La langue française

Certificat

Sommaire

  • Définitions du mot certificat
  • Étymologie de « certificat »
  • Phonétique de « certificat »
  • Évolution historique de l’usage du mot « certificat »
  • Citations contenant le mot « certificat »
  • Traductions du mot « certificat »
  • Synonymes de « certificat »

Définitions du mot certificat

Trésor de la Langue Française informatisé

CERTIFICAT, subst. masc.

A.− Témoignage écrit. Donner, délivrer un certificat. Je me suis fait signer des certificats par les autorités locales, constatant que... (Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 136).
1. [Délivré par une autorité dans l'exercice de ses fonctions] Attestation de la réalité d'un fait, de la vérité de quelque chose :
1. ... les parties remettront un certificat délivré par l'officier de l'état civil de chaque commune, constatant qu'il n'existe point d'opposition. Code civil,art. 69, 1804, p. 15.
Certificat de civisme. Attestant le civisme d'un citoyen durant la Révolution française. Certificats de résidence et de civisme (G. Sand, Histoire de ma vie, t. 1, 1855, p. 139; cf. également A. France, Les Dieux ont soif, 1912, p. 3).
Certificat d'indigence. Délivré par le maire qui constate qu'un individu est privé de ressources, afin de lui permettre de bénéficier de certaines exemptions ou de certains avantages. Certificat d'indigents (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, L'Endormeuse, 1889, p. 1175).
Certificat de résidence. Délivré par le maire de la commune et attestant qu'une personne y réside depuis plusieurs années (cf. Mmede Staël, Lettres inédites à Louis de Narbonne, 1792, p. 87).
Certificat de vie. Constatant l'existence d'une personne et délivré par les maires ou les notaires seuls lorsqu'il s'agit de rentiers ou de pensionnés (cf. Balzac, La Cousine Bette, 1847, p. 390).
2. [Délivré par une pers. agissant dans le domaine de sa compétence] Pièce délivrée constatant que quelque chose (démarche, formalité, etc.) a été effectué.
a) Certificat + subst. (indiquant le domaine).Certificat de baptême (A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 820).Certificat d'inscription (Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960, p. 101).Certificat de scolarité (Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960, p. 173).Certificat de stage Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960, p. 22).Certificat de vaccination (A. Brion, Précis de jurispr. vétér.,1943, p. 276).
b) Certificat + adj.Certificat médical (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 369). Certificat prénuptial. Délivré par un médecin et attestant que les futurs époux ont subi l'examen médical obligatoire en vue du mariage (cf. R. Biot, Politique de la santé publ., 1933, p. 43).
3. Écrit délivré par un particulier et attestant de services effectués ou de la moralité de l'intéressé, ayant valeur de simple affirmation. Certificat (...) qui atteste (...) que j'ai perdu trois chevaux (Courier, Lettres de France et d'Italie,1807, p. 738).
Certificat de bonne vie et mœurs. Attestant la moralité de celui à qui il est délivré (cf. Flaubert, Bouvard et Pécuchet, t. 2, 1880, p. 36). Certificat de moralité (Flaubert, Correspondance,1865, p. 190; Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 67).Certificat de bonne conduite (Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 159; Hist. des instit. et des doctrines pédag. par les textes, 1793-1947, p. 295).
Absol. Attestations de personnes auxquelles on peut se référer et donnant des renseignements sur les personnes qu'elles ont employées. M. Birault a peut-être de bons certificats, mais il a mauvaise réputation (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Combat contre les ombres, 1939, p. 93).
