La langue française

Cale

Sommaire

  • Définitions du mot cale
  • Étymologie de « cale »
  • Phonétique de « cale »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cale »
  • Citations contenant le mot « cale »
  • Images d'illustration du mot « cale »
  • Traductions du mot « cale »
  • Synonymes de « cale »
  • Antonymes de « cale »

Définitions du mot cale

Trésor de la Langue Française informatisé

CALE1, subst. fém.

I.−
A.− Vx. Action d'immerger.
CODE PÉNAL MAR. Châtiment (supprimé en 1848) qui consistait à attacher un matelot à la grande vergue et à le plonger plusieurs fois dans la mer. Donner la cale; il a été condamné à la cale (Ac. 1798-1878). Le châtiment de la cale qu'on inflige aux matelots (Chamfort, Caractères et anecdotes,1794, p. 91).
P. ext. Donner la cale. Plaisanterie qui consiste à décrocher un hamac en faisant tomber la personne qui s'y trouve.
Rem. Attesté ds Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop., Quillet 1965.
B.− P. méton. Ce qui sert à immerger.
PÊCHE. ,,Plomb fixé au-dessus de l'hameçon sur une ligne servant à pêcher la morue. Au plur. cales. Plombs fixés au bas d'un filet et qui maintiennent celui-ci sur le fond`` (Gruss 1952).
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, DG, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Quillet 1965.
II.− MARINE
A.− Partie la plus basse à l'intérieur de la partie immergée d'un navire. Cale à marchandises, à bagages; fond de cale; décharger la cale d'un navire :
1. Dans l'antre [du sinistre vaisseau] d'où sortait son vaste mouvement Au fond d'une fournaise on voyait vaguement Des êtres ténébreux marcher dans des nuées D'étincelles, parmi les braises remuées; Et pour âme il avait dans sa cale un enfer. Hugo, La Légende des siècles,t. 2, 1859, p. 807.
En partic.
1. Compartiment situé sous le pont et destiné à emmagasiner la cargaison (d'apr. Le Clère 1960) :
2. Des files de nègres, sur la rive, trimaient à la chicotte, en train de décharger, cale après cale, les bateaux jamais vides, ... Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 162.
P. ext. [En parlant d'un avion] Cale à bagages :
3. Les avions pour passagers présentent une plus grande envergure. Le Caudron 180 : (...). Il comporte une cabine pour 10 passagers, un lavabo, une cale à bagages. A. Albitreccia, Ce qu'il faut connaître des grands moy. de transp.,1931, p. 135.
2. Réduit où l'on enferme les marins punis. Quand je suis sorti, Olready faisait vingt-deux jours de cale (E. et J. de Goncourt, Journal,1872, p. 869).
P. anal. :
4. Il [le pion] m'a mis aux arrêts; − il m'a enfermé lui-même dans une étude vide, ... Dans une fente, un livre : (...) Robinson Crusoe (...) je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, ... La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude? J. Vallès, Jacques Vingtras,L'Enfant, 1879, p. 114.
3. Loc. À fond de cale. Au fond de la cale. On mit les prisonniers à fond de cale (Ac.1835-78).... les pauvres bougres qui ramaient à fond de cale (Mille, Barnavaux et quelques femmes...,1908, p. 309).
P. métaph. :
5. On imagine très bien, dans cette famille si ancienne, un grand seigneur blond doré, intelligent, doué de tous les prestiges et recélant à fond de cale un goût secret, ignoré de tous, pour les nègres. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 705.
Pop., fam. Être à fond de cale. Être à bout de ressources.
B.− CONSTR. MAR.
1. Quai incliné construit en partie sous l'eau et qui permet le chargement et le déchargement. Cale du port. Au milieu de ce tumulte, René, escorté d'un détachement de soldats de marine, débarque à la cale du port (Chateaubriand, Les Natchez,1826, p. 354):
6. ... je me suis senti soudain un incroyable vague à l'âme. Goût d'une ville d'Asie, dévalant sur les eaux dans le fouillis de ses jonques, comme la cale d'un port dans sa crème de bouchons et de bois flottés, ... Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 39.
2. Chantier en plan incliné pour la construction et le lancement d'un bateau, ou sa mise à sec en vue de sa réparation. Cale de construction, de lancement, de halage, de radoub; cale sèche (cf. A. Albitreccia, Ce qu'il faut connaître des grands moy. de transp., 1931, p. 121 et H. Le Masson, La Mar., 1951, p. 92) :
7. ... au bout de huit mois de séjour à la mer, un navire en fer peut perdre le tiers de sa vitesse. Il doit donc passer en cale sèche tous les huit mois pour être gratté et repeint, ... M. Benoist, F. Pettier, Les Transp. mar.,1961, p. 82.
Prononc. et Orth. : [kal]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. cal. Étymol. et Hist. A. Mar. [Début xiiies. El fonz de cale (Folie Tristan de Berne, éd. E. Hoepffner, 373); cependant cale est une correction pour fale, proposée par A. Tobler ds Z. rom. Philol., t. 11, 1888, p. 279, suivie par Gdf. et T.-L., contestée par J. Bédier, éd. Folie Tristan, note au vers 375, B. E. Vidos ds Z. fr. Spr. Lit., t. 57, 1933, pp. 2-4 et par J. Horrent ds Le Moyen Âge, t. 42, 1946, pp. 60-65 qui reconnaît cependant la difficulté de trouver un sens plausible à fale « gosier, jabot, estomac, poitrine » dans le passage de la Folie Tristan]; 1671 [et non 1606] (Pomey). B. 1694 (Corneille : ... cale ... lieu fait en talus, où l'on monte, et d'où l'on descend sans marche); 1700 mar. « partie inclinée d'un quai, destinée à faciliter l'embarquement ou le débarquement des marchandises » (cité ds Nouv. archives de l'art. fr., 1922, 13 ds IGLF Techn.). Déverbal de caler1* « descendre, s'enfoncer » [on descend les marchandises dans la cale]; l'hyp. d'un intermédiaire prov. calo, déverbal de calar « abaisser », v. caler1(Vidos, loc. cit., p. 2; FEW t. 2, 1, p. 61b, note 2; Bl.-W.5) est possible, bien que le subst. prov. ne semble pas attesté aux sens A et B av. Mistral; celle d'un intermédiaire ital. (EWFS2; DEI) semble à écarter, cala, non attesté dans ces mêmes sens av. Carena [1778-1849] ds Batt., étant lui-même un gallicisme d'apr. Vidos, loc. cit. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 263.

