La langue française

Gamelle

Sommaire

  • Définitions du mot gamelle
  • Étymologie de « gamelle »
  • Phonétique de « gamelle »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gamelle »
  • Citations contenant le mot « gamelle »
  • Images d'illustration du mot « gamelle »
  • Traductions du mot « gamelle »
  • Synonymes de « gamelle »

Définitions du mot gamelle

Trésor de la Langue Française informatisé

GAMELLE, subst. fém.

A. − Vieilli
1. Grande écuelle de bois ou de métal dans laquelle plusieurs soldats ou matelots mangeaient ensemble. Au repas du midi et du soir, les matelots, assis en rond autour des gamelles, plongeaient l'un après l'autre, régulièrement et sans fraude, leur cuiller d'étain dans la soupe flottante au roulis (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 259).Nous vîmes un groupe de soldats qui mangeaient la soupe avec un grand appétit; ma mère me poussa au milieu d'eux en les priant de me laisser manger à leur gamelle (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 214).Zébédé, Klipfel, Furst et moi, nous étions à la même gamelle (Erckm.-Chatr., Conscrit 1813,1864, p. 97).
2. P. méton.
a) Synon. ordinaire.− Prendrait-il [un navire] des passagers? − C'est selon les passagers, et s'ils se contentaient de la gamelle du bord (Verne, Enf. cap. Grant,1868, p. 8).
Être à la gamelle, manger à la gamelle. À l'ordinaire. L'idée qu'il pût un jour manger à la gamelle et coucher en plein champ lui faisait dresser les cheveux sur la tête (Sand, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 208).
b) Fam. Vie militaire. Ces Bretons-là, dit Hulot à Gérald, feront de fameux fantassins, si jamais la gamelle leur va (Balzac, Chouans,1829, p. 37).
Rem. On a relevé a) Un emploi au sens d'« écuelle collective pour une communauté quelconque ». Les paysans font la moisson. Ils se reposent au milieu du jour et prennent le repas que leur apportent leurs femmes. Chaque famille se groupe autour d'une gamelle (Michelet, Chemins Europe, 1874, p. 386). b) Un emploi dans le langage de la marine de guerre. Communauté formée par les officiers prenant leur repas ensemble, organisation de cette communauté. Vx. Gamelle des officiers, des aspirants (on dit aujourd'hui table); actuellement chef de gamelle, comptes de gamelle (d'apr. Le Clère 1960). Synon. popote, popotier.
B. −
1. Écuelle individuelle. Le geôlier lui apportait du pain noir et de la soupe chaude dans une épaisse gamelle de bois où nageait une cuiller d'étain. La gamelle était posée sur la terre; la condamnée s'agenouillait (Janin, Âne mort,1829, p. 158).Chaque pupille vint là, à la fin du repas, laver sa gamelle, son gobelet et sa cuillère (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 685).
En partic. Récipient individuel, généralement métallique, muni d'un couvercle et servant à transporter une ration ou un repas, à préparer ou chauffer un plat. [Le soldat] casait son pain et sa gamelle sur le couvercle de laquelle il avait déposé sa chique (Courteline, Train 8 h 47,1888, 1repart., p. 64).[Je fus] pourvu d'un châlit, d'une gamelle et d'un quart, d'une miche, parce qu'il fallait ce soir même manger et dormir (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 208) :
Au soir, il [Jouras, un des hommes de l'escouade] n'était pas revenu. On servit sa gamelle de soupe. − Mets la viande dans le couvercle, dit Jolivet, il n'aime pas quand elle est dans le jus. Enfin, comme il ne revenait toujours pas, Jolivet poussa quand même la viande dans la soupe et ferma la gamelle (...). Le lendemain, il fallut dire que Jouras n'était plus là. La gamelle restait sur la table. On la poussait et on mangeait à côté. Giono, Gd troupeau,1931, p. 200.
[P. anal. de forme] Fam. ,,Projecteur utilisé au théâtre, au cinéma ou par les photographes`` (Sandry-Carr. Th. 1963). Synon. casserole.
2. P. méton. Contenu de la gamelle. Six jours au cavalier Vergisson « pour avoir fait du tapage dans la chambre, en mangeant sa gamelle, avec un pied de banc » (Courteline, Train 8 h 47,1888, 1repart., p. 31).Alain se coucha tout de suite, pour manger le reste de sa gamelle sur sa couche de copeaux (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 363).
C. − Au fig., pop. et arg. Chute, échec. Ramasser une gamelle. Tomber, subir un échec. « Ils ont été à Charleroi, où ils ont ramassé une gamelle » (Esn.Poilu1919, p. 261).
REM. 1.
Gamellée, subst. fém.,rare. Contenu d'une gamelle. En mangeant notre gamellée sous la tente, mes camarades me demandaient des histoires de mes voyages (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 399).
2.
Gamelot, subst. masc.,marine ,,Gamelle à hauts bords comportant deux compartiments dans lesquels sont servis séparément les viandes et les légumes`` (Le Clère 1960).
Prononc. et Orth. : [gamεl]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1584 (doc. ds Pardessus, Collection des lois maritimes antérieures au xviiies., t. IV, p. 311 d'apr. R. Arveiller ds Fr. mod. t. 26, p. 52 : menus ustencilles desdictes victuailles, comme bidons, corbillons, lanternes, gamelles). Empr. à l'esp.gamella « récipient servant à divers usages, auge », attesté dep. fin xiiies. (Libro de los Cavallos d'apr. Cor.), du lat. gamella (iies. ds TLL; forme pop. du lat. class. camella « coupe à boire ») qui est aussi à l'orig. des mots a. fr. gamel « écuelle? » (1306) et gamele « petit bateau » (fin xiiies.; v. DEAF). L'ital. gamella, empr. une 1refois au xvies. au port. gamella (dep. xvies.), a été réemprunté au xviiies., cette fois au fr. (v. B. E. Vidos ds Neophilologus 1948, pp. 154-156). Fréq. abs. littér. : 215. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 84, b) 261; xxes. : a) 445, b) 433. Bbg. La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 414. - Quem. DDL t. 2, 4. - Sain. Arg. 1972 [1907], p. 68. - Uren (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 210. - Wind 1928, p. 38, 86, 133.

