La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « luette »

Luette

Variantes Singulier Pluriel
Féminin luette luettes

Définitions de « luette »

Trésor de la Langue Française informatisé

LUETTE, subst. fém.

Saillie charnue, cylindro-conique, qui prolonge la partie du voile du palais qui s'applique sur la paroi postérieure du pharynx lors de la déglutition et contribue ainsi à l'obstruction du rhinopharynx. Inflammation, irritation, tumeur de la luette. Sa gorge, gonflée par le pus, se contracte au passage du liquide et la luette fait chaque fois, au terme du spasme, un bruit analogue à ce claquement de langue dont Jambe-de-laine excitait la (...) jument (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1530).Tu voudras essayer de toutes (...) ces choses fades et sucrées que resucent, entre langue et luette, les petites cousines sentimentales (H. Bazin, Vipère,1948, p. 230):
Son bord libre [du voile du palais] se prolonge, dans son milieu, en une languette qui porte le nom particulier de luette [it. ds le texte]. Lorsque le voile du palais est descendu sur la base de la langue (...) la luette divise l'isthme du gosier en deux arcades... Cuvier, Anat. comp.,t. 3, 1805, p. 281.
Rare, fam. Se rincer, se mouiller la luette. Boire (généralement avec excès). Avant que d'aller plus loin Colombel déclara derechef qu'il fallait s'arroser la luette. Les femmes exigèrent qu'on s'arrêtât dans une tente où l'on forgeait des gaufres. L'on y pourrait manger et boire (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 80).
MÉDECINE
Luette du vernis. Synon. de uvule (Méd. Biol. t. 2 1971).
Luette vésicale. ,,Saillie intravésicale anormale du relief du lobe médian de la prostate`` (Méd. Biol., t. 2 1971).
Prononc. et Orth. : [lɥ εt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xiiies. luete (La roe de fortune ds A. Jubinal, Jongleurs et trouvères, p. 179). Issu, avec agglutination de l'art., de l'a. fr. uete (xiiies., Digestes, ms. Montpellier 47, fo257a ds Gdf. Compl., s.v. luete), qui vient d'un lat. pop. *ūvitta, dimin. du lat. uva « raisin, grappe de raisin; luette », formé à côté de ūvŭla (FEW, t. 14, p. 90 et 91). Fréq. abs. littér. : 18. Bbg. Dauzat (A.). L'Attraction paron. dans le fr. pop. contemp. Archivum Romanicum. 1937, t. 21, p. 205. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 257. − Hasselrot 1957, p. 170. 20es. 1972, p. 10. − Khomsi (A.). Note à propos de luette. Trav. du Lab. de phonét. de Tours. 1977, t. 3, pp. 59-60.

Wiktionnaire

Nom commun - français

luette \lɥɛt\ féminin

  1. (Anatomie) Partie charnue, saillante, mobile et contractile, au milieu du voile du palais, à l’entrée du gosier.
    • Il a la luette enflée.
    • La sensation de corps étranger, déterminée par la luette pendante, aurait attiré l’attention des malades, puis des médecins, sur cet organe insignifiant, simple appendice du voile. — (Claude Chauveau, Les maitres de l’école de Paris dans la période pré-spécialistique des maladies du pharynx, du larynx et du nez, Volume 1, 1908)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LUETTE. n. f.
T. d'Anatomie. Partie charnue, saillante, mobile et contractile, au milieu du voile du palais, à l'entrée du gosier. Il a la luette enflée.

Littré (1872-1877)

LUETTE (lu-è-t') s. f.
  • Appendice charnu qui pend au milieu du bord libre du voile du palais, à l'entrée du gosier.

    Luette vésicale, tubercule qui se trouve à la surface interne et inférieure du col de la vessie urinaire.

HISTORIQUE

XIVe s. La quele uvule c'est la luete, H. de Mondeville, f° 18, verso.

XVIe s. L'uvule, ou luette, est un petit corps charnu et spongieux, de figure quasi d'une pomme de pin, suspendu perpendiculairement à la fin du palais, Paré, IV, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LUETTE, uvula, s. f. (Anatomie.) c’est un corps rond, mol & spongieux, semblable au bout du doigt d’un enfant, qui est suspendu à la portion la plus élevée de l’arcade formée par le bord libre & flottant de la valvule du palais, près des trous des narines, perpendiculairement sur la glotte. Voyez Glotte, Larynx, Voix, &c.

Son usage est de briser la force de l’air froid, & d’empêcher qu’il n’entre avec trop de précipitation dans le poumon. Voyez Respiration, Poumon, &c.

Elle est formée d’une duplicature de la tunique du palais. Quelques auteurs la nomment columella, & d’autres gurgulio.

