La langue française

Canton

Sommaire

  • Définitions du mot canton
  • Étymologie de « canton »
  • Phonétique de « canton »
  • Évolution historique de l’usage du mot « canton »
  • Citations contenant le mot « canton »
  • Images d'illustration du mot « canton »
  • Traductions du mot « canton »
  • Synonymes de « canton »

Définitions du mot canton

Trésor de la Langue Française informatisé

CANTON, subst. masc.

A.− Usuel. [En France] Division administrative regroupant plusieurs communes, élisant un conseiller général, et comportant en principe un tribunal d'instance, un percepteur et un délégué cantonal*. Le chef-lieu du canton.
Région. (Canada). Division territoriale établie dans le domaine de la couronne :
1. ... on les [ces patentes] divise en districts de six milles quarrés, connus sous le nom de townships, contenant 23 400 acres. Chacun de ces cantons est ensuite subdivisé en trente-six lots d'un mille quarré, contenant 650 acres. Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 3, 1801, p. 155.
[En Suisse] Chacun des États qui composent la Confédération Helvétique. Les treize cantons suisses (anc.).
B.− Vieilli et littér. Certaine étendue de pays. Endroit, lieu, région :
2. Il y avait un berger qui gardait les chamelles d'un village aux bords de ce lac, dans un canton désert et inhabité de cette haute montagne. Lamartine, Voyage en Orient,t. 2, 1835, p. 240.
1. [P. réf., ou imitation de l'expr. pascalienne : (l'homme) égaré dans ce canton détourné de la nature (Pensées, éd. Brunschwicg, II, 72)] Un canton insignifiant de l'univers. La terre (Guéhenno, Journal d'une « Révolution » Été, 1937, p. 35).
2. Portion limitée d'un territoire :
3. ... chez les anciens peuples, chaque canton, chaque cité, par la différence de son langage, étant isolé de tout autre, il en résultait un chaos favorable à l'ignorance et à l'anarchie. Volney, Les Ruines,1791, p. 105.
P. anal. Place assignée à quelque chose :
4. ... C'est lui [Deleuze] qui, rassemblant leurs tribus différentes, En de riches herbiers et de nombreux cartons, Aux peuples végétaux assigne leurs cantons... J. Delille, Les Trois règnes de la nature,1808, p. 58.
Spéc. Partie déterminée d'un territoire (en vue d'une certaine destination). Canton de chasse, de bois :
5. Roussard, l'ermite solitaire, l'usufruitier de la combe aux mûres, était le seul maître de ce canton de bois et reconnu comme tel par tous les autres lièvres, ... Pergaud, De Goupil à Margot,1910, p. 120.
En partic., CH. DE FER. Zone dont l'entretien et la surveillance sont assurés par une brigade d'agents; section de voie entre deux postes de cantonnement*.
P. métaph., littér. Partie, région (d'une chose abstraite) :
6. On le devinait de plus d'une érudition prodigieuse dans le canton de ses recherches personnelles, qui était l'histoire de l'église aux premiers siècles. Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 168.
C.− HÉRALD. ,,1. Se dit des quatre angles de l'écu. Canton dextre du chef, de la pointe; canton senestre du chef, de la pointe. 2. Pièce carrée qui occupe l'angle dextre ou l'angle senestre de l'écu. 3. Se dit également des vides laissés par la croix`` (L'Hist. et ses méthodes, 1961, p. 757).
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃tɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. 1243-47 « coin » canton de la ville (Ph. de Novare, Mém., 2, 91 ds T.-L.); 2. 1275 hérald. (Walford's Roll, version Leland, I, 23 ds G.-J. Brault, Early Blazon, Oxford, 1972, p. 136); 3. 1775 « subdivision d'un arrondissement » (Turgot, Mém. sur les municipal. ds Rob.); 1789, 22 juin (Le Point du jour d'apr. Brunot t. 9, p. 1019); cf. décret du 22 déc. 1789, Brunot, loc. cit., v. aussi Frey, p. 78; 4. 1835 eaux et forêts (Ac.); 5. [le dér. cantonnier est attesté dep. 1832] 1845 p. et ch. (Besch. Suppl.). B. 1467 « chacun des États composant la Confédération suisse » canton de Fribourg (Comptes Trés. 129, Archives nat. ds Pat. Suisse rom.). A. empr. à l'a prov. canton « coin, angle » (av. 1218 ds Rayn.), dér. de can « côté, bord », v. chant « côté »; cf. au sens 4 l'indication de Littré, s.v. cantonnier sur l'organisation de l'entretien des routes établie en Languedoc par le marquis de Nisas [1660-1754]. B le mot est venu de l'Italie du Nord où cantone est passé du sens de « coin » à celui de « portion de territoire », dès l'an 1000; le nom de canton aurait été employé pour désigner les États de l'ancienne Confédération suisse, par des marchands et ambassadeurs italiens venus à Fribourg, puis aurait été adopté par les chancelleries fribourgeoise (1467, supra) puis genevoise (d'apr. Pat. Suisse rom.). Fréq. abs. littér. : 949. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 486, b) 1 103; xxes. : a) 798, b) 842. Bbg. Kohlm. 1901, p. 16. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 188. − Wind 1928, p. 46.