Wiktionnaire

Nom commun

gamelle \ɡa.mɛl\ féminin

  1. (Vieilli) Sorte de grande marmite qui était en usage sur les vaisseaux, dans les armées et les prisons et dans laquelle plusieurs matelots, soldats ou détenus mangeaient ensemble.
    • Les Gamelles font remplies trois fois par jour . il y a six ou sept personnes , plus ou moins à chaque gamelle. On a tous les matins une pleine gamelle de gruau chaud cuit avec des prunes et du beure. — (Nicolaas de Graaff, Voyages de Nicolas de Graaf aux Indes Orientales, et en d'autres lieux de l'Asie. Avec une relation curieuse de la ville de Batavia et des moeurs, & du commerce des Hollandois établis dans les Indes, 1719)
    • Au repas du midi et du soir, les matelots, assis en rond autour des gamelles, plongeaient l’un après l’autre, régulièrement et sans fraude, leur cuiller d’étain dans la soupe flottante au roulis.— (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, Volume 1, 1848)
    • Les hommes de troupe mangent dans des gamelles collectives (pour sept ou huit) jusqu’au milieu du xixe siècle, puisque le ministre n’autorisa l’usage de la gamelle individuelle qu’en 1833, pour l’étendre en 1852. — (Sylvie-Anne Mériot, Le cuisinier nostalgique , 17 avril 2002)
  2. (Par extension) (Militaire) Écuelle de fer-blanc destinée aux soldats.
    • […] et, du haut en bas de la butte, une dégringolade de bidons, de sabres, de gamelles. — (Alphonse Daudet, Contes du lundi (Paysages d’insurrection), 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 87.)
    • Hier, me dit Paradis, il est venu ici même avec sa gamelle pleine de riz qu’i’ n’voulait plus manger — (Henri Barbusse, Le Feu, 1916)
  3. (Par extension) Récipient individuel permettant d'emporter ses repas sur son lieu de travail.
    • Depuis que son garçon était parti, celui-ci déjeunait dans un bouillon proche du bureau, ou emportait sa ratatouille dans une petite gamelle et mangeait parmi la poussière des cartons […] — (Marcel Martinet, La Maison à l’abri, 1919)
    • Cinquante balais, c'est pas vieux : qu'est-ce qu'il va faire de son bleu, de sa gamelle, de sa gapette ? C'est toute sa vie qu'était dans sa musette… — (Renaud Séchan, Son bleu, À la belle de mai, 1994)
  4. (Par extension)(Argot) Récipient divers en terre, en bois ou en fer-blanc, casserole
  5. (Par extension) (Élevage) Écuelle des animaux familiers.
    • Raoûl se précipite, freine brutalement et plonge la tête dans sa gamelle. Il s'arrête, tétanisé. Au bout de son nez, il fixe les trois croquettes insignifiantes, négligeables, riquiqui, microscopiques et mesquines. — (Marc Cantin, Mon chat, mes copines et moi, 28 mai 2008)
    • « Kaï', kaï, kaï ! » crie le petit être, imitant à la perfection le cri du chihuahua terrien surpris le nez dans la gamelle d’un doberman. — (Michel Pagel, Les escargots se cachent pour mourir, Le Bélial, 2011)
  6. (Vieilli) (Militaire) (Marine) Table commune des officiers de marine.
    • C’est selon les passagers, et s’ils se contentaient de la gamelle du bord. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  7. (Familier) (Cuisine) Repas, bouffe.
