La langue française

Acte

Sommaire

  • Définitions du mot acte
  • Étymologie de « acte »
  • Phonétique de « acte »
  • Évolution historique de l’usage du mot « acte »
  • Citations contenant le mot « acte »
  • Images d'illustration du mot « acte »
  • Vidéos relatives au mot « acte »
  • Traductions du mot « acte »
  • Synonymes de « acte »

Définitions du mot acte

Trésor de la Langue Française informatisé

ACTE1, subst. masc.

I.− Au propre
A.− Manifestation concrète des pouvoirs d'agir d'une personne, ce que fait une personne. Synon. action (cf. action I C, mais envisagée comme un fait ponctuel indépendamment de son déroulement ou de sa durée, et prise au moment où elle se détache du sujet agissant) :
1. La souffrance, on a déjà vu comment elle sert à stimuler le développement de la personne, comment elle est un moyen de formation, un signe et un instrument de réparation ou de progrès; elle nous détrompe de vouloir le moins pour nous porter à vouloir le plus. Mais l'accepter elle-même, y consentir, la rechercher, l'aimer, en faire la marque et l'objet même de l'amour généreux et détaché, placer l'action parfaite dans la passion douloureuse, être actif jusque dans le trépas, faire de chaque acte une mort et de la mort même l'acte par excellence, c'est ce triomphe de la volonté qui déconcerte encore la nature et qui, en effet, engendre dans l'homme une vie nouvelle et plus qu'humaine. M. Blondel, L'Action,1893, p. 380.
2. ... j'ai un ami, monsieur, vous ne le croiriez pas, qui est millionnaire. Il est intelligent aussi. Il s'est dit : une action gratuite? Comment faire? Et comprenez qu'il ne faut pas entendre là une action qui ne rapporte rien, car sans cela... non, mais gratuit : un acte qui n'est motivé par rien. Comprenez-vous? intérêt, passion, rien. L'acte désintéressé; né de soi; l'acte aussi sans but; donc sans maître; l'acte libre; l'acte autochtone? A. Gide, Le Prométhée mal enchaîné,1899, p. 305.
3. On ne voit pas que, si l'affirmation est un acte complet de l'esprit, qui peut aboutir à constituer une idée, la négation n'est jamais que la moitié d'un acte intellectuel dont on sous-entend ou plutôt dont on remet à un avenir indéterminé l'autre moitié. H. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. 287.
4. Tout à coup, sans avoir bougé, Meynestrel articula : − « Mithoerg, lui, est allé au-devant de sa mort. » Jacques tressaillit. « Chacun la sienne », songea-t-il. Quelques secondes passèrent. Il murmura : − « Ça ne doit pas être tellement difficile, quand on peut faire de sa mort un acte... un acte conscient. Un acte dernier. Un acte utile. » R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 680.
5. J'habitais, à Orconte, village des environs de Saint-Dizier où mon groupe cantonna durant l'hiver 39, qui fut très rude, une ferme bâtie en murs de torchis. La température nocturne y descendait assez bas pour transformer en glace l'eau de mon pot à eau rustique, et mon premier acte, avant de m'habiller, était évidemment d'allumer mon feu. Mais ce geste exigeait que je sortisse de ce lit où j'avais chaud, et où je me roulais en boule avec délices. A. de Saint-Exupéry, Pilote de guerre,1942, p. 300.
6. Sacrifice ne signifie ni amputation, ni pénitence. Il est essentiellement un acte. Il est un don de soi-même à l'être dont on prétendra se réclamer. Celui-là seul comprendra ce qu'est un domaine, qui lui aura sacrifié une part de soi, qui aura lutté pour le sauver, et peiné pour l'embellir. Alors lui viendra l'amour du domaine. A. de Saint-Exupéry, Pilote de guerre,1942p. 377.
7. Puisque l'homme se constitue comme manque, il faut bien, si l'on ose dire, qu'il se remplisse. Son être ne peut donc être que son faire : il est sa vie, l'ensemble de ses actes. Le monde est le lieu de son travail, l'objet de son effort : il est un « monde de tâches ». Mais sa liberté est au delà de chacune de ses tâches : il lui faut les dépasser toujours. L'homme se crée tout entier à chacun de ses actes. J. Lacroix, Marxisme, existentialisme, personnalisme,1949, p. 112.
8. ... c'est bien comme une lutte que le petit enfant interprète l'acte d'amour s'il le surprend chez les adultes à un moment où il ne peut pas le supporter encore sans en être traumatisé. M. Choisy, Qu'est-ce que la psychanalyse?,1950, p. 43.
Rem. Syntagmes fréq. : 1. Subst. + adj. : acte criminel, actes héroïques. 2. Subst. + de + subst. de qualification ou de comportement : acte de bravoure, - de courage, - de cruauté, - de devoir, - de dévouement, - de désespoir, - de forfaiture, - d'hostilité, - de malveillance, - d'obéissance, - de patriotisme, - de vandalisme, - de vengeance, - de vertu, - de violence, - de scélératesse, - de simonie, -de soumission. 3. Loc. diverses (cf. infra C).
B.− Emplois spéc.
1. MOR. Acte humain. Acte libre et dont l'homme est par conséquent entièrement responsable :
9. Or quel est ce pouvoir de comprendre à la fois un système d'idées complémentaires et d'en paralyser l'influence immédiate pour y réfléchir et en délibérer? C'est ce qu'on nomme communément la raison; et l'acte qui procédera de ce travail intérieur, c'est celui qu'on appelle d'ordinaire, sans distinguer assez ce qui mérite de l'être, l'acte humain, l'acte raisonnable, l'acte volontaire, l'acte libre, l'acte ou l'action tout court. M. Blondel, L'Action,1893, p. 116.
2. PSYCHANALYSE :
10. ... dès que Pluvinage fut dans la pièce, il se retourna brusquement et ferma la porte au verrou. Bernard lui demanda pourquoi il fermait ce verrou, Pluvinage nia qu'il l'eût fermé et sans doute ne mentait-il point : il ne s'était point aperçu de son geste. − Soit, dit Laforgue. Curieux acte manqué! Est-ce qu'on te poursuit? P. Nizan, La Conspiration,1938, pp. 177-178.
11. Acte manqué. Acte où le résultat explicitement visé n'est pas atteint mais se trouve remplacé par un autre. On parlera d'actes manqués non pour désigner l'ensemble des ratés de la parole, de la mémoire et de l'action mais pour les conduites que le sujet est habituellement capable de réussir, et dont il est tenté d'attribuer l'échec à sa seule inattention ou au hasard. Freud a montré que les actes manqués étaient, comme les symptômes, des formations de compromis entre l'intention consciente du sujet et le refoulé. Lapl.-Pont.1967.
3. PSYCHOL., PSYCHOPHYSIOL. (humaines et animales) :
12. On verrait que la plupart de nos actions journalières s'accomplissent ainsi, et que grâce à la solidification, dans notre mémoire, de certaines sensations, de certains sentiments, de certaines idées, les impressions du dehors provoquent de notre part des mouvements qui, conscients et même intelligents, ressemblent par bien des côtés à des actes réflexes. H. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience,1889, p. 133.
13. Aujourd'hui la physiologie animale a établi d'une façon certaine que tous les actes objectifs des êtres animés sont exécutés sous le coup d'un déterminisme extérieur à l'individu. A. Ledieu, E. Cadiat, Le Nouveau matériel naval,t. 2, 1899, p. 451.
14. En général, l'arc réflexe est compliqué par la présence des neurones d'association qui s'interposent entre les neurones sensitif et moteur. C'est grâce à ces systèmes neuroniques que se produisent les actes réflexes, tels que la respiration, la déglutition, la station debout, la locomotion, la plupart des mouvements de notre vie habituelle. A. Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 110.
15. Cette émotivité, qui apparaît comme le pivot de la structure psychique féminine, est la plus solidement établie de toutes les constantes. L'homme au contraire, considère l'émotion comme un corps étranger à éliminer par un acte-réponse... E. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 156.
16. L'obsédé essaie d'agir, mais n'arrive pas à achever un acte réel, il recommence indéfiniment le même acte virtuel, sans parvenir à la paix de la chose faite. On peut poser l'équation : inactivité plus faiblesse égale agitation mentale ou motrice. Mais cette agitation est le contraire de l'action : l'agité fait beaucoup d'actes petits, affolés, qu'on ne peut réunir dans une vue d'ensemble; des actes de basse qualité ou de signification nulle : tics, gesticulations, etc... sans portée réelle, des actes dépourvus de cette amplitude qui, nous l'avons vu, caractérise l'action normale. E. Mounier, Traité du caractère,1946p. 401.
4. RELIG. Moment de la vie religieuse où l'âme manifeste ou exprime son attitude devant Dieu.
P. ext. Formule qui exprime cette attitude. Actes de foi, d'espérance, de charité, de contrition; réciter un acte :
17. − Qu'est-ce que l'espérance? − L'espérance est une vertu surnaturelle par laquelle nous attendons de Dieu, avec confiance, sa grâce en ce monde et la gloire éternelle dans l'autre. − Faites un acte d'espérance. Ch. Péguy, Le Porche du mystère de la 2evertu,1911, p. 175.
18. − Je vais te donner une très courte pénitence : un seul pater et un acte de charité, dit très lentement, dans ton lit, en exercice destiné à te faire sentir la présence de Dieu : c'est une chose si simple. Elle se voit comme la lumière du jour. J. Malègue, Augustin ou le Maître est là,t. 2, 1933, p. 486.
P. anal. :
19. Il revenait à Ada avec une provision d'espoirs et d'illusions nouvelles. Il l'aimait. L'amour est un acte de foi perpétuel. Que Dieu existe ou non, cela n'importe guère : on croit parce qu'on croit. On aime parce qu'on aime : il n'y faut pas tant de raisons!... R. Rolland, Jean-Christophe,L'Adolescent, 1905, p. 349.
20. Il se leva, traversa la pièce, et, allant au prie-Dieu, d'une voix qui articulait chaque mot, il récita : Acte de contrition. Mon Seigneur et mon Dieu, je me repens de toutes mes fautes, de celles que j'ai avouées et de celles que j'ai oubliées. J'accepte de tout cœur les peines qui me seront infligées par votre Justice et je demande, en profonde humilité, les bienfaits de votre Miséricorde. Faites qu'avec l'appui de votre Grâce, je renonce à moi-même et m'abandonne à Vous. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?,1934, p. 413.
Rem. 1. Autres syntagmes : acte d'abandon, - d'adoration, - de dévotion, - d'humilité. 2. Dans d'autres cont. relig., acte a le sens cour. d'« action », et parfois de « geste » ou d'« événement » : acte d'abjuration, - rituel, - sacré, - de la Rédemption :
21. ... nous avons vu ensuite que cette religion les avait constitués en société; qu'y a-t-il d'étonnant après cela que la fondation d'une ville ait été aussi un acte sacré et que Romulus lui-même ait dû accomplir des rites qui étaient observés partout? N.-D. Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 168.