Elle est mue par deux paires de muscles, & suspendue par autant de ligamens. Les muscles sont l’externe, appellé sphénostaphylin, qui tire la luette en haut & en arriere, & empêche les alimens qui ont été mâchés, de passer dans les trous des narines pendant la déglutition. Voyez Sphénostaphylin. L’interne, appellé ptérygostaphylin, qui tire la luette en haut & en-devant. Voyez Pterygostaphylin.

Ces deux muscles tirent la luette en-haut pour faciliter la déglutition, & servent à la relever lorsqu’elle est relâchée & tombée. Dans ce cas-là, on a coutume d’aider à la relever, en y appliquant un peu de poivre concassé que l’on met sur le bout d’une cueiller. Voyez Déglutition.

Bartholin dit que ceux qui n’ont point de luette, sont sujets à la phthisie, & en meurent ordinairement ; parce que l’air froid entrant trop rapidement dans les poumons, les corrompt. Voyez Phthisie.

Chûte de la Luette, voyez Chûte.

Luette. (maladies de la) cette partie est sujette à s’enflammer, & à devenir grosse & longue par un engorgement d’humeur pituiteuse. Dans le premier cas, les saignées, le régime humectant, & les gargarismes rafraîchissans peuvent calmer l’inflammation, & résoudre la tumeur. Si elle se terminoit par gangrène, comme on le voit quelquefois dans la maladie vénérienne, il faudroit en faire l’amputation.

La luette relâchée par des humeurs exige des gargarismes astringens & fortifians. On lui donne aussi du ressort en mettant dans une petite cueiller du poivre en poudre fine, que l’on porte sous la luette pour la saupoudrer. Mais si elle étoit devenue blanche, longue, sans irritabilité, & incapable d’être rétablie dans son état naturel, il faudroit en retrancher la partie excédente.

Celse a parlé de cette opération, en disant qu’il faut saisir la luette avec des pinces, & couper au-dessus ce qu’il est nécessaire d’emporter. Mais Fabrice d’Aquapendente ne trouve pas cette opération facile : comment, dit-il, saisir la luette avec des pincettes d’une main, & la couper de l’autre dans la partie la plus étroite, la plus profonde & la plus obscure de la bouche, principalement par la nécessité qu’il y a d’une main-tierce pour abaisser la langue ? C’est pourquoi, dit-il, je ne me sers point de pinces. J’abaisse la langue, & je coupe la luette avec des petits ciseaux. Il seroit à propos d’avoir pour cette opération des ciseaux, dont les lames échancrées en croissant embrasseroient la luette, & la couperoient nécessairement d’un seul coup. 2°. Les branches doivent être fort longues, & former une courbe de côté du plat des lames, afin d’avoir les anneaux fort bas, & que la main ne bouche pas le jour. Fabricius Hildanus avoit imaginé un anneau cannelé, portant un fil noué, propre à embrasser la luette, & à la lier. Scultet a corrigé cet instrument, & dit s’en être servi utilement à Ulm le 8 Juin 1637, sur un soldat de l’empereur, qui avoit la luette pourrie. Après que Fabrice d’Aquapendente avoit coupé la portion de luette relâchée, qu’il avoit jugé à propos de retrancher ; il portoit un instrument de fer, fait en forme de cueiller, bien chaud, non pour brûler & cautériser la luette, mais pour fortifier la chaleur naturelle presque éteinte de la partie, & rappeller sa vie languissante. Nous avons parlé au mot Feu, comment cet auteur s’étoit servi du feu d’une façon qu’il n’avoit pas une action immédiate, dans la même intention de fortifier & de resserrer le tissu d’une partie trop humide. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « luette »

Wall. louwète, âlouvète, âlouète ; génev. louette ; ital. ugola (pour uvola) ; du lat. uva, qui signifie grain de raisin et luette. Luette en vient par un diminutif uvette, avec agglutination de l'article l'uvette, luette ; agglutination qui est très ancienne, puisqu'on la trouve dès le commencement du XIVe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Formé par agglutination de l’article élidé l’ et de l’ancien français uette, lui-même issu du bas latin uvitta (« petit grain de raisin »), diminutif de uva (« raisin »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « luette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
luette lµɛt

Citations contenant le mot « luette »