CALE2, subst. fém.

Morceau de bois, de fer, etc., qu'on place sous ou contre un objet quelconque, afin de le mettre d'aplomb ou de l'immobiliser. Mettre une cale sous un meuble, sous les roues d'un véhicule; mettre une automobile sur cales :
... il [le Directeur] se contentait, à cause de moi, d'inspecter de loin si tout allait bien, et d'un regard, de faire mettre une cale sous un pied de la table qui n'était pas d'aplomb. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 1084.
Arg. Se lester la cale. ,,Boire et manger`` (France 1907).
Prononc. et Orth. : [kal]. Ds Ac. 1718-1932. Homon. cal. Étymol. et Hist. 1611 (Cotgr.). Prob. empr. à l'all. Keil « coin, cale » (Brüch ds Z. rom. Philol., t. 38, p. 697; FEW t. 16, p. 311; Bl.-W.5), peut-être par l'intermédiaire du mosellan [dial. germ. de Moselle] kall où la diphtongue a été réduite à la voyelle a (FEW). − L'hyp. d'une dér. régr. de caler2* (REW3, no4686a; J. Hubschmid ds Vox rom., t. 8, 1945-46, p. 136, note 3; EWFS2) fait difficulté du point de vue chronol.; v. ds FEW, loc. cit., p. 313a, note 6, la réfutation des arguments de Hubschmid. Bbg. Colomb. 1952/53, pp. 240-241. − Termes techn. fr. 1972, p. 128.

CALE3, subst. fém.

Vx. ,,Coiffure de femme ou d'homme, petit bonnet à brides; au xvie, ce bonnet se porta sans brides`` (Leloir 1961).
Prononc. et Orth. : [kal]. Ds Ac. 1694-1740. Homon. cal. Étymol. et Hist. xiies. « filet pour retenir les cheveux, sorte de coiffe » (Adam Du Petit Pont, De utensilibus..., 91, 32 ds T.-L.); 1374 « sorte de bonnet » (Ol. de La Marche, Mém., t. I, ch. 1, p. 194 ds Gdf. Compl.); Rich. 1680 note ,,ces sortes de cales commencent à n'être plus en usage``. Terme du nord-est du domaine gallo-rom. (Champagne, Bourgogne, Franche-Comté, FEW t. 17, p. 79a), d'orig. obsc.; − soit dér. régr. de calotte* (REW3, no1536; EWFS2), bien que cette hyp. fasse difficulté des points de vue chronol. et géogr.; − soit issu par métonymie de l'a. fr. écale au sens de « brou, enveloppe extérieure de la noix » (FEW, loc. cit.; v. aussi Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 43, 1923, p. 341), v. écale; dans cette seconde hyp., calotte* serait ou bien dér. de cale, ou bien un mot différent. Bbg. Rigaud (A.). La Vraie Cour des Miracles. Vie Lang. 1969, p. 336 (s.v. calle).Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 6, 146, 199; t. 2 1972 [1925], p. 239; t. 3 1972 [1930], p. 108.