4. Spéc., DR. Certificat d'addition. Synon. de brevet* d'addition (cf. Nosban, Nouv. manuel complet du menuisier, t. 2, 1857, p. 38).Certificat de travail. Document délivré par l'employeur mentionnant les dates d'entrée et de sortie ainsi que la nature de l'emploi occupé par le salarié lorsqu'il le quitte (cf. Van der Meersch, Invasion 14, 1935, p. 44).
5. Péj. Certificat de complaisance. Attestant quelque chose de faux ou que l'on ignore afin de plaire à la personne à laquelle il est délivré (cf. Van der Meersch, Invasion 14, 1935, p. 165; Sartre, Les Mots, 1964, p. 4).
B.− ENSEIGNEMENT
1. ENSEIGN. PRIM.
a) [Pour les enseignants] Acte délivré par l'enseignement primaire et conférant un titre (ou attestant d'un degré) :
2. Le certificat d'aptitude pédagogique. Le certificat pédagogique est essentiellement un diplôme technique, un certificat d'aptitude professionnelle attestant que le futur maître non seulement possède les connaissances nécessaires à l'enseignement même, mais celles qui sont spéciales au métier d'enseigner; ... Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960, p. 310.
b) [Pour les élèves] Diplôme attestant d'un niveau de connaissances acquises. Certificat d'études primaires élémentaires (Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960p. 100).Certificat d'études supérieures (Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes,1913, p. 180).
Absol. Le certificat d'études ou le certificat. Le certificat d'études primaires. La classe du certificat d'études (Frapié, La Maternelle,1904, p. 273).On se fréquente depuis l'école d'avant le certificat (A. Arnoux, Paris-sur-Seine,1939, p. 212).
P. abrév., fam. Le certif. Le certificat d'études primaires. La classe du certif (H. Bazin, L'Huile sur le feu,1954, p. 39).
P. méton. Le document lui-même. Un certificat d'études encadré (Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 377).
2. ENSEIGN. SUPÉRIEUR. Acte délivré par l'enseignement supérieur, attestant de connaissances acquises, d'aptitude à quelque chose, mais ne correspondant pas à un degré et ne conférant pas de titre. Ont obtenu soit le certificat de propédeutique et un certificat de licence (Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960, p. 311).
SYNT. Certificat d'études littéraires générales (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960 p. 227); certificat de chimie générale (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 226); certificats de la licence d'enseignement de sciences physiques (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 226); certificat d'aptitude à la profession d'avocat (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 216); certificat d'aptitude à l'administration des entreprises (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 217).
C.− Au fig. Il [Stendhal] formula cette vérité profonde que, de confrère à confrère, les éloges sont des certificats de ressemblance (P. Bourget, Essais de psychol. contem.,1883, p. 212).
Assurance, garantie donnée à quelqu'un. Certificat de bon sens et de bonnes manières (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 1, 1811, p. 130):
3. Quand l'Anglais s'humanise et se dépouille de sa raideur britannique qui est pour lui comme un certificat de distinction, il devient alors plus que bourgeois, trivial et vulgaire. Michelet, Sur les chemins de l'Europe,1874, p. 128.
Prononc. et Orth. : [sε ʀtifika]. Ds Ac. 1694-1798. Étymol. et Hist. 1. 1380 certifficat « document écrit attestant un fait » (La Chron. du bon duc Loys de Bourbon, par Jean Cabaret d'Orville, éd. A.-M. Chazaud, Paris, 1876, p. 338 ds Quem. s.v.); 2. 1660 p. ext. fig. « assurance, garantie » (Molière, Sganarelle, scène 6 ds Œuvres complètes, éd. Le Seuil, Paris, 1962, p. 114); 3. 1836 « diplôme » (Land.). Empr. au lat. médiév.certificatum, part. passé neutre substantivé de certificare (certifier*). Fréq. abs. littér. : 349. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 443, b) 317; xxes. : 579, b) 587.