22. ... (Isaïe VL, 8). Et encore (XLVIII, 18) : Ta paix aura été comme un fleuve et ta justice comme tous les gouffres de la mer. C'est le lit où le bien-aimé du cantique est étendu et où la création est unie avec lui dans l'acte de la Rédemption. P. Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 136.
5. Divers domaines de la vie publique (admin., vie pol., milit., etc.).Intervention, initiative, décision, etc. engageant la responsabilité d'une autorité dans la limite de ses attributions. À titre d'ex. :
Acte médical. Terme par lequel l'Administration ou la profession médicale désignent une intervention particulière d'un médecin ou d'un chirurgien sur un malade :
23. Il est sur le point de trouver non pas une méthode pour traiter la coqueluche, mais une méthode pour prévenir cette odieuse maladie, une méthode prophylactique. J'espère que ces mots, que je ne peux pas ne pas employer, ne te découragent pas de me lire. M. Chalgrin dit que tout acte thérapeutique − encore le vocabulaire − est une bataille et qu'une bataille coûte cher, même à celui qui la gagne. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Les Maîtres, 1937, p. 174.
Acte militaire (ou de guerre), judiciaire, administratif, législatif. Décision émanant de l'autorité militaire, judiciaire, administrative (préfectorale notamment), gouvernementale :
24. Du fait d'Orsenna, cette période se trouve close par un véritable acte de guerre. Rhages se considère donc comme relevée en fait, de même qu'elle l'était déjà en droit, de son attitude d'abstention résolue... J. Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 250.
Rem. Ces derniers emplois, en raison de leur caractère souvent jur., sont proches des emplois recensés ci-après sous II. 2.
(Les) actes du Gouvernement. Censurer les actes (Ac. 1835-1932).
C.− Loc. Faire acte de [+ subst. abstr. désignant une forme du comportement] Prendre une décision, faire une démarche conforme à l'attitude exprimée ou supposée par ce subst. :
25. Il y a plus; dans notre société, dans nos préjugés et dans nos mœurs, plus un homme est signalé pour avoir eu des bonnes fortunes, plus le sourire des assistants le complimente. En province surtout, quiconque a beaucoup fêté la table et l'amour passe pour un joyeux compère, et tout est dit. On le blâme un peu de n'avoir pas ménagé la fierté de sa femme légitime, on convient qu'il a eu tort de s'emporter contre elle, mais enfin faire acte d'autorité absolue dans la maison est le droit du mari,... G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 392.
26. Ces difficultés seront sans doute modifiées par la présence éventuelle de nouveaux membres européens; leur entrée dans la Communauté dépendra de celle du Royaume-Uni qui a fait acte de candidature à Euratom en mars 1962 sans attendre l'issue de la négociation sur son admission au Marché commun. B. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 156.
Rem. 1. Autres syntagmes usuels (cf. infra sous II A 2, rem.) : Faire acte d'autorité (« exercer réellement l'autorité dans une circonstance donnée »), faire acte de présence (généralement courte, à une réunion où l'on n'a pas l'intention de jouer un rôle actif), faire acte de bonne volonté, faire - de (pure) complaisance. 2. Plusieurs de ces syntagmes s'emploient aussi avec l'art. déf. et indéf. : Il n'a jamais fait un acte de complaisance (Ac. 1835-1932); acte reprend alors son autonomie.
II.− P. méton.
A.− Document de nature ou de portée juridique constatant un fait, consignant une convention, une décision, marquant une étape dans une procédure, etc.; ce fait, cette convention, etc.
1. BANQUE :
27. Le tiré de la lettre de change qui reçoit la notification doit, s'il ne paye pas la lettre de change ainsi que les frais de notification et, s'il y a lieu, du protêt du chèque, restituer la lettre de change à l'officier ministériel instrumentaire. Celui-ci dresse immédiatement le protêt faute de paiement de la lettre de change. Si le tiré ne restitue pas la lettre de change, un acte de protestation est aussitôt dressé. Banque1963.
2. DROIT :
28. « Ci-joint la minute de l'acte. Il était impossible de l'étendre davantage; autrement il n'eût été adopté ni par le roi, ni par le prince de Metternich. Le fait matériel s'y trouve avec la signature Henri; cela suffit. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 469.
CANONIQUE :
29. L'archevêque n'y gagne pour toute réponse qu'un acte capitulaire [du Chapitre du monastère] dressé par elles [les religieuses], et qu'elles firent signifier à M. Pollet par un huissier de Chevreuse. L'excommunication alors fut lancée par ordonnance du 22 novembre 1707. Pendant que ces choses se passaient au spirituel, au temporel les biens étaient saisis;... Ch.-A. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 5, 1859, p. 549.
Rem. Autres syntagmes : acte de baptême, - de mariage religieux, etc.
CIVIL :
30. Titre II. Des actes de l'état civil (décrété le 20 ventôse an XI. Promulgué le 30 du même mois) (...). 34. Les actes de l'état civil énonceront l'année, le jour et l'heure où ils seront reçus. Les prénoms, noms, âge, profession et domicile de tous ceux qui y seront dénommés. Code civil,1804, p. 9.
Rem. Autres syntagmes : acte de cession, - entre vifs, - de l'état civil, - de naissance, de mariage, de décès, - de propriété, - sous seing privé, - authentique, - notarié, - testamentaire, etc.; signer un acte, faire acte d'héritier (« accepter l'héritage, dettes comprises »).
MARITIME :
31. Actes de Dieu. Ancienne clause de style dans les connaissements, selon laquelle l'armateur n'était pas responsable des dommages en cas de tempête, actes de Dieu, etc. On la trouve encore dans certains imprimés, bien que le monde moderne préfère dire « cas de force majeure ». Le Clère1960.
32. Acte de francisation. Document officiel délivré par l'Administration des douanes qui constate qu'un navire a le droit de porter le pavillon français (Code des douanes, art. 236, c. com. art. 226). Le Clère1960.
33. Acte de navigation. Loi anglaise célèbre édictée de la puissance maritime britannique. Elle interdisait l'entrée des ports anglais aux navires étrangers; sauf pour le transport des produits de leur propre pays; elle obligeait donc indirectement les Anglais à armer des navires pour faire le commerce d'importation et d'exportation. Le Clère1960.
PUBLIC ET INTERNAT. :
34. L'incident est bientôt réglé. Le 9 mai, le général de Lattre prend place aux côtés des délégués militaires des grandes puissances alliées, sous une panoplie où le tricolore figure avec leurs drapeaux. À l'acte final de la capitulation allemande, le représentant de la France est signataire, comme ceux de la Russie, des États-Unis et de la Grande-Bretagne. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,Le Salut, 1959, p. 177.
Rem. Autres syntagmes : acte constitutionnel (« Constitution »), - d'indépendance, - de médiation, - d'obédience, - de soumission.
3. PROCÉDURE. Acte d'accusation :
35. Ces préambules terminés, quelques jours après, les débats publics commencent. L'acte d'accusation, dressé en forme de réquisitoire, est lu, tout haut, devant l'accusé, devant le peuple qui tremble, alors Chapeiron énumère, un à un, patiemment, les crimes, accuse formellement le Maréchal d'avoir pollué et occis des petits enfants, d'avoir pratiqué les opérations de la sorcellerie et de la magie,... J.-K. Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 106.
B.− Spéc., au plur. Collection de documents officiels.
1. Relatant des événements historiques centrés autour d'un ou de plusieurs personnages, notamment dans le domaine de l'histoire religieuse. Actes des apôtres, actes des martyrs :
36. L'action de l'Esprit-Saint ... Elle est partout. (...) Aussi les Actes des apôtres ne montrent que lui. Il y remplace Jésus-Christ. Dans l'Évangile, partout Jésus-Christ; dans les Actes, partout l'Esprit-Saint en personne. F.-A.-F. Dupanloup, Journal intime,1851-1876, p. 112.
Rem. Dans l'ex. suivant on voit le passage du sens I au sens II :
37. Le juge est placé sur cette chaire : à sa gauche sont des sacrificateurs, un autel, une victime; à sa droite, des centurions et des soldats; devant lui, des entraves, un chevalet, un bûcher, une chaise de fer, mille instruments de supplice, et de nombreux bourreaux : dans la salle est la foule du peuple. Eudore enchaîné se tient debout au pied du tribunal. Les hérauts, ministres de Jupiter et des hommes, commandent le silence. Le juge interroge, et l'écrivain grave sur des tablettes les actes du martyre. F.-R. de Chateaubriand, Les Martyrs,t. 3, 1810, p. 161.
2. Réunissant les documents d'une chancellerie, d'une assemblée délibérante. Actes diplomatiques, actes des conciles, actes d'un congrès (scientifique, etc.) :
38. On ne sauroit contester ceci sans cesser d'être catholique. Il ne reste donc qu'à chercher, dans les actes des conciles, ce qu'ils ont défini sur le pouvoir du pape ou sur la constitution de l'Église. F.-R. de Lamennais, De la Religion considérée dans ses rapports avec l'ordre politique et civil,2epart., 1826, p. 140.
Loc. Salle des actes. Salle où sont conservés les actes; salle de soutenance des thèses de doctorat (autrefois dénommées actes de Philosophie, de Droit, de Médecine, etc.) dans certaines facultés; salle de délibération des professeurs.
C.− Locutions
Dont acte. Formule par laquelle se clôt la rédaction d'un acte.
Demander, donner, prendre acte de quelque chose (ou que quelque chose est ou sera dit ou fait, etc.). Demander, accorder, constater la consignation d'un fait dans un document faisant foi.
P. ext. Usage parlementaire entre les Chambres, entre les députés et le gouvernement, etc.; usage généralisé pour tout débat ou toute discussion quelque peu tendue.Prendre acte d'un fait ou d'une déclaration (émanant d'un partenaire ou d'un adversaire, au cours d'un débat, d'une discussion). Déclarer qu'on se contente pour le moment d'en prendre bonne note, se réservant le droit d'y revenir ou d'en tirer parti ultérieurement.
Stylistique − À noter une image poét. rare où Bachelard qualifie la vie végétale, d'acte vert, pour signifier la montée de la sève, la vie végétale dans son acte permanent : 39. La poésie cosmique est indépendante des intrigues du conte pour enfant. Elle réclame, dans les exemples que nous citons, une participation à un végétalisme vraiment intime, à un végétalisme qui échappe à la torpeur à laquelle le condamnait la philosophie bergsonienne. En effet, par l'adhésion aux forces miniaturées, le monde végétal est grand dans le petit, vif dans la douceur, tout vivant dans son acte vert. G. Bachelard, La Poétique de l'espace, 1957, p. 152.