CALE4, subst. fém.

Vx. ,,Abri entre deux pointes de terre ou de rocher`` (Ac. 1798-1878). Le vaisseau battu de la tempête se sauva dans une cale (Ac. 1798-1878). Synon. mod. crique.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixesiècle.
Prononc. et Orth. : [kal]. Ds Ac. 1694-1878. Homon. cal. Étymol. et Hist. 1606 « abri naturel, petit port » (Nicot), qualifié de ,,vx`` par Ac. 1835. Empr. à l'a. prov. cala de même sens (Deudes de Prades, Poëme sur les Vertus, xiiies. ds Rayn.) qui remonte lui-même à la base préindo-européenne *cala, v. calanque.
STAT. − Cale1, 2, 3 et 4. Fréq. abs. littér. : 211. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 239, b) 381; xxes. : a) 310, b) 293.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cale \kal\ féminin

  1. (Marine) La partie la plus basse dans l’intérieur d’un bâtiment ; compartiment où sont stockées différentes marchandises.
    • Le bâtiment fut exploré de la cale à la dunette (ce qui, en langage terre à terre, se traduit par "de la cave au grenier"). — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe , S-A 173 , Fleuve noir, 1999)
    • Si une cale contient ces matières en vrac ou sans emballage, le conducteur doit s'assurer quotidiennement aux puisards et aux tuyauteries des pompes qu'aucune eau n'a pénétré dans les fonds de cale. — (Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures (ADN), ONU, 2003, vol.1, page 253)
    • Au XVIIIe siècle, un Européen en voyage au Mozambique s’enquiert auprès d’un groupe d’esclaves qu’on s’apprête à charger dans la cale d’un bateau de ce qui, à leur avis, les attend : « Ils nous ont achetés et nous embarquent pour nous manger », répondent les esclaves. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 320)

Nom commun 2

cale \kal\ féminin

  1. Pièce que l’on place sous un objet pour lui donner de l’aplomb, pour le mettre à niveau ou pour l’empêcher de bouger.
    • …il [le Directeur] se contentait, à cause de moi, d’inspecter de loin si tout allait bien, et d’un regard, de faire mettre une cale sous un pied de la table qui n’était pas d’aplomb. — (Marcel Proust, Sodome et Gomorrhe, 1922)

Nom commun 3

cale \kal\ féminin

  1. (Marine) Partie d’un quai qui forme une pente douce jusqu’au bord de l’eau et qui facilite le chargement et le déchargement des bateaux.
    • Jean Donnard et Pierre Kerhuon embarquaient les filets dans la chaloupe, amarrée au quai, près de la cale qu’ensanglantaient des débris de poissons fraîchement éventrés. — (Octave Mirbeau, Les eaux muettes )
    • Les vagues sautaient sur le pavé de la cale où le bateau bondissait en cognant sa quille. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 184, 2012)
  2. (Marine) Espace plan, incliné vers le rivage, dans un chantier de construction, sur lequel on construit ou l’on répare les bâtiments et d’où ils sont ensuite lancés à l’eau.
    • Très sportivement les frères Darrel, qui avaient pris part par deux fois à la course New-York-îles Bermudes à bord de leur yawl Dainty, m'offrirent leur cale de halage pour mettre à sec. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Marine)(Vieilli) Crique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALE. n. f.
T. de Marine. La partie la plus basse dans l'intérieur d'un bâtiment. La cale était pleine d'eau. Descendre dans la cale. Il se dit aussi de la Partie d'un quai qui forme une pente douce jusqu'au bord de l'eau et qui facilite le chargement et le déchargement des bateaux. Cette cale est commode. Mettre des marchandises sur la cale. Il se dit également, dans les chantiers de construction, d'un Espace plan, incliné vers le rivage, sur lequel on construit ou l'on répare les bâtiments et d'où ils sont ensuite lancés à l'eau. Cale de construction. Cale couverte.

Littré (1872-1877)

CALE (ka-l') s. f.
  • 1Fond d'un navire ou partie la plus basse qui entre dans l'eau, et qui s'étend de la poupe à la proue. Le mousse courait se cacher à fond de cale en poussant des cris, Chateaubriand, Génie, I, V, 4.

    Fig. Être à fond de cale, n'avoir plus le sou.