    • Si je pouvais réussir ça et me sentir bien, pouvoir rigoler ou me faire une gamelle en y prenant plaisir, sans tisaner, je serais déjà content. — (Vincent Ravalec, Cantique de la racaille, 2013)
    • On se fait une petite gamelle dimanche avant la pétanque ?
  8. (Familier) (Audiovisuel) Projecteur au théâtre, en studio etc.
    • Dans l'espace de la salle vide, une énorme « gamelle », projecteur à arc d'avant-guerre, est un clin d'œil au cinéma « classique ». — (François Albéra, Béatrice Picon-Vallin, Le film de théâtre: études et témoignages de François Albéra, 1997)
    • On ne pouvait se payer des électriciens et des machinots pour déplacer toutes sortes de gamelles : pas d'auréole derrière la tête d'un acteur avec l'aide d'un spot.— (Cahiers du cinéma, n° 307 à 318, 2013)
  9. (Familier) Chute.
    • Sur fond de projecteurs qui transforment tout pour moi en théâtre d'ombres, la silhouette à contre-jour d'une fille tente un sprint le long de la façade d'un immeuble et se ramasse une gamelle spectaculaire. — (Martin Lussan, Fuyu: Les cinq saisons du senseî, BoD/Books on Demand, 2017, page 45)
    • Celui-ci rebondit devant les roues du vélo, et Lise faillit bien se prendre une gamelle à son tour. — (Jacques-Olivier Bosco, Coupable, Éditions Robert Laffont, 2018)
  10. (Familier) (Figuré) Échec cuisant.
    • […] même ceux qui n'ont pas forcément conscience des déséquilibres majeurs qui menacent nos sociétés, trouvent cette paresse et ce cynisme absolument insupportables: « Cela fait 30 ans que le chômage augmente, cela fait 3 fois qu'on se prend une gamelle aux Présidentielles, et ils refusent toujours de se remettre en cause? » — (Pierre Larrouturou, Le livre noir du libéralisme, Éditions du Rocher, 2007, p. 372)
  11. (Baby-foot) Au baby-foot, balle entrée puis ressortie du but.
    • Zolten jouait bien au baby-foot. Il me battait à chaque partie. J'avais beau ratissé des demis, il faisait gamelle sur gamelle. — (Elliott Smith, En désespoir de cause: (Récit vécu), 1965)
    • Je ne pouvais m'empêcher de crier « Gamelle » et de commenter chacune des actions : « Pissette. Râteau. Roulette. » Ce qui me valait des grognements de la part des joueurs fautifs. — (Thierry Crouzet, Baby-foot: inclassable exploration d'un objet (et rituel) inclassable : Crouzet funambule, et attaquant, 2012)
  12. (Jeux) Jeu dont le but est de shooter dans un ballon sans être vu par le gardien du ballon.
    • Quand ils jouaient à la gamelle, l'été, on pouvait presque trouver la cachette de Börje en reniflant. — (Gunnar Ardelius, La liberté nous a conduits ici, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAMELLE. n. f.
Sorte de grande écuelle de bois ou de fer-blanc qui était en usage sur les vaisseaux et dans les armées, et dans laquelle plusieurs matelots ou plusieurs soldats mangeaient ensemble. Être à la gamelle, manger à la gamelle, Être à l'ordinaire des matelots ou des soldats. Il se dit, par extension, d'une Petite écuelle de fer-blanc destinée à chaque soldat et à chaque matelot. Il se dit aussi de la Table commune où les officiers de marine prennent leurs repas.