ACTE2, subst. masc.

MÉTAPHYS. (aristotélicienne ou scolastique)
1. État de ce qui existe réellement avec toutes ses déterminations et tous ses pouvoirs par opposition à la simple potentialité, ou virtualité (appelée puissance par la scolastique). Être en acte :
1. Abrégé de toute la doctrine chrétienne. − Dieu est l'être parfait, en qui toute puissance est acte, inaccessible à nos sens et de qui nous pouvons affirmer seulement qu'il est et ce qu'il n'est pas. J. Rivière, Alain-Fournier, Correspondance,Lettre de J. R. à A.-F., juill. 1907, p. 194.
2. Acte pur. ,,État du Dieu d'Aristote... dont la nature ne comporte rien en puissance...`` (Lal. 1947). Dieu lui-même :
2. D'après Cassien, en dehors de Dieu, tous les êtres sont nécessairement composés, sinon de matière et de forme, du moins d'essence et d'existence, de potentialité et d'être en acte, de substance et d'accidents. Dieu est l'unique principe et tout, sans nulle exception, tire de lui l'existence et la possibilité même. Dieu seul est parfaitement « simple », ne comportant que « l'esprit pur », et comme devait dire saint Thomas d'Aquin, l'acte pur. Tous les autres ont besoin d'un support pour exister et ce support ne peut être que la matière corporelle, plus ou moins subtile. B. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 99.

ACTE3, subst. masc.

A.− DRAMAT. Éléments de la structure d'une pièce de théâtre, d'un opéra, etc.
1. Grande division d'une pièce, correspondant à un tournant important (nœud, péripétie, dénouement) de l'action. Tragédie en cinq actes.
2. Groupement de plusieurs scènes à l'intérieur d'une pièce. Comédie en un acte.
P. brachylogie. Un acte. Une pièce d'un acte. Il vient de donner un acte en vers à la Comédie-Française. (Ac.1835-1932) :
1. C'est sur la table T que j'avais écrit le premier acte ou les cinq actes de mon drame, que j'appelais comédie, en attendant le moment du génie à peu près comme si un ange eût dû m'apparaître. Stendhal, Vie de Henry Brulard,t. 2, 1836, p. 374.
2. Je me suis mis au Sexe faible (Bouvard et Pécuchet restent sous la remise), et la première scène du premier acte est à peu près écrite. Je vise comme style à l'idéal de la conversation naturelle, ce qui n'est pas très commode quand on veut donner au langage de la fermeté et du rythme. G. Flaubert, Correspondance,1873, p. 18.
3. De même que les grandes divisions d'une pièce de théâtre portent le nom d'« acte », c'est-à-dire action par excellence, le théâtre réunissant à la fois drame, chant, danses, symphonie, décors et machinerie, a pris dès sa fondation le nom d'Opéra, c'est-à-dire d'œuvre par excellence. M. Brenet, Dict. pratique et historique de la musique,1926, p. 305.
4. 1. Du sujet : On peut dorénavant se demander si l'événement, l'acte, la scène − le « sujet » − dont nous entretient le poète, ne marque pas son rôle propre dans une comédie que nous nous jouons à nous-mêmes afin de maintenir son œuvre sur un terrain utilitaire. É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 200.
B.− Épisode important d'une suite d'événements formant un ensemble.
Prononc. − 1. Forme phon. : [akt]. Enq. : /akt/. 2. Dér. et composés. − Act- : actant, acter, acteur (-trice), acteureau, acteuse, actuation, actuer.
Étymol. ET HIST. I.− a) 1338 dr. « écrit, pièce constatant certains faits » (Cartulaire de l'église Saint-Pierre de Lille, 683 ds Quem. : Les lettres et actes produites en manieres de prueve); b) 1624 actes de la couronne « actes du Parlement anglais » (Annales des choses qui se sont passées en Angleterre et Irlande sous le regne de Elizabeth : iusques a l'an de salut M. D. LXXXIX, traduites en Langue Françoise par P. De Bellegent, Poicteuin, du latin de Guillaume Camden Autheur, Londres, 1624, 2epartie, an. 1572, p. 217 : Silence imposé pour la troisiesme et derniere fois, le Greffier establi pour les Actes iudiciaires de la Couronne parla au Duc en cette façon). II.− a) 1504 « action humaine » domaine moral (J. Le Maire, Œuvres, 4, 94 ds Quem. : Les actes vertueux esquelz elle s'exercite); spéc. b) 1513 « action d'éclat » (Lettres du roy Louis XII dans les documents relatifs à la fondation du Havre, 2, de Merval ds R. Hist. litt. Fr., 1, p. 489 : Lyvrer bataille, assaulx et faire tous autres actes et exploits de guerre); c) 1521 « action (par opposition à parole) » (Violier des hist. rom., 133, Bibl. elz., ibid. : Malle volonté et mauvais acte). III.− xvies. « partie d'une pièce de théâtre composée de scènes » (Montaigne, I, 67 ds Littré : Le dernier acte d'une comédie). I a empr. au lat. acta (pl. neutre de actum) attesté au sens de « consignation par écrit d'un acte officiel » ds Suétone, Aug., 36 ds TLL s.v., 1408, 70 : ne acta senatus publicarentur; et p. ext. en lat. médiév. devenu synon. de charta, instrumentum : Capit. reg. franc., 153 ds Mittellat. W. s.v., 403, 6 : ut ... alienationes actis intervenientibus confirmentur; I b (d'abord attesté en réf. à l'Angleterre), empr. à l'angl. acts of Parliament, attesté anno 1466, Paston, Letters, 4, 218 ds MED t. 1 1954 s.v., 83 b : Be ther opiniounis, the Acte of Parlement is a tytyll of recorde; l'angl. act est en ce sens de même orig. que I a; II a et c empr. au lat. acta, en ce sens dep. Cic., Att. 2, 11, 1 ds TLL s.v., 1407, 3; II b dep. Salluste, Jug., 53, 8, ibid., 1407, 36 : milites alius alium laeti appellant, acta edocent; III empr. au lat. actus, -us attesté en ce sens dep. Cic., Phil., 2, 34 : non solum unum actum, sed totam fabulam confecissem.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 12 798. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 16 430, b) 11 661; xxes. : a) 20 370, b) 21 909.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Banque 1963. − Bar 1960. − Barber. 1969. − Barr. 1967. − Baudhuin 1968. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bible Suppl. t. 1 1928. − Blanche 1857. − Bonnaire 1835. − Bouillet 1859. − Bouyer 1963. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Cap. 1936. − Charles 1960. − Comm. t. 1 1837. − Daire 1759. − Dheilly 1964. − Dupin-Lab. 1846. − Éd. 1913. − Fér. 1768. − Foulq.-St-Jean 1962. − Franck 1875. − Giraud 1956. − Goblot 1920. − Gramm. t. 1 1789. − Guizot 1864. − Kold. 1902. − Lacr. 1963. − Laf. 1878. − Lafon 1963. − Lal. 1968. − Lapl.-Pont. 1967. − Le Clère 1960. − Lemeunier 1969. − Lep. 1948. − Littré-Robin 1865. − Marcel 1938. − Miq. 1967. − Moor 1966. − Nysten 1814-20. − Piéron 1963. − Piguet 1960. − Pol. 1868. − Porot 1960. − Privat-Foc. 1870. − Psychol. 1969. − Réau-Rond. 1951. − Réau-Rond. Suppl. 1962. − Romeuf t. 1 1956. − Sardou 1877. − Sommer 1882. − Spr. 1967. − Springh. 1962. − St-Edme t. 1 1824. − Théol. cath. t. 1, 1 1909.