  • 2La partie inclinée d'un port pour le chargement d'un bateau. René, escorté d'un détachement de soldats de marine, débarque à la cale du port, Chateaubriand, Natch. II, 202.
  • 3Plan incliné vers la mer servant à construire ou à réparer les bâtiments. Cale de construction, cale couverte, cale où le navire en construction est à l'abri.
  • 4Cale, châtiment de mer, qui consiste à laisser tomber plusieurs fois le coupable dans l'eau, par le moyen d'un cordage auquel il est attaché avec un bâton entre les jambes. La cale sèche est lorsqu'on ne le fait tomber que jusqu'à la surface de l'eau sans qu'il en soit mouillé. Donner la cale.
  • 5Anciennement, crique, abri entre deux pointes de terre ou de rocher.
  • 6Plomb qui fait enfoncer l'hameçon pour la pêche de la morue.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CALE, s. f. (en Architecture.) est un petit morceau de bois mince qui détermine la largeur du joint de lit d’une pierre. Mettre une pierre sur cales, c’est la poser sur quatre cales, de niveau & à demeure, pour ensuite la ficher avec un mortier fin. On se sert quelquefois de cales de cuivre ou de plomb pour poser le marbre. (P)

Cale, fond de cale, (Marine.) c’est la partie la plus basse d’un navire qui entre dans l’eau, sous le franc tillac ; elle s’étend de poupe en proue. Le fond de cale comprend tout l’espace compris depuis la carlingue jusqu’au franc tillac ou premier pont. C’est le lieu où l’on met les munitions & les marchandises. Voyez Planche IV. fig. 1. n°. 31. le fond de cale & sa distribution, ses cloisons & séparations. Il n’y a point d’usage particulier pour sa distribution, qui se fait suivant la destination du bâtiment.

On tient le fond de cale plus large dans les vaisseaux qu’on destine pour charger à cueillette ou au quintal, que dans les autres ; parce que la diverse m aniere des paquets, des tonneaux, des caisses, & de toutes les choses qu’on y charge, fait qu’il est plus difficile de les bien arrimer. Voyez Arrimer, Arrimage, Cueillette

Dans le combat, si l’on a des prisonniers ou des esclaves contre lesquels on doive être en garde, on les enferme sous le tillac dans le fond de cale.

Cale, donner la cale, (Marine.) c’est une sorte d’estrapade en usage parmi les gens de mer, à laquelle on condamne ceux de l’équipage qui sont convaincus d’avoir volé, blasphémé, ou excité quelque révolte. Il y a la cale ordinaire & la cale seche : lorsqu’on donne la cale ordinaire, on conduit le criminel vers le plat bord, au-dessous de la grande vergue, & là on le fait asseoir sur un bâton qu’on lui passe entre les jambes, afin de le soulager ; il embrasse un cordage auquel ce bâton est attaché, & qui répond à une poulie suspendue à un des bouts de la vergue. Ensuite trois ou quatre matelots hissent cette corde le plus promptement qu’ils peuvent, jusqu’à ce qu’ils ayent guindé le patient à la hauteur de la vergue ; après quoi ils lâchent le cordage tout-à-coup ; ce qui le précipite dans la mer. Quelquefois quand le crime est tel qu’il fait condamner celui que l’on veut punir, à une chûte plus rapide, on lui attache un boulet de canon aux piés. Ce supplice se réitere jusqu’à cinq fois, selon que la sentence le porte. On l’appelle cale seche, quand le criminel est suspendu à une corde raccourcie, qui ne descendant qu’à quelques piés de la surface de l’eau, empêche qu’il ne plonge dans la mer ; c’est une espece d’estrapade. Ce châtiment est rendu public par un coup de canon qu’on tire, pour avertir tous ceux de l’escadre ou de la flotte d’en être les spectateurs.

Donner la grande cale, ou donner la cale par-dessous la quille, (Marine.) c’est une sorte de punition qu’on pratique à la mer parmi les Hollandois : on mene le coupable au bord du vaisseau, & on y attache une corde, au milieu de laquelle il est lié par le milieu du corps, ou bien on amene la vergue sur le vibord, & ayant mis le coupable sur le bout, on y attache la corde. Autour de son corps on met quelque chose de pesant, ou bien on l’attache à ses piés ; la corde est aussi longue qu’il faut pour passer sous la quille du vaisseau ; un des bouts en est tenu de l’autre côté par quelques-uns des plus forts matelots de l’équipage, & l’autre bout est celui qui est attaché au vibord ou à la vergue. Le coupable, à l’ordre qu’en donne le quartier-maître, étant jetté à la mer ; ceux qui tiennent la corde à l’autre bord du vaisseau, la tirent le plus vîte qu’ils peuvent, desorte qu’il passe avec une grande rapidité dans l’eau sous la quille. On recommence même quelquefois, & on le jette autant de fois que la sentence le porte. Ce châtiment est rude & dangereux ; car le moindre défaut de diligence ou d’adresse de la part de ceux qui tirent la corde, ou quelqu’autre petit accident, peut être cause que celui qu’on tire, se rompe ou bras ou jambes, & même le cou ; aussi l’on met ce chatiment au rang des peines capitales. (Z)

Cale, (Marine.) c’est un abri sur la côte. Voyez Calangue.