Wiktionnaire

Nom commun

certificat \sɛʁ.ti.fi.ka\ masculin

  1. Écrit faisant foi de quelque chose, qui certifie.
    • Donner, délivrer un certificat. Prendre un certificat. Avoir un certificat. Produire un certificat.
    • Certificat de propriété. Certificat d’origine. Certificat de capacité.
    • Certificat de vaccinations. Ce domestique a de bons certificats.
  2. (Éducation) Diplôme.
    • Certificat d’études.
    • Certificat d’aptitude pédagogique, etc.
    1. (France) (Désuet) Diplôme d’études primaires.
      • Bien qu’ils ne soient pas des perroquets, ses élèves valent ceux des autres collègues. Le psittacisme serait-il à se point recommandable ? puisqu’à l’examen du Certificat ses candidats ne se montrent nullement ignares. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Nom commun

certificat [seɾtifiˈkat] (graphie normalisée) masculin

  1. Certificat.
    • certificat de bòna vida
      certificat de bonne vie et mœurs
    • li faràn lo certificat
      coma ibrònha ben remarcat.
      — (Claude Brueys)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CERTIFICAT. n. m.
Écrit faisant foi de quelque chose. Donner, délivrer un certificat. Prendre un certificat. Avoir un certificat. Produire un certificat. Certificat de propriété. Certificat d'origine. Certificat de capacité. Certificat de bonne vie et mœurs. Certificat de vaccine. Ce domestique a de bons certificats. En termes scolaires, Certificat d'études. Certificat d'aptitude pédagogique, etc. Certificat de vie, Certificat qui a pour objet de constater l'existence d'un rentier, d'un titulaire de pension civile ou militaire.

Littré (1872-1877)

CERTIFICAT (sèr-ti-fi-ka ; le t ne se lie pas) s. m.
  • Acte par lequel un individu, un fonctionnaire, un corps constitué, rendent témoignage d'un fait qui est à leur connaissance. Le certificat est une déclaration lorsque celui qui le délivre y est intéressé. Donner, délivrer, prendre, produire un certificat. Certificat d'inscription, d'origine, de bonne vie et mœurs, de civisme, d'indigence, de résidence. Ce domestique a de bons certificats. Certificat de vie, certificat constatant l'existence d'un rentier. Certificat de capacité, attestation, délivrée dans les écoles de droit, de la capacité de ceux qui se destinent à la profession d'avoué. Certificat d'étude.

    Familièrement, assurance, garantie. La goutte est un certificat de vie. Vous serez sévèrement puni, je vous en donne mon certificat.

HISTORIQUE

XVe s. Quand les ambasadeurs de Portingal orent apporté certificats…, Froissart, II, III, 18.

XVIe s. Et n'oublierent aussy de retirer chacun ung certificat de leurs services, signé de la main du roy, Carloix, V, 1. Ils avoient signé certifficat à M. de Vieilleville, de ne marcher que pour le service du roy, Carloix, VIII, 35.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CERTIFICAT, s. m. témoignage qu’on donne par écrit pour certifier la vérité d’une chose.

Certificat de franchise ; c’est un acte qui déclare certaines marchandises franches & exemptes des droits de sortie du royaume, pour avoir été achetées & enlevées pendant le tems de la franchise des foires. Voyez Acquit de Franchise. Diction. du Commerce, tom. II. pag. 150. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « certificat »

(XIVe siècle)[1] Du latin certificatum[2][1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Participe passé de certificar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Latin fictif certificatum, du bas-latin certificare, de certus, certain, et du suffixe ficare, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « certificat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
certificat sɛrtifika

Évolution historique de l’usage du mot « certificat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « certificat »