Wiktionnaire

Nom commun 1

acte \akt\ masculin

  1. Résultat d’une action, opération accomplie.
    • Je ne me laisse pas éblouir par les bobards : je suis pour les actes, moi, mon cher monsieur. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • La création du monde est un acte de la puissance de Dieu.
    • Acte de l’entendement.
    • Acte volontaire, instinctif, etc.
    • Les mêmes actes plusieurs fois répétés créent peu à peu une habitude.
  2. (Philosophie) Capacité d’agir.
    • Passer de la puissance à l’acte.
  3. Actions, ce qu’on fait ou ce qu’on peut faire.
    • Acte de vertu, de piété, de générosité.
    • Acte de scélératesse, d’ingratitude.
    • Acte de folie, de démence.
    • Consommer un acte.
    • Les actes de son administration, de sa gestion.
    • Acte de foi.
    • Acte de contrition.
    • Acte d’humilité.
    • Acte hostile, acte d’hostilité : Acte d’agression par lequel un gouvernement, un parti se met en état de guerre contre un autre.
    • droit : Faire acte d’héritier : Agir comme héritier.
    • Quand on fait acte d’héritier, on est engagé aux dettes.
    • (Par analogie) Faire acte de possession.
  4. (Droit) Écrit produisant des effets de droit. — Note : On distingue l’acte unilatéral de l’acte ou convention « synallagmatique ».
    • Denis et son fils avaient été serfs des comtes d’Udressier. Claude-Étienne voulut être affranchi. Il le fut à trente ans. Un acte du 20 mars 1763, rédigé par-devant le notaire royal Claude Jarry, en fait foi. — (René Vallery-Radot, La Vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 6)
    • L’amîn est celui dont l’écriture, dans les contrats, actes et autres documents, fait foi. Il doit donc bénéficier de la confiance de toutes les parties. — (Paul Bonnenfant, Sanaa : Architecture domestique et société, CNRS Éditions, 2014, p. 92)
    • Acte judiciaire, extrajudiciaire, passé par-devant notaire ou notarié. — L’audience sera poursuivie sur un simple acte d’avoué à avoué.
    • Acte sous seing privé : Acte fait entre particuliers et signé par eux, sans l’intervention d’un officier ministériel.
    • Actes publics, solennels, authentiques : Actes émanant d’officiers publics ou dans lesquels interviennent des officiers publics agissant dans l’exercice de leurs fonctions.
  5. Déclaration faite devant un tribunal, soit spontanément, soit d’après l’ordre de la justice, et dont on a constaté l’existence.
    • Demander acte.
    • Prendre acte de sa comparution.
    • On lui a donné acte de sa plainte.
    • Acte de désaveu.
    • (Langage courant) Prendre acte de la déclaration, de l’aveu de quelqu’un : Déclarer qu’on se prévaudra, dans l’occasion, de la déclaration, de l’aveu qu’il vient de faire.
    • Acte de dernière volonté : Testament.
    • Actes de l’état civil : Actes par lesquels des officiers publics constatent les naissances, les décès, les mariages, etc.
    • L’extrait d’un acte de l’état civil.
    • (Par analogie) Acte de notoriété.
  6. Décision de l’autorité publique.
    • Le Sénat cassa les actes de Néron.
    • Acte administratif.
    • Censurer les actes du gouvernement.
    • Acte d’amnistie.
    • La suspension de l’acte d’habeas corpus est quelquefois prononcée par le Parlement anglais.
  7. (Au pluriel) Recueils où sont réunies les décisions de l’autorité.
    • Les actes du Parlement d’Angleterre.
    • Les actes des conciles.
    • Actes diurnes → voir diurne.
  8. Journal ou mémoire fait par une société de savants ou d’hommes de lettres.
    • Les actes de la société de Leipzig.
  9. Dans les anciennes universités, nom que l’on donnait à une dispute publique où l’on soutenait des thèses.
    • Faire, soutenir un acte.
    • Présider, assister à un acte.
    • Un acte de philosophie, de théologie, en Sorbonne, aux écoles de droit, de médecine.
    • Salle des actes.
  10. (Art dramatique) Chacune des parties principales dont une pièce de théâtre est composée et entre lesquelles il y a un intervalle appelé entracte.
    • M. Ferdinand Poise a écrit, sur cette jolie scénette en deux actes, une partition fine, élégante et distinguée, la sœur des Surprises de l’amour et de l’Amour médecin dont elle retrouvera sans doute le succès. — (L’Artiste, vol. 2, Paris : Aux bureaux de L’Artiste, 1884, p. 317)
    • Les actes se divisent en scènes.
    • Pièce en un acte : Pièce de théâtre dont toute l’action est renfermée dans un seul acte.
    • Les Précieuses ridicules de Molière sont une pièce en un acte.
    • (absolu) Un acte : On le dit parfois pour signifier une pièce en un acte.
    • Il vient de donner un acte en vers à la Comédie-française.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACTE. n. m.
Résultat d'une action, opération accomplie. La création du monde est un acte de la puissance de Dieu. Acte de l'entendement. Acte volontaire, instinctif, etc. Les mêmes actes plusieurs fois répétés créent peu à peu une habitude. Il se dit, en termes de Philosophie, par opposition à ce qu'on appelle Puissance, c'est à dire Capacité d'agir qui n'agit pas encore. Passer de la puissance à l'acte. Avoir certaines qualités, certains vices en puissance. Il se dit généralement de Toute sorte d'actions, de Tout ce qu'on fait ou ce qu'on peut faire. Acte de vertu, de piété, de générosité. Acte de scélératesse, d'ingratitude. Acte de folie, de démence. C'est l'acte le plus important de votre vie. Consommer un acte. Les actes de son administration, de sa gestion. Il se dit des Mouvements de l'âme vers Dieu. Acte de foi. Acte de contrition. Acte d'humilité. En ce sens il se dit aussi des Formules où ces divers sentiments religieux sont exprimés. Vous trouverez dans ce livre de prières les actes de foi, de contrition, etc. Acte d'autorité, Action par laquelle on use de son autorité, de son pouvoir. Cet acte d'autorité révolta tout le monde. Ce père a fait un acte d'autorité légitime. Il fallait un acte d'autorité pour étouffer la rébellion. Acte arbitraire, Acte d'autorité qui n'est fondé sur aucune loi. Acte hostile, acte d'hostilité, Acte d'agression par lequel un gouvernement, un parti se met en état de guerre contre un autre. Acte de soumission, Action par laquelle on témoigne qu'on se soumet. Faire acte de soumission. Acte de présence, Action de se présenter un moment en quelque endroit, pour satisfaire à quelque devoir, ou par pure civilité. Après avoir fait acte de présence, il se retira. Acte de complaisance, Action, démarche à laquelle on n'est point obligé et dont on ne s'acquitte que par bienveillance ou par facilité d'humeur. En vous rendant à mon invitation, vous avez fait acte de complaisance. C'est un acte de pure complaisance. Il n'a jamais fait un acte de complaisance. Acte de bonne volonté, Action, démarche que l'on fait uniquement pour prouver l'intérêt que l'on prend à quelqu'un ou à quelque chose. Je n'obtiendrai pas ce qu'il me prie de solliciter pour lui, mais je veux faire acte de bonne volonté. Faire acte d'héritier signifie, en termes de Droit, Agir comme héritier. Quand on fait acte d'héritier, on est engagé aux dettes. On dit dans une signification analogue Faire acte de possession.