Cale, se dit encore d’un terrein creusé d’une certaine longueur & largeur dans un chantier de construction, préparé en pente douce, & s’étendant jusque dans la mer pour tirer les vaisseaux à terre lorsqu’il est question de les radouber.

On a long-tems agité en France si les cales étoient plus avantageuses pour la construction que les formes : mais les formes paroissent l’avoir emporté. Le principal inconvénient que l’on trouve dans les cales, c’est que le vaisseau est en danger de tomber sur le côté quand on le tire sur la cale, ou qu’on le remet à l’eau ; & quand le navire reste sur la cale, il ne peut être soûtenu que par des coittes, qui ne pouvant aller d’un bout à l’autre du vaisseau, à cause du relevement des façons de l’arriere & de l’avant, n’en soûtiennent qu’une partie, pendant que le devant & le derriere qui ne sont soûtenus de rien souffrent beaucoup. D’ailleurs la cale étant plus étroite que le vaisseau, on ne peut l’épontiller d’un bout à l’autre. Ces inconvéniens ne se rencontrent point dans la forme.

Pour qu’une cale soit dans sa perfection, il faut que le fond en soit fort solide & extrèmement uni, conservant une pente douce & égale d’environ 6 à 8 lignes par pié ; desorte qu’elle devient extrèmement longue, & peut avoir environ 600 piés de long sur 25 à 30 piés de large. Il faut qu’elle s’étende sous l’eau de façon qu’il y ait au moins 21 piés d’eau au bout, afin qu’un navire se puisse porter tout entier sur la cale, & que la quille touche d’un bout à l’autre dans le même moment ; car un vaisseau dont une partie touche & l’autre est flot, souffre beaucoup. Pour rendre le fond de la cale solide, on le fait de grandes caisses maçonnées qu’il faut avoir attention de poser de façon que le niveau de la pente soit bien conservé ; la caisse du bout qui est la plus avant sous l’eau, est fort difficile à enfoncer. On met sur ce fond un grillage de bois qu’on appelle échelle, qui sert à faire glisser le vaisseau & y établir des coulisses pour le tirer droit & l’empêcher de varier. On se sert de plusieurs cabestans pour tirer le vaisseau sur la cale, & d’un bâtis de charpente qu’on appelle berceau. Il faut pour le service d’une cale, une échelle, trois berceaux, un pour les grands vaisseaux, un pour les moyens, & un pour les petits, & plusieurs cabestans.

Cale, (Marine.) ce mot se dit enfin d’un plomb dont on se sert pour faire enfoncer l’hameçon au fond de l’eau dans la pêche de la morue.

Cale, (Marine.) terme de commandement qui se fait pour laisser tomber tout d’un coup ce que l’on tient suspendu. Cale-tout. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cale »

(Nom commun 1) (XIIIe siècle) Déverbal sans suffixe de caler, « descendre, s’enfoncer » : on descend les marchandises dans la cale du : grec ancien χᾶλαν, kalan (« descendre »), par l’intermédiaire du latin chalar, de l’arabe كلاء, kallâ (« mouillage sûr ») [1].
(Nom commun 2) (1611) De l’allemand Keil (« coin, cale »), peut-être par l’intermédiaire du vieux-francique mosellan kall où la diphtongue a été réduite à la voyelle \a\.
(Nom commun 3) (1606) Apparait avec le sens de « abri naturel, petit port ». Emprunt à l’occitan cala (« abri, port ») → voir calanque qui lui est apparenté.
(Nom commun 4) Du vieux-francique *skalja («coquille, écaille»)  [2], probablement par analogie de forme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. espagn. et ital. cala. On a dit que cale était pour escale, échelle, relâche ; et en effet tous les sens de cale peuvent s'entendre d'une descente ; mais comme ce sens appartient aussi au verbe caler, il est plus naturel de tirer cale de caler 1. Ajoutez que l'italien calata, qui vient certainement de calare, exprime cette descente même.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cale kal

Évolution historique de l’usage du mot « cale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cale »