Wiktionnaire

Nom commun

canton \kɑ̃.tɔ̃\ masculin

  1. (Toponymie) Certaine partie d’un pays considérée comme distincte du reste de ce pays.
    • Mais l’entrée, cependant, n’avait pas été refusée aux paysans des cantons voisins. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Enfin, dans la part de Hilperik, se trouvaient, […], Limoges, Cahors et Bordeaux, les cités aujourd’hui détruites de Bigorre et de Béarn, et les cantons des Hautes-Pyrénées. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    1. (Foresterie) Une certaine étendue ; massif, morceau d’une forêt physiquement séparé des autres.
      • Comme, parmi les perdrix, il naît un tiers plus de mâles que de femelles, il arrive, dans le temps de la pariade, que plusieurs coqs se disputent la même poule qui, à force d'être tourmentée, déserte souvent le canton; […]. — (Dictionnaire des forêts et des chasses publié par le Journal des Chasseurs, sous la direction de Léon Bertrand, Paris, 1846, page 346)
      • El Mouria, c'est toute la forêt : il en connaît tous les sentiers, à des lieues, les cantons à muguet, les champs de myrtilles, les placers de girolles, de pieds rouges, de charbonniers. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
      • Le canton de Bernata, dans le massif forestier de Baringouste, est une petite parcelle de deux hectares en bordure de la Bayse et à proximité de Parbayse. Le canton de Laquidée (42,35ha) est traversé par la Bayse au nord de Lacommande et se situe à proximité du puits d’extraction de gaz du Pont d’As. Ces deux cantons ont été concédés à la commune par le Seigneur d’Antin d’Abos en 1513. — (Commune de Monein, La forêt → lire en ligne)
    2. (France) Subdivision administrative du territoire français.
      • Article unique. — La commune de Clamart est distraite du canton de Sceaux (arrondissement de Sceaux, département de la Seine) et rattachée au canton de Vanves (même arrondissement et même département). — (Loi du 20 février 1897, J.O. du 23 février 1897, France)
      • Je suis un vieux propagandiste et je sais que, lorsqu'on a constitué dans tel chef-lieu de canton, telle section, avec une douzaine de camarades paysans vigoureux et résolus, on n'a pas transformé le canton lui-même. — (Ludovic-Oscar Frossard; Pour la IIIe Internationale, discours prononcé au XVIIIe Congrès de la S.F.I.O. à Tours en décembre 1920)
      • N’avait-il point remarqué une superbe truite qui se calait sous un rocher de la rive.[…], fameux morceau qu’il pourrait vendre facilement chez l’un ou l’autre de ses clients, fines gueules et gros bonnets du chef-lieu de canton. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
      • De 1881 à 1900, sur 1735 jeunes appelés à tirer au sort dans les cantons de Saint-Paul et de Barcelonnette, 530, à ce moment là, étaient déjà au Mexique. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    3. (Suisse) État qui compose la Confédération suisse.
      • Je n’ai pas vu votre ville de Genève; mais j’ai traversé quelques-uns des cantons suisses, et tout s’y passe, je crois, à peu près comme chez vous; là, point de noblesse, mais un patriciat. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
      • Comme propriétaire, il ne pouvait être expulsé du canton, lors même que le gouvernement italien l’eût demandé ; ce qui était à craindre, le dit gouvernement avait déjà eu vent de la participation de Bakounine aux menées révolutionnaires. — (Debagori-Mokrievitch, Souvenirs sur Bakounine, traduits par Marie Stromberg, La Revue blanche, 1895)