ACTE, en termes de Jurisprudence, se dit aussi de Tout ce qui se fait entre particuliers, avec ou sans le concours d'un officier ministériel, soit en jugement, soit hors du jugement. Acte judiciaire. Acte extrajudiciaire. Acte passé par-devant notaire. Acte notarié. Passer un acte. Signer un acte. Acte conservatoire. L'audience sera poursuivie sur un simple acte d'avoué à avoué. La formule d'un acte. Acte faux. Acte nul. Acte sous seing privé, Acte fait entre particuliers et signé par eux, sans l'intervention d'un officier ministériel. Actes publics, solennels, authentiques, Ceux qui émanent d'officiers publics ou dans lesquels interviennent des officiers publics agissant dans l'exercice de leurs fonctions.

ACTE se dit également en parlant des Déclarations faites devant un tribunal, soit spontanément, soit d'après l'ordre de la justice, et dont on a constaté l'existence. Demander acte. Prendre acte de sa comparution. On lui a donné acte de sa plainte. Acte de désaveu. On dit quelquefois dans le langage ordinaire Prendre acte de la déclaration, de l'aveu de quelqu'un, Déclarer qu'on se prévaudra, dans l'occasion, de la déclaration, de l'aveu qu'il vient de faire. Acte d'accusation, L'exposé des faits qui sont imputés à un accusé. Acte de dernière volonté, se dit d'un Testament. Actes de l'état civil, Ceux par lesquels des officiers publics constatent les naissances, les décès, les mariages, etc. Acte de naissance, de décès, de mariage. L'extrait d'un acte de l'état civil. On dit dans un sens analogue Acte de notoriété. Il se dit en outre, surtout au pluriel, des Décisions de l'autorité publique. Les actes de l'autorité. Le Sénat cassa les actes de Néron. Acte administratif. Censurer les actes du gouvernement. Acte d'amnistie. La suspension de l'acte d'habeas corpus est quelquefois prononcée par le Parlement anglais. Acte capitulaire, Délibération prise dans un chapitre de chanoines ou de religieux.

ACTES, au pluriel, se dit aussi des Recueils où sont réunies les décisions de l'autorité. Les actes du Parlement d'Angleterre. Les actes des conciles. Cela est extrait des actes publics. Actes diurnes. Voyez DIURNE. Il se dit encore des Journaux ou mémoires faits par certaines sociétés de savants ou d'hommes de lettres. Les Actes de la société de Leipzig. Les Actes des Apôtres, Livre canonique écrit par saint Luc et contenant une partie de l'histoire des apôtres.

ACTE, en termes d'École, se disait, dans les anciennes Universités, d'une Dispute publique où l'on soutenait des thèses. Faire un acte. Soutenir un acte. Présider à un acte. Assister à un acte. Un acte de philosophie. Un acte de théologie. Un acte en Sorbonne. Un acte aux Écoles de droit, de médecine. Salle des actes. En termes d'Art dramatique, il se dit de Chacune des parties principales dont une pièce de théâtre est composée et entre lesquelles il y a un intervalle appelé Entracte. Une pièce en trois actes, en cinq actes. Le premier acte de cette comédie est le meilleur. Les actes se divisent en scènes. Pièce en un acte, Pièce de théâtre dont toute l'action est renfermée dans un seul acte. Les Précieuses ridicules de Molière sont une pièce en un acte. On dit quelquefois absolument Un acte, pour signifier une Pièce en un acte. Il vient de donner un acte en vers à la Comédie-Française.

Littré (1872-1877)

ACTE (a-kt') s. m.
  • 1Terme très général qui, se rapportant à agir, s'applique à tout ce qu'on fait ou peut faire. Acte glorieux. Acte criminel. Son départ est un acte de désespoir. Il ne fera jamais acte d'homme. C'est un acte de citoyen. De soi-même un bon acte est l'objet et le prix, Rotrou, Bélis. II, 18. Ne m'ordonnez point un acte de faiblesse, Rotrou, Venc. I, 3. Je ne me repens pas d'un acte de vertu, Rotrou, ib. II, 2. Je fais un acte généreux de m'éloigner de vous, Sévigné, 284. Elle crut faire acte de repentante, La Fontaine, Contes, Diable. Que venez-vous de faire ? - Un acte de justice, Corneille, Hor. IV, 6. Je veux donc d'un tyran un acte tyrannique, Corneille, Perth. III, 3. J'ai prescrit, je le sais, des actes de rigueur ; Je révoque aujourd'hui l'ordre de la vengeance, Chénier M. J. Charles IX, IV, 2. … Sur tous actes noirs je hais l'ingratitude, Mairet, Soph. IV, 7. Emploie cette épée à cet acte d'amour, Mairet, ib. II, 6. Le don de mon empire et de ma liberté Est l'acte le plus grand de mon autorité, Voltaire, Sém. II, 7.
  • 2 En termes de religion, mouvement vertueux que l'âme produit au dedans d'elle-même. Il exerce les mêmes actes que le reste des chrétiens, Bossuet, Or. 6. Il n'a pas prétendu faire un acte plus parfait, Bossuet, ib. 10. Former un acte d'amour de Dieu, Bossuet, Avert. 2. Vous produisez des actes intérieurs de toute espèce, Bossuet, Retr. La perfection ne consiste pas à faire ou à ne pas faire de tels actes, Bossuet, Préf. Former des actes de détachement, Bossuet, Imp. 1. On peut toujours faire l'acte de contrition, Pascal, Prov. 6.
  • 3En logique, acte, ce qui est réalisé, opposé à puissance, ce qui peut être réalisé. Réduire la puissance à l'acte.
  • 4Acte d'hostilité, agression par laquelle un gouvernement ou un parti se met en guerre contre un autre.
  • 5Acte de présence, action de se présenter en quelque endroit pour satisfaire à quelque devoir ou par pure politesse. Après avoir fait acte de présence, il se retira.
  • 6 En termes de jurisprudence, tout ce qui se fait entre particuliers, avec ou sans le ministère d'un officier de justice, soit en jugement, soit hors de jugement. Acte notarié. Acte sous seing privé.
  • 7Déclaration faite devant un tribunal soit spontanément, soit d'après l'ordre de la justice, et dont on a constaté la réalité. Demander acte, prendre acte. L'acte qui en fut dressé le 25 septembre…, Pascal, Prov. 15.

    Dans le langage ordinaire, prendre acte de… déclarer qu'on se prévaudra de… Je prends acte, pour l'autre vie, de ma conduite en celle-ci, Rousseau, Ém. IV. Par ces vers j'en prends acte afin que…, Régnier, Sat. IX.