  • Votre médecin, ou l'Assurance maladie, a jugé que vous étiez une personne vulnérable face au Covid-19, en raison de votre affection de longue durée, c'est la raison pour laquelle il vous a octroyé un certificat d'isolement. Ce document est encadré par un décret, qui définit les conditions de la vulnérabilité face au virus et est pour l'instant toujours en cours. leparisien.fr, Déconfinement : «Je dispose d’un certificat d’isolement, puis-je le rompre pour reprendre le travail ?» - Le Parisien
  • Depuis le lundi 14 octobre 2019, les retraités français vivant à l'étranger peuvent remplir leur « certificat d'existence » en ligne via le site info-retraite.fr. Un document unique dont la validité est reconnu par tous les régimes auxquels un même individu peut être affiliée. Il vient remplacer une procédure parfois lourde et propice aux oublis ou erreurs avec de multiples interlocuteurs. Lesfrancais.press, Certificat de vie : report de 2 mois de la date limite - Lesfrancais.press
  • Le riche, quand il a été bon avec un pauvre, lui demanderait volontiers un certificat de charité. De Jean Rostand
  • Le baccalauréat est le certificat que donne l'Etat et qui atteste à tous que le jeune Untel ne sait absolument rien faire. De Paul Valéry / Cahiers
  • Technologie : Apple, Google et Mozilla réduisent la durée de vie des certificats HTTPS à 398 jours, contre la volonté des autorités de certification. ZDNet France, Apple force l’industrie à adopter des certificats HTTPS d’un an - ZDNet
  • Avant que Gloria, aide-soignante à domicile de 51 ans, ne remette son certificat d’isolement à son employeur, elle ne lui avait jamais parlé de son hypertension artérielle et de ses problèmes respiratoires. « Quand on veut un travail, il ne faut pas raconter sa vie. » Mais mi-avril, le médecin du travail la questionne, comme ses autres collègues, pour savoir si elle présente des pathologies à risque. Il la met en arrêt maladie, puis en chômage partiel. Faire Face - Toute l'actualité du handicap, certificat d'isolement coming out forcé handicap
  • Au plus fort de l’épidémie, les personnes fragiles ou ayant des pathologies augmentant les cas graves face au Covid-19 ont pu bénéficier d’un certificat d’isolement pour ne pas retourner sur leur lieu de travail. Est-ce encore le cas ? Courrier picard, La question déconfinement du jour: les personnes à risque peuvent-elles toujours bénéficier d’un certificat d’isolement?
  • La démarche ne semble pas venir des seuls employeurs… Mais il résulte des premières consultations d’après confinement que les salariés sollicitent leur médecin afin d’obtenir de celui-ci un certificat d’aptitude à la reprise du travail suite à un arrêt de travail, voire un certificat de « non-contagiosité ». Éditions Tissot, Certificat de reprise de travail ou de non-contagion : mise au point de l’Ordre des médecins - Éditions Tissot
  • Le certificat d’isolement permet maintenir une personne en dehors de son lieu de travail pour des raisons médicales. Objectif : lui éviter un risque ou l’éviter à un proche fragilisé. Il peut être est délivré par le médecin traitant ou le médecin du travail et ne comporte pas de date de fin. LA VDN, Personnes à risque: le certificat d’isolement est-il toujours valable?
  • ZeroSSL est une nouvelle autorité de certification et plate-forme SSL entièrement gratuite et fiable qui permet de créer facilement et à moindre coût des certificats SSL. Breakingnews.fr, Certificats SSL rapides et gratuits avec ZeroSSL
  • Le confinement nous a habitué à utiliser la technologie pour réaliser presque tout à distance derrière son ordinateur, des réunions de travail aux conversations entre amis, en passant par les courses et les cours de sport. Alors que l'administration espagnole rouvre les portes de ses points d'infirmation au public, le certificat digital peut être un bon outil pour gagner du temps et éviter les visites et l'attente dans les centres administratifs. Il s'agit d'un document numérique qui atteste votre identité, authentifié par un organisme officiel. Il accrédite votre identité sur internet, et vous permet ainsi de réaliser toute sortes de démarches à distance auprès de l'administration publique. Il est demandé pour les actes auprès des impôts, de la Sécurité sociale, ou encore pour signer numériquement des documents officiels.  , Mode d'emploi pour obtenir son certificat électronique en Espagne | lepetitjournal.com
  • Déconfinement - La rédaction vous répond: "Faut-il fournir un certificat médical avant de prendre l'avion ou le bateau?" Nice-Matin, Déconfinement - La rédaction vous répond: "Faut-il fournir un certificat médical avant de prendre l'avion ou le bateau?" - Nice-Matin
  • Le certificat d’isolement permet à ces personnes de bénéficier de chômage partiel ou de télétravailler. L’employeur ne peut s’opposer à la mesure d’isolement mais il peut demander de faire examiner le salarié par le médecin du travail. Ceux qui ont pu poursuivre leur activité en télétravail et qui sont désormais contraints de retourner travailler sur site doivent solliciter un médecin pour qu’il établisse le certificat d’isolement à remettre à l’employeur pour pouvoir bénéficier de l’activité partielle. LA VDN, Coronavirus: qui est encore «personne vulnérable», avec quels droits et obligations?

Traductions du mot « certificat »

Langue Traduction
Anglais certificate
Espagnol certificado
Italien certificato
Allemand bescheinigung
Portugais certificado
Source : Google Translate API

Synonymes de « certificat »

Source : synonymes de certificat sur lebonsynonyme.fr
Partager