Cicatriser : définition de cicatriser


Cicatriser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CICATRISER, verbe.

A.− MÉDECINE
1. Emplois non factitifs. [Le suj. désigne une plaie, une blessure] Se fermer.
a) Emploi pronom. :
1. Il porte à la hanche une grande plaie qui finira sûrement par se cicatriser mais qui le fait encore souffrir. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Cécile parmi nous, 1938, p. 275.
b) Emploi intrans. Blessure facile, lente, longue à cicatriser.
2. Emploi factitif-trans.
a) [Le suj. désigne un facteur favorisant la guérison] Faire qu'une chose se cicatrise. Cicatriser une blessure, écorchure :
2. Jusqu'alors j'avois à peine senti l'horreur de ma situation. Mais aussitôt que le repos commença à cicatriser mes plaies, je jetai les yeux autour de moi avec épouvante. Chateaubriand, Les Martyrs,t. 2, 1810, p. 5.
Emploi abs. Les eaux, le repos, le temps cicatrise(nt) :
3. ... la nature offrait cependant une chance d'heureux succès, qui rendît votre entreprise possible. Elle consent à retisser certains tissus : elle cicatrise; elle refait de l'os. Valéry, Variété V,1944, p. 47.
P. méton. [Le suj. désigne un animé hum.; qqc. fait en lui qu'une plaie, qu'une blessure se cicatrise] :
4. Si l'on arrondit un peu les chiffres fournis par les courbes de cicatrisation, voici ce qu'on obtient. Un enfant de dix ans cicatrise une plaie de vingt centimètres carrés en vingt jours; et cette même plaie, un homme de vingt ans la cicatrise en trente et un jours; un homme de trente ans, en quarante et un jours; un homme de quarante ans, en cinquante-cinq jours; un homme de cinquante ans, en soixante-dix-huit jours; un homme de soixante ans, en cent jours. Un homme de cinquante ans met donc à cicatriser une plaie deux fois et demie plus de temps qu'un homme de vingt ans. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 118.
b) Péj., vieilli. [Le suj. désigne un facteur de dégradation] Couvrir de cicatrices. La petite vérole lui a cicatrisé le visage (Ac.1835).
B.− Au fig.
1. Emploi pronom.
a) [En parlant d'une blessure morale] S'atténuer, s'apaiser :
5. Vous qui avez écrit des pages admirables sur la jalousie, mon cher maître, et sur les ravages que produit dans l'imagination d'un amant la seule pensée des caresses d'un rival, vous devinez quel cuisant poison cette nouvelle versa sur ma blessure. Mai, juin, juillet, août, septembre, − il y avait presque cinq mois que Charlotte était partie, et cette blessure, au lieu de se cicatriser, était allée s'élargissant, s'envenimant... P. Bourget, Le Disciple,1889, p. 178.
b) Rare. [Le suj. désigne une pers.] Se consoler. Je suis quand même content de voir que tu te cicatrises vite (Montherlant, Les Olympiques,1924, p. 369).
Rem. Ce dernier emploi n'est pas attesté ds les dict.; on trouve d'autres ex. chez Bloy, Journal, 1895, p. 98 et Barrès, Les Amitiés françaises, 1903, p. 222.
2. Emploi factitif-trans. Faire oublier avec le temps les souffrances de l'âme. (Quasi-)synon. adoucir, apaiser, consoler :
6. ... l'homme ne garde que les souvenirs heureux, les autres, le temps les efface, et il n'est pas de douleur que l'oubli ne cicatrise, pas de deuil dont on ne se console. Le passé s'embellit; vus de loin, les êtres semblent meilleurs. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 125.
Prononc. et Orth. : [sikatʀize]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1300 cicatrizer (Chirurgie de l'abbé Poutrel, 60 ro, 12, ms. Reg. lat. 1211, Bibl. du Vatican ds Mélanges Lecoy, 1973, p. 543); début xives. [date ms.] medecines chichatrisans (Frag. liv. de méd. ms. Berne A 95, fo26 rods Gdf. Compl.); xves. cicatriser (Jard. de santé, I, 190 ds Gdf. Compl.). Dér. de cicatrice*; suff. -iser*; cf. lat. médiév. cicatrizare (xiies. ds Mittellat. W. s.v., 569, 23). Fréq. abs. littér. : 140.
DÉR.
Cicatrisable, adj.Qui peut se cicatriser. Attesté ds les dict. gén. dep. Besch. 1845 qui demande si ,,ce mot, qui ne figure dans aucun lexique, ne pourrait pas être utilement employé``. Néanmoins, on ne rencontre aucun ex. ds la docum.[sikatʀizabl̥]. 1resattest. xves. (Jard. de santé, I, 18 ds Gdf. Compl.); attest. isolée; 1845 (Besch.); de cicatriser, suff. -able*.
BBG. − Rey-Debove (J.). La Déf. lexicogr. Cah. lexicol. 1966, no8, p. 83. − Rog. 1965, p. 110.