  • 8Actes de l'état civil, ceux par lesquels des officiers civils constatent les naissances, les décès, les mariages, etc. Acte de naissance. Acte de mariage.
  • 9Acte d'accusation, exposé des faits imputés à un accusé.
  • 10Décision de l'autorité publique. Acte d'amnistie. Les actes du gouvernement. Je signe le premier cet acte vénérable, Qui par tous les partis fut longtemps désiré, Chénier M. J. Charles IX, I, 3. Ma main a pu signer cet acte abominable ! Lemercier, Charles VI, V, 3.
  • 11 Au plur. Recueils, registres où sont réunies les décisions de l'autorité. Les actes du parlement anglais. Les actes des conciles. Il l'appela [un recueil] code du droit des gens, parce qu'il ne contenait que des actes faits par des nations ou en leur nom, des déclarations de guerre, des manifestes, des traités de paix ou de trêve…, Fontenelle, Leibnitz.
  • 12 Au plur. Journaux, mémoires faits par certaines sociétés savantes. Les actes de la société de Leipzik.
  • 13 En termes d'antiquité romaine. Actes diurnes, espèce de journal qui paraissait à Rome et où l'on inscrivait les jugements, les mariages, etc.
  • 14En histoire ecclésiastique, récits consacrés. Les actes [de la mission de J. C.] ont été publiés à toute la terre, Bossuet, Hist. II, 13. Les actes du martyre de saint Justin prouvent qu'il versa son sang pour sa religion avec la même simplicité qu'il écrivit pour elle, Chateaubriand, Gén. I, 1. Le juge interroge ; et l'écrivain grave sur des tablettes les actes du martyre, Chateaubriand, Mart. II, 295.
  • 15Les actes des apôtres, livre canonique écrit par saint Luc et contenant une partie de l'histoire des apôtres.
  • 16 Terme d'école. Dispute publique où l'on soutient des thèses. Faire un acte Soutenir un acte.
  • 17Acte dans l'art dramatique, chacune des parties principales dont une pièce de théâtre est composée, qui sont formées de scènes et entre lesquelles est un intervalle. On dit quelquefois absolument un acte pour une pièce en un acte. Cet auteur vient de donner un joli acte à la Comédie française. … Faisant de cet ouvrage Une ample comédie à cent actes divers, Et dont la scène est l'univers, La Fontaine, Fab. V, 1. Le commandeur voulait la scène plus exacte ; Le vicomte indigné sortait au second acte, Boileau, Épît. VII.
  • 18L'acte constitutionnel, la charte, la constitution.

SYNONYME

ACTE, ACTION. Tous deux donnent l'idée de quelque chose qui se fait. L'action est la manifestation de la puissance qui agit ; l'acte est l'effet manifesté et le résultat de cette action. Action, étant un déploiement visible de force, ne se dit pas des inspirations intérieures de l'âme ; c'est acte dont il faut se servir. Nos actions sont nos œuvres proprement dites ; mais nous faisons des actes de foi, d'espérance, de charité ; action ici ne serait pas bon. Au moral, action devient souvent tout à fait synonyme d'acte, et alors il peut s'employer au pluriel : Cet homme a fait plusieurs actions vertueuses, comme on dit plusieurs actes de vertu. Il faut remarquer que le mot acte est souvent suivi de la préposition de, suivie elle-même d'un nom abstrait ou d'un nom concret, tandis que action n'est accompagné que d'une épithète : Acte de bravoure, de vertu, etc. ; et non pas action de bravoure, de vertu, etc. ; mais action de héros, action d'insensé.

HISTORIQUE

XVIe s. Le dernier acte d'une comedie, Montaigne, I, 67. Ce sont actes de son personnage, non pas du nostre, Montaigne, I, 124. Ce prince est le souverain patron des actes hazardeux, Montaigne, I, 133. Ils demeurerent depuis le commencement d'avril jusques au treziesme sans acte d'hostilité, D'Aubigné, Hist. I, 7. Il fit assembler les prisonniers en deux actes, comme ils appe'lent [auto-da-fé], le premier desquelz fut exploisté à Valedolid, D'Aubigné, Hist. I, 119.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACTE, s. m. (Bel. Lettres.) partie d’un Poëme Dramatique, séparée d’une autre partie par un intermede.

Ce mot vient du Latin actus, qui dans son origine, veut dire la même chose que le δρᾶμα des Grecs ; ces deux mots venant des verbes ago & δράω, qui signifient faire & agir. Le mot δρᾶμα convient à toute une piece de théatre ; au lieu que celui d’actus en Latin, & d’acte en François, a été restraint, & ne s’entend que d’une seule partie du Poëme dramatique.

Pendant les intervales qui se rencontrent entre les actes, le théatre reste vacant, & il ne se passe aucune action sous les yeux des spectateurs ; mais on suppose qu’il s’en passe hors de la portée de leur vûe quelqu’une rélative à la piece, & dont les actes suivans les informeront.

On prétend que cette division d’une piece en plusieurs actes, n’a été introduite par les Modernes, que pour donner à l’intrigue plus de probabilité, & la rendre plus intéressante : car le spectateur à qui dans l’acte précédent on a insinué quelque chose de ce qui est supposé se passer dans l’entre-acte, ne fait encore que s’en douter, & est agréablement surpris, lorsque dans l’acte suivant, il apprend les suites de l’action qui s’est passée, & dont il n’avoit qu’un simple soupçon. Voyez Probabilité & Vraissemblance.

D’ailleurs les Auteurs dramatiques ont trouvé par-là le moyen d’écarter de la scene, les parties de l’action les plus seches, les moins intéressantes, celles qui ne sont que préparatoires, & pourtant idéalement nécessaires, en les fondant pour ainsi dire dans les entre-actes, de sorte que l’imagination seule les offre au spectateur en gros, & même assez rapidement pour lui dérober ce qu’elles auroient de lâche ou de désagréable dans la représentation. Les Poëtes Grecs ne connoissoient point ces sortes de divisions ; il est vrai que l’action paroît de tems en tems interrompue sur le théatre, & que les Acteurs occupés hors de la scene, ou gardant le silence, font place aux chants du chœur ; ce qui produit des intermedes, mais non pas absolument des actes dans le goût des Modernes, parce que les chants du chœur se trouvent liés d’intérêt à l’action principale avec laquelle ils ont toûjours un rapport marqué. Si dans les nouvelles éditions leurs tragédies se trouvent divisées en cinq actes, c’est aux éditeurs & aux commentateurs, qu’il faut attribuer ces divisions, & nullement aux originaux ; car de tous les Anciens qui ont cité des passages de comédies ou de tragédies Greques, aucun ne les a désignés par l’acte d’où ils sont tirés, & Aristote n’en fait nulle mention dans sa Poëtique. Il est vrai pourtant qu’ils considéroient leurs pieces comme consistant en plusieurs parties ou divisions, qu’ils appelloient Protase, Epitase, Catastase, & Catastrophe ; mais il n’y avoit pas sur le théatre d’interruptions réelles qui marquassent ces divisions. Voyez Protase, Epitase, &c.

Ce sont les Romains qui les premiers ont introduit dans les pieces de théatre cette division par actes. Donat, dans l’argument de l’Andrienne, remarque pourtant qu’il n’étoit pas facile de l’appercevoir dans leurs premiers Poëtes dramatiques : mais du tems d’Horace l’usage en étoit établi ; il avoit même passé en loi.

Neuve minor, neu sit quinto productior actu
Fabula, quæ posci vult & spectata reponi.

Mais on n’est pas d’accord sur la nécessité de cette division, ni sur le nombre des actes : ceux qui les fixent à cinq, assignent à chacun la portion de l’action principale qui lui doit appartenir. Dans le premier, dit Vossius, Institut. Poët. Lib. II. on expose le sujet ou l’argument de la piece, sans en annoncer le dénouement, pour ménager du plaisir au spectateur, & l’on annonce les principaux caracteres : dans le second on développe l’intrigue par degrés : le troisieme doit être rempli d’incidens qui forment le nœud : le quatrieme prépare des ressources ou des voies au dénouement, auquel le cinquieme doit être uniquement consacré.

Selon l’Abbé d’Aubignac, cette division est fondée sur l’expérience ; car on a reconnu 1°. que toute tragédie devoit avoir une certaine longueur ; 2°. qu’elle devoit être divisée en plusieurs parties ou actes. On a ensuite fixé la longueur de chaque acte ; il a été facile après cela d’en déterminer le nombre. On a vû, par exemple, qu’une tragédie devoit être environ de quinze ou seize cens vers partagés en plusieurs actes ; que chaque acte devoit être environ de trois cens vers : on en a conclu que la tragédie devoit avoir cinq actes, tant parce qu’il étoit nécessaire de laisser respirer le spectateur, & de ménager son attention, en ne la surchargeant pas par la représentation continue de l’action, & d’accorder au Poëte la facilité de soustraire aux yeux des spectateurs certaines circonstances, soit par bienséance, soit par nécessité ; ce qu’on appuie de l’exemple des Poëtes Latins, & des préceptes des meilleurs Critiques.

Jusques-là la division d’une tragédie en actes paroît fondée ; mais est-il absolument nécessaire qu’elle soit en cinq actes ni plus ni moins ? M. l’Abbé Vatry, de qui nous empruntons une partie de ces remarques, prétend qu’une piece de théatre pourroit être également bien distribuée en trois actes, & peut-être même en plus de cinq, tant par rapport à la longueur de la piece, que par rapport à sa conduite. En effet, il n’est pas essentiel à une tragédie d’avoir quinze ou seize cens vers. On en trouve dans les Anciens qui n’en ont que mille, & dans les Modernes qui vont jusqu’à deux mille. Or dans le premier cas, trois intermedes seroient suffisans ; & dans le second, cinq ne le seroient pas, selon le raisonnement de l’Abbé d’Aubignac. La division en cinq actes, est donc une regle arbitraire qu’on peut violer sans scrupule. Il peut se faire, conclut le même Auteur, qu’il convienne en général que la tragédie soit en cinq actes, & qu’Horace ait eu raison d’en faire un précepte ; & il peut être vrai en même tems qu’un Poëte feroit mieux de mettre sa piece en trois, quatre, ou six actes, que de filer des actes inutiles ou trop longs, embarassés d’épisodes, ou surchargés d’incidens étrangers, &c. M. de Voltaire a déja franchi l’ancien préjugé, en nous donnant la mort de César, qui n’est pas moins une belle tragédie, pour n’être qu’en trois actes.

