de cloison sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cloison »

Cloison

Retour au sommaire ➦

Partager