Cicatriser : définition du Wiktionnaire

Verbe

cicatriser \si.ka.tʁi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Produire une cicatrice.
    • Cette pommade cicatrisa la plaie.
    • La plaie se cicatrise, va bientôt se cicatriser.
  2. Marquer de cicatrices.
    • La petite vérole lui a cicatrisé le visage.
  3. (Figuré) (Par analogie) Fermer ; recouvrir.
    • La clématite fait ainsi partie d’un groupe d’espèces ligneuses pionnières à vie courte, cicatrisant les trouées et participant à « la mosaïque sylvigénétique » qui est typique de la plupart des forêts thermohygrophiles. — (Agnès Acker, Encyclopédie de l’Alsace, volume 3, page 1767)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cicatriser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CICATRISER. v. tr.
Produire une cicatrice. Cette pommade cicatrisa la plaie. La plaie se cicatrise, va bientôt se cicatriser. Il signifie aussi Marquer de cicatrices. La petite vérole lui a cicatrisé le visage. Visage tout cicatrisé.

Cicatriser : définition du Littré (1872-1877)

CICATRISER (si-ka-tri-zé) v. a.
  • 1Opérer la cicatrisation d'une plaie. Il est certaines plaies que la nature ne cicatrise pas sans l'aide de l'art.
  • 2Faire, laisser des cicatrices. La petite vérole lui a cicatrisé le visage.
  • 3Se cicatriser, v. réfl. Se fermer par une cicatrice. La plaie se cicatrise.

REMARQUE

Scarron a employé cicatriser dans le sens de balafrer : Et de leurs grands coups [elles] scandalisent Ces géants qu'elles cicatrisent, Gigant. chant V.

HISTORIQUE

XVIe s. Et cet autre tout cicatricé, trinsi et pasle de faim, Montaigne, I, 278. Dès qu'il n'estoit encore qu'un jeune homme, il avoit desjà l'estomac tout cicatricé de coups qu'il avoit receuz en diverses batailles, Amyot, Caton, 2. Il en avoit le corps tout detaillé et cicatricé de coups, Amyot, Anton. 82. Qu'après l'ouverture le lieu soit mundifié, incarné, puis consolidé et cicatrizé, Paré, V, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cicatriser »

Étymologie de cicatriser - Littré

Cicatricare, de cicatrix, cicatrice.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cicatriser - Wiktionnaire

 Dérivé de cicatrice avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cicatriser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cicatriser sikatrize play_arrow

Conjugaison du verbe « cicatriser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe cicatriser

Évolution historique de l’usage du mot « cicatriser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cicatriser »

  • George Floyd est mort en mai 2020 à Minneapolis, et son décès a causé une émotion planétaire. Mais avant lui malheureusement, d’autres noirs sont morts dans les mêmes circonstances de bavure policière : Atatiana Jefferson, mort en octobre 2019 au Texas, Philando Castile, mort en juillet 2016 à Minneapolis, Freddie Gray, mort en avril 2015 dans le Maryland, Walter Scott, mort en avril 2015 en Caroline du Sud et Eric Garner en juillet 2014 à New York. Tous ont été victimes du racisme endémique qui gangrène la société américaine et dont la communauté afro-américaine est régulièrement victime, près de soixante ans après le célèbre discours de Martin Luther King I have a Dream, prononcé le 28 août 1963 et l’élection historique d’un président noir à la Maison-Blanche en 2008. Douze ans après Obama, on constate que l’Amérique a toujours du mal à cicatriser la plaie du racisme. , Diaspora : Etats-Unis : le racisme, cette plaie qui ne cicatrise pas | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
  • “Dans près de 60 % à 70 % des cas, ces pratiques provoquent des effets nocifs pour la peau générant des affections de sévérités variables pouvant aller de légères brûlures à l’apparition d’eczéma, d’acné, de vergetures irréversibles, d’hyperpilosité ou encore de cas fréquents de fragilisation structurelle de la peau entraînant des difficultés à cicatriser”, alerte la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). En cas d’utilisation prolongée, des cas plus sévères ont été relevés, comme d’hypertension artérielle, de diabète ou d’insuffisance surrénale. Le Huffington Post, #JarreteLoreal : Le problème de L'Oréal, ce sont les crèmes éclaircissantes, pas leur nom | Le Huffington Post LIFE
  • Égratignures, coupures, brûlures, écorchures, plaies… Les petits bobos de la vie quotidienne sont fréquents. Ils sont souvent sans gravité mais prennent parfois du temps à cicatriser. Découvrez les conseils de la dermatologue Catherine Laverdet pour accélérer leur cicatrisation. Femme Actuelle, Plaies, brûlures, coupures : 7 astuces pour favoriser la cicatrisation : Femme Actuelle Le MAG
  • L'amour blesse parfois, mais il y a de ces blessures délicieuses qu'une éternité ne saurait cicatriser. De Pauline Harvey / Un homme est une valse
  • Le genre humain a une blessure qui n'arrive pas à se cicatriser. De Félix Leclerc

Traductions du mot « cicatriser »

Langue Traduction
Portugais sarar
Allemand heilen
Italien guarire
Espagnol curarse
Anglais heal
Source : Google Translate API

Synonymes de « cicatriser »

Source : synonymes de cicatriser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cicatriser »



mots du mois

Mots similaires