La langue française

Cambuse

Sommaire

  • Définitions du mot cambuse
  • Étymologie de « cambuse »
  • Phonétique de « cambuse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cambuse »
  • Citations contenant le mot « cambuse »
  • Traductions du mot « cambuse »
  • Synonymes de « cambuse »

Définitions du mot « cambuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAMBUSE, subst. fém.

A.− MAR. Resserre contenant les vivres d'un équipage. Même précaution fut prise pour les cambuses, et John Mangles fit si bien qu'il emmagasina pour deux ans de vivres (Verne, Les Enfants du Capitaine Grant, t. 1, 1868, p. 38).
P. méton., fam.
1. Cantine d'un chantier, d'une usine, etc.
2. Restaurant bon marché :
1. Lantier, très sombre, sortait de bonne heure, battait le pavé pour trouver une autre cambuse, où l'odeur de la cuisine déridât les visages. Zola, L'Assommoir,1877, p. 649.
B.− Argot
1. Arg. pop. Cabaret mal famé.
2. Petite chambre misérable, taudis. Quelle cambuse, quelle turne! s'exclamait Durtal (Huysmans, La Cathédrale,1898, p. 219):
2. Quand je rentre en pensée dans la maison Bruant, (...), il me semble que la lumière baisse. C'était donc là notre « foyer », comme on dit dans les narrations des écoles primaires. Mon père l'appelait, plus justement, notre « cambuse ». C'était dans cette cellule sale que nous avions ensemble à traverser la vie. Elle n'était pas grande, et, quand l'instituteur nous donnait en devoir « les joies du foyer », je n'avais pas besoin de mentir ni d'inventer pour célébrer l'étroite intimité du nôtre. Guéhenno, Journal d'un homme de 40 ans,1934, p. 61.
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃by:z]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1773 mar. (J. Bourdé de Villehuet, Manuel des marins ou Dict. des termes de mar., I, 93 cité par Arveiller ds Fr. mod., t. 25, 1957, p. 307); p. ext. arg. 1828 « domicile, chez-soi » (Vidocq, Mémoires, d'apr. Esn.); 1869-91 « chambre, local quelconque » (École des Arts et Métiers, Châlons, ibid.); 1872 « mauvaise maison » (Zola, La Curée, p. 584). Empr. au néerl. kombuis « cuisine de navire, chaufferie », m. néerl. cabūse « id. », Verdam, issu du m. b. all. kabūse, kambūse « réduit de bois situé sur le pont supérieur du navire, servant de cuisine et de lieu de repos », Lübben, Kluge20, attesté à Breslau en 1422 d'apr. Valkh. Fréq. abs. littér. : 77.
DÉR.
Cambusier, subst. masc.Marin chargé du service de la cambuse (supra A.) Le cambusier ou distributeur des rations à bord (France1907). [kɑ ̃byzje]. 1reattest. 1792 (Romme, Dict. de la marine française, 126 d'apr. Arveiller ds Fr. mod., t. 25, 1957, p. 307); de cambuse, suff. -ier*.
BBG. − Behrens D. 1923, p. 71. − Sain. Lang. par. 1920, p. 176.

Wiktionnaire

Nom commun

cambuse \kɑ̃.byz\ féminin

  1. (Marine) Endroit du bateau où sont conservés les vivres.
    • A r’bondi dans la cambuse,
      A crevé le bâtiment !
      — (Le corsaire le Grand Coureur, chant traditionnel)
  2. (Argot) Logis pauvre et mal tenu, mauvaise auberge.
    • Ouf ! s’écria-t-elle, l’père Louis, que c’est donc loin votre cambuse !... Ma parole, j’ai cru que je n’arriverais jamais... — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1014)

Forme de verbe

cambuse \kɑ̃.byz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cambuser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cambuser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cambuser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cambuser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cambuser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAMBUSE. n. f.
T. de Marine. Endroit d'un bâtiment où l'on distribue aux gens de l'équipage les rations de vivres, les provisions. Aller à la cambuse.

Littré (1872-1877)

CAMBUSE (kan-bu-s') s. f.
  • Terme de marine. Endroit où l'on distribue les rations à l'équipage. Tenir la cambuse.

    Très populairement, se dit, par dénigrement, d'un cabaret de bas étage ou d'une maison mal tenue. Quelle cambuse ! C'est une vraie cambuse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cambuse »

(Date à préciser) Du néerlandais kabuys (« cuisine de navire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Angl. caboose ; du hollandais kabuys, cuisine de navire marchand. Ce mot paraît ne s'être introduit dans la marine que vers le milieu du XVIIIe siècle. Il y a dans le Berry cambuse, mauvaise hutte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cambuse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cambuse kɑ̃byz

Évolution historique de l’usage du mot « cambuse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cambuse »

  • Quand la vie pique un peu trop fort et que l’on se réfugie en cuisine, on ne connaît pas mieux que les tomates séchées pour se réchauffer l’humeur. C’est le genre de provision de cambuse qui vaut tous les Prozac dans l’armoire à pharmacie. On se régale déjà en scrutant les pétales carmin qui baignent dans l’huile d’or du bocal. La tomate est la star des légumes conservés par le séchage. Elle appelle tous les frichtis qui font du bien : du quignon de pain où on la déguste dans le plus simple appareil au plat de pâte où elle côtoie les olives noires en passant par une salade de roquette, de mesclun ou de pois chiche. Elle ensoleille la cocotte en fonte noire où elle rend encore plus savoureux le jus du rôti de porc dans l’échine. Elle embaumera vos papillotes de poisson tout comme le ventre d’une dorade royale au four. On peut en faire aussi un fameux pesto rouge en la mariant avec le parmesan, les pignons de pin, le basilic et l’huile d’olive. C’est le genre de gourmandise à tartiner qui vous transforme l’apéro des congés payés en troisième mi-temps où l’on ne compte plus les quilles de rosé et de blanc et les heures légères qui passent autour d’une grande tablée. Quand on tortore cette naïade de la bectance, on se prend à rêver de tomates en train de sécher entre mer et soleil dans une solitude levantine. Libération.fr, Les tomates séchées - Culture / Next
  • Même les plus grands bateaux ont une cambuse bien moins équipée que la plupart des maisons. L'espace restreint, le mouvement permanent, l'humidité et les ressources limitées peuvent transformer la cuisine du bord en enfer au milieu d'un paradis. Bateaux.com, Navigation et cuisine, les bons conseils pour la cambuse sur un bateau
  • Dans le bateau, il fait très vite chaud, l'air circule peu, on ne voit pas ce qui se passe à l'extérieur, et à la cambuse on finit souvent par rater le coucher de soleil. Il faut le reconnaitre, parfois, s'affairer en cuisine est un purgatoire. Alors il faut s'y mettre à plusieurs et quand c'est possible en extérieur, ainsi la cuisine reste un plaisir à partager. Bateaux.com, La cambuse en navigation : s'organiser pour cuisiner, assurer sa sécurité et gérer des déchets

Traductions du mot « cambuse »

Langue Traduction
Anglais lazarette
Espagnol pañol
Italien cambusa
Allemand kombüse
Portugais cozinha
Source : Google Translate API

Synonymes de « cambuse »

Source : synonymes de cambuse sur lebonsynonyme.fr
Partager