La langue française

Blasphémateur, blasphématrice

Sommaire

Définitions du mot blasphémateur, blasphématrice

Trésor de la Langue Française informatisé

BLASPHÉMATEUR, TRICE, subst. et adj.

I.− Subst. Personne qui blasphème :
1. ... ainsi s'explique que saint Louis, quand il met un blasphémateur à l'échelle, dressée au lieu le plus public de la ville, lui fait parfois suspendre, en manière d'ignominieux reproche, des boyaux d'animaux autour du cou. Faral, La Vie quotidienne au temps de St Louis,1942, p. 228.
II.− Adj. Qui a le caractère du blasphème :
2. ... et les oppositions généreuses qui s'élèveraient contre ces énormités seraient déclarées calomnieuses et blasphématrices! Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 508.
3. Augustin se sent fort anxieux de ce qu'au prochain arrêt fera Michelou. Un instinct secret et blasphémateur lui suggère qu'en cas de conflit, son père ne serait pas de force. Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 30.
Prononc. ET ORTH. : [blasfematœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Lar. 19erappelle : ,,On a dit anciennement blasphémeur et blasphameur.``
Étymol. ET HIST. − 1389 blasfemateur (Maizière, Songe du viel pel., III, 19 dans Gdf. Compl.); 1531 blasphemateur (ap. La Fons, ibid.). Empr. au lat. chrét. blasphemator « celui qui outrage » (Pacianus, Epist., 3, 1 dans TLL s.v., 2042, 82); à rapprocher l'adaptation demi-savante blasphemeor, attesté au cas suj. blasphemere (xiies., Dial. Grég. dans T.-L.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 71.

Wiktionnaire

Adjectif

blasphémateur \blas.fe.ma.tœʁ\ masculin

  1. Qui blasphème.
    • On sait cela, et bien d’autres choses, mais on redoute ce prêtre violent, ivrogne, blasphémateur et même voleur à l’occasion. — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, volume 46, n°46, page 119)

Nom commun

blasphémateur \blas.fe.ma.tœʁ\ masculin

  1. Celui qui blasphème.
    • Nous avons des lois de S. Louis & de plusieurs autres de nos rois, qui condamnent les blasphémateurs à être mis au pilori & à avoir la langue percée avec un fer chaud par la main du bourreau. — (Mallet, L'Encyclopédie, édition de 1751, tome 2, article Blasphémateur)
    • Mais ce serait une impiété de nous arrêter plus longtemps auprès du lit de mort du blasphémateur et du parricide. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Nom commun

blasphématrice \blas.fe.ma.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : blasphémateur)

  1. Celle qui blasphème.
    • Il la considéra comme si elle était une blasphématrice qui interrompt le service chrétien, l’apocalypse brûlant derrière ses yeux. — (Jenn Bennett, Les Esprits amers, Ada, 2016 → lire en ligne)
    • La blasphématrice persiste, signe et en rajoute. — (site www.liberation.fr, 12 avril 2016)

Forme d’adjectif

blasphématrice \blas.fe.ma.tʁis\

  1. Féminin singulier de blasphémateur.
    • Cette femme est blasphématrice et contemptrice de Dieu, dans ses sacrements ; prévaricatrice de loi divine, de la sainte doctrine et des ordonnances ecclésiastiques — (Ermance Dufaux de la Jonchère, Évocation des esprits : histoire de Jeanne d’Arc, Ledoyen, 1860, p. 329 → lire en ligne)

Nom commun

blasphématrice \blas.fe.ma.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : blasphémateur)

  1. Celle qui blasphème.
    • Il la considéra comme si elle était une blasphématrice qui interrompt le service chrétien, l’apocalypse brûlant derrière ses yeux. — (Jenn Bennett, Les Esprits amers, Ada, 2016 → lire en ligne)
    • La blasphématrice persiste, signe et en rajoute. — (site www.liberation.fr, 12 avril 2016)

Forme d’adjectif

blasphématrice \blas.fe.ma.tʁis\

  1. Féminin singulier de blasphémateur.
    • Cette femme est blasphématrice et contemptrice de Dieu, dans ses sacrements ; prévaricatrice de loi divine, de la sainte doctrine et des ordonnances ecclésiastiques — (Ermance Dufaux de la Jonchère, Évocation des esprits : histoire de Jeanne d’Arc, Ledoyen, 1860, p. 329 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BLASPHÉMATEUR, TRICE. n.
Celui, celle qui blasphème. Grand blasphémateur. Ce roi publia un édit contre les blasphémateurs.

