La langue française

Clampin

Sommaire

  • Définitions du mot clampin
  • Étymologie de « clampin »
  • Phonétique de « clampin »
  • Évolution historique de l’usage du mot « clampin »
  • Citations contenant le mot « clampin »
  • Traductions du mot « clampin »
  • Synonymes de « clampin »
  • Antonymes de « clampin »

Définitions du mot « clampin »

Trésor de la Langue Française informatisé

CLAMPIN, subst. masc.

A.− Pop. Celui qui traîne à la queue d'une troupe, d'un groupe en marche. Faire le clampin. Synon. traînard, retardataire.
Rem. ,,Il s'emploie dans le langage familier en s'adressant aux enfants`` (Ac. 1932). Ils [les parents] n'ont pas repris Claude, resté à la charge de Mlle Mathilde qui me confie quelquefois le clampin (H. Bazin, Lève-toi et marche, 1952, p. 254).
B.− Fig. et pop. Paresseux; fainéant. Synon. cossard, flémard.[L'ancien officier :] Pourquoi ne pioches-tu pas la gymnastique, clampin, au lieu de passer ton temps à l'infirmerie? (J. Richepin, Césarine,1888, p. 31):
« Allez, oust, dit l'homme de l'autorité, au boulot, le clampin! Tu as ton papier? » Armand montra sa feuille d'embauche. Les agents l'escortèrent jusqu'à la porte. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 496.
Rem. Une clampine est signalé par Lar. 19e, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. 20eet Quillet 1965. Cf. Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 22.
Prononc. et Orth. : [klɑ ̃pε ̃]. Ds Ac. 1932. Ac Compl. 1842 consacre à clanpin une vedette de renvoi à clampin. Étymol. et Hist. 1. Fin xviies. clanpin « boiteux » (Lettres galantes ds Le Roux, p. 122); 2. 1832 clanpin « lent, paresseux » (Raymond); 1833 arg. milit. « lambin » (L. Vidal, J. Delmart, La Caserne, p. 382). Altération, peut-être sous l'infl. de lambin*, de clopin « boiteux », v. clopiner, clopin-clopant. Fréq. abs. littér. : 6. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, p. 175. − Sain. Lang. par. 1920, p. 295.

Wiktionnaire

Nom commun

clampin \klɑ̃.pɛ̃\ masculin

  1. (Familier) Celui qui traine derrière un groupe et en ralentit la marche.
  2. Paresseux, cossard, fainéant, tire-au-flanc.
    • Il faut l’avoir à l’œil, ce clampin, si vous voulez que le travail avance !
    • Un jour mon sergent me bouscule pour me faire obéir plus vite ; il avait raison, car je faisais le clampin. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  3. (Familier) Personne quelconque ; quidam.
    • N'importe quel clampin de bistrot, d’aède de comptoir a plus de talent et de sensibilité que ces bavasseurs glumeux, ces bouffons de l'art officiel, castrats du sérail de la bien-pensance, créatures de la gauche culturellement proprette. — (Eugène Durif, Sale temps pour les vivants, Éditions Flammarion, 2001, p. 17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLAMPIN. n. m.
Traînard. Il s'emploie dans le langage familier en s'adressant aux enfants.

Littré (1872-1877)

CLAMPIN (klan-pin) s. m.
  • Terme militaire. Soldat retardataire, traînard, écloppé.

    Populairement, clampin, clampine, un fainéant, une fainéante.

    Boiteux. Le duc du Maine, tout clampin qu'il est, Lett. gal. dans LEROUX, Dict. com.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « clampin »

Déformation, peut-être influencée par lambin, de clopin, « boiteux ». → voir clopiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « clampin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clampin klampɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « clampin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clampin »

  • À force de leur faire miroiter des « injections » de dollars, Hassane Diab aura amené les Libanais à plonger dans des rêves improbables. Tout clampin lambda qui s’approche maintenant d’un distributeur de billets est pris d’hallucinations devant un hologramme du Premier ministre, grosse seringue à la main, poussant le piston de l’engin pour inoculer son jus de billets verts dans une fente arrière de la machine, aménagée pour l’occasion. L'Orient-Le Jour, Injections et déjections - L'Orient-Le Jour
  • Il pensait que c’était le co-locataire qui se préparait un café, le type. Quand il vit les deux clampins dans sa chambre à coucher, et qui lui demandaient où était le balai, il se demanda ce qui lui arrivait. Surtout qu’il voyait la machette qu’un des deux cachait mal dans son pantalon. Les deux clampins le regardaient, encore plus surpris que lui, alors t’es pas Untel, qu’ils lui firent. Il était pas. Alors excuse-nous, mec, on s’est trompé d’adresse. L'Obs, Rigolons-en (16), par Delfeil de Ton
  • Le roman de Georges Conchon dont Rouffio s’est inspiré montre un marionnettiste qui, dans l’ombre, fait payer les petits spéculateurs et joue avec l’argent public. Les mécanismes de l’escroquerie, dans le bouquin, sont bien expliqués (et toute ressemblance avec des personnages réels n’est pas fortuite). Avec la complicité de Conchon, Rouffio peuple son film de silhouettes hautes en couleur : Jean Carmet est un clampin qui perd les sous hérités par sa femme, Gérard Depardieu est un jongleur d’actions sans le moindre scrupule, et les deux truffes, ensemble, vont devenir complices. S’ensuivent des péripéties pittoresques, avec un Roger Hanin plus magouilleur que jamais et un Michel Piccoli hautement dingo en grand patron. On n’oublie pas les petits rôles secondaires, que Rouffio et Conchon adorent : Georges Descrières, Marthe Villalonga, Claude Piéplu, Jean-Paul Muel, Jean Champion… L'Obs, « Le Sucre », jeu de massacre
  • Son mépris du privé est indéniable. Une amie addictologue me confiait la manière dont les brillantes ARS ont mis en place les micro-unités d’addictologie, dans l’Est. Effarant : un phénoménal n’importe quoi, un gâchis humain et financier. N’importe quel clampin s’y serait mieux pris mais eux vous répondront normes, décrets, petites cases pour petites gens… Contrepoints, Santé : ces ARS qui pourrissent le système | Contrepoints
  • André de Fouquières fut un dilettante assumé, un clampin tiré à quatre, un ramier des salons. De la fin du XIXe siècle à la moitié du XXe, il donna des leçons de maintien, proféra des dictions de politesse, fonda le Comité de l’Œillet Blanc, fréquenta Deauville et La Baule, s’essaya à la politique (qui ne voulut pas de lui), porta la cravate avec une rare distinction, et fut décoré de l’ordre de la Francisque, l’insigne de Pétain, décoration avilissante qui exigeait qu’on ne soit ni juif ni franc-maçon. L'Obs, Qui étaient les gens fréquentables à Pigalle en 1900 ?

Traductions du mot « clampin »

Langue Traduction
Anglais shirker
Italien altro nemmeno
Allemand faulenzer
Portugais ninguém viu
Source : Google Translate API

Synonymes de « clampin »

Source : synonymes de clampin sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « clampin »

Partager