      • Réunies à Vienne, en congrès, les puissances vainqueures de l'empereur décident d'attribuer le territoire de l'Ancien évêché de Bâle au canton de Berne, donc à la Confédération helvétique (sic). — (Jean-François Jenni, Le Sable et l'Enfer, Toulouse : Les Éditions Mélibée, 2013)
    4. (Canada) Division cadastrale servant à la concession libre des terres.
      • L'implantation par le gouvernement britannique d'un nouveau cadastre basé sur la division en cantons sur les territoires des actuelles provinces du Manitoba et de la Saskatchewan causa des tensions qui menèrent à des révoltes des populations déjà installées sur ces territoires. — (Canton (Canada) sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
    5. (Canada) (Ontario) Commune, municipalité.
      • Le premier niveau de responsabilité, les municipalités locales, se compose des paroisses ecclésiastiques et civiles ainsi que des cantons (townships) constitués par lettres patentes, qui sont érigés en corporations municipales. — (Municipalité locale (Québec) sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
  2. (Héraldique)
    1. Surface carrée positionnée par défaut au chef dextre de l’écu. La surface est généralement moindre que celle du franc-canton qui est lui-même moindre que le franc-quartier. Si sa position diffère de l’ordinaire, elle doit être blasonnée.
      • Il porte d’or au canton d’azur.
      • D’argent au 3 jumelles de gueules, au canton d’azur chargé d'un léopard d’or lampassé du second émail, qui est de Fountayne de Bawcombe.
    2. (Par extension) Angle de l’écu où est positionné un meuble.
      • Il porte une croix d’or et une étoile à chaque canton.
      • D’or au lion de gueules, armé et lampassé d’azur, accompagné de trois écussons aussi de gueules, un au canton dextre et senestre et un au canton dextre de la pointe, qui est de Boubers-sur-Canche → voir illustration « écussons placés en canton »
  3. (Chemin de fer) Subdivision d’une voie ferrée servant au cantonnement, c'est-à-dire à la régulation de la circulation des trains.
  4. (Vieilli) Section de route, généralement départementale ou communale, entretenue par un cantonnier.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Vexillologie) Quartier supérieur du guindant d’un drapeau ou pavillon. Il est donc situé contre la hampe.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANTON. n. m.
Certaine partie d'un pays considérée comme distincte du reste de ce pays. Il n'y a dans cette province qu'un canton où l'on fasse du vin. Je ne suis établi que depuis peu dans ce canton. Les cantons voisins des frontières. On dit dans un sens analogue, en termes d'Eaux et Forêts, Un canton de bois, Une certaine étendue de bois. Il se dit particulièrement de Certaines subdivisions administratives du territoire français. Les arrondissements sont divisés par cantons. Arrondissement de... canton de... Un chef-lieu de canton. Il y a un juge de paix par canton. Il se dit encore des États qui composent la Confédération helvétique. Le canton de Vaud. Le canton de Berne. En termes de Blason, il se dit d'un Quartier qui est moindre que le quartier ordinaire de l'écu. Il se dit encore des Parties dans lesquelles un écu est partagé par les pièces dont il est chargé. Il porte d'or au canton d'azur. Il porte une croix d'or et une étoile à chaque canton.