Littré (1872-1877)

BLASPHÉMATEUR (bla-sfé-ma-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui blasphème. Le dieu, poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ces obscurs blasphémateurs, Le Franc de Pomp. Odes, III, 1. Mais du Dieu trois fois saint notre injure est l'injure ; Faut-il l'abandonner au mépris du parjure, Aux langues du sceptique ou du blasphémateur ? Lamartine, Harm. I, 6.
  • 2 Adj. Des cris blasphémateurs.

HISTORIQUE

XIIe s. Li homicides et li blastemeres de très cruele mort mori, Machab. II, ch. 9.

XVe s. Par l'opinion et deliberation desquels trouverent les dits juges icelle Jeanne superstitieuse, devineresse de diables, blasphemeresse en Dieu et en ses saints et saintes, Monstrelet, II, ch. 105.

XVIe s. Quelque disciple de Porphyre, ou autre blasphemateur, Calvin, Instit. 783.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BLASPHÉMATEUR. - HIST. XIIe s. Ajoutez : Cil ki longement avoit vescut blasphemeres par la soffrance de la diviniteit, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 219.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BLASPHÉMATEUR, s. m. celui qui blasphème ou qui prononce un blasphème. Les blasphèmateurs ont toûjours été séverement punis par la justice humaine, tant dans l’ancienne loi que dans le Christianisme. Ils étoient puni de mort chez les Juifs. Qui blasphemaverit nomen Domini, morte moriatur. Levitic. capit. xxiv. & ce fut sur cette loi mal appliquée, que l’on condamna Jesus-Christ à la mort : Blasphemavit : quid adhuc egemus testibus ? ecce nunc audistis blasphemiam, quid vobis videtur ? at illi respondentes dixerunt, reus est mortis. Marth. cap. xxvj. vers. 66. Nous avons des lois de S. Loüis & de plusieurs autres de nos rois, qui condamnent les blasphémateurs à être mis au pilori & à avoir la langue percée avec un fer chaud par la main du bourreau. Pie V. dans des réglemens faits sur la même matiere en 1566, condamne les blasphémateurs à la même peine, & aux galeres, si c’est la troisieme fois qu’ils retombent dans ce crime ; car il n’inflige qu’une amende pour la premiere fois, & le foüet par les carrefours pour la seconde, si le criminel est un laïque ; s’il est ecclésiastique, ce pontife veut qu’à la troisieme fois il soit dégradé & envoyé aux galeres. La peine la plus ordinaire aujourd’hui, est l’amende honorable & le bannissement. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « blasphémateur »

Du latin blasphemator.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Blasphémer ; provenç. blasmaire, blasmador ; ital. biasimatore. L'ancien français blastemere est au nominatif ; le régime est blastemeor. En provençal aussi, blasmaire est au nominatif, et blasmador au régime.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « blasphémateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blasphémateur blasfematœr

Évolution historique de l’usage du mot « blasphémateur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blasphémateur »