Les actes se divisent en scenes, & Vossius remarque que dans les Anciens un acte ne contient jamais plus de sept scenes. On sent bien qu’il ne faudroit pas trop les multiplier, afin de garder quelque proportion dans la longueur respective des actes ; mais il n’y a aucune regle fixe sur ce nombre. Voss. Instit. Poëtic. Lib. II. Mem. de l’Acad. Tom. VIII. pag. 188. & suiv.

Comme les entr’actes parmi nous sont marqués par une symphonie de violons, ou par des changemens de décorations, ils l’étoient chez les Anciens par une toile qu’on baissoit à la fin de l’acte, & qu’on relevoit au commencement du suivant. Cette toile, selon Donat, se nommoit siparium. Voss. Instit. Poët. lib. II.

ACTES, s. m. pl. se dit quelquefois en matiere de Sciences, des Mémoires ou Journaux faits par une Société de gens de Lettres. On appelle les Actes de la Société Royale de Londres, Transactions ; ceux de l’Académie Royale des Sciences de Paris, Mémoires ; ceux de Léipsic sont nommés simplement Actes, ou Acta eruditorum, &c. Voyez Société royale, Académie, Journaux. (O)

Actes des Apôtres, s. m. plur. (Théolog.) Livre sacré du Nouveau Testament, qui contient l’Histoire de l’Eglise naissante pendant l’espace de 29 ou 30 ans, depuis l’Ascension de N. S. Jesus-Christ, jusqu’à l’année 63 de l’Ere Chrétienne. S. Luc est l’auteur de cet ouvrage, au commencement duquel il se nomme ; & il l’adresse à Théophile, auquel il avoit déja adressé son Evangile. Il y rapporte les actions des Apôtres, & presque toûjours comme témoin oculaire : de-là vient que dans le texte Grec, ce livre est intitulé πράξεις, Actes. On y voit l’accomplissement de plusieurs promesses de J. C. son Ascension, la descente du S. Esprit, les premieres prédications des Apôtres, & les prodiges par lesquels elles furent confirmées, un tableau admirable des mœurs des premiers Chrétiens ; enfin tout ce qui se passa dans l’Eglise jusqu’à la dispersion des Apôtres, qui se partagerent pour porter l’Evangile dans tout le monde. Depuis le point de cette séparation, St Luc abandonna l’histoire des autres Apôtres, dont il étoit trop éloigné, pour s’attacher particulierement à celle de St Paul qui l’avoit choisi pour son Disciple, & pour compagnon de ses travaux. Il suit cet Apôtre dans toutes ses missions, & jusqu’à Rome même, où il paroît que les actes ont été publiés la seconde année du séjour qu’y fit S. Paul, c’est-à-dire la 63 année de l’Ere Chrétienne, & la 9. & 10. de l’Empire de Néron. Au reste le style de cet ouvrage, qui a été composé en Grec, est plus pur que celui des autres Ecrivains Canoniques ; & l’on remarque que S. Luc qui possédoit beaucoup mieux la langue Greque que l’Hébraïque, s’y sert toûjours de la version des Septante dans les citations de l’Ecriture. Le Concile de Laodicée met les Actes des Apôtres au nombre des Livres Canoniques, & toutes les Eglises l’ont toûjours sans contestation reconnu comme tel.

Il y a eû dans l’Antiquité un grand nombre d’ouvrages supposés, & la plûpart par des hérétiques, sous le nom d’Actes des Apôtres. Le premier livre de cette nature qu’on vit paroître, & qui fut intitulé Actes de Paul & de Thecle, avoit pour Auteur un Prêtre Disciple de S. Paul. Son imposture fut découverte par S. Jean ; & quoique ce Prêtre ne se fût porté à composer cet ouvrage que par un faux zele pour son Maître, il ne laissa pas d’être dégradé du Sacerdoce. Ces Actes ont été rejettés comme apocryphes par le Pape Gelase. Depuis, les Manichéens supposerent des Actes de S. Pierre & S. Paul, où ils semerent leurs erreurs. On vit ensuite les Actes de S. André, de S. Jean, & des Apôtres en général, supposés par les mêmes hérétiques, selon S. Epiphane, S. Augustin, & Philastre ; les Actes des Apôtres faits par les Ebionites ; le Voyage de S. Pierre faussement attribué à S. Clément ; l’enlevement, ou le ravissement de S. Paul, composé par les Gasanites, & dont les Gnostiques se servoient aussi ; les Actes de S. Philippe & de S. Thomas, forgés par les Encratites & les Apostoliques ; la Mémoire des Apôtres, composée par les Priscillianites ; l’Itinéraire des Apôtres, qui fut rejetté dans le Concile de Nicée, & divers autres dont nous ferons mention, sous le nom des sectes qui les ont fabriqués. Act. Apostol. Hieronim. de Viris illustr. c. 7. Chysostom. in Act. Du<pin, Dissert. Prélim. sur le N. T. Tertull. de Baptism Epiphan. heres. VIII. n°. 47. & 61. S. Aug. de fide contr. Manich. & Tract. in Joann. Philastr. heres. 48. Dupin Biblioth. des Aut. Eccles. des III. prem. siecles.

Acte de Foi, s. m. (Hist. mod.) dans les pays d’Inquisition en Espagne, auto da fé, est un jour solennel que l’Inquisition assigne pour la punition des Hérétiques, ou pour l’absolution des accusés reconnus innocens. Voyez Inquisition.

L’auto se fait ordinairement un jour de grande Fête, afin que l’exécution se fasse avec plus de solennité & de publicité : on choisit ordinairement un Dimanche.

D’abord les criminels sont amenés à l’Eglise, où on leur lit leur sentence ou de condamnation ou d’absolution. Les condamnés à mort sont livrés au Juge séculier par les Inquisiteurs, qui le prient que tout se passe sans effusion de sang ; s’ils perséverent dans leurs erreurs, ils sont brûlés vifs. (G)

Acte, s. m. (Droit & Hist. mod.) signifie déclaration, convention, ou stipulation, faite par ou entre des parties, en présence & par le ministere d’Officiers publics, ou sans leur ministere, & hors de leur présence.

En Angleterre l’expédition des actes se fait de deux manieres différentes : ou l’expédition est dentelée, ou elle ne l’est pas.

L’expédition dentelée, est celle dont le bord d’en-haut ou du côté, est découpé par crans, & qui est scellée du cacher de chacune des parties contractantes ; au moyen de quoi, en la rapprochant de la portion de papier ou de parchemin dont elle a été séparée, il est aisé de voir si c’est elle-même qui a été délivrée, ou si elle n’a point été contrefaite.

L’expédition non dentelée, est celle qui est unique, comme dans les cas où il n’est pas besoin que les deux parties aient une expédition chacune. Voyez Mi-parti.

Les actes sont ou publics ou particuliers ; ceux-là sont de jurisdiction volontaire, ou de jurisdiction contentieuse.

Les actes de jurisdiction volontaire, qu’on appelle aussi actes authentiques, sont tous les contrats, obligations, transactions, ou décharges, passés par-devant Notaires.

Les actes de jurisdiction contentieuse sont tous ceux qui se font en Justice, pour intenter une action, & la poursuivre jusqu’au jugement définitif.

Les actes privés, sont ceux qui se passent de particulier à particulier, sans le ministere d’Officiers publics, tels que les billets, quittances, baux, ou tous autres faits sous simple signature privée.

Acte d’appel, est celui par lequel une partie qui se plaint d’un jugement, déclare qu’elle s’en porte appellante.

Acte d’héritier, est toute démarche ou action, par laquelle il paroît que quelqu’un est dans la disposition de se porter héritier d’un défunt.

Acte de notoriété. Voyez Notoriété.

Acte du Parlement, en terme de Jurisprudence Angloise, est synonyme à Ordonnance. Cependant les Jurisconsultes du pays mettent quelque différence entre ces deux termes. Voyez-la au mot Ordonnance. (H)

Acte, s. m. en terme de Palais, signifie attestation donnée par les Juges pour constater quelque circonstance de fait ou de procédure. Ainsi l’une des parties, par exemple, qui a mis son inventaire de production au Greffe, en demande acte. Un Avocat dans ses écritures ou dans son plaidoyer demande acte de quelque aveu fait en Justice par sa partie adverse, & favorable à la sienne : mais il faut observer que ce terme n’est d’usage qu’au Parlement : dans les Justices inférieures on ne dit pas demander acte, mais demander lettres. Voyez Lettres.