Littré (1872-1877)

CANTON (kan-ton) s. m.
  • 1Portion de pays comprise entre certaines bornes. En France, les départements sont divisés par arrondissements, les arrondissements par cantons, et les cantons par communes.
  • 2Portion de pays considérée à part du reste. Que l'homme étant revenu à soi considère ce qu'il est au prix de ce qui est ; qu'il se regarde comme égaré dans ce canton détourné de la nature, Pascal, Pensées, I, 4. C'était à la campagne, Dans un certain canton de la basse Bretagne, Appelé Quimper-Corentin, La Fontaine, Fab. VI, 18. De ce canton l'espérance et l'honneur, Voltaire, Scythes, III, 1. Suivi de ta meute… Chasseur, tu parcours le canton, Béranger, D. chasse.

    Par extension. Il y a longtemps qu'on ne vous avait vu dans nos cantons, c'est-à-dire il y a longtemps qu'on ne vous a vu chez nous, dans notre ville, dans notre village.

  • 3 Terme d'eaux et forêts. Canton de bois, portion déterminée dans une forêt en vue d'une certaine destination.
  • 4Les Cantons suisses sont les divers États qui composent le corps helvétique. On connaît moins dans leur canton Le latin que le bas-breton ; Mais ils boivent, comme il me semble, Mieux que tous les cantons ensemble, Boisrobert, liv. I, Ép 12. (allusion au dire qui accuse les Suisses d'aimer à boire).
  • 5 Terme de blason. Partie carrée de l'écu qui est un peu plus petite que les quartiers.

    Les espaces des croix et des sautoirs.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et le ban doit estre crié en quatre cantons [coins] dou champ, Ass. de Jérus. I, 168.

XIVe s. L'exposant bouta icelui Regnart contre le cornet ou canton [coin] de la porte, Du Cange, canto.

XVIe s. Il n'y avoit place, canton, carrefour ny carroy, qui ne fust garny ou d'un theatre ou d'un arc, Carloix, III, 20. Mesmes qu'on nous avoit asseuré qu'on le vouloit tuer par les rues, où nous pensions nous battre à chaque canton, Brantôme, Des couronnels français, ch. 17.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CANTON. Ajoutez :
6À Guernesey, division territoriale de la paroisse de Saint-Pierre-Port, capitale de l'île. Constitution des États de Guernesey, confirmée par ordre de Sa Majesté en conseil, en date du 13 décembre 1844, art. 7 : La paroisse de Saint-Pierre-Port sera divisée, au dire de ses propres autorités, en quatre cantons égaux, autant que possible, par rapport au nombre des contribuables et au montant de leurs contributions ; chaque canton aura une douzaine, Second report of the commissioners appointed to inquire into the state of the criminal Law in the Channel island, London, 1848, gr. in-4°, p. 117.

À Jersey, division territoriale de certaines vingtaines.

7 Nom donné à une certaine étendue de route ou de chemin, qu'un journalier dit cantonnier est chargé d'entretenir, Dict. de l'adm. franç. p. 297.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CANTON s. m. (Hist. mod.) quartier d’une ville que l’on considere comme séparé de tous les autres. Voyez Quartier.

Ce mot paroît dérivé de l’Italien cantone, pierre de coin.

Le mot canton est plus communément employé pour désigner une petite contrée ou district, sous un gouvernement séparé.

Tels sont les treize Cantons Suisses, dont chacun forme une république à part. Ils sont cependant liés ensemble, & composent ce qu’on appelle le Corps Helvetique, ou république des Suisses. (G)

Canton, (en terme de Blason.) est une des neuf pieces honorables des armoiries. C’est une partie quarrée de l’écu séparée des autres. Elle n’a aucune proportion fixe, quoiqu’elle doive être, suivant les regles, plus petite que le quartier. Elle est souvent la neuvieme partie de l’écu, & on l’employe comme une addition ou différence, & souvent pour marque de bâtardise.

Le canton est quelquefois placé au coin dextre & quelquefois au senestre ; & dans ce cas on l’appelle canton senestré. Sa forme est représentée dans planch. Herald. On dit, il porte d’hermine au canton d’argent chargé d’un chevron de gueules.

Les espaces que laissent les croix & les sautoirs sont aussi nommés cantons. (V)

Canton. Voyez Quan-ton.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « canton »

Provenc. et anc. catal. canton, coin, angle ; ital. cantone ; d'un radical cant qui se trouve dans l'ancien français cant, coin ; dans l'espagnol et le portugais canto, coin, pointe, caillou ; dans l'italien canto, coin, côté, partie ; dans l'anglais cant, pan coupé ; dans le kymri cant, rebord, cercle d'une roue ; dans le latin canthus, cercle d'une roue, qui, d'après Quintilien, est un mot africain ou espagnol ; dans le grec ϰανθὸς, coin de l'œil et cercle de roue ; dans l'allemand Kante, islandais kantz, anglo-saxon cant, rebord, bord aigu, coin. Tous ces mots paraissent tenir les uns aux autres ; et Diez en voit ainsi la filiation : le kymri, rebord ; puis l'allemand, rebord et coin ; puis les langues romanes, coin. Ces rapprochements rendent douteuse l'origine indiquée par Quintilien.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Vers 1243) De l’ancien occitan canton ; le mot est venu de l'Italie du Nord où cantone est passé du sens de « coin » (→ voir chant, « côte ») à celui de « portion de territoire », dès l'an 1000. Originellement probablement issu du gaulois *cantos (« cercle, cerclage »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « canton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
canton kɑ̃tɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « canton »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « canton »