  • Tout le monde apprécie d’avoir un peu d’argent, mais en avoir autant que moi, c’est un peu comme manger du pop-corn : ça cale mais ça ne nourrit pas son homme. De Ted Turner / Le nouvel économiste
  • La gloire est comme ces navires où l'on ne meurt pas seulement à ciel ouvert mais aussi dans l'obscurité pathétique des cales. De Pierre Brossolette / son discours à la BBC, le 22 septembre 1942
  • Marseille : un incendie sur un ferry italien en cale sèche LaProvence.com, Faits divers - Justice | Marseille : un incendie sur un ferry italien en cale sèche | La Provence
  • Suite à la dégradation progressive de la cale de Nantouar à Louannec, notamment de sa partie droite permettant de descendre, principalement causée par les intempéries de cet hiver, un marquage visuel a été matérialisé pour éviter aux usagers de la cale de piétiner la partie endommagée de l’ouvrage.  , Louannec. La cale de Nantouar sécurisée | Le Trégor
  • Marché mondial des blocs de cales pour bateaux Le rapport 2020-2026 propose une analyse spécifique des différents modèles et paramètres affectant le développement du marché mondial des cales de cales de bateaux. Le rapport Boat Cam Cleat Blocks fournit également une évaluation de l’effet des modèles actuels sur le marché, y compris les autres informations essentielles sur le développement futur du marché. Ce rapport de marché Boat Cam Cleat Blocks comprend les informations détaillées relatives aux facteurs de croissance du marché Boat Cam Cleat Blocks et fournit également une prévision de la croissance du marché et de ses prétendants impératifs sur la base des données recueillies et analysées. Electroziq, Blocs de cale pour bateaux (COVID-19 mis à jour) Marché 2020-26 par les acteurs clés Lewmar, Master, SPRENGER, Wichard, Harken, Holt, Nautos – Electroziq
  • Nous allons passer en revue les différentes technologies utilisées par les pompes de cale disponibles sur le marché. Et vous aider pour la choisir et l'installer. Bateaux.com, Comment choisir et installer sa pompe de cale ?
  • Le rapport Global Équipement de cale-fil Market donne les possibilités à venir et une prévision détaillée du marché Équipement de cale-fil. Le rapport met en évidence les principaux événements du marché, y compris les dernières tendances, les améliorations technologiques, les possibilités de croissance et les acteurs du marché tels que Kulicke & Soffa, ASM Pacific Technology (ASMPT), Hesse, Cho-Onpa, F&K Delvotec Bondtechnik, Palomar Technologies, DIAS Automation, West-Bond, Hybond, TPT etc. qui contribuent à la croissance globale du marché. boursomaniac, Aperçu de la croissance de Mondial Équipement de cale-fil Marche (2020-2029) || Kulicke & Soffa, ASM Pacific Technology (ASMPT), Hesse - boursomaniac
  • Cela a notamment permis de faire travailler des entreprises locales, « pour les adhésifs et les visières en plexiglas ». , Edition Belfort-Héricourt-Montbéliard | À Audincourt, Flex-N-Gate cale sa reprise sur PSA et gèle les embauches
  • La cale de Nantouar s’est fortement dégradée ces derniers temps, notamment sur sa partie droite quand on descend. Un marquage visuel a été matérialisé pour éviter aux usagers de la cale de circuler sur la partie endommagée de l’ouvrage. Par ailleurs, la commune de Louannec rappelle que l’accès aux véhicules à moteur est interdit. Seuls les piétons et les annexes sont autorisés à emprunter la partie gauche de la cale. Les services de l’État, gestionnaires du domaine public maritime où se situe la cale, ont été informés des désordres. Le Telegramme, La cale de Nantouar a été sécurisée - Louannec - Le Télégramme
  • La première des quatre corvettes du type Ada/Milgem commandées à la Turquie par le Pakistan en 2018 a été mise sur cale au chantier Istanbul Naval Shipyard, a annoncé hier la marine pakistanaise. La découpe de la première tôle était intervenue en octobre dernier. Mer et Marine, Mise sur cale en Turquie de la première Milgem pakistanaise | Mer et Marine
  • En voie d’achèvement, la digue de Tresmeur a été évoquée en fin de conseil municipal, vendredi soir, à Trébeurden. Le maire a expliqué qu’un nouvel avenant était nécessaire afin de réaliser la troisième cale, au niveau de la résidence des Marines. L’entreprise La Verchéenne, en charge des travaux, a, en effet, fait part des risques d’affouillement sous l’ouvrage et de la nécessité d’implanter un rideau de palplanches afin de se prémunir de cette érosion. Le Telegramme, La troisième cale de Tresmeur pose problème, à Trébeurden - Trébeurden - Le Télégramme