Littré (1872-1877)

GAMELLE (ga-mè-l') s. f.
  • 1Grande écuelle de bois ou de fer-blanc, dans laquelle plusieurs matelots ou plusieurs soldats mangent ensemble.

    Être à la gamelle, manger à la gamelle, être à l'ordinaire des matelots ou des soldats. On demeura là deux jours, et tous sans exception réduits à la paille et à la gamelle des cavaliers, Saint-Simon, 29, 89.

  • 2 Terme de marine. Table des officiers, des élèves, des chirurgiens.
  • 3 Terme de salines. Écuelle qui sert à puiser l'eau salée dans les poêles, pour s'assurer de l'état du liquide.

HISTORIQUE

XIVe s. Item deux petits gameaux et une forche d'argent à trere soupes, Du Cange, gamelum.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GAMELLE. Ajoutez : - REM. Aujourd'hui, la gamelle est un vase en fer-blanc dans lequel chaque soldat reçoit sa ration.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GAMELLE, s. f. (Marine.) est en général une jatte de bois. Celle des marins est fort creuse, & sans bord ; on y met le potage, ou ce qui est destiné pour le repas de chaque plat des gens de l’équipage. Voyez Plat de l’équipage.

Le nombre de gens qui doivent manger à un même plat n’est pas fixé ; on met six, sept ou huit personnes a chaque gamelle.

Les matelots malades ou blessés sont soignés & servis par ceux qui mangeoient avec eux à la même gamelle.

Manger à la gamelle, c’est être réduit à manger avec les matelots ; ce que l’on ordonne quelquefois comme une punition de fautes legeres, à ceux qui mangeoient à la table du capitaine.

Dans les fontaines salantes, l’écuelle qui sert à puiser l’eau salée dans les poëles, pour s’assûrer si la mure ou muire est bonne, s’appelle aussi une gamelle. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gamelle »

(1584) De l’espagnol gamella (« auge, récipient »), lui-même du latin gamella (« coupe à boire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. portug. et ital. gamella ; du lat. camella, vase de bois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gamelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gamelle gamɛl

Évolution historique de l’usage du mot « gamelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gamelle »

  • Tous les gueux se réconcilient à la gamelle. Denis Diderot, Le Neveu de Rameau
  • Mendiant, mais gouverneur d'une gamelle. Henri Michaux, Tranches de savoir, Cercle des Arts
  • - Il s'appelle comment votre ami ? - Mimosa - Comme les fleurs ? - Non, comme les oeufs ! - C'est pareil ! - Dans une gamelle, ça m'étonnerait ! De Gérard Jugnot / Une Epoque formidable
  • N’hésitez pas à mettre les gamelles en hauteur afin que vos animaux se sentent plus en sécurité. Ils doivent aussi disposer de jouets et de griffoirs en nombre suffisant. Vous pouvez aussi mettre des phéromones qui aideront vos chats à se relaxer pendant l’intégration. Blasting News, Chat : Ce n’est pas parce que vous en avez plusieurs qu’ils ne peuvent pas s’entendre
  • Pour éviter les rivalités ou que le chat ne mange dans la gamelle du chien et vice-versa. De plus l’alimentation pour chat est différente de celle des chiens et ne leur est pas adapté; le chat étant carnivore il a besoin d’aliments à teneur suffisante en protéine mais aussi en taurine. Blasting News, 'Séparation des gamelles', 'stress', des conseils pour adopter un chat quand on a un chien
  •  Elle a parfois un peu de mal à se lever mais se déplace toujours assez facilement et vide sa gamelle avec un bel appétit. Kaéna a pourtant « 121 ans en âge humain », assure son maître Patrice Dieulesaint. Il pense qu’elle pourrait être le labrador le plus âgé de France mais n’en a pas la certitude. , Exceptionnel : Kaéna est-elle le labrador le plus âgé de France ? | La Chronique Républicaine

Images d'illustration du mot « gamelle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gamelle »

Langue Traduction
Anglais bowl
Espagnol cuenco
Italien ciotola
Allemand schüssel
Chinois
Arabe عاء
Portugais tigela
Russe миска
Japonais 丼鉢
Basque katilu
Corse arcu
Source : Google Translate API

Synonymes de « gamelle »

Source : synonymes de gamelle sur lebonsynonyme.fr
Partager