La langue française

Cantine

Sommaire

  • Définitions du mot cantine
  • Étymologie de « cantine »
  • Phonétique de « cantine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cantine »
  • Citations contenant le mot « cantine »
  • Images d'illustration du mot « cantine »
  • Traductions du mot « cantine »
  • Synonymes de « cantine »

Définitions du mot cantine

Trésor de la Langue Française informatisé

CANTINE, subst. fém.

I.−
A.− Vieilli. Malle à compartiments contenant des bouteilles, parfois des provisions.
B.− P. ext., usuel. Malle ordinaire et solide utilisée en particulier par les officiers dans leurs déplacements pour leurs effets personnels :
1. Le bel adieu d'un jeune Français aux Lettres, quand il ferme sa cantine de sous-lieutenant, et quelle image de soi-même à léguer, s'il meurt, à ses frères d'armes et de pensée! Barrès, Les Diverses familles spirituelles de la France,1917, p. 165.
Spéc. Cantine médicale. Cantine d'un régiment en campagne ou en manœuvre contenant les instruments, les médicaments, les pansements d'urgence.
II.−
A.− Endroit où l'on vend des boissons, de la nourriture, de menus objets aux membres d'une collectivité :
2. ... la cantine était ouverte au fond de la cour et desservait les trois divisions de Sainte-Pélagie. Seulement, les prisonniers politiques avaient seuls l'avantage de pouvoir y entrer et s'y mettre à table. Nerval, Bohême galante,1853, p. 118.
ARM. Cuisine et lieu de distribution des vivres d'une troupe en campagne :
3. On passait par la cantine prendre sa gamelle de soupe. (...). La baraque qui servait de cantine était envahie. On tendait sa gamelle, on recevait une louche d'eau grasse où flottaient des ronds de betterave et un bout de viande bouillie. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 362.
B.− P. ext. Service subventionné chargé de préparer et de distribuer les repas dans une collectivité; les locaux qui l'abritent. Cantine scolaire, cantine d'entreprise. L'État accorde des subventions aux cantines, d'une part, pour frais de premier établissement (...); d'autre part, pour frais de fonctionnement (...). L'admission dans les cantines fait l'objet d'un contentieux en ce qui concerne les élèves des écoles privées (Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960, p. 117).
Rem. On rencontre ds la docum. le verbe trans. cantiner, arg. Faire des achats à la cantine d'une prison. Cantine de départ [pour le bagne] en linge et vivres (...) il arrive souvent que la came manque aux uns [qui l'ont payée] et que ceux qui n'ont rien cantiné en ont (A.-L. Dussort, Journal, 1930, p. 3). Emploi abs. [L'avocat à Arthur] − (...) je dépose au greffe une petite somme (...) vous pourrez ainsi cantiner jusqu'à votre transfert à Sainte-Anne (H. Bazin, La Tête contre les murs, 1949, p. 160).
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃tin]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1680 « petit coffre dont on se sert à l'armée pour transporter les bouteilles » (Rich.); b) 1877 « petite malle d'officier » (Littré Suppl.); 2. 1720, 30 juill. « magasin pour fournir le tabac aux troupes » (Ordonnance du Roi ds Trév. Suppl. 1752); 1740 « magasin où l'on vend du vin et de la bière aux soldats » (Ac.); 1845 « lieu où l'on vend et où l'on sert de quoi manger et boire dans une collectivité (hospice, prison, caserne) » (Besch.); 1867 « id., notamment dans une usine, une entreprise » (Lar. 19e). Empr. à l'ital. cantina (dér. de canto proprement « angle » d'où « coin retiré, débarras », v. chant2) (Hope, p. 279) attesté ds Batt., dep. la 2emoitié du xiiies. au sens de « cave, cellier ». Fréq. abs. littér. : 211. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 44, b) 365; xxes. : a) 537, b) 340. Bbg. Boulan 1934, p. 24. − Hope 1971, p. 279. − Kohlm. 1901, p. 36.

Wiktionnaire

Nom commun

cantine \kɑ̃.tin\ féminin

  1. Lieu de repas dans les écoles, les entreprises, etc.
    • Ce midi je mange à la cantine.
    • J’ai cru aux villages de vacances familiaux, rien que familiaux, avec les deux cantines, la hurlante et poisseuse, celle des enfants, la mortelle, des parents, avec les qu’est-ce que vous faites cet après-midi, on est bien ici, moi je suis visiteur médical et vous. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 428)
  2. Petit coffre divisé par compartiments pour porter des bouteilles ou des fioles en voyage.
  3. (En particulier) Petite caisse dont les officiers en campagne se servent pour transporter leurs bagages personnels.
    • Je vérifiai mon révolver et bouclai mes cantines avec la quasi-certitude que le surlendemain nous servirions de pâture aux corbeaux du Saïs. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 280)
  4. (Construction) Il se dit aussi, dans les casernes, dans les ateliers, dans les écoles, dans les prisons, etc., du lieu où l’on vend à boire et à manger.
    • Tenir une cantine.
    • En temps de guerre, il y a des cantines ambulantes à la suite des troupes.