  • En juin dernier, l’artiste plasticien Pierre Chanteau était passé dans la commune pour y sceller, sur la cale, un œil de verre et de faïence réalisé en matériaux de récupération. Il s’agissait alors de la 58e d’une longue série de 113 escales finistériennes de l’artiste carantécois, qui a pris fin en décembre dernier avec la pose de son dernier œil à l’île de Sein. Au début de son périple, Pierre Chanteau s’était engagé à réaliser et poser à titre gratuit un œil dans chacune des communes ayant accepté sa démarche. Rien de particulier n’avait, en revanche, été prévu pour les communes disposant de plusieurs ports. Le Telegramme, Un nouvel œil bientôt sur la cale du port de Larvor - Loctudy - Le Télégramme
  • En raison de trous sur la route de la cale d’Argenton, creusés par la mer s’infiltrant par les joints du mur, la commune de Landunvez a décidé de refaire 80 mètres linéaires de joints sur le mur longeant le port, de renfoncer 20 mètres linéaires de mur par un solin béton et un enrochement, notamment sur la partie de la plage où la glaise remonte. Réalisés par l’entreprise Paysage d’Iroise, ces travaux nécessitent de faibles coefficients de marée. Ils seront donc réalisés durant les semaines 25, 29, 31, 35 et 37. Le coût des travaux est de 39 000 €. Le Telegramme, Réfection du mur de la route de la cale d’Argenton - Landunvez - Le Télégramme
  • Il était 15 h 30, ce mardi 23 juin, à la cale Larzul, à Doëlan, rive gauche, lorsque trois membres du club Scaër Kloar Plongée (SKP), Benjamin Amar, Pierre Astruc (pompier à Scaër) et Gilles Garçon, de la SNSM Doëlan, ont aperçu le corps d’une femme flotter en surface, au bout de la cale, alors qu’ils remettaient leur bateau à l’eau. Le Telegramme, À Doëlan, trois plongeurs sauvent une baigneuse de 87 ans - Clohars-Carnoët - Le Télégramme
  • Le prochain rendez-vous de l’amicale aura lieu le 19 juillet, avec une balade aux Sables d’Or, avant le rendez-vous dinannais, calé le quatrième dimanche de chaque mois. Le Telegramme, Les vieux pistons ont retrouvé l’esplanade de la Résistance - Dinan - Le Télégramme
  • Le public, lui, n’y avait pas droit de cité. « À quelques rares moments près. Lors de l’année Prouvé en 2012, on y a eu accès pour voir la Maison Tropicale qui y avait été montée. » , Patrimoine culturel | Le jardin du Musée des Beaux-Arts s’ouvre au public
  • Le contact est venu de l’ancien Neversois Jérôme Bernard, aujourd’hui entraîneur au Racing Paris, situé dans le XVIe arrondissement. « Il m’a parlé du projet. » Le Lagardère Paris Racing, champion de France en 2009 et 2011 avec Richard Gasquet, a radicalement changé de politique, quitte à descendre jusqu’en Nationale 4. « Le club a arrêté de payer les joueurs. Ils veulent donner la priorité à des jeunes et les encadrer avec un ou deux négatifs. C’est le deal. Je ne paye rien, et en échange, je joue en équipe et je peux m’entraîner. » www.lejdc.fr, Le Neversois Maxence Beaugé rejoint le Lagardère Paris Racing : "J’ai besoin d’un coup de pied au cul" - Nevers (58000)
  • Intervention des Marins Pompiers vers minuit trente, un incendie s’est déclaré sur un ferry italien en cale sèche. Le ferry se trouvait en forme 8 du Grand port maritime. Le sinistre a démarré à l'arrière du navire pour une raison indéterminée, le bateau a été peu endommagé. 105 marins pompiers et 36 engins mobilisés lors de l'intervention. Il n'y pas eu de blessé www.maritima.info, Marseille - Faits-divers - Marseille : un incendie sur un ferry italien au Grand port maritime - Maritima.Info
  • Matière première. Bateaux cherchent cargaison… Les petites annonces affluent sur les écrans des courtiers, les armateurs cherchant à remplir les cales de leurs navires. Un véritable grain s’est abattu sur ce secteur d’activité qui tangue sous les rafales. A preuve, le Baltic Dry Index (BDI), un indice du prix du fret maritime exploité pour jauger la demande de bateaux chargés de produits secs (céréales, minerais ou charbon), a plongé à son plus bas niveau depuis 2016. Il faut savoir qu’il est aussi considéré comme un indicateur de l’évolution du commerce international et de la croissance économique mondiale. Le Monde.fr, Le coronavirus met « le fret à fond de cale »