  • Avec la pratique des réseaux, le professeur peut se transformer en passeur, plutôt que se cantonner dans son rôle traditionnel de pasteur. De Joël de Rosnay / Les dossiers de l’Audiovisuel
  • Vieillir, c'est ne plus avoir envie de découvrir et se cantonner à la reconnaissance. De Christian Authier / Enterrement de vie de garçon
  • Le canton de Zurich se dit inquiet après la soirée dans un club qui a entraîné la mise en quarantaine de 300 personnes en raison du Coronavirus. Beaucoup de clients du club ont laissé des fausses adresses e-mail sur la liste de présence. Cette attitude a fortement handicapé le travail des traceurs. , Coronavirus: le canton de Zurich se dit déçu du...
  • Quelque 360 000 personnes vivant dans le canton de Gütersloh, et 280 000 dans celui voisin de Warendorf, dans l’ouest du pays, vont à nouveau voir leurs déplacements et activités strictement limités, dans un premier temps durant une semaine, pour tenter de contenir la propagation du virus, qui touche déjà plus de 1 550 personnes dans un abattoir de la région. Elles ne seront en revanche pas obligées de rester à leur domicile. Le Monde.fr, Coronavirus : l’Allemagne va reconfiner deux cantons en raison d’un foyer de contamination dans un grand abattoir
  • Le canton de Zurich a signalé son premier super-spreader, ou super-contaminateur en français. L'homme s'est rendu dans une boîte de nuit du nord de la Suisse le 21 juin et a été testé positif au Covid-19 quatre jours plus tard, rapporte ATS, principale agence de presse suisse. Cinq clients ont été contaminés. leparisien.fr, Covid-19 : à Zurich, les autorités ordonnent une quarantaine pour 300 visiteurs d’une boîte de nuit - Le Parisien
  • Il y a toujours moins d'habitants dans le canton de Neuchâtel. Si le bas du canton enregistre des hausses, Le Locle et la Chaux-de-Fonds se dépeuplent. Tribune de Genève, Canton de Neuchâtel – La fusion du Locle et des Brenets acceptée dans les urnes | Tribune de Genève
  • Le canton d’Orford a été officiellement créé en 1801. En 1831, parmi les 38 ménages recensés dans le canton, vingt-huit habitent à Sherbrooke, au nord des gorges de la rivière Magog. Les dix autres ménages d’Orford sont installés sur des terres le long des rivières Saint-François et Magog. Le reste du canton, jusqu’au mont Orford à l’ouest, reste en forêts. En 1835-1836, la British American Land Company (BALC) fait construire une nouvelle route entre Sherbrooke et le canton Shefford pour mieux relier Sherbrooke à Montréal; la route traverse le canton d’Orford d’est en ouest (actuelle route 220). Le Reflet du Lac, Habiter Orford en 1855 - Le Reflet du Lac
  • Le groupe cantonal neuchâtelois de la Grève du Climat a déposé vendredi sa troisième motion populaire. Après celle qui demandait un bilan d’émissions de gaz à effet de serre neutre d’ici 2030 et une autre concernant les investissements financiers du canton de Neuchâtel, cette dernière s’attaque à l’alimentation. , La Grève du Climat veut une alimentation saine dans le canton - RTN votre radio régionale
  • Un homme de 83 ans a disparu sous l’eau ce samedi matin alors qu’il rejoignait le rivage du lac. La police cantonale tessinoise a retrouvé son corps à trois mètres de profondeur. Tribune de Genève, Canton de Thurgovie – Homicide: un homme et deux enfants retrouvés morts à Eschenz | Tribune de Genève
  • La deuxième étape du Tour du canton a été marquée par un accident de la circulation, mercredi après-midi. Heurté par une voiture, un cycliste a atterri sur un autre véhicule. L'homme de 44 ans a dû être héliporté par la Rega à l'hôpital. , Un cycliste blessé lors du Tour du canton - La Liberté

Images d'illustration du mot « canton »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « canton »

Langue Traduction
Anglais canton
Espagnol cantón
Italien cantone
Allemand kanton
Portugais cantão
Source : Google Translate API

Synonymes de « canton »

Source : synonymes de canton sur lebonsynonyme.fr
Partager