  • La Luette Fleurie ! Quel drôle de nom ! Julien Gournet en confie l’origine. Son grand-père produisait, comme beaucoup, une boisson pétillante rafraîchissante à base de feuilles de frêne. « J’ai la luette qui fane ! » lançait-il quand la soif le prenait pendant les travaux des champs. « La frênette est une boisson de ferme dont la tradition risquerait de se perdre, transmettre cet héritage est important » sourit le président qui a tenu à ce que la brasserie produise aussi de ce breuvage, comme de l’ortillette, une boisson cousine. à base d’ortie, comme son nom l’indique. Avec de savants petits ajouts naturels comme le sureau et , Edition Epinal | On brasse bien plus que de la bière à La Luette Fleurie
  • En dépit d’une prononciation exemplaire, les airs français laissent un sentiment plus mitigé. L’exhortation au soleil par Roméo, sur la corde raide, semble un appel wagnérien à conquérir le Walhalla. Le Cid renie ses origines espagnoles pour revendiquer une filiation germanique inattendue. Don José balance sa fleur d’un geste emprunté qu’un si bémol courageux tente de racheter quand Vasco De Gama avance conquérant, ravageur dans son « Pays merveilleux ». La puissance contraste avec des notes allégées, augmentées et diminuées que le ténor semble aller chercher non sans effort au fond de la gorge. Gros plan sur la luette dans la tourmente du son : une des particularités de l’exercice. Aucune place dans une salle, y compris dans les catégories optima récemment inventées pour majorer les tarifs sans en avoir l’air, n’offre une telle proximité avec les artistes. Voilà une autre des règles du streaming avec laquelle il faut composer : approcher via la caméra de si près le chanteur que l’écran devient miroir grossissant, au point que parfois, gêné de ne plus respecter ce qu’on appelle la distanciation sociale, le regard se détourne. , Met Stars Live in Concert : Jonas Kaufmann - New York - Critique | Forum Opéra
  • "Le ronflement est lié à une vibration des tissus, au passage de l'air, lorsqu il y a une sorte de rétrécissement des voies aériennes", explique Yves-Victor Kamimi. Le ronflement, qui apparaît surtout à partir de 40-50 ans chez les hommes, et une dizaine d'années plus tard chez les femmes, peut être de deux origines. Il est soit d'origine vélaire, c'est-à-dire au niveau du voile du palais et de la luette, cette petite excroissance de chair qui pend à l'entrée de la gorge. Le ronflement de type vélaire est le plus courant, le plus gênant aussi (il peut atteindre 90 décibels, soit "le bruit d'un poids lourd en pleine action"), comme le laisse entendre son surnom traditionnel de ronflement du cochon. Europe 1, Ronflements, apnées : quels sont les moyens pour soigner les troubles du sommeil ?
  • Ainsi, le cabinet de l’avenue Thiers ne ressemble plus à celui que l’on avait quitté il y a quelques mois. Portes ouvertes, sonnette et chaînette pour empêcher les intrusions intempestives, on ne montre plus sa luette comme ça chez Christine Paillé-Neuffer. Il faut d’abord, non pas montrer patte blanche, mais patience et rigueur avec le nouveau protocole. Il est obligatoire de prendre rendez-vous avant de venir, et de ne pas se présenter en retard ni en avance non plus, histoire de ne pas encombrer la salle d’attente. SudOuest.fr, Vidéo. Bordeaux : "Contents de revoir leur dentiste"
  • Deuxième étape de l’enquête : savoir quelles sont les causes. Certains ronfleurs dits positionnels ne ronflent que sur le dos, la langue obstrue le passage de l’air, provoquant cette vibration. Mais d’autres émettront ce doux bruit quelle que soit la position, du fait d’un voile du palais épais, des amygdales volumineuses, une luette allongée… , Journée nationale du sommeil: Six solutions pour dire adieu aux ronflements (et sauver son couple)?
  • « J’ai la luette qui fane ! , Edition Epinal | On brasse bien plus que de la bière à La Luette Fleurie
  • Gros plan sur la luette dans la tourmente du son : une des particularités de l’exercice. , Met Stars Live in Concert : Jonas Kaufmann - New York - Critique | Forum Opéra
  • Il est soit d'origine vélaire, c'est-à-dire au niveau du voile du palais et de la luette, cette petite excroissance de chair qui pend à l'entrée de la gorge. Europe 1, Ronflements, apnées : quels sont les moyens pour soigner les troubles du sommeil ?
  • Portes ouvertes, sonnette et chaînette pour empêcher les intrusions intempestives, on ne montre plus sa luette comme ça chez Christine Paillé-Neuffer. SudOuest.fr, Vidéo. Bordeaux : "Contents de revoir leur dentiste"
  • Mais d’autres émettront ce doux bruit quelle que soit la position, du fait d’un voile du palais épais, des amygdales volumineuses, une luette allongée… , Journée nationale du sommeil: Six solutions pour dire adieu aux ronflements (et sauver son couple)?

Images d'illustration du mot « luette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « luette »

Langue Traduction
Anglais uvula
Espagnol úvula
Italien ugola
Allemand uvula
Chinois 小舌
Arabe لهاة الحلق
Portugais úvula
Russe язычок
Japonais 口蓋垂
Basque uvula
Corse uvula
Source : Google Translate API

Synonymes de « luette »

Source : synonymes de luette sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot luette au Scrabble ?

Nombre de points du mot luette au scrabble : 6 points

Luette

Retour au sommaire ➦

Partager