  • Vous pourrez ainsi remplir la fiche pour qu'elle soit la plus complète possible : nom de la cale et lieu, rattachement à un port, état de la rampe, longueur et largeur, horaires d'accès, type de pente, règlementation de l'accès, tarif et services… Apprenez d'ailleurs à calculer la hauteur d'eau disponible sur sa cale de mise à l'eau. Pensez également à ajouter des photos pour illustrer les différents critères (raideur, état, présence d'un parking…). En tant que capitaine d'une cale de mise à l'eau, vous pourrez la tenir à jour, gérer les forums et publier son actualité. Bateaux.com, Participez au recensement des cales et rampes de mise à l'eau
  • Pour ce faire, rien de plus simple ! Vous connaissez une ou plusieurs cales de mise à l'eau et vous souhaitez la faire partager avec les membres de la communauté ? Voilà la procédure : Bateaux.com, Comment ajouter ou modifier une cale dans le guide des cales de mise à l'eau ?
  • De mon jardin donnant sur la rade de Brest, j'admire la belle cale que je viens de construire dans mon dernier rêve nocturne. Malheureusement, le superbe semi-rigide que je viens d'acquérir - également en rêve ! - reste à terre jusqu'à nouvel ordre gouvernemental. Afin de garder le moral au beau fixe, mon esprit divague vers de nouvelles aventures maritimes … Mais à quelle heure vais-je pouvoir mettre à l'eau ce bel esquif ? Bateaux.com, Calculer la hauteur disponible sur sa cale de mise à l'eau
  • C'est un monument historique qui est entré dans le port de La Rochelle. Le Belem est en cale sèche pour un mois à La Pallice pour son entretien hivernal. Des travaux indispensables pour que le Trois Mâts, classé monument historique en 1984, puisse reprendre la mer pour une nouvelle campagne. France 3 Nouvelle-Aquitaine, La Rochelle : le Belem en cale sèche pour les travaux d'entretien d'hiver
  • Depuis quelques jours maintenant les travaux de la cale de mise à l'eau des bateaux a... lecourriercauchois.fr, Saint-Jouin-Bruneval. Démarrage des travaux de la cale de mise à l'eau
  • Dès lundi, Christophe s’envolera pour Madagascar où il compte rester les deux mois. Il préfère s’installer pour s’imprégner. « Pour aller à la rencontre des petits producteurs que je connais déjà, mais aussi découvrir de nouveaux « cultivars » (variétés), des terrains, des climats. J’y vais notamment pour apprendre des choses sur la vanille », confie-t-il. Christophe résume : « Quand je voyage pour la boutique, je pars à la recherche de recettes traditionnelles et locales, d’une cuisine liée aux épices. J’ai d’ailleurs un petit cahier secret où je note les recettes qu’on a bien voulu me transmettre ». Le Telegramme, Le Télégramme - Paimpol - À la Cale, les épices sont voyageuses
  • Premier outil dénoncé : le cale-bébé. Utilisé pour maintenir l’enfant sur le dos, il représenterait un grand risque, comme l’assure Anne Piollet, secrétaire générale du syndicat national des pédiatres, à Actu.fr :  , Cale-bébés, transats... ces équipements dangereux pour le sommeil de nos enfants | Actu
  • Le chantier Seaspan de Vancouver a procédé le 16 janvier à la mise sur cale du premier des deux nouveaux bâtiments logistiques de la marine canadienne. Ces deux navires reprendront les noms de leurs deux aînés, les pétroliers-ravitailleurs Protecteur et Preserver, désarmés en 2014 et 2015. Ils ne seront donc pas baptisés, comme annoncé en 2013, Queenston et Chateauguay. Le changement avait été officialisé en septembre 2017. Mer et Marine, Mise sur cale du premier des deux futurs ravitailleurs canadiens | Mer et Marine
  • Pas encore livré par le constructeur italien Fincantieri, qui l’a réalisé dans son chantier de Sestri Ponente, près de Gênes, le premier paquebot de Virgin Voyages a rejoint le 18 novembre Marseille, à l’issue de sa première campagne d’essais en mer. Le navire est entré dans la forme 8 pour un passage en cale sèche d’une semaine au cours de laquelle sa coque va être peinte. A l’issue, il repartira en Italie où Fincantieri poursuivra son achèvement à flot, en vue d’une livraison en février prochain. Mer et Marine, Le Scarlet Lady en cale sèche à Marseille | Mer et Marine

Images d'illustration du mot « cale »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cale »

Langue Traduction
Anglais hold
Espagnol bodega
Italien stiva
Allemand keil
Portugais porão
Source : Google Translate API

Synonymes de « cale »

Source : synonymes de cale sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cale »

Partager