Forme de verbe

cantine \kɑ̃.tin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cantiner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cantiner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cantiner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cantiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cantiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANTINE. n. f.
Petit coffre divisé par compartiments pour porter des bouteilles ou des fioles en voyage. Il se dit particulièrement d'une Petite caisse dont les officiers en campagne se servent pour transporter leurs bagages personnels. Il se dit aussi, dans les casernes, dans les ateliers, dans les écoles, dans les prisons, etc., du Lieu où l'on vend à boire et à manger. Tenir une cantine. En temps de guerre, il y a des cantines ambulantes à la suite des troupes.

Littré (1872-1877)

CANTINE (kan-ti-n') s. f.
  • 1Lieu où l'on vend à boire dans les casernes, les prisons, etc. Il y a des cantines ambulantes qui suivent les troupes en marche.
  • 2Petite caisse divisée en compartiments qui sert à transporter des flacons de vin et d'autres liqueurs.

REMARQUE

Il ne faut pas employer cantine pour cruche, ni dire : remplissez cette cantine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CANTINE. Ajoutez :
3Tabac de cantine. Il sera fabriqué une espèce de tabac dit de cantine, dont le prix ne pourra excéder 4 francs le kilo, Loi du 28 avril 1816, art. 175.
4Petite caisse employée par les officiers pour transporter en campagne leurs bagages personnels.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CANTINE s. f. dans l’Art militaire, est le lieu où l’on fournit aux soldats de la garnison l’eau-de-vie, le vin & la biere à un certain prix beaucoup au-dessous de celui des cabarets. C’est un privilége particulier que le Roi veut bien accorder à ses troupes.

Il y a aussi des cantines pour les fournir de tabac. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cantine »

Ital. cantina, cave, cellier ; d'après Diez, du même radical que cantone, coin, recoin, d'où cantine ; d'après Ménage, contraction de canovettina, petite cave, diminutif de canova, cave ; mais d'après Tardieu, de quintana, lieu dans les camps romains où l'on vendait toute sorte de choses, et dont le nom était passé dans le langage vulgaire ; car Suétone, Néron, 26, dit de ce prince qui, s'amusant à dévaliser les boutiques, s'amusait aussi à vendre le fruit de son pillage : Quintana domi constituta, un marché établi dans son palais. Cette étymologie très probable suppose une interversion des voyelles. La quintana était dite de quintus, cinquième.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’italien cantina (« cave », « cellier »), dérivé de canto (« angle ») d’où « coin retiré », « débarras ». Pierre Larousse indique que « cantine » vient de « canton » dont la signification primitive était celle de « coin », d’« angle ». Le terme « canton » est d’origine germanique : on le trouve dans le vieux haut-allemand kant (« coin », « extrémité »), l’anglo-saxon cant, l’anglais cantle, l’occitan cantou, l’ancien occitan can (« côté », « bord »), l’italien canto ou cantone et cantina et l’espagnol canton et cantina.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cantine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cantine kɑ̃tin

Évolution historique de l’usage du mot « cantine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cantine »

  • Un point a été fait sur le tarif du repas à la cantine qui est de 2,50 € depuis le 1er septembre 2018. Les tarifs de la garderie sont inchangés depuis 2011 (1 € l’heure, 0,50 € la demi-heure, 0,70 € le goûter servi pendant la première demi- heure de garderie). Le conseil municipal a décidé de conserver les tarifs de la garderie et de fixer le prix du repas à la cantine à 2,80 € par enfant à compter du 1er septembre 2020. Le Telegramme, Le conseil municipal décide d’augmenter le tarif de la cantine - Locmalo - Le Télégramme
  • Quant aux élèves, ils doivent apprendre à renouer ce lien social qui leur a fait défaut pendant des semaines, tout en respectant les mesures de distanciation. Difficile pour des enfants de 3 à 10 ans de respecter l’écart d’un mètre avec leurs camarades, de ne pas se toucher en discutant ni d’échanger de la nourriture. Cela entre en contradiction avec l’une des fonctions tenues de longue date par le repas à la cantine, celui d’un moment de partage. The Conversation, Ce qu’on oublie trop souvent de dire sur les cantines scolaires

Images d'illustration du mot « cantine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cantine »

Langue Traduction
Anglais canteen
Espagnol comedor
Italien mensa
Allemand kantine
Portugais cantina
Source : Google Translate API

Synonymes de « cantine »

Source : synonymes de cantine sur lebonsynonyme.fr
Partager