  • Enfin libre ! commence « dans le noir », sous les cris des codétenues « à mort, la blasphématrice ! », « pendue ! », au coeur de la prison de Shekhupura, où Asia a passé 3 années. Info Chrétienne, Dans le livre "Enfin libre !", Asia Bibi raconte ses 9 années de prison au Pakistan
  • "Après notre action à Notre-Dame-de-Paris, par exemple, nous avons lu avec plaisir beaucoup d’articles dans la presse sur la religion catholique," illustre-t-elle, estimant que leur action a ouvert la discussion. "Nous sommes des blasphématrices, et c’est nécessaire que nous, ou des personnes comme les journalistes de "Charlie Hebdo", soyons là. Une société sans blasphème est une société malsaine," affirme-t-elle, précisant tout de même que leurs actions ne sauraient se limiter à la satire religieuse. "Nous véhiculons avant tout des valeurs d’égalité." France 24, Les Femen, des "blasphématrices" contre vents et marées
  • Samedi 27 juin 2020 – Dans les derniers jours il surviendra des temps difficiles : les hommes seront égoïstes, avares, vantards, hautains, blasphémateurs, désobéissants à leurs parents, ingrats, sans piété, sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, sans retenue, cruels, n’aimant pas le bien. 2 Timothée 3. 1-3 Journal Chrétien, "Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles" (2 Timothée 3:1) - La Bonne Semence - Journal Chrétien
  • A Multan, des avocats ont distribué des sucreries au barreau de la ville en chantant "Allah Akhbar" ("Dieu est le plus grand") ou encore "Mort aux blasphémateurs". "Ce verdict est la victoire de la vérité", s'est réjoui Airaz Ali, l'un d'entre eux. Le Point, Pakistan: peine de mort pour un professeur d'université accusé de blasphème - Le Point
  • Et on pourrait multiplier les exemples. Certes, on objectera, à raison, que la loi biblique ne prête pas à rire, loin de là. Elle punit et sanctionne, lapide et condamne, de la femme adultère au fils rebelle, de l’homosexuel au profanateur, en passant bien sûr par le blasphémateur. Et celui-là vit aujourd’hui son moment « warholien ». Il surgit dans le débat national et fait l’objet de toutes les attentions. La polémique autour du droit sacré au « blasphème » en terre de laïcité fait soudain de la loi religieuse son anti-modèle, le référent d’un monde ancien que l’on a su (grâce à Dieu ?) quitter. Le Monde.fr, Delphine Horvilleur : « L’affaire Mila interroge : quel Dieu se vexerait d’être ainsi malmené ? »
  • Le cas de ce blogueur «blasphémateur» illustre très bien les contradictions internes à travers lesquelles certains pays musulmans tentent de trouver leur chemin. Dès son arrestation, le «cas Mkheitir» mobilise les groupes islamistes. Ils organisent régulièrement des manifestations de rue en différentes villes du pays pour exiger son exécution. Un poète très réputé menace même de tuer Mkheitir s’il est libéré. Ces pressions répétées semblent avoir placé le gouvernement mauritanien sur la défensive. C’est en tout cas ce que paraissent indiquer les derniers développements de cette affaire. Le Temps, Mauritanie: un blogueur «blasphémateur» illégalement retenu en prison - Le Temps
  • - La droite la plus réactionnaire a fait - c'est à marquer d'une pierre blanche - d'une jeune athée homosexuelle blasphématrice son héroïne. Marianne, Mila : de la nécessité, parfois, du blasphème | Marianne
  • Le porte-parole du très officiel conseil représentatif du culte concerné, lui, se réjouit que la faute de cette mineure ait entraîné une avalanche de promesses de mort : "Elle l'a cherché, elle assume", dit-il au micro d'une télé, bombant le torse. Et pourtant, le seul tort de cette jeune blasphématrice fut d'utiliser un droit de critique consacré par la justice de son pays. Sa faute fut de croire qu'elle vivait dans une contrée où, après des siècles de combat et une révolution, l'on s'était débarrassé du respect obligé dû à Dieu. Pour mieux respirer, créer, inventer ou être égaux entre sexes. Et aussi parce que Dieu finit toujours par se choisir des porte-parole armés ou vociférants qui grignotent nos libertés les unes après les autres. Aujourd'hui, je me demande ce que pense cette adolescente. Comment elle regarde ceux qui se taisent et ne font rien. Quel enseignement elle en tirera sur ce que nous sommes. lejdd.fr, TRIBUNE. L'avocat Richard Malka : "L'affaire Mila ou le triomphe de la peur"

Traductions du mot « blasphémateur »

Langue Traduction
Anglais blasphemer
Espagnol blasfemo
Italien bestemmiatore
Allemand gotteslästerer
Portugais blasfemo
Source : Google Translate API

Synonymes de « blasphémateur »

Source : synonymes de blasphémateur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « blasphémateur »

Partager