On appelle aussi acte au Palais, l’attestation que donne un Greffier, ou autre personne ayant caractere en Justice, qu’une partie s’est présentée, ou a satisfait à telle ou telle formalité ou procédure. C’est en ce sens qu’on dit un acte de comparution, pour l’attestation qu’une partie a comparu ; un acte de voyage, pour l’attestation qu’une partie s’est transportée de tel lieu en tel autre, à l’effet de poursuivre son droit, ou de défendre à la demande contre elle formée. C’est dans ce sens aussi qu’on appelle acte de célébration de mariage, le certificat par lequel le Curé atteste qu’il a été célébré entre tel & telle. (H).

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « acte »

(Nom 1) (Date à préciser) Du latin actum (« acte, action, fait, exploit » »), de agere (« agir »).
(Nom 2) (Date à préciser) Du latin actus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Actus, de agere, agir (voy. AGIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acte akt

Évolution historique de l’usage du mot « acte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acte »

  • Les conséquences d'un acte sont incluses dans l'acte lui-même. De George Orwell / 1984
  • Etre en retard est un acte de violence. De Gandhi
  • La Création fut le premier acte de sabotage. De Emil Michel Cioran
  • L'acte surréaliste le plus simple consiste, revolvers aux poings, à descendre dans la rue et à tirer au hasard, tant qu'on peut, dans la foule. André Breton, Second manifeste du surréalisme, Pauvert
  • L'acte est vierge, même répété. René Char, Feuillets d'Hypnos, Gallimard
  • Un acte vertueux, c'est l'œuvre d'art permise à ceux qui ne sont pas artistes. Jules Lemaitre, Texte autographe reproduit dans l'Anthologie des poètes français contemporains de G. Walch Delagrave
  • Même lorsque l'acte ne nous ressemble pas, les conséquences, elles, nous ressemblent. Louis Carette, dit Félicien Marceau, Chair et cuir, Gallimard
  • Mes actes, je les ai subis et non commis. Sophocle, Œdipe à Colone, 266-267 (traduction Mazon)
  • Comme tu as fait il te sera fait : tes actes te retomberont sur la tête. , Ancien Testament, Abdias 15
  • Un acte vaut cinq dires. De Henri IV
  • Tout jugement est essentiellement un acte. De Jacques Lacan / Ecrits
  • Notaire : arrive souvent au dernier acte. De Tristan Bernard / Mots-croisés
  • Tout acte exige l'oubli. De Friedrich Nietzsche / Considérations inactuelles
  • Le théâtre est un acte artificiel. De Jorge Lavelli / Petit Dictionnaire du théâtre
  • Tout acte manqué est un discours réussi. De Jacques Lacan / Ecrits
  • La mort est un acte du coeur. De Paul Valéry / Mauvaises pensées et autres
  • Chanter est toujours un acte joyeux. De Jacques Higelin / Evene.fr - Janvier 2007
  • La joie : dernier acte subversif possible ? De Michel Layaz / Evene.fr - Juillet 2009
  • Le savoir appelle l’acte. Si l’acte ne vient pas, le savoir s’en va. De Anonyme
  • Tout acte de création est d’abord un acte de destruction. De Pablo Picasso
  • Chacun de mes actes est une destruction. Marcel Arland, Terres étrangères, Gallimard
  • Le bien est voulu, il est le résultat d'un acte, le mal est permanent. Antonin Artaud, Lettre à Jean Paulhan, 12 septembre 1932 , Gallimard
  • Quel homme peut prévoir les conséquences de ses actes ? Simone de Beauvoir, Tous les hommes sont mortels, Gallimard
  • La copie intégrale reproduit l’ensemble des informations figurant dans l’acte de décès inscrit sur le registre d’état civil. Elle mentionne : Dossier Familial, Acte de décès : comment demander une copie ? | Dossier Familial
  • Dans un communiqué, Michel Arrouy, tête de liste de "Passion Frontignan - La Peyrade" précise "qu’elle est également élue de la Ville et colistière de notre liste. Bien qu’à l’heure actuelle aucun fait n’est avéré, Pierre Bouldoire, maire de Frontignan la Peyrade, a réagi rapidement et a notamment relevé son adjointe de toutes ses délégations. Ce qu’elle a accepté afin de répondre aux accusations hors de tout contexte municipal et électoral. Je prends acte de la décision du maire et de Mireille Bertrand, dont je salue le sens des responsabilités." midilibre.fr, Démission de l'adjointe aux finances de Frontignan : Arrouy "prend acte" de la décision du maire - midilibre.fr
  • “Nous sommes reconnaissants au FBI pour son enquête rapide et profonde et sommes heureux d’apprendre que ce n’était pas un acte raciste intentionnel contre Bubba”, a ajouté la Nascar. Le HuffPost, Nascar: Bubba Wallace n'a pas été visé par un acte raciste selon le FBI | Le HuffPost
  • Quelqu’un a-t-il réfléchi deux minutes pour savoir si vacciner tous les ans contre la grippe (pour laquelle on ne fait au demeurant aucune sérologie de dépistage), est pertinent, quand on revaccine avec exactement les mêmes souches depuis plusieurs années ? Quelqu’un a-t-il réfléchi à pourquoi nous avons dû détruire pour 400 millions d’euros de vaccins contre la grippe H1N1 lors de la crise du même nom ? A mon sens, parce que les deux années antérieures, on avait vacciné une grande partie de la population avec précisément un fragment de ce virus H1N1 dans le vaccin antigrippal classique… FranceSoir, Comment l’industrie pharmaceutique a vendu son âme… Acte III

Images d'illustration du mot « acte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • Photo de ev via Unsplash
  • Police fires tear gas grenades on protestors on the streets of Lyon, France, during the 25th weekend of Yellow Vest protests. A protestor tries to protect himself and prevent the harmful gas to reach his airways. Protestors are no longer allowed to wear face or head protection according to a law, enacted by the French government as a reaction to the riots. CS (or tear gas) is not just itching powder, but nerve gases, that react to moisture and activate pain. It "can cause severe pulmonary damage and can also significantly damage the heart and liver" (source: Wikipedia, http://tiny.cc/86f95y) Photo de ev via Unsplash
  • Police fires tear gas at Yellow Vest demonstrators during the 25th weekend of protests in the streets of Lyon, France.

Police violence is at its highest since the 1950s. There is an extensive use of tear gas, sting-ball grenades and LBDs ("defense ball launchers") against largely peaceful protestors. According to official numbers, as of now, 1.428  tear gas grenades and 13.460 rubber bullets have been fired.
As of now (May 5th, 2019), 23 persons lost an eye and 5 persons their hand during protests (source: mediapart.fr, http://tiny.cc/6hd85y). Photo de ev via Unsplash
  • Police fires tear gas at Yellow Vest demonstrators during the 25th weekend of protests in the streets of Lyon, France.

Police violence is at its highest since the 1950s. There is an extensive use of tear gas, sting-ball grenades and LBDs ("defense ball launchers") against largely peaceful protestors. According to official numbers, as of now, 1.428  tear gas grenades and 13.460 rubber bullets have been fired.
As of now (May 5th, 2019), 23 persons lost an eye and 5 persons their hand during protests (source: mediapart.fr, http://tiny.cc/6hd85y). Photo de ev via Unsplash
  • High police presence in Lyon, France, during the 25th weekend of the yellow vests movement.

Police violence is at its highest since the 1950s. There is an extensive use of tear gas, sting-ball grenades and the LBDs ("defense ball launchers") against largely peaceful protesters. The policeman holds his hand on a LBD, shown on the left in the picture. The use of LBDs is very controversial, causing serious injuries.

As of now (May 5th), 292 persons claim to be seriously injured by rubber balls, 23 persons lost an eye, 5 a hand during protests (source: mediapart.fr, http://tiny.cc/6hd85y). Photo de ev via Unsplash
  • Police fires tear gas at Yellow Vest demonstrators during the 25th weekend of protests in the streets of Lyon, France.

Police violence is at its highest since the 1950s. There is an extensive use of tear gas, sting-ball grenades and LBDs ("defense ball launchers") against largely peaceful protestors. According to official numbers, as of now, 1.428  tear gas grenades and 13.460 rubber bullets have been fired.
As of now (May 5th, 2019), 23 persons lost an eye and 5 persons their hand during protests (source: mediapart.fr, http://tiny.cc/6hd85y). Photo de ev via Unsplash

Vidéos relatives au mot « acte »

Traductions du mot « acte »

Langue Traduction
Anglais act
Espagnol acto
Italien atto
Allemand akt
Portugais acto
Source : Google Translate API

Synonymes de « acte »

Source : synonymes de acte sur lebonsynonyme.fr
Partager